«

»

Imprimer ce Article

Les JE du X et moi, et moi…

egoToujours dans la continuité des mondes fusionnels (voir Après la fusion, l’effusion sera là, c’est garanti! ), je vous propose d’aborder plus sympathiquement la notion d’atome vibrant et de son implication dans notre monde au quotidien, mais surtout dans l’univers.

Vous allez découvrir, grâce à ma vision rayon X, comment vos différents JE interfèrent afin qu’ils se conjuguent au pluriel dans cette espèce de relation amoureuse où le jeu de l’UNceste égotique sera dévoilé.

Cet article commence par quelques jeux de mots qui sont totalement le reflet de la vérité. En effet, notre ego n’est pas celui qu’on pense. Il est composé de 2 parties, une masculine et une féminine.

Je ne vous fais pas de dessin pour découvrir, à la vue de notre société d’aujourd’hui, lequel a pris toute la place pour niquer l’autre. C’est carrément de l’inceste à l’état brut, car qui oserait se violer soi-même ?

L’inceste, c’est par définition, avoir des relations sexuelles avec des membres de la même famille (en termes génétiques). C’est du style : “Dis, petit frère, tu fais mieux l’amour que papa. Oui, je sais, maman me l’a déjà dit !”

Vous en conviendrez que tant que les personnes sont consentantes (et qu’il n’y a pas de rejetons dans l’affaire), il n’est pas interdit de se faire plaisir. Il suffit d’aller gratter un peu l’histoire des hommes pour voir que la cupidité ou les liens du pouvoir sont suffisants pour que cela se passe.

Je savais cela concernant les rois et les reines ( le sang royal sinon rien !), mais je suis tombé sur le derrière quand j’ai pu voir des gens du peuple atteints de consanguinité lourde.

La personne, un peu gênée, m’expliqua pourquoi le QI était un peu faiblard dans certaines régions montagneuses de France. La réponse était logique. Par peur des étrangers, et surtout de la division des terres lors de chaque héritage, certaines familles en fond de vallée ont incesté lourd.

Autant je pouvais comprendre pour les lignées royales qui cherchaient malgré tout à s’échanger les dames pour des raisons diplomatiques en surface mais de consanguinité en fond, autant les lignées du peuple frôlent la connerie à l’état pur. J’ai rencontré nombre de cas et ils ont vraiment tous un look un peu spécial que j’ai appris à reconnaître.

C’est comme dans les asiles de tous les pays du monde, les trisomiques ont vraiment tous un air de famille. Quelle que soit leur race, la ressemblance est hallucinante ! C’est idem pour les autres, mais je ne vous en dirai pas plus car je ne suis pas ici pour aider à la discrimination.

Rassurez-vous tout de même, ils sont comme les animaux et les hommes, ils se connectent entre eux assez facilement (loi de résonance) au point que quelquefois, dans certaines réunions locales, j’avais l’impression d’être enfermé dans une cage de zoo où l’appât de la banane et des cacahuètes était plus grand que le sujet du jour.

Bref, revenons au sujet principal qui est nous, en tant qu’individu isolé. Nous sommes majoritairement atteints de la maladie du JE. En effet, la société (et ceux qui veulent la contrôler) ont compris qu’il fallait appauvrir l’être humain pour en faire un dégénéré.

Le mot n’est pas fort et, pour que cela arrive, ils ont donc prôné la culture de l’auto-viol, de l’UN-ceste. Pour y arriver, ils ont donc clamé très haut et très fort que l’intelligence était un signe supérieur du divin.

Donc, chacun a cherché à devenir intelligent en se disant que plus il apprendrait et plus il serait fort et demandé. C’est pas faux, mais pas tout à fait vrai. Les premiers lettrés ont donc été les religieux puisque c’était eux qui étaient aux commandes.

Par la grâce de leurs connaissances, ils pouvaient parler aux Dieux et donc interférer en notre faveur. Les rois (ceux qui avaient du muscle) et les reines (celles qui avaient le bon sang) se faisaient donc baptiser en se disant que cela nettoierait les ardoises de leurs boucheries et mensonges multiples.

