Couple et Création, une vieille histoire !

 couleursC’est vrai que bien des choses peuvent nous paraître un peu compliquées, car nos capacités cérébrales ont été assez “raccourcies” par certaines forces de l’ombre qui auraient bien voulu nous coincer définitivement dans notre “chute”.

Mais voilà, la connaissance c’est comme l’eau. On peut toujours l’enfermer dans un récipient ou une circuiterie mais, tôt ou tard, l’usure du temps fera qu’elle pourra prendre la tangente via des fuites.

Alors permettez-moi aujourd’hui d’aborder un fondamental sur lequel j’ai déjà succinctement écrit dans d’autres articles, mais cette fois-ci, on va se la jouer plus bavard et surtout plus démonstratif !

En effet, fortiches en dualité que vous êtes devenus, abordons le processus de la création via quelques petits dessins élémentaires mais très efficaces en termes de compréhension.

Donc rappelez-vous, tout au début de la Création, le Sans Nom avait un petit problème… Il s’ennuyait à mourir ! Mais ne pouvant mourir (puisqu’il est éternel), il réussit quand même un jour à se dire qu’il fallait qu’il fasse quelque chose. La question fut donc : quoi ?

Il entreprit alors l’opération totalement hors du temps de vouloir introduire une différence entre ce qu’il est et ce qu’il n’est pas. En effet, il lui était difficile de savoir ce qu’il était parce que, tout simplement, il n’avait aucune possibilité de comparaison.

L’idée lui vint donc de prendre la problématique à l’envers en se demandant ce qu’il n’était pas ! D’où cette dualité inévitable dès les premiers stades d’évolution de toute forme de vie (et de non-vie)…

Il commença donc à vouloir créer un point initial où une partie de lui-même pourrait se concentrer, créant ainsi l’autre espace immense tout autour qui est quand même lui-même !

Il lui fallut donc arriver à nommer l’un et l’autre sans possibilité de confusion. Ainsi naquit la dualité, où forcément une partie n’est que le miroir de l’autre tout en étant son complémentaire.

Bref, vous pouvez regarder sous tous les angles, tout est basé sur ce principe archi béton. On lui donne des tas de noms, comme le masculin et le féminin, la polarité + ou –, la lumière ou l’obscurité, etc.

Découvrant, grâce à ses études éternelles, qu’il était lui-même cette dualité incarnée, il put commencer à élaborer ses plans d’une manière ordonnée, tout en se disant qu’il avait tout le temps pour peaufiner la chose.

Pour ceux qui doutent de cela, posez-vous la question : si vous réalisez que vous êtes, c’est parce que vous avez pris conscience du non-être… Donc si vous pensez, cela veut dire qu’il y a forcément autre chose qui ne pense pas…

En clair, ce qui ne pense pas se fait appeler la couleur, tandis que ce qui pense se fait appeler l’esprit capable de concevoir. Mais que peut-on concevoir quand la matière n’existe pas ?

Ce sera forcément quelque chose d’abstrait, n’ayant aucune consistance “réelle” puisque c’est abstrait ! Dans nos mots de préhumain, on appelle cela de la mathématique. C’est super, mais à quoi ça sert ?

Les matheux diront que c’est pour comprendre le monde et ils ont raison, car, en découvrant le monde, ils redécouvrent la pensée qui fut à l’origine du monde. Dit autrement, un matheux c’est un rêveur qui rêve…

Oui, mais il n’y a pas que cela dans la vie ! Là encore vous avez raison, parce que s’il y a des pensées c’est parce qu’aussi il y a un état d’être. Or, que peut être celui-ci si ce n’est de l’amour infini ?

