On fait comment pour se connecter au Ciel ? (2)

connectionDites-moi, que faites-vous quand vous désirez vous connecter au Ciel ? Essayez-vous d’envoyer mentalement par votre 3ème œil un message quelconque, tendez-vous les mains paumes vers le Ciel ou essayez-vous d’entrer en résonance avec votre cœur ? Peut-être faites-vous un mix de tout ça, en même temps ou dans un séquencement précis ?

En fait, si on interrogeait chacun d’entre vous, nous découvririons que chacun y va plus ou moins à l’aveuglette, car tout simplement la notion de se connecter au Ciel est en elle-même très floue, car non documentée dans les archives humaines. Alors chacun se fait sa petite idée sans trop savoir ce qu’il doit atteindre. C’est à l’image de la notion de l’amour : tout le monde en parle mais personne ne sait ce que c’est exactement, car chacun voit midi à sa porte…

Dit autrement, se connecter au Ciel est aussi illusoire que vouloir se connecter à la Terre, bien que dans ce dernier cas on se sente plus à l’aise. Cependant, à chaque fois que quelqu’un vous dit de vous “ancrer à la Terre”, vous avez du mal à saisir ce qui ne va pas chez vous, tout en sachant que l’autre vous fait comprendre que vous êtes trop dans le “Ciel”, qu’en clair, vous ne touchez plus terre et il vous faut revenir dans la réalité du monde de la matérialité…

Ainsi, par déduction, est ancré à la Terre celui qui est dans la matière (dans la réalité tangible et vérifiable), tandis que le “flyé” (l’évanescent) est celui qui n’est plus ancré, c’est-à-dire qui est dans un monde imaginaire, un monde virtuel, un monde non palpable et non quantifiable. En fait, on définit notre connexion au Ciel comme étant le complémentaire-opposé de l’ancrage à la Terre, sans toutefois lui donner une véritable signification.

Alors comment voulez-vous améliorer votre connexion au Ciel si déjà vous ne savez pas à quoi ça rime exactement, à part que c’est le contraire de l’ancrage à la Terre ? Vous pouvez donc comprendre aisément que, lorsqu’un problème est déjà flou à l’origine, cela ne simplifie aucunement sa résolution. Nous allons donc commencer par le commencement, c’est-à-dire par observer les outils que l’on nous a donnés afin de mieux cerner la nature de ce que nous devons appréhender.

En effet, c’est comme votre main avec ses 5 doigts. Si on commence par décrire toutes les choses que l’on peut faire avec une main (voire les deux), la liste va être vraiment longue, voire infinie. Cela ne nous permettra cependant pas d’y voir plus clair. Il en est de même avec la connexion au Ciel ou à la Terre. Chacun y mettra de sa vision, il en résultera un rapport épais comme un bottin !

Regardons donc chaque doigt, comment il s’articule avec lui-même et comment il interagit avec les autres. En gros, on pourra dire qu’il y a 4 doigts (index, majeur, annulaire et auriculaire) quasiment de même structure (3 phalanges : phalange, phalangine et phalangette) et côte à côte en parallèle, tandis qu’un cinquième (le pouce) n’a que 2 phalanges et est en opposition avec les 4 autres doigts.

On comprend donc aisément que c’est l’effet pince qui est primordial dans l’affaire. En effet, si par accident, vous perdez votre pouce, vous allez avoir de gros soucis, au point que la majorité des choses listées dans le bottin soit carrément impossible à faire. Par contre, si vous perdez 1, 2 ou 3 doigts, le handicap sera de nettement moindre importance.

En résumé, le pouce est aussi important que les 4 doigts qui sont en face. Cela fait que les 2 phalanges du pouce ont autant de valeur que les 12 phalanges des doigts opposés. On est donc loin de la démocratie où chaque phalange aurait un droit de vote équivalent… On pourrait même presque dire l’ordre dans lequel nous pourrions nous amputer pour avoir le moins de dégâts possible.

