«

»

Imprimer ce Article

Quand l’amour humain évoluera (5) : Les notes de musique et les peurs (1)

 amour-5Maintenant après avoir comparé les différents types d’amour avec les qualités premières de chaque chakra, je vous invite à découvrir sur quelle note de musique ils évoluent.

Nous sommes, et je sais que vous pouvez le ressentir, un instrument de musique biologique qui a peine à trouver le musicien qui saura l’exploiter correctement. C’est la principale raison de notre recherche de l’âme-soeur qui nous tient tant à coeur…

En effet, si nous comparons l’être humain à un instrument de musique, c’est parce qu’il est tout simplement bâti sur ce principe. Nous avons un certain nombre de chakras, et chacun de ces derniers est une note de musique tout en étant une octave.

Nous savons basiquement qu’il y a 7 notes de musique, les fameux Do, Ré, Mi, Fa, Sol, La et Si pour passer ensuite de nouveau au Do sur une octave supérieure. Une octave est donc une gamme de vibration qui va de Do à Si.

Je ne vais pas donner un cours de solfège ici, car probablement vous en savez plus que moi à ce sujet. Le seul truc que je vais vous dire est que, tout simplement, l’homme inventa le solfège à son image et à sa résonance, et ceci explique la corrélation évidente entre ses chakras et la notation musicale.

On va donc se retrouver à comprendre que l’être humain n’est, en gros, qu’un clavier de piano à 7 octaves. Chaque touche blanche du piano est une note appartenant au clavier mais avec une petite particularité concernant les touches noires.

Dans une octave, il y a les 7 notes fondamentales représentées avec les touches blanches du clavier et 5 touches noires représentant des intermédiaires. Par exemple, le Do dièse (#Do) est un demi-ton au-dessus du Do et se trouve donc à mi-chemin entre le Do et le Ré. Si l’on veut avoir un demi-ton en moins, on parlera alors de ré bémol…

octave-pianoPar convention, les notes sont reportées sur une portée qui est un ensemble de 5 lignes horizontales. Pour donner l’indication de rythme, nous parlons de mesure, et pour la durée temporelle d’une note, nous parlons de blanches, de noires et de croches. Et puis entre les notes, nous avons les silences et les soupirs.

Comme vous pouvez le constater, le vocabulaire musical est très proche du vocabulaire quotidien. Quand on a une emmerde, on parle d’un bémol (un demi-ton en moins). Donner la mesure indique bien qui va donner le tempo. Le soupir est forcément plus court qu’un silence. Et c’est bien connu qu’une blanche vaut deux noires…

Le 1er chakra est donc forcément en relation avec le Do, et en continuant ainsi nous arrivons au Si pour le 7ème chakra. Jusque-là pas de problème, tout est au carré. Cependant pour s’accorder entre eux, les musiciens donnent le La.

La logique voudrait que ce soit le Do mais non c’est le La ! Pourquoi cela ? La réponse est évidente quand on regarde à quel chakra cette note se rapporte. Le La correspond au 6ème chakra, le dernier étage avant la terrasse, celui de l’amour-énergie, celui du 3ème oeil, celui qui se connecte à l’invisible et qui est le plus proche du divin.

C’est une note d’essence féminine qui résonne avec la pureté, la beauté et surtout la Grâce. Le La c’est la grâce, la beauté en mouvement avec la pureté du cristal. Maintenant, on comprend qu’il faut donner le La pour gérer la cohérence des musiciens.

Un musicien, c’est par essence quelqu’un qui crée dans la vibration sonore, dans l’air afin de faire ressentir des sentiments qui créeront des émotions et surtout de l’harmonie dans la matière dense des 2 premiers chakras.

La musique adoucit les moeurs (on comprend pourquoi maintenant) mais elle est aussi un vecteur très important de communication. Elle est la voix des Dieux qui transcende toutes les langues, tous les dialectes de la race humaine.

Les animaux adorent la musique et sont beaucoup plus productifs et en meilleure santé, à la seule condition c’est que celle-ci ne soit pas destructrice comme peuvent l’être beaucoup issues d’instruments électroniques.

Bien sûr, vous pouvez aimer le hard rock métal, la techno et les décibels. Et c’est tout à l’image de ceux qui boivent, qui fument et qui se droguent. Chacun fait ce qu’il veut de sa vie et de son corps. Le seul truc, c’est qu’il y a des choses qui construisent et d’autres qui détruisent.

Ce que je peux dire, c’est que là-haut, dans la non-matière, le destructif ne peut exister, alors ne vous attendez pas à retrouver vos idoles de l’autre côté avec votre musique préférée. De l’autre côté, il n’y a ni paradis, ni enfer et encore moins de purgatoire.

De l’autre côté, il n’y a aucun jugement possible puisqu’il n’y a pas de corps et donc d’ego ! Donc, hors de portée d’un mental qui veut faire la loi, la vibration-énergie que vous êtes ira seulement dans les endroits en accord avec elle.

C’est la toute simple justice de « Dieu ». Vous vibrez sur du Do, vous irez spontanément vers la famille des Do. C’est-y pas de l’amour ça ? Vous recevrez exactement ce que vous demandez, ni plus ni moins, mais à haute dose puisque vous ne serez plus embêté par les autres. C’est sympa, vous ne trouvez pas ?

Ici sur Terre, nous avons à composer avec les autres mais aussi avec nos manques. En effet, nous avons cinq petites touches noires (le chiffre de l’homme) qui viennent s’intercaler dans les 7 touches blanches de la Création.

Les noires représentent les peurs et les blanches la lumière. Comme vous pouvez le constater, la lumière l’emporte sur les peurs, sinon vous me diriez qu’il y a maldonne, et vous auriez raison.

