«

»

Imprimer ce Article

Le clavier évolutif et fréquentiel du préhumain

ClaviersNotre véhicule d’incarnation (que nous appelons couramment notre corps, en opposition à l’Âme) est un instrument de musique ultra complet capable de jouer toutes les partitions inimaginables. Cependant, à l’image d’un gamin n’ayant que peu de patience pour apprendre le solfège, il nous est difficile de jouer la partition demandée (soit notre contrat de vie).

Ce dernier est composé d’avance par notre Esprit Directeur (car il sait exactement là où on doit travailler), et l’élève (notre “Âme” – le Soi Inférieur) essaiera de son mieux de la jouer sur le piano de l’incarnation qu’est notre corps, et ceci sous l’œil attentif et bienveillant de notre Soi Supérieur (le surveilleur et prof de musique).

Nous savons tous combien il est difficile de lire la partition, car nous ne la découvrons qu’au fur et à mesure que l’on lit chaque portée (le truc à 5 lignes où des tas de notes viennent se positionner), entrainant régulièrement une tournure de page irrémédiable et inéluctable à moins de recommencer ad vitam aeternam un morceau difficile à effectuer.

En effet, beaucoup d’entre nous ont été scotchés sur quelques passages difficiles, retardant ainsi de continuer la découverte du programme suivant. Comme on dit, ça tourne en rond et, malgré le temps qui passe, on nous ramène sur le devant de la scène toujours le même accord jusqu’à ce qu’on l’intègre totalement. Ainsi beaucoup d’élèves ne font que recommencer toujours la même chose, le même programme, la même difficulté dans leur vie, parce qu’ils n’ont pas su en dépasser la difficulté. Comme on dit, ils sont en désaccord…

Nous sommes des joueurs, des musiciens en herbe en apprentissage dans l’école de la dualité pour l’instant. Alors, nous jouons principalement sur le clavier de la dualité avec, quelquefois, un petit accès au clavier des couleurs qui fait que cela nous amène à croire qu’un génie est en nous. Puis, pour les plus assidus (ceux qui ont travaillé leurs gammes pendant des milliers d’incarnations avec ténacité), l’accès au clavier du Son créateur, le clavier des “dieux” devient alors une réalité.

Je vais donc reprendre l’étude de l’instrument de musique, car on ne peut espérer devenir un virtuose sans, au préalable, connaitre à minima le piano que nous sommes. De plus, vous vous en doutez bien, un instrument désaccordé entraine des difficultés supplémentaires afin d’atteindre une certaine musique des sphères. Néanmoins, rien n’est impossible à celui et à celle qui ose faire le silence en lui afin d’entendre plus clairement la touche de piano qui déconne.

En effet, dans le brouhaha de notre jeu quotidien de pianiste fou (car ignorant et surtout impatient), savoir se concentrer sur la fausse note afin de la corriger relève d’un minima de maitrise, autant émotionnelle que mentale. Cependant, aujourd’hui nous recevons du “Ciel” les vibrations références provenant du diapason de la loi de l’UN gracieusement offertes par grand-père Alcyone. Ainsi papa Soleil, en tant qu’intermédiaire, nous les amène sur un plateau, tandis que maman frétille de tout son bois afin que nous entendions le changement de sonorité.

Un certain nombre d’entre nous ont entendu la différence de son, la différence en termes de profondeur, puisque cela nous remue les cellules carrément. Ce changement de sonorité s’appelle tout simplement le chemin de l’Ascension, c’est-à-dire la période pendant laquelle nous allons “raccorder nos violons” afin de jouer de nouveau dans l’orchestre philharmonique de la Création.

Certes, il y a encore un bout de chemin à faire, et ceux d’entre nous qui ascensionneront et passeront en 5D seront dans l’antichambre de la salle de concert. Dit autrement, nous serons pris à l’essai et rentrerons dans la phase finale de la maitrise de l’instrument. En effet, à partir de la 7D, le joueur est au-delà du solfège, au-delà de l’instrument, car il n’a plus rien à apprendre, plus rien à maitriser matériellement. Il pourra alors jouer comme un virtuose qui exprimera de tout son cœur la partition cachée, la partition unique, que l’UN a mis en lui dans ses entrailles atomiques…

D’ici là, continuons à étudier la structure du piano que nous sommes en comprenant bien que plus tôt nous sentiront la relation entre la matière (la touche de piano), son mécanisme de transmission (les bras articulés faisant que la marteau vient frapper la corde) et l’action mécanique induite dans la corde frappée (c’est-à-dire le son émis), mieux nous pourrons alors comprendre combien cette action matérielle peut engendrer des couleurs, des sentiments, au point qu’une vibration intérieure intense naitra en nous, nous faisant ainsi ressentir que nous sommes l’UN incarné.