Ainsi perdre la phalangette du petit doigt (à la mode yakuza) rend plus difficile le nettoyage du nez ou de l’oreille, mais à part ça, quoi d’autre véritablement ? Par contre, perdre la 1ère phalange du pouce aura nettement plus de conséquences, au point que cela deviendra un début de handicap au travail. Alors je vous dis pas si vous perdez la seconde… Vous serez déclaré officiellement handicapé !

Bref, je ne vais pas aller dans le détail, mais cela était pour vous faire comprendre que l’étude de l’outil (la main dans ce cas-là) amène une autre vision de la problématique qui a voulu être résolue. Ainsi en procédant de même concernant la connexion au Ciel, on pourra voir ce qui est important de ce qui l’est moins.

Ainsi si l’on doit vous amputer de 3 doigts sur une main, offrez l’auriculaire, l’annulaire et le majeur afin de ne conserver que le pouce et l’index. Certes, vous ne pourrez plus jouer du piano comme tout le monde mais au moins vous aurez l’essentiel, c’est-à-dire la capacité d’avoir une pince ultra précise et sensible dans votre quotidien. Bref, je vous laisse gamberger sur les autres options, tout en sachant que pour un droitier, sa main droite vaut beaucoup plus que la gauche. Là encore, on est loin de la démocratie où l’arithmétique simpliste veut que tout soit égal…

En revenant donc à l’outil qui nous permettrait la connexion au Ciel, on peut déjà commencer par dire que se connecter au Ciel semble plus de la partie évanescente que de la partie matérielle qu’est la connexion à la Terre. En effet, instinctivement, on comprend que le moteur du Ciel (chakras 5 et 6) fait plus dans la vibration, dans l’immatériel, alors que le moteur de la Terre (chakras 1 et 2) fait dans le palpable et le mesurable.

Dit autrement, on s’attend à ce que l’antenne soit en haut, tandis que le bâtiment est bien ancré sur sa fondation enfouie dans le sol. En clair, on comprend aisément que l’antenne faite de matière essaie de percevoir une onde invisible à nos yeux matériels. Puis qu’ensuite, cette onde puisse être interprétée par un décodeur situé à l’étage du bas dans la maison, qu’est le moteur de l’humain (chakras 3 et 4).

Le signal radio capté par l’antenne sera donc traité par l’ordinateur situé au 3ème chakra et qui est le cerveau. Une fois décodé physiquement, alors la lecture du signal fera frémir ou non le chakra 4. En effet, le décodeur de la TV se fout de la nature de ce qu’il décode. Que vous receviez le journal télévisé, un documentaire ou toute autre émission, pour lui, c’est du pareil au même puisque tout n’est que des variations électriques pour lui.

Par contre, votre chakra 4 (votre cœur), lui, il se fout du comment ça marche matériellement parlant, car c’est le contenu qui l’intéresse. Ainsi, une mauvaise nouvelle au JT ou une scène érotique auront des incidences différentes dans votre ressenti. Dit autrement, le mental décode de l’électrique, tandis que votre cœur décode du magnétique.

Or, que fait une antenne sinon transformer une onde électromagnétique en une onde électrique décodable par un appareil électronique ? Cette antenne ne pourra fonctionner correctement qu’à la seule condition qu’elle soit branchée à la Terre, car le signal radio est une onde électromagnétique circulant dans l’aura de la Terre.

Comme en électricité, il faut 2 fils pour que cela circule. L’un des fils est la connexion à la Terre, tandis que l’autre fil est la connexion au Ciel. La connexion à la Terre est appelé “la masse” et, pour en avoir une bonne, il est préférable d’avoir une bonne prise de terre. Ainsi quand on dit que “quelqu’un est à la masse”, cela indique qu’il n’a plus aucun signal radio lui provenant du Ciel, et donc allant au cerveau. On en vient à conclure à un déraillement mental incompatible avec une normalité de fonctionnement.

