Les Guerriers de Lumière

 guerrierC’est un titre bizarre qui m’a chagriné pendant plusieurs années avant que je ne m’y fasse. C’est le côté “guerrier” indiquant une lutte, un combat contre, et probablement une possible mort face à l’ombre….

Mais aujourd’hui, je le prends pour faire une métaphore que vous allez clairement comprendre plus loin. Car en fait, on ne peut combattre l’ombre puisque l’ombre n’est que l’absence de lumière, ou du moins une réduction locale de l’intensité lumineuse.

Vous comprenez alors pourquoi je ris sous cape quand des gens bien intentionnés guerroient contre les monstres des ténèbres. C’est amusant parce qu’en fait c’est l’ombre qui définit la lumière !

Imaginez-vous dans un lieu sans ombre. Cela manquerait un peu de relief et surtout ne vous renseignerait pas sur la forme exacte des choses. En regardant l’ombre d’un objet, il est beaucoup plus facile de voir l’original.

Alors, que se passe-t-il quand quelqu’un fait la guerre aux démons planqués dans l’ombre ? Il ne fait que vouloir combattre ce qu’il projette de lui-même et de sa conception du monde. C’est dire que c’est perdu d’avance !

Il n’existe aucune zone d’ombre mais seulement des zones moins éclairées que d’autres. Le soleil a-t-il une ombre ? Non, car il rayonne de lumière dans toutes les directions. Ce ne sont que ceux qui ne rayonnent pas qui créent de l’ombre !

En termes de développement personnel, nous savons que plus un individu est “transparent au regard des autres” et plus il inspire confiance. Pourquoi ? Parce que les gens voient moins d’ombre en lui, alors ils le trouvent forcément un peu plus “lumineux” par rapport à eux-mêmes !

L’épanouissement est donc le chemin qui nous mène à découvrir nos zones d’ombre en les éclairant de notre envie de les rencontrer. Chaque peur ou émotion retranchée ou planquée en nous embue notre transparence.

Le seul fait de les reconnaitre, de leur parler, suffit à ce qu’elles poursuivent leur chemin ailleurs qu’en vous. Ainsi, de fil en aiguille, de rencontre en rencontre, votre niveau “d’illumination” vient à grandir jusqu’au jour où la cave et le grenier sont éclairés à chaque fois que vous y allez.

Alors, être un guerrier de Lumière n’est pas d’aller faire la guerre à l’extérieur de vous-même car là vous ne brasserez que du vent et des illusions ,mais, par contre, si vous allez à l’intérieur de vous, vous allez tout gagner !

Le développement personnel n’est pas une guerre, une guérilla où il faut être un mercenaire avide de boucherie mais plutôt être un compagnon de route allant à la rencontre de ce qui a été rejeté sur le bord de votre route vers l’épanouissement (cf 8 clés pour mieux vous épanouir) .

C’est aller tendre la main à toutes ces énergies bloquées qui vous empêchent d’être pleinement vous-même. Être libre, c’est d’abord se libérer de ce qu’il y a en nous de lourd et qui nous ralentit sur le chemin.

Certes, pour être ralenti, il faut déjà être en marche car nombre de gens ont depuis fort longtemps pris l’option de s’asseoir sur le premier banc venu afin de mieux critiquer ceux qui passent devant. Peu d’acteurs mais beaucoup de spectateurs aux commentaires pas toujours sympas.

Là où il y a un guerrier, il y a des armes, alors laissez-moi vous décrire gentiment l’attirail du parfait combattant.

1 – L’épée
C’est la principale arme et la plus noble car c’est l’épée de la Vérité. Elle est à double tranchant comme toute épée. Sa manipulation demande dextérité et confiance en soi.

Pour la protéger de son tranchant, elle s’insère dans le fourreau de la sagesse jusqu’à la dague de la justice. Sa poignée est ornée de tous les joyaux de la pensée et des attributs des grands seigneurs et maîtres.

L’usure de la poignée trahit l’expérience de son possesseur qui ne la sort de son étui que pour s’entraîner afin de maîtriser, dans des mouvements harmonieux et élégants, les éléments en lui.

En bon guerrier, il sait que la plus grande de toutes les victoires est celle où l’on n’a pas eu besoin de sortir l’arme car le conflit fut réglé avant par la diplomatie et la courtoisie.

Afin de pouvoir courir et sauter vite et ne pas se blesser, le guerrier fixe cette épée le long de sa colonne vertébrale dans le dos avec la poignée vers le haut dans le cas où il aurait à dégainer vite.

La vérité est sa colonne vertébrale car sans vérité le guerrier n’est rien. Mais la vérité étant froide et tranchante, il apprécie la chaleur et la douceur du cuir de son fourreau bien harnaché.

2 – Le bouclier
C’est le second élément qui vient avec l’épée, car le bouclier non seulement est frappé de son emblème qui dit d’où il vient mais il sert aussi à l’équilibrer lorsqu’il se sert de son épée.