Puis, les rois en ont eu marre (probablement sous l’impulsion des dames) et ont donc séparé “officiellement” l’église de l’état. Il s’ensuivit la création de l’école publique (faut bien prendre le relais!), et les deux institutions vivent relativement en bonne harmonie. Sauf dans quelques pays où la religion veut reprendre les rênes du pouvoir car les lois du “saigneur” ne sont plus respectées.

Quand on voit la dernière loi islamique qui autorise les hommes à violer leur femme autant qu’ils veulent, on peut honnêtement douter du paradis qui les attend. Eh bien, c’est la même chose pour ceux qui ont la culture du JE.

Le JE est l’émanation de l’ego et il n’y a aucun mal à cela. Le seul truc, c’est que le bon Dieu, dans sa grande sagesse, travaille en couple. Il adore faire l’amour puisqu’il est amour. Normal, non ?

L’ego est donc composé d’une partie masculine et d’une partie féminine. La place qu’il occupe est donc celle de l’âme. A ce titre, j’en profite pour vous dire que l’âme n’a pas de sexe car elle n’a pas besoin de se reproduire.

C’est seulement le corps physique (dualité oblige) qui sera sexué. En clair, les anges n’ont pas de sexe, et encore moins d’ailes dans le dos puisqu’ils n’ont pas de corps physique….

Je sais, cela semble des banalités mais si je peux faire tomber quelques croyances au passage, j’en profite. C’est pour votre bien, je vous l’assure ! Et puis aussi mesdames, ne faites plus l’association entre votre corps et la polarité féminine (messieurs idem).

Votre sexe physique est déterminé par le sens de rotation de votre MerKaBa. J’en ai parlé dans cet article Les 7 plans d’harmonisation de l’être humain (3) et intrinsèquement nous sommes tous constitués des mêmes énergies, alors arrêtez de jouer dans l’opposition.

C’est connu, faisons dans le complémentaire. C’est plus facile pour faire l’amour, vivre l’amour et faire de belles réalisations angéliques aussi bien virtuelles que réelles. “Dis papa, pourquoi je suis né dans un choux ?” Il faut vraiment être coincé dans la sexualité pour ne pas tout simplement raconter la réalité poétiquement parlant.

De toute façon, tôt ou tard il découvrira la réalité, et même s’il ne vous le dit pas, il aura l’impression d’avoir été pris pour un con. Je sais, l’éducation cela commence jeune, alors si on attaque sur des bases tronquées, on peut imaginer le résultat !

Bref, je ne vais pas ouvrir ici le livre de la connerie humaine qui s’étonne que le bon Dieu l’a lâché dans un monde de souffrance et de cruauté. Allez, continuons par ce petit dessin pour mieux vous situer où est l’arnaque de l’ego.

IChing4b

La partie masculine de notre ego est celle de la ligne 3 (l’amour-émotion – la justice), tandis que celle de l’énergie féminine est en ligne 4 (l’amour-sentiment – la beauté). La relation A correspond à la zone occupée par notre âme dans cet “atome vibrant” très cocardien. A ce titre, elle est la zone du JE, et donc de notre ego délimité par un gros trait noir au milieu.

Pour l’instant, notre mental se croit le maitre des lieux (le plafond du rez-de-chaussée où sévit la matière) et y impose sa dictature. Sa justice est celle qui correspond à son individualisme forcené. Tout pour moi et, les autres, seulement ensuite selon mes desseins. JE règne en maître incontesté selon sa version toute masculine du pouvoir.

En faisant appel à la ligne 4, nous appelons aussi le cœur (chakra 4) qui dit “partageons et unifions-nous”. Ce plan est la fondation du trigramme supérieur qui devrait pouvoir mettre son mot dans l’affaire. C’est ce qui va se passer dans le nouveau monde à venir : rééquilibrer les polarités de l’âme humaine.

