«

»

Imprimer ce Article

Hermès, mon ami, t’as pas tout dit…

hermesTrismégiste, Hermès de son prénom, est indissociable des classiques ésotériques puisqu’on lui attribue d’avoir fondé ce qui est appelé l’alchimie. Rien de moins monsieur, mais tout ce que je sais de lui et que j’ai appris par la bande, c’est que tout ce qui est en haut est comme tout ce qui en bas et réciproquement. Pour ceux qui causent bien, ou qui ont fait de la philo, le microcosme et le macrocosme.

J’avouerai que j’avais rien compris à ce truc pendant longtemps, puisque personne n’avait été capable de me dire pourquoi le microcosme est identique au macrocosme, et surtout pourquoi ils sont inversés. C’est donc l’un des postulats qui n’a jamais été démontré logiquement jusqu’à aujourd’hui, puisque mon petit doigt me l’a dit il n’y a pas si longtemps que ça…

En effet, la meilleure façon de résoudre une énigme n’est pas de poser des questions tous azimuts en espérant que notre mental pourra y répondre. Lui, il ne peut que traiter ce qui se trouve dans la matière, alors il ne peut que donner des comparaisons par rapport à ce qu’il trouve dans son monde.

Ainsi pour confirmer les dires d’Hermès, on a pris l’exemple de l’image inversée de la montagne qui se reflète sur le lac. C’est sympa, mais si je me mets à la place du poisson, j’aurai du mal à voir l’image inversée. Ainsi, d’autres plus érudits en science me firent la démonstration que l’œil voit à l’envers et que c’est notre cerveau qui redresse tout, sinon on serait mal…

Je comprends, mais alors, comment se fait-il qu’un aveugle voit quand même la table dans le même sens que nous via le toucher par exemple. Où est donc cet œil qui fait que même l’aveugle est conscient de la gravité au point de partager les mêmes règles que nous ? Aussi, quand on sait qu’en plus c’est le fondateur du courant de l’alchimie qui dit ça, c’est que ça doit être du sérieux.

En effet, c’est du sérieux puisque des centaines de milliers d’ésotéristes l’ont pris pour argent comptant. Mais de quelle alchimie parle-t-on fondamentalement parlant, de la chimie du scientifique matérialiste ou de la chimie du spiritualiste ? En tout cas, le chercheur matérialiste a envoyé les spiritualistes se balader pour cause d’impossibilité de mettre les croyances en équation.

Donc les matérialistes (les exotéristes) sont l’opposé des spiritualistes (les ésotéristes). L’un étudie l’extérieur, le palpable, le quantifiable, le renouvelable, tandis que l’autre balbutie des formules douteuses pour transformer le plomb en or. Il parle de transmutation tandis que l’autre parle de réaction. Bref, comme d’hab, deux mondes qui se rejettent l’un l’autre…

Il existe donc une frange qui essaie de naviguer dans les deux (les centristes) en se disant qu’il y a forcément une relation entre les deux et que le plomb (la merde qui plombe, les basses vibrations) peut être transformé en or (la connaissance pure, la vibration supérieure).

C’est ainsi que pour le chercheur de vérité, pour celui qui veut transmuter sa matière lourde (le plomb) en une valeur inestimable (l’or), il lui faut passer par le travail du cœur d’abord (s’aimer soi-même), afin que le monde matériel dévoile sa véritable nature de support à l’Esprit. Dit autrement, si on peut être Dieu alors pourquoi s’en priver !!!

Vous comprenez bien que l’alchimie véritable n’est pas la quête d’un pouvoir matériel extérieur, mais la quête du pouvoir intérieur invisible aux yeux de tous. C’est donc une démarche relationnelle entre votre égo et votre Soi Supérieur. Ainsi, la vraie richesse est dans le cœur et non pas dehors par l’acquisition matérielle autant physique que mentale.

C’est la raison pour laquelle de si nombreux prétendants à l’alchimie se sont cassés les dents (au propre comme au figuré) dans leur tentative à acquérir un pouvoir, une puissance. Seules l’humilité et l’intégrité peuvent vous accompagner sur le chemin, mais en aucun cas l’orgueil et le pouvoir d’être supérieur aux autres.

