«

»

Imprimer ce Article

On fait comment pour se connecter au Ciel ? (1)

chakras_25Avancer sur le chemin de l’éveil reste une tâche ardue quand on sait combien de lois ou théories sont considérées comme indéboulonnables… Bref, aujourd’hui, je vais aborder une croyance qui, malheureusement, compte à son actif un nombre impressionnant d’adhérents, puisqu’en fait cela concerne la totalité des personnes connaissant le système des chakras et de leur empilement.

Vous verrez alors combien l’implicite nous a amené à une voie sans issue plus large que le détroit de Gibraltar. Il y a déjà quelques temps de cela, j’avais envoyé de sérieux scuds (missile anti-missile) sur le fameux 3ème œil. Puis peu après, d’autres “messagers” ont emprunté la voie en claironnant qu’il était le mal incarné puisque connecté indubitablement à l’astral.

Hé bien aujourd’hui, je vais recommencer à lui taper dessus allègrement en vous démontrant le plus clairement possible que le 6ème chakra (ou 3ème œil) n’est aucunement relié directement au 7ème. Exit donc la croyance qu’il faut passer par tous les chakras dans l’ordre 1-2-3-4-5-6 pour atteindre le 7. C’est une ânerie monstre, puisque si le 6ème chakra est une voie sans issue, il ne peut donc être raccordé au 7ème.

Vous me direz que si vous êtes en Êtreté, cela vous est bien égal. Oui, sauf qu’à chaque fois que vous croyez vous connecter au Ciel, vous ne faites que pisser dans un violon. Et puis, là-dessus, je ne compte pas les ravages causés par la croyance qu’il faut passer par le 3ème œil pour devenir un illuminé. Non seulement ce n’est pas le cas, mais cela décourage toutes les bonnes volontés qui, par manque de petite voix provenant du Ciel, se rapetissent au point de ne plus croire un iota en leur chance d’ascensionner.

A la vue de cela, on peut comprendre combien les forces de l’ombre ont embarqué avec aisance dans un cul de sac tout prétendant à l’illumination. C’est beau, bien fait, propre, car en plus, chaque prétendant ne peut que diffuser la même croyance de toutes ses forces. En clair, une fois aspergé de cette croyance, tu en barbouilles tous ceux qui t’approchent…

Je m’attaque donc à un vrai chef d’œuvre de désinformation qui, normalement, devrait rendre caduque l’un des piliers de l’enseignement des chakras. Vous allez me dire que ça doit être la même chose dans d’autres philosophies-phare comme l’arbre de vie par exemple. La réponse est oui, absolument, et je peux le démontrer là encore.

En effet, comment voulez-vous induire en erreur des êtres de Lumière devenus moutons, si vous n’avez pas trafiqué suffisamment les écrits dont ils s’abreuvent ? La vérité ne peut qu’amener à la vérité, alors pourquoi sommes-nous arrivés à du tout faux en majorité ? La réponse est : parce que tout ce qui est dit est un mélange d’interprétations diverses et variées qui, au final, ne peut faire qu’augmenter la non-vérité.

L’art subtil de la désinformation (ou du mensonge si vous préférez) n’est pas de raconter du faux, mais d’induire des synonymes (amenant ainsi des diversions dans l’interprétation originelle) et des manques suffisants afin qu’une extrapolation soit faite par l’individu. La notion considérée comme apprise et connue du lecteur s’appelle l’implicite (à l’opposé donc de l’explicite).

En clair, si je dis chaise, vous penserez table. C’est une relation implicite, et c’est donc comme cela que vous croirez être autour d’une table parce que justement on vous enjoint à vous assoir sur la chaise. Certes, vous pouvez vous assoir sur la chaise, mais rien ne dit que ce sera autour d’une table… Dit autrement, on vous dit un truc parmi d’autres et, instinctivement, vous le rapprochez d’une de vos vérités. En cela, elle deviendra une croyance puisque vous penserez que vous êtes suffisamment intelligent pour en connaitre tous les tenants et les aboutissants.

Je souris donc quand de grands érudits spirituels me sortent des vérités tirées de l’arbre de vie. Il y en a des tonnes et des tonnes, et tout ça avec des références incontournables et surtout irréprochables. Le seul truc qu’ils oublient, c’est que l’arbre de vie n’est qu’une vue partielle, au même titre qu’une photo de face d’un individu.

Ils causent donc avec science et profondeur, mais n’ont quasiment aucune idée sur la photo de profil de l’individu. A-t-il le nez droit, le front fuyant ou à la grecque, le crâne allongé ou contraire aplati ? Ils n’en savent rien du tout, car cela ne leur est pas venu à l’esprit qu’une photo n’est qu’une vision partielle et aplanie.

Prenez donc tous les individus à tresses, à longue barbe et avec un chapeau noir, et vous découvrirez qu’effectivement ils ont tous des traits communs. Ce sera une vérité indéboulonnable, sauf que l’on ne saura pas combien ont le crâne dégarni, qu’ils ne parlent pas la même langue même si apparemment ils utilisent les mêmes mots hébraïques dans leurs discours. En clair, c’est une vérité parmi d’autres, même s’il semble à priori qu’il y ait moins de non-vérité qu’ailleurs.