Les bombardements énergétiques que nous recevons actuellement provenant du Soleil central vont modifier notre biologie, mais avant, il lui faudra passer par les couches extérieures B et C de notre “atome vibrant”. La C étant presque hors d’atteinte par nos technologies (sauf par nos conneries nucléaires), la zone B est en profonde réorganisation.

A l’œil nu, on n’y voit rien mais on ressent quand même (pour les gens suffisamment sensibles) des bizarreries que j’ai, là encore, abordé dans d’autres articles (Symptômes liés aux nouvelles énergiesComment réagir au changement vibratoire de la terre ? – ). Par la suite, comme d’hab, je vous en dirai plus à ce sujet.

Donc, dire que notre ego est celui qu’il faudrait tuer pour être en paix, selon certains en cours d’allumage mais pas encore illuminés, est une absurdité. En effet, si vous arriviez à tuer votre ego, alors où irait l’âme ?

Votre corps physique est le réceptacle biologique qui lui permet de s’incarner. Voici pourquoi les gens ont tant peur de mourir et qu’ils vieillissent à cause de cela. En effet, la vieillesse ou, du moins ce qui fait que l’on vieillit, n’est que notre état de séparation d’avec les énergies divines.

Bref, pour les besoins de l’expérimentation terrienne, avec toutes les émotions et sentiments à la clé, nous nous sommes donnés un temps limite de 120 ans pour chaque incarnation.

Car imaginez déjà le calvaire de l’enfermement en taule pour avoir assassiné quelqu’un à 20 ans si vous viviez 5.000 ans ? Cela serait impossible pour la société et beaucoup de temps serait perdu. D’ailleurs, on serait tous en taule, alors qui ferait tourner le business ?

Je sais, le temps n’existe linéairement que sur la Terre, mais qu’est-ce qui nous empêcherait d’atteindre les 120 ans en pleine forme sans avoir de carnet médical et de péter le feu avec madame jusqu’à sa dernière nuit ?

L’être humain ne prend sa vie en valeur que le jour où il apprend quand il va mourir. Si je vous dis que dans 35 jours vous allez mourir, je suis sûr que votre calendrier va subitement s’alléger pour enfin vivre tout ce que vous auriez aimé vivre ( voir l’article Sans elle, nous ne pourrons rien …).

L’être humain gaspille par inconscience et surtout insouciance. Planter ses fleurs, tondre la pelouse, jacasser avec la voisine, faire des prévisionnels financiers, se faire du mouron, regarder les news totalement bricolées à la TV, etc.

Bref, beaucoup de temps à l’inutile et peu de temps à son épanouissement personnel. Il est comme accaparé à vouloir posséder, alors qu’il laissera tout sur place quand il mourra ! Ah, la belle affaire. Il fait tout le contraire, mais cela c’est normal puisque c’est son éducation !

L’ego est vital, mais sa partie supérieure (la ligne 4 – fondation du 1er étage celui du Ciel) devrait être aux commandes et l’autre, la ligne 3, devrait s’occuper à appliquer les ordres qu’on lui donne.

Quand on vous dit d’écouter votre cœur, c’est parce qu’il est la véritable fondation de votre élévation, autant spirituelle, qu’émotionnelle, que sentimentale, que matérielle.

Avez-vous vu un ver de terre donner des cours d’aviation ? Le ver de terre connait parfaitement bien la Terre et sa densité, mais, pour s’approprier les lois de l’aéronautique, il est vraiment mal placé.

Écoutez plutôt un bourdon, un moustique, un moineau, un aigle ou tout objet volant identifié ! Votre cœur plane dans les autres dimensions grâce aux sentiments qui se transforment en émotion à chaque décollage ou atterrissage.

Quand le ver de terre vole, c’est parce qu’il est dans le bec d’un oiseau (ou dans son estomac) ou accroché à un hameçon… en attente d’un bouillon.