Cet ustensile est le bouclier de la Connaissance car on ne peut manipuler l’épée de la Vérité avec justesse sans avoir la contrepartie de la Connaissance. Là aussi, pour pouvoir courir et sauter vite et sans être encombré, le bouclier sera fixé dans son dos comme une carapace de tortue.

Ce bouclier a pour objectif de le protéger des flèches du passé qui voudraient l’atteindre pendant qu’il court vers le futur. Autant son épée est fixée avec une bandoulière en croix sur sa poitrine, le bouclier possède deux bretelles comme un sac à dos.

Le bouclier de la Connaissance doit pouvoir être déployé dans n’importe quelle situation à la vitesse de l’éclair quand quelque chose de suspect est en approche. Le guerrier est comme un vigile toujours au aguets et prêt à se protéger derrière la Connaissance avant d’être obligé de dégainer l’épée de la Vérité qui tue….

3 – L’armure
Elle est comme une seconde peau. Elle doit être souple et robuste tout en étant légère, alors le guerrier de Lumière possède l’armure de l’Amour.

Dans cette armure, il se sent confortable et en sécurité car il sait que c’est la plus grande de toutes les forces de l’univers et donc la meilleure protection qui puisse exister.

4 – Le casque
Celui-ci correspond à ce qu’il veut montrer de son ego. Cela va du bandeau pour éviter que ses cheveux de la liberté ne perturbent sa vue dans les moments critiques ou d’effort, au casque lourd plus ou moins décoré d’artifices quelconques ou d’inscriptions.

5 – Les gants
Le gant droit est celui de la fermeté et du courage tandis que le gant gauche sera celui de la douceur et de la compassion.

6 – Les bottes
Au contact avec le sol et donc avec la terre, la glaise, la boue et tous ses autres aspects, le guerrier de Lumière porte les bottes de la droiture car il sait que lorsqu’un caillou est dedans ou que la chaussure devient trop petite, il se courbera obligatoirement.

Donc la pointure de sa droiture devra être ajustée en fonction de sa croissance et de sa compréhension de l’Univers. Car, il sait que ce qui peut paraître droit et juste dans une situation donnée ne le sera pas forcément dans une autre !

7 – Le poignard
Attaché à la ceinture ou planqué dans l’une de ses manches, son poignard est celui de l’humour et de l’auto-dérision. Car le guerrier de Lumière sait qu’il joue un jeu et qu’il ne se bat que contre lui-même.

Dans ces moments de trouble, il pourra alors soit rire de lui-même et de ses enfantillages tandis qu’il pourra lâcher des vannes pour déstabiliser ses adversaires.

Je le rappelle : la plus grande victoire est celle de ne pas faire la guerre. Ni vainqueur, ni vaincu mais seulement des frères qui fêtent leurs retrouvailles à travers toute la palette des qualités humaines.

Comme vous pouvez le voir, nous sommes tous, d’une certaine manière, des guerriers de la Lumière car nous sommes tous ici sur Terre afin d’affronter nos propres zones d’ombres.

Soyez donc indulgent quand vous rencontrez d’autres guerriers tout débraillés avec la clope dans une main et la bouteille dans l’autre. Éprouvez de la compassion quand vous croiserez ceux qui ne vivent que par les cicatrices du passé.

Soyez miséricordieux pour ceux qui tendent la main pour avoir à manger car ils ont oublié qui ils étaient. En nous, en chacun de nous, il y a un guerrier venu faire un petit tour sur Terre comme on va au café du coin.

Beaucoup ne s’en rappellent plus car le voile de l’oubli posé à leur naissance ainsi que la pression culturelle et familiale, ont fait qu’ils n’ont pu se redresser, se tenir droit et découvrir que toutes leurs armes et tous leurs dons n’attendent qu’eux pour briller à la vue de tous.

Soyez donc dans votre verticalité en étant dans votre vérité.

Qu’importe dans quel camp vous serez, car de toute façon vous êtes unique tout comme chaque soldat est distinct malgré la même tunique (à la naissance). Le respect de l’adversaire et le code d’honneur sont là pour faire comprendre que nous nous battons contre nous-même.

Alors arrêtons de vouloir imposer notre point de vue aux autres et surtout par la force, car il y a 2000 ans un homme a dit “qui tuera par l’épée mourra par l’épée”.

Je vous suggère donc d’imposer votre amour, votre compassion et votre miséricorde car ainsi vous mourrez dans ces mêmes dispositions. Faites l’amour pas la guerre comme chantonnaient les soixante-huitards…

Ils avaient raison, sauf que l’herbe qu’ils fumaient n’était pas de bonne qualité car elle provenait de l’extérieur. Moi, je préfère fumer mon herbe intérieure car celle-là est 100% bio et garantie sans effets secondaires par le bon dieu !

