«

»

Imprimer ce Article

Quand l’amour humain évoluera (6) : Les notes de musique et les peurs (2)

 amour-6Dans mon dernier article, j’ai abordé le côté musical de l’amour sans aller trop loin dans les détails. Je me propose donc d’aller un tout petit peu plus loin pour comprendre l’interaction réelle entre des notes de musique et les différents types d’amour.

J’en profiterai au passage pour aussi faire la relation entre chaque note et chaque couleur, ainsi qu’avec quelques autres articles écrits dans des cahiers différents. Tout cela fait un et il est toujours bénéfique de voir les liens de cause à effet.

Voici notre partie de clavier complétée et mise en accord avec les conventions de couleurs prises lors de mes précédents articles.

octave-pianoPour commencer simplement, une octave correspond à un chakra primaire alors que les notes individuelles correspondraient à un chakra secondaire, selon les explications données dans l’article les 7 plans de l’harmonisation de l’être humain (4).

Chaque note est relative à une énergie de type féminine ou masculine (en rouge et en noir) et appartient à l’un des trois règnes possibles (corps, âme ou esprit).

L’octave et les 7 notes couvrent l’ensemble du spectre lumineux et l’on parle d’arc-en-ciel avec les 7 fameuses couleurs. Nous aborderons plus loin la relation entre la couleur et les différents types d’amour.

Ce qui surprend d’abord, dans cette représentation, c’est l’absence de touches noires entre le Mi et le Fa ainsi qu’entre le Si et le Do. Cette double absence fait que le nombre de touches noires est porté à 5 tandis que les touches blanches sont à 7.

Pour ne pas me répéter, je vous renvoie vers l’article 3 de cette série qui mentionne bien, entre autres, que l’âme est bien coincée non seulement entre le Ciel et la Terre mais qu’en plus, elle fait le pont entre les deux mondes sur un plan d’expérimentation appelé octave.

L’âme ne peut donc être divisée et encore moins porteuse d’une peur, du moins par rapport à elle-même. Elle est en fait la somme de toutes les peurs liées à la matière (1+2) ainsi que celles liées au Ciel (3+4+5).

Ensuite, s’il n’y pas de peur entre le Si et le Do, c’est parce que ceci est dû à un changement d’octave et donc, de dimension. Chaque dimension se doit d’être indépendante des autres pour garder une immunité identitaire.

Chaque chakra est un plan d’expérience unique qui correspond à une technologie spécifique dans le fonctionnement du corps humain. Il est l’héritage de l’un de nos concepteurs lors de notre création. J’en reparlerai dans une autre série plus tard.

Donc, chaque touche noire du clavier correspond à une incompréhension entre les différentes notes qui l’entourent. C’est une énergie qui n’est ni dans un camp ni dans l’autre. C’est pour cela que l’on peut parler d’un Do dièse ou d’un Ré bémol. Deux noms pour une même chose, vous ne trouvez pas cela bizarre ou étrange ?

Commençons donc à regarder cela d’un peu plus près :

Peur n°1
Elle se situe entre le Do et le Ré, soit en plein milieu du corps. Sans être sorti de polytechnique, on comprend vite que cela va toucher la santé, et donc la mort. On peut donc comprendre que c’est une peur très légitime !

Tout être humain qui naît sur cette planète est obligatoirement convaincu que parce qu’il y a un début, qu’il est né, il y aura obligatoirement une fin, la mort. Il ne sait pas quand, mais il sait qu’il n’aura pas vraiment le choix. Les plus sages d’entre eux seront donc beaucoup attentifs à l’entretien du véhicule.

Sans faire de jeu de mots, il voit rouge, et surtout rouge comme le sang. Il sait que s’il perd son sang, sa mort est proche… Il sent intuitivement que le sang est ce qui relie tous les êtres vivants entre eux.

Les liens du sang sont forts, surtout s’il faut perpétuer la lignée. On comprend ainsi l’amour-physique pour la reproduction et l’amour-maternel pour sa conservation. Là, on est en plein dans le tribal, et donc dans le donnant-donnant et l’entraide réciproque.

On lapide pour infidélité, on se sacrifie pour faire vivre sa descendance. On tue pour protéger et on viole si on le peut ! La vie, au niveau génétique, pousse l’être humain aux mélanges, même si cela va à l’encontre des valeurs d’éthique humaine.

En temps de guerre, voire de colonisation, le viol est le quotidien des femmes survivantes qui n’ont plus d’homme pour être protégées. Donc, si aujourd’hui, il est raisonnable d’être indigné, avant ce n’était que l’expression d’une force brute (chakra 1) qui imposait sa loi au chakra 2.

Aujourd’hui, les mélanges se font beaucoup plus souvent grâce à des moyens de transport plus rapides, mais aussi à un niveau de vie plus élevé. Il n’empêche qu’il y a encore quelques brutes qui traînent par-ci et par-là, mais là, c’est plus une dégradation des moyens de contrôle que par un besoin génétique de se reproduire.