Votre mental pourra vivre l’amour-émotion à la seule condition qu’il donne les rênes des commandes à l’amour-sentiment situé dans le cœur.

Ressentez cette vérité dans votre plexus ou votre cœur, car ce sont les deux intéressés qui doivent s’entendre. Certes, les vers de terre peuvent fabriquer quelques avions, mais ils ne vont pas loin et cela leur coûte beaucoup.

Faire voler de la ferraille, c’est pas facile, mais faire voler de la chair et des plumes, c’est beaucoup plus facile. Votre âme circule dans votre sang, et ce dernier porte toutes les informations nécessaires pour des envols nirvanesques et totalement reproductibles.

Laissez-vous porter par les sentiments, exprimez-les, partagez-les et vous verrez vos rêves se réaliser avec toutes les couleurs des plumages imaginables. Prenez la parure que vous voulez en remettant votre “personnalité terrienne” au bon endroit.

En effet, vous verrez que, lorsque vous vivrez selon la petite voix de votre cœur, vous serez avertis de tous les changements de direction du vent et vous pourrez alors aller voler au-dessus des nuages, là où le soleil brille toujours.

Vous comprendrez alors que vos tornades émotionnelles ne viendront plus dévaster la paix d’un ciel bleu sublime. Vous découvrirez la beauté des plages paradisiaques quand vos émotions seront aussi claires que l’océan qui les baigne.

Vous pourrez ainsi faire l’amour avec toutes les énergies féminines qui ne demandent qu’à être remplies du trop-plein des énergies masculines. Entrez dans la danse divine en demandant à votre ver de terre de creuser de belles galeries pour aérer ce sol trop dense et trop lourd de nos déjections émotionnelles.

La vie est partage quand on a découvert l’interrupteur lumineux qui se trouve en notre cœur. Même en termes de balistique, mieux vaut prendre son envol à partir du plancher du 1er étage qu’à partir du plafond du rez-de-chaussée.

Mieux vaut avoir la tête dans le bon sens et en accord avec les lois de la gravitation locale. Le bourdon ou le moustique que vous êtes, accroché au plafond du matérialisme et du concret, ne peut que se prendre des coups de torchons par les habitants du rez-de-chaussée.

Par contre, sur la moquette ou le parquet de l’étage du dessus, tout le monde fera attention de ne pas vous marcher dessus, car ils sont vraiment bien attentionnés. Ils n’ont pas envie de glisser à cause de vous ou tout simplement d’esquinter la moquette.

Changez d’étage et je peux vous garantir que vous allez vivre probablement plus longtemps, et que les miettes divines seront toujours plus nombreuses que sur le plafond du dessous. En effet, en dessous, ce ne sont que les restes des congénères écrasés à coup de balai ou de torchons (pauvres concurrents !).

On n’a jamais vu de boucheries ou d’abattoirs installés dans les étages supérieurs, et maintenant grâce à vous, je viens de découvrir pourquoi. Merci vraiment pour cette illumination spontanée.

En conclusion, ne cherchez pas à tuer votre ego, la partie masculine, autoritaire et quasiment célibataire. Dites-lui plutôt d’écouter la maitresse de maison (toute aussi célibataire et délaissée) qui saura vous donner des recettes pour faire des petits plats à deux, après une nuit d’interaction active et fusionnelle….

Laurent DUREAU

Article paru à l’origine sur le blog Booster Votre Influence le 12 juin 2009 et réactualisé sur le blog 345D le 18 juin 2012.

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/les-je-du-x-et-moi-et-moi/

(3 commentaires)

  1. jacqueline

    selon toi il n’est pas répréhensible de faire l’amour énergie avec un EDL ?

    1. Laurent

      Je me demande en quoi cela répréhensible puisque moi je le fais avec mon Soi Supérieur qui est, vu de ma position, un EDL… et qui de plus n’est pas de numéro de sécurité sociale et ne fréquente pas l’église…

      1. jacqueline

        😆 😆 😆 merci Laurent

Les commentaires sont désactivés.

«

»