Ainsi, tous les illuminés, qu’ils le savent ou pas, sont des apprentis alchimistes en puissance. On savait déjà que ceux qui se disent alchimistes sont des allumés, des dérangés du bocal, et souvent des solitaires par nature; mais aujourd’hui, même si ces qualificatifs sont toujours valables, il est préférable d’actualiser la tenue vestimentaire.

En ce sens, je veux dire qu’il faut laisser tomber les fringues moyenâgeuses (écrits compris) au profit d’une tenue moins poussiéreuse, et donc nettement moins alourdie par la crasse mentalo-égoique qui s’est accumulée au fil des siècles. C’est pour cela que je vais vous révéler la véritable signification des 2 triangles inversés, de l’effet miroir et du véritable pouvoir qui en découle autant au niveau de l’infiniment petit (le microcosme) et de l’infiniment grand (le macrocosme).

Pour cela, je vais vous ressortir ce que nous avons vu lors des précédents articles : le véhicule Spatio-Temporel. Hé oui, l’Espace est la matière et le Temps est l’information qui permet de transformer la matière. Il n’est donc point besoin d’inventer des théories tordues et compliquées pour comprendre comment allier les forces du cœur (l’intelligence du cœur, l’intelligence intuitive) afin de modeler la matérialisation selon son gré.

En effet quelle différence entre le plomb et l’or, sinon la perception que nous en avons. Ils sont faits de la même matière subatomique (neutron, proton et électron), alors où est le vrai problème ? Il n’est pas dans la matière elle-même, mais dans notre capacité à croire que nous sommes capables de le faire ou non. C’est là que se situe le vrai problème de l’alchimiste. Commençons donc par le début du monde inversé, et ensuite du pourquoi de notre non-croyance en nos capacités…

ET_17

La vidéo à télécharger (fichier mp4) La vidéo à visionner dans votre navigateur Durée 25 mn

En reprenant la double pyramide inversée, on constate qu’il y a 2 façons possibles pour une onde de passer du cône supérieur au cône inférieur.

La 1ère (représentée en gris) est celle de la réflexion sur les parois intérieures. Ainsi, si je prends la flèche qui passe par le sommet du toit, nous voyons bien qu’elle se retrouvera réfléchie en bas. Ce n’est que lorsque que l’on fait la chose à l’identique pour la fondation de la maison que l’on se rend compte que l’image est inversée. J’appelle cela l’effet miroir.

La 2ème méthode est celle de la projection, qui fait que si l’on part toujours de la fondation ou du toit de la maison, le rayon lumineux passant par le centre se retrouvera exactement à l’exact opposé dans l’autre cône. J’appelle cela l’effet lentille. Tout cela parait logique mais à bien y regarder, il manque un 3ème élément.

En effet, dans la méthode miroir, tout comme dans l’effet lentille, il n’y a rien qui définit les deux coordonnées (x et y) nécessaires pour situer le même point en face. Ce n’est qu’en utilisant les 2 méthodes simultanément qu’il y a une parfaite copie entre la figure du haut et celle du bas. Une des méthodes donne le x tandis que l’autre donne le y.

Il y a donc une parfaite complémentarité entre les 2 méthodes, comme il y a une parfaite complémentarité entre le masculin et le féminin. Ils sont opposés tout en étant complémentaires. S’il en manque un, l’autre est totalement inutile. Les plus perspicaces diront que ceci est valable dans un plan xy, mais qu’en est-il en tridimensionnalité avec le z ?

La réponse vous sera fournie quand j’aborderai la question de la fabrication holographique de notre monde. En effet, beaucoup d’entre vous pensent que notre monde est un hologramme, une sorte d’illusion optique, nous permettant de croire que nous vivons dans un monde tridimensionnel mais ne savent pas vraiment comment cela est produit. Donc suite dans un prochain numéro, car le but de mon article est d’aborder la face cachée du secret d’Hermès.

