«

»

Imprimer ce Article

Dieu, vos papiers s’il vous plait !

 egregorePuisque j’ai dit que, dorénavant, j’allais plus enfoncer le clou car les temps pressent, nous allons aborder un sujet hautement sensible aujourd’hui : Dieu !

Et puis, d’un autre côté, comme vous savez que les mots sont des maux, je vais vous faire découvrir comment vous vous faites arnaquer régulièrement par les forces de l’ombre en utilisant justement ce mot Dieu.

Dieu a dit ceci. Dieu a dit cela. Mais c’est qui ce Dieu à qui on ne peut envoyer un mandat, un chèque ou une obole ? Pourquoi est-il toujours en connivence avec des religions ? Pourquoi a-t-il besoin d’intermédiaires s’il est aussi balaise ?

Je ne vais pas citer ici toutes les questions des fidèles en détresse qui n’arrivent plus à comprendre pourquoi ce fameux “Dieu” qui est tout amour accepte en même temps autant de saloperies en ce bas monde…

Un coup, c’est du bonheur et 10 coups, c’est des emmerdes ! Même au loto, on a plus de chance de gagner quelque chose malgré le nombre de moineaux qui se font plumer. C’est peu dire qu’avoir les grâces de Dieu c’est pas donné à tout le monde !

Pourquoi, pourquoi, pourquoi ??? La raison en est fort simple : le Dieu que vous avez dans le crâne n’est pas l’entité que vous pensez. Il n’en est qu’un reflet qui a été hautement fabriqué par le mental-ego du préhumain et sous la directive des « Dieux ayant chuté ».

En effet, notre particule divine étant dans le cœur, on sait que quelque chose de plus grand, de plus beau, de plus merveilleux et d’illimité est en nous. Ça, c’est vrai et c’est indéniable, car même les athées le disent !

C’est que c’est donc une vérité absolue, et je n’ai trouvé de toute ma vie une personne qui n’avait ce sentiment d’être connecté. Ça s’avère vrai, tout particulièrement quand on est au fond du trou.

Je demande donc à tous les religieux et spiritualistes de tous bords de lire la suite calmement, en mettant de côté tout sentiment ou émotion. Débranchez la boite émotionnelle et gardez la tête froide. Ensuite, vous ferez le tri selon vos convenances et croyances.

Pour rappel, il faut comprendre que l’expérimentation que nous sommes venus faire sur Urantia a été de savoir si nous serions capable de rester connectés à la Lumière en faisant tout notre possible pour nous séparer de La Source, ou du Sans Nom si vous préférez.

Il est donc normal que chacun d’entre nous ait conscience qu’il est connecté à quelque chose (sa petite flamme), puisque c’est le postulat de base. Par contre, pour nous séparer de La Source, il a donc fallu, au fil du temps, nous faire oublier la Vérité.

On a donc décidé de placer comme une vitre entre Lui et Nous. Au départ, cette vitre était totalement transparente (la matrice), et puis, au fil du temps, cela s’est obscurcit comme une vitre de fenêtre le ferait normalement.

Chaque poussière, aussi minuscule soit-elle, est venue progressivement dévier et absorber la Lumière originelle. Il fit donc de plus en plus sombre, d’où notre notion des forces de l’ombre et des ténèbres…(Dis, au fait, c’est quoi les entités de l’ombre ?)

Ce dépôt successif ne put se faire que grâce à nos sentiments déformés par une compréhension de plus en plus tordue car parcellaire. Ce fut la poussière de base qui vint s’enrichir d’une buée émotionnelle.

En effet, plus il faisait sombre, et plus nous nous sommes cognés dans les meubles de la dualité, dans l’incompréhension que tout n’allait pas bien, que tout n’était pas fluide et harmonieux comme avant.

On en a conservé comme une mémoire, d’où nos mélancolies régulières d’un monde meilleur. Mais, comment en est-on arrivé à créer cette poussière qui vint se coller sur la vitre ?

Eh bien, c’est simple. Nous nous sommes concentrés sur la poussière elle-même et, d’une certaine manière, on n’a plus rien vu d’autre ! Comme on dit, on est tombé dans la marmite !