Cet amour infini n’est, en fait, que ce que nous appelons des sentiments. Or, comment peuvent-ils exister si l’on n’a pas de corps physique fait de matière ? La réponse est simple, puisque j’en ai parlé dans un de mes articles où le sentiment n’est qu’une longueur d’onde spécifique que nous appelons la couleur ! (cf. Petits secrets sur les couleurs de l’être humain)

Bref, et dit autrement, une pensée abstraite (ou matheuse) ne peut concevoir que des formes (comme un point par exemple), tandis que les couleurs (ou longueurs d’onde) ne font que remplir tout ce qu’il y a autour du point.

nuage Comme le montre ce dessin, dans un nuage aussi vaste que tous les univers réunis, le Sans Nom commença par créer un point (fortement grossi ici) dans lequel il n’y avait pas d’onde (puisque c’est un point…).

Partant de là, la 1ère dualité commença à exister. Ce fût la 1ère marche d’un escalier grandiose. La seconde marche fut de créer la matière afin de délimiter un vide d’un non-vide.

Le Sans Nom, fort de l’expérience acquise, se dit la chose suivante : “Puisque tout doit être en équilibre, il faut absolument que toute partie indépendante soit totalement équilibrée.” Ainsi commença la fameuse aventure des polarités masculines et féminines.

Partant de là, il prit vraiment confiance en lui pour commencer à fabriquer autre chose qu’un point tout seul. Il pensa donc à accoler les points les uns aux autres suivant une mathématique particulière appelée géométrie.

Il conçut donc un élément simple (le cercle), puis progressivement commença à faire dans l’espace. L’étude de cette discipline s’appelle la “géométrie sacrée”. Maintenant on comprend mieux ce que cela veut dire.

Il commença donc par la figure la plus simple qui soit : le triangle ayant une hauteur. On appela cela un tétraèdre. Il était tout heureux mais un problème se posa… En effet, plus il créait de tétraèdres, et plus le bocal de couleurs risquait de déborder.

C’est à l’image de cailloux que vous mettez dans l’aquarium. A chaque caillou mis, le niveau de l’eau monte inexorablement et donc, l’équilibre n’est plus maintenu. Il vint donc à se dire qu’il fallait que les cailloux soient creux !

Solides_Platon Bref, il commença par créer les formes initiales, appelées aujourd’hui les solides de Platon.

Chacune de ces formes prit donc naissance, et nous les connaissons aujourd’hui sous des mots très usités dans notre quotidien.

Le tétraèdre (sa 1ère vraie création) s’appelle le Feu. Puis le cube se fit appeler la Terre, l’octaèdre l’Air, le dodécaèdre l’Ether et enfin l’icosaèdre l’Eau.

Eh oui, chacune de ces formes mathématiques est un élément qui compose la matière, mais pour cela il a fallu créer cette matière.

En effet, ici nous n’avons abordé que la partie “masculine”, c’est-à-dire la géométrie. Il faut donc, pour que ces éléments soient vivants matériellement parlant, les remplir d’amour… afin qu’ils deviennent autonomes et équilibrés.

Cela était facile pour le Sans Nom puisque tout ce qui peut prendre consistance est amour. Ainsi, dans le nuage d’amour appelé énergie féminine, les couleurs vinrent remplir le cube ce qui engendra le son…

creation-1 En effet, pour respecter l’ordre des choses, l’énergie féminine est la première de toutes les énergies qui puisse exister. Ce n’est qu’ensuite, que le créateur commença à se triturer les méninges pour créer la forme.

Ainsi, la forme fût fécondée par le féminin qui est, de par sa nature divine, totalement volatile. Elle est porteuse de Vie, mais sans “mec”, elle ne reste qu’essence évanescente…

Donc le son (ou le verbe si vous préférez) est l’association intelligente d’une forme (la géométrie) qui accueille la Vie (une vibration). Pourquoi le son est-il matière ? C’est parce que l’onde de la couleur bute contre les parois de la forme qu’elle miaule à sa manière…

Elle exprime son côté masculin (j’émets), tandis que le masculin émanera son côté féminin par le réchauffement créé par les chocs le long de ses parois. Cette émanation s’appelle le “parfum”.