Alors, késako l’herbe intérieure ? C’est tout simplement apprendre l’art de la respiration. C’est plutôt connu sous le nom de pranayama. C’et très efficace et se faire une petite respiration avec chaque méditation vous garantira un résultat propre à déjouer tous les contrôles anti-dopages du monde.

Savoir respirer est autre chose que banalement respirer comme fait la majorité des gens. C’est être capable de bien ventiler surtout dans toutes les situations qui vous coupent le souffle.

Une émotion intense, une peur intense, une douleur intense et hop vous bloquez la respiration et hop vous créez un blocage énergétique. C’est tout bête mais on n’a jamais dit que l’illumination était compliquée.

Ce sont seulement les curés, les institutions et tous ceux qui veulent vous manipuler afin de vous tondre qui ont intérêt de vous dissuader de découvrir que vous êtes un guerrier de Lumière.

D’après vous, pourquoi l’alcool et le tabac sont légaux bien que nous connaissions les ravages infligés ? Est-ce de la compassion pour les malheureux paumés en mal de bien-être ?

Dans la même veine, alors pourquoi les drogues dures sont interdites ? Parce que tout simplement le malheureux devient un zombie inutilisable et implumable et surtout incontrôlable !

Bref, si vous désirez redécouvrir que vous êtes un guerrier de Lumière, il est clair qu’un certain nombre d’habitudes “normales” ne fassent plus partie de votre vie.

Si vous ne pouvez pas vous en passer, sachez que l’épée sera largement ébréchée, le fourreau éventré, le bouclier pourri, le casque pitoyable, les gants gluants, les pompes trouées et le poignard vraisemblablement paumé…

Bref, c’est à vous de voir mais moi, je me dis qu’à guerrier brillant il y a un cadeau qui l’attend. C’est de devenir un Chevalier de Lumière mais pour cela il lui faut trouver une monture avec laquelle il ne fasse qu’un et totalement un.

Unis comme cul et chemise, un Chevalier recherchera la pouliche idéale pour lui tandis qu’une guerrière recherchera l’étalon parfait. Mais une minorité préférera garder une identité énergétique similaire. En clair le Chevalier recherchera étalon alors que la guerrière recherchera amazone…

Tout est possible et rien n’est interdit quand la Lumière est aux commandes sauf quand cela sent le soufre… Au premier grattage de l’allumette, la poudre va tout faire exploser…

Je reste donc calme pour l’instant en espérant qu’un jour je rencontrasse une monture qui saura polir les quelques rugosités qui me restent… sans penser aller à la retraite !

Imaginez la bérézina quand vous entendez que tout le monde désire être à la retraite le plus vite possible. La retraite, en termes militaires, peut être provisoire mais pas définitive pour un guerrier de Lumière, sauf si bien sûr il est mourant ! Eh bien, sans aller loin, je crois qu’il y a beaucoup de mourants dans ce pays…

Malgré cela, je vous parlerai de la prochaine étape qui vient après la chevalerie et qui concernera cette fois-ci les Artisans de Lumière. C’est carrément romantique et très motivant pour aller plus vite vers notre objectif final…. celui de devenir radieux comme un soleil (et donc sans plus aucune ombre !).

Laurent DUREAU

Article paru à l’origine sur le blog Booster Votre Influence le 27 mars 2009 et réactualisé sur le blog 345D le 10 juillet 2012.

Cet article a été visité 18 275 fois.

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/les-guerriers-de-lumiere/

(2 commentaires)

    • paulette on 10 juillet 2012 at 8 h 59 min

    vraiment c’est un vrai plaisir de vous lire .
    merci pour les conseils d’apprentissage sur le pranayama
    mon decolage est juste au raz des paquerettes bof
    G’DAY
    paulette ❓

    • Lydia on 22 décembre 2012 at 9 h 19 min

    Bonjour Laurent,
    Bien que je trouve votre ton plus authentique et moins romantique que la plupart des sites qui abordent la question de l’éveil, je m’interroge sur votre vision de l’unité. Vous semblez considérer l’ego, les émotions, tout ce qui peut être appelé « dense » en nous, comme des choses de moindre valeur. Or, dans la conscience unitaire, dans l’amour inconditionnel, il me semble que tout soit à aimer en totalité. Lorsque l’on est dans le cœur, dans l’acceptation de ce qui est, on comprend que tout à sa raison d’être, son utilité et participe à l’élévation. Tant que l’on se situe du côté de la lumière, on a une vision séparatiste et réductrice. Tant que l’on se situe ailleurs que dans le cœur. Tant qu’on se positionne, on nie être Tout, être divin. Si l’humanité est une et si accepter le « mal » en nous nous permet de nous élever dans l’amour inconditionnel, ne faut-il pas avoir le même comportement avec « ceux de l’ombre »?

Les commentaires sont désactivés.