Nous eûmes donc des émotions de détresse et d’appel à l’aide. Ceci créa ce que j’appelle la buée émotionnelle qui vint s’agglomérer autour des poussières. C’est ainsi que naquit une forme de vie, comme des moisissures.

Ces dernières nous parurent ainsi de plus en plus vivantes, puisqu’elles s’alimentaient des poussières grâce à nos émotions. Ce fût passionnant et cela l’est resté pendant des millénaires et des millénaires.

Maintenant, en mettant d’autres mots, vous aurez compris que ces moisissures s’appellent des égrégores. La définition d’un égrégore, c’est que c’est comme un organisme, une entité, qui se développe en se nourrissant de vos énergies.

La poussière est créée par votre mental (l’esprit – le pouvoir créateur), tandis que le corps de la moisissure vit grâce à vos émotions.

Ainsi, si au départ on a trouvé ça mignon (comme les bébés), plus tard cela a grandi et est devenu “adulte”. Dit autrement, au départ on a donné le sein et puis, plus tard, il a fallu aller bosser toute la journée pour lui donner à bouffer.

Oui, actuellement, nos créations nous sucent à fond car elles ne veulent pas mourir, tout simplement. Alors, pourquoi en est-on arrivé là et surtout comment ? La réponse est très simple, comme d’habitude. On a créé la religion !

En effet, la religion a pour objectif de vous séparer de la vérité (la vitre = il faut passer par des intermédiaires) et de vous induire en erreur mentalement afin de fabriquer des poussières, “les incompréhensions”.

Ces “incompréhensions” entraineront à leur tour des dysfonctionnements dans vos différents corps, d’où la génération de sentiments et d’émotions complètement à l’opposé du nirvana, dans la majorité des cas.

Ainsi, cette nourriture émotionnelle, au départ “temporelle” comme l’allaitement au sein, est devenue permanente, car les entités (les égrégores) sont devenues de plus en plus puissantes.

Il est clair qu’aujourd’hui, on baigne un max dans le glauque et le morbide puisque, tout naturellement, nos pensées et nos émotions sont en rapport. Qui d’entre nous n’a pas généré de telles pensées et émotions ?

Je dirais même que c’est du quasi permanent, car c’est devenu tellement naturel que l’on n’y prête plus vraiment attention. Nos ancêtres (nous-mêmes en d’autres temps) avaient donc forcé le trait au maximum.

Nous en sommes venus à faire des sacrifices aux “Dieux” parce que la météo n’était pas terrible. On a inventé tous les démons qu’on pouvait imaginer ainsi que toutes les saloperies mentales et émotionnelles que des êtres humains pouvaient se faire.

On a donc bouffé de la viande, fumé comme des dératés, bu de l’alcool comme des trous afin d’oublier nos errances très bloquantes. Pas besoin d’aller loin pour en apporter la preuve : essayez de faire la fête au Vittel, dans un espace non fumeur, dans le silence et en plein respect des autres, c’est-à-dire sans baver dessus et sans les écorcher d’une manière ou d’une autre !

Pour beaucoup, ça ne sera jamais une fête mais plutôt un truc de curé prônant l’ascèse… donc tout le contraire de la vie, ou de la vision du bon vivant. La mort, c’est d’être sain et de véritablement être soi… pour le préhumain.

En clair, nous alimentons de nos énergies des tas d’égrégores qui veulent continuer à nous pomper autant qu’ils peuvent. Alors, ils y vont par tous les moyens possibles, en commençant par la corruption puisque c’est la méthode qui marche le mieux !

Eh oui, la première corruption fut celle créée par la religion, tout simplement. C’est une corruption conceptuelle qui, avec le temps, est devenue de plus en plus lourde au point d’en devenir très boueuse.

On peut donc comprendre que les personnes qui vont élever leur fréquence pour ne plus être dans la boue, vont comprendre aisément que tout ce qui touche le religieux n’ira pas dans le Nouveau Monde.