Peur n°2
C’est celle qui se situe à l’intersection de l’âme et du corps. Pour mieux la comprendre dans sa nature profonde, et surtout dans ses différents contenus, il faut tout simplement regarder sous l’angle des différents types d’amour.

Comme je l’ai dit précédemment, l’âme est coincée comme dans un étau entre le Ciel et la Terre. Alors, toute incompréhension due à une expérimentation mal vécue va se propager de chaque côté des touches Mi et Fa.

En allant donc vers le sens de la matière, on constate que le Mi (l’amour-émotion) va impacter le Ré (l’amour-maternel) qui, lui, ensuite ira impacter le Do (l’amour-physique).

Il en va de même dans le sens du Ciel (de l’Esprit), où le Fa (amour-sentiment) ira impacter le Sol (amour-tendresse) qui transmettra au La (amour-énergie) qui transmettra au Si (amour-fusion ou amour-unité).

Ceci est la seconde explication qu’il n’y a pas de touche noire entre le Mi-Fa et le Si-Do. Cette vision d’une vague d’incompréhension qui vient frapper les différents types d’amour vous donne de suite une bonne idée du fonctionnement de nos plans d’harmonisation.

Donc, la peur n°2 sera surtout une pédale de frein qui ralentira la santé du corps physique en partant de l’émotion. Nous savons qu’une émotion positive donne du peps, mais lorsqu’elle est négative, elle est destructrice physiquement en altérant notre système immunitaire.

Cela confirme totalement que l’émotion est bien le moteur qui introduit le mouvement dans la matière. Pas d’émotion, alors pas de carburant ! L’émotion est ce qui anime l’expérimentation dans la matière.

L’effet destructif se fait, en fait, par la dégradation de l’amour-maternel qui est celui de la préservation biologique d’un organisme vivant. En d’autres termes, à chaque fois que nous n’aimons pas une partie de nous-même, nous nous affaiblissons.

Cela commence souvent par “je n’aime pas mes seins ou ma petite bedaine”. “J’ai les bras trop longs”. “Je suis taillé comme une crevette”. “Je suis trop petit ou trop grand”. “J’ai des boutons, de l’acné, des grains de beauté, des grains de son, une couleur de peau trop blanche, trop bronzée, trop noire, etc..”.

A chaque fois que nous renions une partie de nous-même en lui disant, “je ne t’aime pas”, vous alimentez la 1ère peur qui, obligatoirement, ralentira le bon fonctionnement du corps physique. Alors, imaginez quand vous vous répétez cela tous les jours et que vous y mettez de l’amour-émotion.

Le plus terrible dans l’affaire, c’est quand cela devient de l’amour-sentiment. Cet aspect féminin entretiendra les orages de l’amour-émotion. C’est comme se mitrailler soi-même et qu’ensuite on ira hurler auprès du bon dieu en lui demandant pourquoi tant de vieillesse, de maladies et de douleurs.

C’est pour cela que je martèle dans tous mes textes  » Aimez-vous vous-même  » inconditionnellement, car même si votre physique d’aujourd’hui ne vous plaît pas, soyez déjà heureux de l’avoir. Il y a déjà tant d’âmes en attente d’en avoir un ! Plus d’info à ce sujet dans  Que la richesse soit avec vous (7 et 8).

Dans une prochaine vie, vous aurez un autre choix possible, alors faites avec ce que vous avez, et surtout ne venez pas pleurer s’il fonctionne mal. Parce que c’est vous, principalement, qui êtes à l’origine de la dégradation de votre corps physique.

Il est facile de crier au loup en pensant que vous n’êtes qu’un mouton, mais en fait le loup le plus dangereux est déjà en vous et vous lui donnez à manger tous les jours ! Aimez-vous à fond, même avec tout ce que vous prenez comme défaut.

Chaque défaut n’est seulement qu’un trésor qui vous attend, alors sachez le regarder sous le bon angle. Et puis aujourd’hui, si vous voulez être une blonde, une rousse ou une violette, tous les produits existent sur le marché !

Bon je vais m’arrêter là pour cet article car il commence à devenir long. Alors je vous convie à lire la suite pour découvrir aussi pourquoi les couleurs de chaque chakra sont ainsi. Il n’y a aucun hasard là-dedans, mais surtout un ordonnancement parfait !

Laurent DUREAU

Article suivant :Quand l’Amour Humain évoluera (7) Les couleurs
Article précédent : Quand l’Amour Humain évoluera (5) Les notes de musique et les peurs (1)

Article paru à l’origine sur le blog Booster Votre Influence le 3 septembre 2008 et réactualisé sur le blog 345D le 21 juillet 2012.

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/les-notes-de-musique-et-les-peurs-2/

«

»