Voyons tout cela avec un petit dessin et une vidéo à l’appui :

chakra_5

Télécharger la vidéo (fichier mp4) La vidéo à visionner dans votre navigateur Durée 22 mn

Maintenant que vous avez compris le principe de l’émission réception, vous pouvez déjà prendre conscience du principe de l’émission-réception qui s’appelle tout simplement la télépathie. Et puis la télékinésie, par exemple, n’est que la même chose mais en relation avec le monde minéral. En clair, la télépathie ne fait qu’utiliser le moteur de l’Humain et le moteur du Ciel pour transmettre de l’information issue du moteur de l’Humain (soit des émotions-sentiments encodés selon le mental-égo en vigueur).

En télékinésie, vous communiquez et parlez directement avec le moteur de la Terre qui, dans sa partie minérale, vous obéira tout simplement puisque animé par une forme de vie. Ainsi en passant vibratoirement dans la partie masculine du moteur du Ciel (la 5d – le 5ème chakra – la cocréation consciente et responsable), vous accédez obligatoirement à la partie matérielle masculine de son complémentaire opposé qu’est le 1er chakra ou monde minéral.

Voici la raison pour laquelle, lors du processus de l’Ascension, le respect doit être le plus total envers toute forme de vie. Ainsi si vous êtes encore dans le cannibalisme biologique (destruction du décodeur-encodeur qu’est la partie matérielle du moteur de l’Humain, soit le monde animal, 3ème chakra et 3D), vous êtes mal barré pour ascensionner.

En effet, l’ascension correspond à mettre en marche (et remettre pour nous) le moteur de l’Humain en sortant de l’opposition dualitaire entre le mental et le cœur. Donc, tant que vous n’aurez pas fait la paix entre l’intérieur et l’extérieur, entre l’information rendue visible et votre décodeur trafiqué-falsifié (votre mental-égo), vous ne pourrez accéder à la puissance supérieure qu’est la cocréation dans le moteur de la Terre, c’est-à-dire la matérialisation de ce qui se passe en votre Esprit (le Grand et non le riquiqui que vous pensez avoir dans la tête et qui n’est que l’ombre projetée, une espèce de fantôme astral).

On constate donc logiquement que plus la vibration de 4D se fera présente sur Urantia Gaia, et plus les décodeurs encrassés vont devoir mettre à jour leur mode de fonctionnement (vous savez les fameux codecs, abréviations de codeurs-décodeurs). L’upgrade logicielle est impérative. On comprend donc pourquoi ça chauffe beaucoup dans le bocal et que ça va disjoncter de plus en plus souvent chez tout le monde.

Bien, voici le 1er point que je voulais aborder en vous faisant comprendre matériellement que se connecter au Ciel via le chakra 6 n’a rien à voir avec une connexion avec votre 7ème chakra. La vision linéaire, car verticale, des chakras est une impasse totale si vous voulez vous connecter aux “Dieux”.

Le seul truc que vous puissiez faire est de vous connecter à une source d’information, mais rien de plus ! Reste donc à savoir quelle source, et c’est là que vous comprendrez que si l’onde radio “humaine” arrive à fonctionner correctement, c’est parce que le Ciel que nous voyons est tout simplement l’astral.

Dit autrement votre 6ème chakra, aujourd’hui en ce monde de 3D falsifié, est branché sur la plus grande source d’emmerdes puisque c’est tout bonnement La Source locale totalement trafiquée par les forces de l’ombre et que l’on appelle l’astral. Alors ceux qui se croient plus fort que les autres parce qu’ils sont médiums sont, en fait, les relais de ce qui nous maintient dans l’ignorance.

On peut donc comprendre la raison pour laquelle la fierté d’un individu qui se croit connecté et qui s’étiquette médium démontre une sérieuse tendance à gonfler l’égo et à se mettre au-dessus du lot des endormis qui l’entourent. La marque d’un mental-égo est la séparation d’avec les autres pour cause de supériorité. Vous comprenez donc pourquoi j’ai foncé dans le tas il y a quelques années de cela.

Certes, un certain nombre de mes lecteurs ont supprimé tout contact avec mes écrits parce que, tout simplement, j’ai annoncé clairement que tout travailleur de lumière qui se dit médium, voire canal, en balançant de l’étiquette à tout va, est en fait celui ou celle qui s’abreuve à une Source (c’est vrai que l’astral est une source !) mais qui est autant sinon plus trafiquée que les écrits bibliques eux-mêmes.