Eh oui, le parfum est le Yang-féminin (la partie féminine du masculin – voir L’éducation et le chiffre 4, un hasard? ) tandis que le son est la partie Yin-féminin (la partie masculine du féminin). Voyez, c’est simple la Création, et on comprend que les dames craquent sur les parfums…

Les hommes savent créer les parfums que les dames s’empressent d’acheter pour conquérir les hommes. Vraiment, ils sont faits pour s’entendre ces deux-là, et c’est normal parce qu’ils sont le miroir l’un de l’autre depuis l’aube de la Création !

Si vous regardez à un autre niveau, qu’est-ce qu’un atome ? C’est une forme géométrique qui emprisonne une énergie d’amour. Ainsi le diamètre de l’atome est directement proportionnel à l’amour qu’il contient.

Plus vous lui donnez d’amour (en le chauffant), et plus la forme s’expanse. Par contre, plus vous lui en prenez et plus il se contracte. Au niveau atomique, l’énergie d’amour est totalement mesurable !

Demandez aux physiciens qui jouent avec l’atome comment ils peuvent savoir l’énergie “nucléaire” contenue dans un atome… Les équations sont sans équivoque à ce sujet.

D’ailleurs, les atomes nous disent que la fusion est largement préférable à la fission en termes d’énergie. Quand un couple se forme, il y a toujours plus d’amour que lorsqu’il se sépare… On voit ça tous les jours…

Bref, l’autre point que je veux aborder est celui de la conception totalement erronée sur le féminin et le masculin. D’après vous, comment les forces de l’ombre ont-elles pu vous faire oublier votre identité angélique ?

C’est simple, elles ont tout simplement tout inversé. Cela devient une façon de penser qu’il vous faut prendre en compte pour déjouer la route vers l’éveil. Pensez dans la direction opposée (ou à l’envers si vous voulez) du commun des mortels pour avoir plus de chances de trouver la bonne direction.

Si quelqu’un veut vous empêcher d’aller aux Seychelles, il vous indiquera la direction du pôle nord. Dans un sens, il n’a pas complètement tort puisque, si vous faites le tour du globe, vous allez y arriver.

Le seul truc, c’est que vous serez mort avant d’y arriver parce que dans votre sac à dos, il y aura les tongs et l’anti-moustique, et c’est vrai qu’au pôle nord ce n’est pas le meilleur des équipements que vous puissiez avoir, même en période d’été !

Alors au lieu de vous les réchauffer dans la douceur de l’amour du Sans Nom sur une plage paradisiaque, vous êtes sur la banquise en pleine ignorance de ce qui se passe. Il y a bien sûr du poisson, mais sous quelques mètres de glace !

Dit autrement, cela fait un paquet de millénaires que l’on se fait balader, alors, si vous voulez comprendre un peu mieux le fonctionnement de la 4D5D, je vous suggère de ne pas prendre à la légère ce que je vais vous dire tout de suite.

En effet, le petit spermato vaillant et costaud est le porteur de la forme que prendra l’embryon. D’ailleurs l’utérus se situe bien au niveau du 1er chakra (masculin) qui est une forme masculine qui attend de recevoir un CDD.

Donc, quand petit spermato maouss-vaillant rencontre ovule maouss-méga très costaud, il donne de son information (la géométrie) afin que monsieur ovule (au masculin s’il vous plait !) prépare le bâtiment dans les formes de l’art.

Ce n’est qu’ensuite, lorsque le bâtiment est assez avancé, que madame l’âme viendra voir si les travaux sont bien avancés selon le cahier des charges prévu (la position des planètes pour naître au bon moment – voir SDH pour les connaisseurs et connaisseuses).

En clair, quand un appartement est mis en construction (parce que l’âme a prévu le coup), elle vient visiter les lieux régulièrement avant de s’y installer définitivement en CDI.

L’énergie féminine est donc bien la locataire qui vient occuper les lieux, mais elle passe par une agence de location appelée chakra du cœur. En effet, l’âme ne peut se présenter qu’en fonction d’une signature spécifique !

Il faut que la Merkaba de l’individu tourne dans un certain sens (de droite vers la gauche) afin qu’elle puisse trouver une résonance suffisante. Ces individus sur Urantia sont appelés des femmes.