Commençons donc par rappeler une notion fondamentale qui vous fera découvrir qu’il y a une relation directe entre la fréquence d’une note et l’interprétation comportementale que nous en avons. Ceci vous permettra aussi de réaliser que tout n’est qu’une histoire de vibration au final. Exit donc toutes les conceptions de 3D séparant l’aspect matériel de l’immatériel.

Elles sont toutes les deux aussi liées que le sont le pôle sud et le pôle nord d’un aimant (l’aspect magnétique – féminin – vibratoire -immatériel) à la matière elle-même qui le constitue (l’aspect masculin – le support – la matière). Ce ne sont pas 2 choses séparées ayant chacune leur existence et leur histoire propre, mais un couple indéfectible qui exprime la même chose (le message de l’UN, de l’UN-ité, de l’UNi-vers) mais de 2 façons différentes, au même titre que le Ciel et la Terre.

Toute planète a un ciel, et tout ciel a en son sein des planètes. Vous ne pouvez avoir l’un sans l’autre, alors arrêtons de les voir séparément et ainsi induire l’erreur que l’on peut devenir évanescent dans un monde de matière. Tout est en équilibre, et qui dit “Je SUIS” dit aussi qu’il est incarné dans son correspondant matériel, et on appelle cela l’égo. Sans égo, tu ne pourrais jamais réaliser ce que tu ES, puisqu’il n’y aurait aucune différence entre toi et ce qui t’entoure. Dit autrement, tu n’aurais pas d’unicité puisque fondu dans le tout…

Si une feuille de l’arbre dit “Je SUIS”, cela implique forcément qu’elle est rattachée à un arbre qui la nourrit. Si elle s’en détache, alors elle est vidée de sa substance, se dessèche, se rigidifie puis se décompose, perdant ainsi sa notion d’unicité, d’être unique. J’espère que, par cet exemple, vous comprenez l’illusion de l’évanescence totale afin d’être dans l’absolu. Le simple fait d’être dans l’absolu t’empêchera de réaliser que tu es dans l’absolu puisque tu ne seras plus, tout simplement.

Ta conscience ne peut exister seule, car sans support. D’ailleurs, quand on voit dans quel état de non sérénité se trouvent ceux qui veulent atteindre l’Absolu, il n’y a pas besoin d’être super intelligent pour voir que leur mental-égo les tient bien en main. En effet, comment veux-tu atteindre l’Absolu si simplement le fait d’y penser t’en exclut ? Bref, revenons à nos moutons avec cette 1ère vidéo.

chakra_23

Télécharger la vidéo (fichier mp4)  La vidéo à visionner dans votre navigateur Durée 31 mn

Cette planche vous montre que chaque chakra opère dans une bande de fréquence unique, et donc qu’ils n’opèrent pas du tout comme ayant tous la même caractéristique. Au même titre qu’un appareil de radio, quand vous êtes en AM vous ne pouvez capter en même temps la FM. Quand vous voyez un arc-en-ciel, vous ne pouvez voir avec vos yeux physiques le son, ni les ultra-violets, ni les ondes radio, ni les infra-rouges.

Nous avons donc des capteurs spécialisés selon la bande de fréquence. La peau détecte l’infra-rouge (la chaleur), les yeux les couleurs visibles, les oreilles le son dans une certaine gamme, etc. Il en est donc de même avec les chakras. Ils sont reliés entre eux, tout comme nos organes de perception, mais ils ne voient pas du tout la même chose. Ils sont spécialisés selon une gamme de fréquence dans laquelle s’étagent plusieurs sous-fréquences ou fréquences secondaires.

Cette seconde vidéo va vous faire découvrir ces détails de construction qui sont à l’intérieur de chaque bande de fréquence. Quand vous êtes sur la bande FM, vous avez bien une quantité certaine de radios différentes n’ayant pas les mêmes programmes. Alors voyons cela plus en détail…

chakra_24

Télécharger la vidéo (fichier mp4) La vidéo à visionner dans votre navigateur Durée 10 mn

Maintenant que vous saisissez mieux la relation entre nos enveloppes auriques (ou les cônes de chakra), empilons-les afin de construire le clavier final pour un préhumain de 3D. En effet, une fois en 5D, des petites modifications sont apportées à l’image du piano pour apprenti-débutant et du piano pour orchestre philharmonique.