On peut argumenter pendant des heures et des heures et, pour trancher, il suffit de regarder le fruit pondu par l’arbre. Si un seul enseignement était la Vérité de la Vérité, alors la majorité de ceux qui y consacrent leur vie entière devraient être des illuminés, des pacificateurs, avec une aura d’amour inconditionnel grande comme ça. Ils seraient ouverts à tous et ne prôneraient aucune séparation de race, de couleur ou d’origine…

Les faits démontrent radicalement qu’aucun groupe humain n’est arrivé à ce stade, tout en sachant qu’un groupe ça commence à 2, voire 3 personnes… Dit autrement, quels que soient les écrits dans lesquels vous avez fourré votre nez, aucun d’entre eux ne saura vous rendre un véritable illuminé, un véritable lampadaire, sinon cela se saurait depuis longtemps.

Je vous dis tout ça non pas pour taper sur un enseignement ou un autre, mais pour vous faire comprendre que LA véritable Vérité ne se trouve pas dans une philosophie, un enseignement ou une religion, mais en recoupant l’ensemble afin de discerner les pépites d’or qu’elles ont en commun. Mais pour cela, il faut choisir des enseignements qui n’ont aucun lien entre eux, car, comme vous le savez, il y a des grandes familles selon les continents.

Il faut donc mixer ce qui ne semble pas compatible pour découvrir, par croisement, les nœuds de vérité, et ainsi pouvoir débarrasser la toile de toutes les saloperies qui se sont rajoutées au fil des siècles. Ainsi, plus la nappe est vieille, et plus vous comprendrez que la crasse l’a pourrie au sein même de ses fibres. Pour moi, plus un enseignement est vieux et plus il est corrompu. Cela n’exclut nullement que le récent ne puisse être tout aussi pourri…

Bref, vous aurez compris que je fais tout autant dans le lavage que dans l’assainissement. Rendre sain et propre n’est pas de tout repos, mais n’est-ce pas l’époque pour le faire ? C’est la fin de l’année scolaire et il est temps de remplir les sacs poubelles noirs qui nous attendent sur le palier de la 4D. Commençons donc par le pourri, et nous finirons par la crasse et la poussière ensuite.

Abordons donc le 6ème chakra, où la pourriture du 3ème œil recouvre tous les murs, au point de nous faire croire qu’il y aurait une porte qui mène à l’étage au-dessus. En effet, une fois que l’on est arrivé à décoller une grande partie du papier peint, force est de constater que le 6ème étage ne possède aucune porte menant au nirvana du 7ème.

Certains enseignements très récents ont, malgré eux, donné les plans exacts du bâtiment avec tous les câblages. Bien sûr, cela fut sciemment barbouillé par les forces de l’ombre qui tombèrent à bras raccourcis sur les quelques canaux ayant pu capter l’information. La méthode est simple et sans appel pour corrompre un canal. Il suffit d’agir sur 2 points afin de conforter le 3ème. Cela se passe donc dans les chakras 1, 2 et 3.

Par principe, un canal à l’origine vit dans une certaine forme de simplicité et d’humilité. En clair, c’est un fauché qui vivote comme il peut. Ainsi, quand il reçoit de l’info du “Ciel” (parce que justement il vit simplement et humblement), il suffit tout bonnement de lui faire comprendre qu’il n’est pas n’importe qui parce que, justement, il reçoit de l’info du “Ciel”.

Voyez comme la méthode est simple, facile et duplicable à souhait par les forces de l’ombre. Ainsi en faisant prendre conscience à l’individu qu’il est quelqu’un de spécial, l’égo va gonfler obligatoirement, d’abord le coeur-égo (je suis connecté aux dieux), et puis le redoutable mental-égo. Ce dernier, obligatoirement en quille avec l’aspect matériel (la survie), aura donc la partie facile pour développer la logique du “profites-en à moins que tu ne sois un con jusque dans l’âme”.

Ainsi s’élabore la logique basique du “je vais en vivre”, car je ne peux pas avoir un autre job et faire cela en supplément. Cela part d’une bonne intention, car on se dit que notre travail de canal en sera largement facilité. On commence donc à demander des dons pour payer les frais matériels, puis on installe une mini boutique à pas cher pour accéder aux écrits, pour finalement passer carrément aux stages résidentiels à prix moyens, puis forts selon la notoriété.

En clair, les choses s’enchainent naturellement, au point que cela est devenu un business qui ne dit pas son nom. Puis comme on y va à fond, car en toute sincérité, on commence à se dire que quelques extras, quelques bonus, ça ferait du bien au moral. On commence donc à voir son niveau de vie grimper inexorablement, au point de ne plus vivre dans la simplicité et l’humilité.