N’importe quel musicien pourra vous affirmer qu’il est difficile de ne jouer qu’avec les touches blanches et il aura parfaitement raison. Pour être en harmonie, nous devons aussi utiliser les touches noires. Cela est simple à comprendre.

Si nous nous sommes incarnés sur Terre, ce n’est pas pour jouer seulement sur les touches blanches, sinon on serait restés de l’autre côté. Nous sommes venus en ce monde pour apprendre des touches noires parmi les blanches.

L’être humain incarné est avant tout des peurs, des blocages énergétiques coincés dans la partition d’un corps humain parfait par définition.

Seulement voilà, on fait beaucoup de taches d’encre quand on écrit et cela complique un peu la lecture de notre destin.

Quand nous nous incarnons, un rythme, un tempo est donné avec un certain nombre de pages vierges imprimées comme du papier à musique. Plein de portées avec des barres de mesures, c’est tout. Le reste, c’est nous qui l’écrivons.

Il y a des cours par correspondance dans les débuts mais, à notre 7ème anniversaire, on nous laisse écrire la suite tout seul comme des grands. On tourne alors la première page pour un second septennat et ainsi de suite.

Au début, la partition est un peu brouillonne mais, globalement, votre 1ère page vous dira si vous faites dans la lambada, le rock, le slow, la valse ou le tango. Les autres pages ne seront que des variations sur le thème.

Il est donc intéressant de se rappeler qu’est-ce qui nous traversait la tête lors de l’apprentissage mais le problème, c’est que nous n’avions pas encore intégré notre corps mental… (voir les 7 plans d’harmonisation de l’être humain (5) et (6) ).

Pour revenir à la musique, cette dernière est une vibration-énergie qui nous fait résonner. A chaque fréquence, une attitude nous régit. Au bruit du tambour, on va à la guerre. Au bruit de l’accordéon, on danse. Au bruit de la flûte, on est romantique. Au bruit du new-age, on fly…

Comme nos chakras se répartissent verticalement sur notre colonne vertébrale, sachez que cette dernière est en fait le clavier musical de votre corps. Chaque vertèbre correspond à une note de musique bien précise. C’est comme cela, en fait, que votre corps résonne aux fréquences.

Les tam-tams vont vous remuer les tripes et les envies qui vont avec. Vous danserez comme un zoulou avec une bonne suée à l’appui dans l’espoir d’un rapport sexuel bien senti, alors que la flûte enchantée vous laissera plutôt dans le méditatif statique dans l’espoir d’un commentaire raffiné.

A me lire, vous pourriez penser que je serais plutôt pour les octaves supérieures mais cela est loin d’être le cas. Pourriez-vous imaginer un pianiste qui ne jouerait que sur les 2 ou 3 octaves supérieures? Cela serait d’un mortel, surtout pour les tympans.

Un être épanoui est donc un individu qui joue sur la totalité du clavier. La seule différence entre l’ignare et le divin, c’est que le premier tapera comme un bleu sur le clavier sans aucune cohérence, alors que le second vous sortira une oeuvre à vous faire pleurer.

Il en est de même pour l’amour. Vous devez jouer sur toutes les octaves afin de trouver la musique qui vous fait vibrer. De la main gauche, vous jouez dans les graves, dans la matière, alors qu’avec la main droite, vous jouez dans les octaves du ciel.

Ce que fait une main ou l’autre n’est pas important en soi. Ce qui est le plus important, c’est celui qui est entre les 2 mains et qui anime les 2 mains. C’est lui le musicien, et ce musicien est votre âme. Écoutez-la et vous serez comblé(e).

Soyez l’auteur / compositeur / interprète le plus sublime de tous les temps. L’auteur est votre esprit, le compositeur est votre âme et l’interprète est votre corps. Quand le corps, l’âme et l’esprit sont à l’unisson, tout est dit !

Sur la portée de votre incarnation, ici présente,

  • Soyez l’auteur de votre destin par vos décisions,
  • Soyez le compositeur de vos rêves, bonheurs et châtiments,
  • Soyez l’interprète de votre vie.

L’une de vos mains représente les énergies féminines alors que l’autre le fait pour les énergies masculines. Laissez-les glisser et s’entrelacer sur le clavier des différents types d’amour et vous découvrirez que là-haut, sur la terrasse au 7ème étage, il y a des spectateurs qui vous écoutent.

Plus la symphonie sera belle et plus vos anges vous donneront des pourboires importants, car ils savent qu’il faut encourager les bonnes volontés. En vous aimant plus vous-même, vous vous donnez la possibilité d’exprimer votre unicité et votre virtuosité.

Et puis, vous aurez peut-être le privilège de rencontrer une autre âme incarnée qui saura vous faire découvrir les partitions du jeu à quatre mains. Mais pour cela, il vous faut commencer à être un joueur confirmé et le reste ne sera qu’un plus… que vous en remercierez le Ciel tous les jours pendant le reste de votre vie.

Laurent DUREAU

PS – Pour le jeu à 4 mains, vous pouvez allez lire Vous êtes un agent double, le saviez-vous (2) qui décrit avec beaucoup plus de précision cette honorable métaphore.

Article suivant : Quand l’Amour Humain évoluera (6) Les notes de musique et les peurs (2)
Article précédent : Quand l’Amour Humain évoluera (4) L’énergie Amour et les chakras (2)

Article paru à l’origine sur le blog Booster Votre Influence le 27 août 2008 et réactualisé sur le blog 345D le 21 juillet 2012.

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/les-notes-de-musique-et-les-peurs-1/

«

»