Donc, pas de pot pour ceux qui tournent dans l’autre sens, mais cela n’est que partie remise pour la prochaine incarnation. En effet, à chaque incarnation nous changeons systématiquement de sexe afin d’équilibrer nos deux composantes, puisque nous sommes androgyne de naissance comme le Sans Nom !

En clair, mesdames, vous avez la chance aujourd’hui de porter la vie (terrain constructible), tandis que les messieurs ne sont que les architectes (on donne les plans et puis le reste ne nous appartient plus…)

Les dames se retrouvent ainsi en chantier régulièrement, avec toutes les charges locatives et les habitants dans les pattes. Certes, on les aime bien les bambins, mais quelquefois un brin de silence ferait vraiment du bien, n’est-ce pas mesdames ?

Pour vous messieurs, ne rigolez pas trop fort, car c’est comme pour la vaisselle, c’est chacun son tour ! Soyez donc très participatifs et collaboratifs dans le couple parce que, karmiquement ,si vous glandez lourd dans cette vie, vous allez être la besogneuse dans la prochaine…

Bref, une certaine porte de salut semble se dessiner avec le Nouveau Monde, mais globalement la musique restera la même puisque c’est ainsi que le Sans Nom a prévu que l’on se débrouille tant que l’on sera dans la matière !

Donc, pour faire un bref résumé de cet article, travaillez votre androgynat un maximum en commençant par assumer pleinement votre rôle masculin et féminin. Aucune déficience dans l’un ou l’autre ne sera tolérée, car cela voudrait dire que vous n’êtes tout simplement pas centré (vous savez : être en équilibre au centre).

Et puis, pour les plus assidu(e)s, vous pouvez maintenant comprendre plus clairement pourquoi l’axiome 1 parle de ces 3 composantes essentielles que sont le regard, le sentiment et la pensée.

Le fait de modifier votre regard (et donc la géométrie de vos constructions mentales) va engendrer des visiteuses en rapport (les couleurs ou sentiments) qui ostensiblement iront créer des pensées conséquentes (scène de ménage ou roucoulement).

Il devient donc évident que vos pensées génèreront alors des sons et des parfums qui seront totalement en accord avec votre regard. Donc, si vous avez l’impression d’être en pleine favela, en pleine banlieue loin du nirvana, vous saurez au moins qui en est l’auteur…

Laurent DUREAU

Article paru à l’origine sur le blog Booster Votre Influence le 23 octobre 2009 et réactualisé sur le blog 345D le 2 août 2012.

Cet article a été visité 10 579 fois.

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/couple-et-creation-une-vieille-histoire/

(3 commentaires)

    • Coton La Brodeuse on 2 août 2012 at 8 h 44 min

    Bonjour Laurent

    Tu écris:  » le parfum est le Yang-féminin (la partie féminine du masculin)… le son est la partie Yin-féminin (la partie masculine du féminin); N’est-ce pas « Yin-masculin »?

    • Louis on 3 août 2012 at 0 h 40 min

    Salut salut ❓ !
    Tu dis que nous changeons de sexe à chaque incarnation ; ok, je suis. Donc, question à part.
    Pour le passage en 5D, il y aura changement de corps, non ? Est-ce que là aussi changement de sexe, ou, comme prévu par les différents oracles des temps modernes, un retour dans le même corps en amélioré-botoxé-remanié ?

    Merci d’avance 😎

    • Didier on 4 août 2012 at 0 h 25 min

    Laurent,

    Bonsoir et merci encore pour tes « infusions » 😉

    Une question me harcèle jour et nuit… non je déconne.. mais quand même : Tu parles régulièrement de « certaines forces de l’ombre ». C’est pas pour aller frapper manifester sous leurs fenêtres mais j’aimerais bien en savoir plus long.

    J’ai bien compris qu’on avait « chuté » de notre plein gré et qu’on avait fait appel à ces forces spécialisées dans le percement de tunnels pour corser le gâteau, mais qu’auraient-elles gagné à  » nous coincer définitivement  » ?

    Bonne soirée,
    Didier

Les commentaires sont désactivés.