Bref, au bout du chemin, la peur de ne plus recevoir “du Ciel” commence à se faire sentir, car on se rend compte que l’on est prisonnier d’un système que l’on n’avait pas vraiment imaginé au départ. On voulait juste avoir de quoi vivre, mais l’argent a afflué plus que prévu. En effet, plus votre notoriété augmente, et plus vos revenus feront de même.

Vous me direz,”rien de grave là dedans !” sauf qu’en contrepartie et sans le savoir, vous êtes passé de celui qui reçoit arbitrairement à celui qui doit donner du nouveau régulièrement pour faire tourner la boutique. Et c’est là que nos potes de l’ombre se frottent les mains, car inconsciemment (le canal étant moins pur, moins dans l’abandon) vous allez rajouter des morceaux, ne pas en capter d’autres et donc, au final, modifier le message lui-même suffisamment subtilement pour induire de l’implicite à tout va.

Dit autrement, vous vous êtes fait polluer au point de ne plus savoir si ce que vous dites est issu du “Ciel” ou de vous… La question devenant lancinante, vous la balancerez tôt ou tard dans le placard des oubliettes et continuerez votre business, car il faut faire tourner la boutique comme on dit. C’est ainsi qu’un “contacté” se fait retourner tranquillement par les forces de l’ombre.

Comme vous le voyez, il n’y a ni contraintes, ni obligations à tenir quand la vibration de moindre lumière vient vous voir, mais ce n’est que lorsque vous êtes enfoncé jusqu’au cou (vous découvrez que votre standing de vie ne dépend que de cela) que vous comprenez que vous vous êtes fait avoir en beauté !!!

Sachant cela, d’après vous, combien d’enseignants en spiritualité sont dans ce cas ? Combien de canaux ? Alors, peut-on être sûr à 100% de ce que raconte quelqu’un qui se dit en contact avec les anges et archanges ? Et cela n’est rien, car il y a une autre machine à côté qui démultiplie tout ça.

Ce sont les perroquets : ceux qui répètent ce qu’ils ont entendu sans vraiment trop savoir si c’est du vrai ou non, mais en tout cas soit cela leur fait du business, soit cela gonfle leur valeur aux yeux des autres.

En clair, le discernement par le cœur, par la vibration est la seule solution viable à terme, car le discernement par le mental et la logique ne peuvent tenir la charge devant autant de contradictions rapportées par les différents canaux ou enseignements. Personne n’y échappe, et c’est en cela que nous sommes tous égaux face à cette dualité qui nous assaille quotidiennement.

C’est la raison pour laquelle je reste toujours sur mes gardes concernant la pente dangereuse concernant la question matérielle, ou du doit-on vivre de ce qui nous est communiqué ? La réponse n’est pas simple, car nous vivons encore dans un monde d’argent et tant que celui-ci existera, la probabilité de se faire polluer est réelle car omniprésente.

Ainsi, en ces temps d’Ascension, plein de nouveaux prophètes apparaissent ici et là. Ils essaient tous d’avoir une partie commune afin d’assurer un minima de crédibilité, mais chacun essaie de se démarquer par ses options personnelles. En d’autres termes, les forces de la moindre-lumière (ou force de l’ombre, la force possédant des intentions cachées, des intentions de densité d’où l’ombre) ont bien mis les manettes à fond.

Beaucoup croient que ces fameuses forces veulent tout casser et détruire dehors, mais sachez que pour en arriver là, il leur faut d’abord vous casser en pourrissant le dedans (un mur pourri s’écroulera toujours plus vite et facilement qu’un mur sain). Voilà ce qui sera vraiment révélé aux yeux de l’humanité. Ce sera non seulement les banquiers, les assureurs ou les politiciens, mais aussi tous ceux qui ont la volonté de vouloir vous porter assistance au nom d’une Vérité à laquelle ils tiennent à vous faire adhérer.

Écoutez votre cœur, écoutez si ça résonne en vous, et si ce n’est pas le cas, alors passez votre chemin sans culpabilité aucune. Vous êtes une Vibration, et ce n’est que par la Vibration que vous saurez comment il vous faut prendre la chose.

Bon, je vais m’arrêter là, car je me rends compte que mes quelques envolées lyriques ne m’ont encore pas fait aborder ce que je voulais vous dire vraiment. C’est pas grave, ça se fera dans le prochain article où je pense mettre quelques dessins en vidéo, d’abord pour en dire plus en moins de temps, et secundo pour éviter mes légendaires digressions.

Laurent DUREAU

Article suivant : On fait comment pour se connecter au Ciel ? (2)

Article paru à l’origine sur le blog 5D6D le 30 août 2012 et réactualisé sur le blog 345D le 27 novembre 2012.

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/on-fait-comment-pour-se-connecter-au-ciel-1/

(1 commentaire)

  1. SUZY.

    …. On peut argumenter pendant des heures et des heures et…
    L’homme libre ou créateur n’a plus besoin des modèles présentés par Platon ou recherchés à l’extérieur par les sages et les saints d’autrefois; il communique avec les énergies subtiles qui l’habitent et par là même il devient capable d’assumer son destin. Le véritable royaume est toujours au-dedans.

Les commentaires sont désactivés.

«

»