Aucune corruption ne sera plus possible puisque chacun sera connecté à sa divinité et sera transparent pour les autres. De plus, cette transparence sera l’œuvre d’un nettoyage de la vitre, et donc des moisissures qui vous suçaient…

Donc, la plus grande et la plus suceuse de toutes que l’on nomme de plein de noms en ce bas monde, globalement on l’appelle Dieu. Ce dernier va donc avoir des soucis à se faire par les temps qui courent.

Quand vous aurez fait ce nettoyage conceptuel, vous comprendrez qu’il vous sera plus facile de vous abandonner à la Lumière de Vie et aussi d’écouter votre véritable petite voix.

Car tant que vous utiliserez ce mot, même et surtout avec votre cœur et vos tripes, vous alimenterez cet égrégore d’une manière ou d’une autre. Vous alimenterez cette incompréhension d’une entité “céleste” qui punit et dont les voies sont impénétrables…

Ne soyez plus celui qui se plaint d’être vidé de son énergie et qui baigne en pleine incompréhension malgré toutes les prières qu’il fait. Car, plus vous priez un “Dieu”, plus vous alimentez la machine de votre propre esclavage.

Vous savez cette fameuse dépendance aux drogues (Alcool, tabac, drogues dures, médicaments ou autres régimes non végétarien), c’est votre contrat d’abonnement avec ces entités qui ne veulent pas rompre le contrat.

Elles ne veulent pas mourir et pourtant, si vous voulez ne plus être un mouton, il vous faudra lâcher prise à beaucoup de vos habitudes, surtout celles auxquelles vous n’avez vraiment pas pensé tellement elles sont « normales ».

Dieu existe, et tant qu’il existera, il existera ce monde que vous connaissez en ce moment. L’épaisseur de la vitre est ce qu’on appelle la matrice de 3D dissociée. Elle déforme les signaux lumineux envoyés par La Source.

Oubliez donc les mots comme Dieu, l’Immortel, le Seigneur, car bientôt Dieu va mourir, l’immortel ne sera plus et le Seigneur ne saignera plus personne. Si vous pensez que c’est faux, alors je vous souhaite une bonne continuation dans votre expérimentation de 3D.

Quand “Jésus” disait que l’on allait passer par le chas d’un aiguille, je peux vous dire qu’il va falloir bougrement couper tous les liens avec les égrégores parce que le fil sera définitivement trop gros…

Nettoyez donc avec attention la vitre de votre conscience avec votre discernement. Mettez-y du cœur avec le nettoyant de l’amour, et utilisez l’huile de coude chaque jour, à chaque instant, car la poussière revient vite…

Laurent DUREAU

Article paru à l’origine sur le blog 4D5D le 27 août 2010 et réactualisé sur le blog 345D le 16 octobre 2012.

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/dieu-vos-papiers-sil-vous-plait/

(2 commentaires)

  1. Pierr'Un

    Laurent, il y a cinquante ans et plus que j’affirme peu importe qui vous priez Dieu, Jehovah ou Vischnou, le ver de terre, la feuille de chêne, la Force ou la nature; ce qu’il faut c’est avoir la foi ( ce que vous croyez vrai sans avoir à le démontrer, c’est un message du coeur) car elle déplace des montagnes et, vous fait transcender la réalité dans laquelle vous êtes de plein pieds. Le mieux c’est de croire en soi, puisque nous sommes le fils de notre Père, que toi et moi appellons papa. Je ne suis certes pas un cul béni, loin sans faut. Ne crois-tu pas que cette existence de Dieu a été entâché par toutes les Eglises qui l’ont récupéré pour récupérer des personnnes leurs amenant puissance et richesses. De ce fait elles l’ont discrédité à la face du Monde comme elles le font encore. Perso, je dis que Dieu est la somme de toutes les entités de l’Univers EXTRA et INTRA compris et, qu’en 3D si on voulait voir ses voeux arriver, il fallait soi-même les exaucer. Pourrais-tu m’éclairer si le temps te le permet ?

    1. Brigitte

      Bonjour Pierr’Un,

      un petit rappel http://345d.fr/les-definitions-de-dieu-selon-les-dimensions/? 😉

      Bizzz

Les commentaires sont désactivés.

«

»