D’ailleurs, les deux sont liésn puisque la majorité des écrits bibliques sont, au départ, des canalisations. On ne peut attirer les mouches avec du vinaigre, alors on distribue du miel auquel on rajoute ensuite toutes les déformations nécessaires à vous embrouiller le décodeur. Il y a donc la magie noire et la magie blanche, mais le principe reste le même : acquérir des pouvoirs pour mieux dominer (ou soi-disant repousser les forces de l’ombre)… ce qui reste au final un renforcement du mental-égo dans toute sa splendeur.

Être télépathe n’est pas un pouvoir à acquérir. C’est juste une fonction naturelle qu’il nous faut redécouvrir. Un bébé est télépathe, mais dès qu’on lui bourrera le mou avec des codes de conduite et des façons de voir la vie, il deviendra assez vite bouché à l’émeri. Il faut donc faire la différence entre celui qui se décrasse par envie de retrouver ses fonctions originellesn et celui qui apprend et étudie des formules magiques pour dominer les autres…

On ne peut dissocier magie de magouille, alors qu’elle soit blanche ou noire on s’en fout; car c’est vouloir faire croire qu’une cigarette avec filtre est meilleure (comprendre moins nocive) que sans filtre. C’est vrai, en relatif, mais dans l’absolu il serait largement préférable de ne plus être fumeur du tout pour éviter toute nocivité ! Être télépathe, oui, mais croire que cela vous rend supérieur aux autres, non…

Ceux qui ne font pas la différence entre capter une information qui rentre en résonance avec votre nécessité évolutive naturelle du moment, et ceux qui cherchent à tout prix à aller soutirer l’info pour un profit personnel sonnant et trébuchant autant financièrement qu’au niveau de l’égo, chercheront à vous embrouiller les neurones et les sentiments afin de continuer à vous dominer.

Il n’y a nulle supériorité à ressentir par rapport à tous les élèves de l’humanité. Ce n’est pas parce que vous êtes en 3ème qu’il faut vouloir dominer les élèves de 6ème ou de 5ème. Bien au contraire, vous vous devez d’être plus aimant, plus inconditionnel, afin qu’ils bénéficient de votre propre expérience de décrassage.

Bien qu’étant élève vous-même, vous n’êtes pas là pour briller aux yeux de tous, mais pour humblement faire en sorte que les autres bénéficient de vos expériences d’essai-erreur afin qu’ils puissent s’épanouir plus rapidement. Cela ne les empêchera pas de tomber dans les mêmes traquenards, mais seulement ils y resteront moins longtemps.

Si vous devez apprendre à résoudre une équation en utilisant un théorème particulier (tout le monde a le même devoir à remplir pour passer à l’étape suivante), ce sera toujours plus facile si un élève pédagogue vous explique bien le théorème en complément du monologue raconté par un prof-perroquet blasé.

Celui qui sait (et qui a compris le fonctionnement intrinsèque et inné de l’Univers) aide et partage inconditionnellement de toutes ses tripes. Alors que celui qui se sert de cela pour en tirer avantage en termes de domination sur son prochain démontre inéluctablement qu’il est encore dans le mental-égo dans le service à Soi malgré ses apparences de service à Autrui. Il veut briller aux yeux des autres.

Bref, dans le prochain article, j’aborderai un autre angle de la mécanique humaine pour vous faire découvrir une autre facette du comment se connecter au Ciel physiquement parlant. D’ici là, bonne continuation.

Laurent DUREAU

Article précédent : On fait comment pour se connecter au Ciel ? (1)
Article suivant : Dis pourquoi tu veux monter au Ciel ?

Vos questions techniques
Si vous avez des soucis pour visionner les vidéos, trouvez des réponses sur cette page ou posez-y vos questions.

Article paru à l’origine sur le blog 5D6D le 1er septembre 2012 et réactualisé sur le blog 345D le 27 novembre 2012.

Cet article a été visité 11 664 fois.

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/on-fait-comment-pour-se-connecter-au-ciel-2/