J’en parlerai plus loin, mais commençons d’abord par décrire le piano avec lequel la quasi totalité des préhumains joue. En effet, rappelez-vous, ce ne sera qu’en 5D (l’anti-chambre des professionnels) que l’on aura droit d’avoir un piano pro. Concrètement, nous aurons un corps silicé afin d’avoir des notes plus cristallines, et donc d’une pureté spectrale n’ayant aucun rapport avec nos cordes de piano en plastique “carbonées”.

Regardons maintenant comment tout cela s’étage dans une construction connue de tous. Dans un 1er temps, regardons le cas universel, et nous verrons dans la prochaine vidéo ce qui nous différencie, nous les Urantiens, des autres élèves évoluant dans une 3D-4D non falsifiée. Hé oui, on a poussé le bouchon autrement plus loin en tant que rebelle confirmé auprès des autorités “classiques” que nos autres frères de l’espace.

chakra_25

Télécharger la vidéo (fichier mp4)  La vidéo à visionner dans votre navigateur Durée 8 mn

Voyez, c’est propre, et normalement sans bavure pour tout apprenti venant se frotter au moteur de l’humain dans une pyramide spatio-temporelle non trafiquée. Nous, les Urantiens, on a été nettement plus ambitieux, d’où cette rébellion qui nous colle à la peau d’une façon archi naturelle. Dit autrement, partout où on a pu mettre le bordel, on l’a fait avec zèle et surtout avec persévérance et constance.

Je vous rassure, tout cela est normal, puisque nous sommes là pour dépasser le stade du musicien aguerri dans les hautes sphères de l’évolution “classique”. Nous sommes venus dans l’école très spéciale (et unique) afin de devenir des virtuoses au-delà du connu. On a donc du taf sur la planche, et bienheureusement, la fin des classes est sur le point de se terminer.

Il y aura, certes, quelques recalés dans un 1er temps, c’est normal, mais de toute façon, tous, et je dis bien tous, à terme, nous allons aller jouer dans un théâtre qui nous attend, c’est-à-dire le second cercle atomique. Si déjà on est en extase devant un pianiste qui joue sans regarder un iota sa partition tellement il l’a porte en lui au point de pouvoir jouer dans l’obscurité totale, alors imaginez un peu si on lui demandait carrément de ne plus se servir de ses mains…

Vous direz que c’est impossible, mais vous verrez qu’on le fera tôt ou tard, car l’UN, dans sa quête éternelle de la découverte de son mystère, a mis en nous un programme absolument inédit et inconnu de la Création existante. Dit autrement, nous allons devenir un pianiste jouant du piano mais sans les mains (ni les pieds ou un quelconque accessoire artificiel). Nous allons jouer un truc jamais entendu dans toute l’histoire des Univers, et pour cela, il va nous falloir aller chercher très très loin dans nos profondeurs ADNiques.

En attendant ce moment irréel mais certain (on compte sur nous), regardons d’où l’on part exactement afin que nous puissions faciliter le processus de l’Ascension, autant individuellement que collectivement. Avoir une bonne analyse du problème, et donc poser les bonnes questions, amène plus vite à une résolution efficace de la difficulté à dépasser. Voici donc un début de l’état des lieux :

chakra_26

Télécharger la vidéo (fichier mp4)  La vidéo à visionner dans votre navigateur Durée 22 mn

Après cette vidéo, il devient évident que nous avons plusieurs plans “à éclaircir” en ôtant tout simplement la grisaille (l’ombre) qui nous empêche d’avoir un clavier de piano astiqué, reluisant et donc étincelant, à l’image du sourire du pianiste fou, enjoué comme un gosse ayant été envouté par le dernier bonbon nirvanesque englouti. Je vous donne donc rendez-vous dans mon prochain délire…

Laurent DUREAU

L’intégralité de l’explication vidéo :
Télécharger la vidéo (fichier mp4)  La vidéo à visionner dans votre navigateur Durée 71 mn

Article suivant : Evolutions Vibratoires du Préhumain à l’Humain
Article précédent : Relations entre Chakras, Merkaba et Véhicule Spatio-Temporel

Vos questions techniques
Si vous avez des soucis pour visionner les vidéos, trouvez des réponses sur cette page ou posez-y vos questions.

Article paru à l’origine sur le blog 5D6D le 21 septembre 2012 et réactualisé sur le blog 345D le 30 novembre 2012.

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/le-clavier-evolutif-et-frequentiel-du-prehumain/

«

»