Hé oui, il y a l’apparent (pour les badauds, les curieux de passage), et puis il y a le véritable enseignement qui, lui, se trouve caché afin d’éviter la mauvaise utilisation des lois “divines”. Ainsi, quand un individu aborde avec humilité et sincérité un enseignement, son cœur lui permettra de saisir la véritable vibration contenue au sein de l’apparent.

Il y aura donc l’alchimiste de façade, l’alchimiste de pacotille avec toutes ses éprouvettes extérieures qui essaiera de jouer au chimiste fou, et puis il y aura celui qui se servira de son propre corps comme éprouvette. Le premier courra après des chimères pour assouvir son égo, tandis que le second transmutera ce qui n’est pas visible et qui se trouve dans le cône supérieur de l’octaèdre, là où se situe le féminin, la véritable source du pouvoir cocréateur.

Je ne vais donc pas aborder toute la colonne de droite dans cet écrit, là où se révèle le véritable enseignement, car beaucoup trop long à décrire dans la finesse. Par contre, la parole contenue dans la vidéo vous fera ressentir le véritable enseignement universel qu’Hermès voulait nous transmettre. Il a été un porteur de lumière pendant cette période si critique de l’humanité.

Il fallait maintenir le flambeau de la lumière tout en sachant qu’à cette époque, l’ombre était toute puissante extérieurement. Merci à lui, ainsi qu’à tous ceux qui ont permis que cela traverse les âges pour maintenir le minima syndical de lumière en ce monde. Cependant, aujourd’hui, ne perdez pas votre temps dans l’ancien, le caché, car les vannes du Ciel se sont ouvertes afin que tous les marcheurs qui ont ouvert leur cœur (et donc leur mental) se trouvent abreuvés en direct.

En effet, l’innocent, le sincère se verra mieux recevoir la Lumière que celui qui a rempli sa bouteille, sa coupe, de tous les préjugés et surtout croyances venant du fond des âges. C’est aussi en cela que les premiers seront les derniers, car il leur faudra apprendre à se désemplir de leur savoir ancien pour bénéficier du vin nouveau. Quant aux derniers, la bouteille étant pratiquement vide, ils se verront remplir avec moins d’effort à fournir.

Cela peut paraitre injuste mais c’est ainsi. C’est aussi ce qu’a voulu dire Einstein en disant que la science ne progressera que par le renouvèlement des chercheurs, et non par l’amélioration de ces derniers. Jésus l’a exprimé d’une autre manière en disant qu’il est inutile de vouloir rapiécer de vieilles outres avec du neuf, car ça craquera toujours aux jointures…

La vie est renouvèlement permanent, et qui n’a pas compris qu’il faut qu’il lâche prise sur l’ancien afin d’accueillir le nouveau, se verra emporté par l’ancien. Ainsi ce qui a été bon et régénérateur à une époque se trouvera être, tôt ou tard, ce qui vous emportera vers l’anéantissement.

Dit autrement, ceux qui parlent de traditions se verront systématiquement mariés à ces traditions qui, par définition, se trouvent dans les livres d’histoire et dans les tombes… L’ancien appelle l’ancien, tout comme le neuf appelle celui qui a su se libérer de l’ancien…

Laurent DUREAU

Article suivant : L’Eternel Présent de nos Vies Antérieures
Article précédent: Véhicule Spatio-Temporel, Merkaba et Soi (2)

Vos questions techniques
Si vous avez des soucis pour visionner les vidéos, trouvez des réponses sur cette page ou posez-y vos questions.

Article paru à l’origine sur le blog 5D6D le 9 janvier 2012 et réactualisé sur le blog 345D le 13 novembre 2012.

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/hermes-mon-ami-tas-pas-tout-dit/

(1 commentaire)

  1. fanfan

    Et Jésus a aussi dit « heureux les simples d’esprit, ils iront au paradis » et par là il ne parlait probablement ni des imbéciles, ni d’un ciel bleu avec harpes dorées, mais bien de ce tu expliques dans cet article, je suppose 🙂

Les commentaires sont désactivés.

«

»