«

»

Imprimer ce Article

Vie amoureuse et 4D5D

 petitfourC’est vrai que c’est un sujet qui n’est pas vraiment abordé dans les canalisations. A ce niveau, on resterait à l’âge de pierre où monsieur bastonnerait madame à la moindre différence d’opinion !

Pourtant, nous ressentons tous des perturbations et de la mouvance dans ce nouvel état qui nous mène on ne sait où. Dans cet article, je vais essayer d’aborder le sujet sans pour autant en faire une vérité !

En effet, les lois fondamentales de la survie individuelle passent surtout par les lois de la survie d’une tribu. On a, je pense, assez bien l’image des rituels d’unions entre hommes et femmes afin de conserver une certaine éthique et logique pour une société si possible organisée.

En clair, on se marie avec une ou plusieurs femmes selon des règles extrêmement strictes, sous peine d’être jugé, calomnié ou carrément lapidé si le problème complique un peu la tâche du chef de village…

Bref, notre façon de nous “accoupler” à une autre personne relève toujours des règles de survie de la tribu.

Certes, il y a les journées des gayprides avec aussi le PACS, mais la législation traîne vraiment les pieds pour reconnaître les couples qui ne reproduisent pas…

Alors, qu’en sera-t-il dans le Nouveau Monde ? Allons-nous suivre la même logique “tribale” où la jalousie et la possession de l’autre est une base minimale ? J’ose à peine aborder le côté domination, où l’un des membres du couple se permet de faire ce qui lui plait (à quelque chose près !).

Allons-nous emmener cette conception dans le Nouveau Monde ? Vous allez me dire “Oh que non !”, et pourtant, dans notre cœur et notre attitude aujourd’hui, nous nous sentons tiraillés à ce niveau-là.

En effet, pour la plupart d’entre nous aujourd’hui, cette aspiration à l’ascension nous a progressivement éloignés de la manière habituelle de vivre le couple. Souvent, cela nous a même mené à nous séparer pour cause d’incompréhensions de plus en plus grandes avec notre ex-conjoint.

Au final, on se retrouve seul(e), avec éventuellement encore des enfants à charge, et on se prendrait à l’idée de rencontrer enfin une autre personne qui serait dans la même mouvance que la nôtre…

Mais voilà, même si des embryons de rencontres sympathiques nous rehaussent le cœur, assez rapidement les mêmes problèmes semblent revenir à la vitesse grand V. C’est énervant, mais surtout frustrant !

Cela est dû, vous vous en doutez, à cette manière si indélébile de concevoir le couple dans cette société de 3D. Depuis quelques années, je vis cette forme de calvaire où je ne peux vivre ce que je ressens véritablement avoir envie de vivre.

“L’autre” ne semble en aucune manière être capable de se sortir de ses rails de la 3D. Pourtant le/la partenaire veut en sortir, mais à chaque pépin, à chaque remise en question, il/elle retombe encore plus profondément dedans.

Il semblerait qu’à ce niveau, l’énergie d’élévation soit encore trop insuffisante pour briser des dizaines de millénaires de conditionnement reproductif. Cela semble presque impossible !

Je me suis donc penché sérieusement sur la question, quitte à faire de l’apnée au-delà des limites psychologiquement admises. Le résultat m’a semblé sans appel face à ce que j’ai pu percevoir…

En effet, avant nous étions dans une logique collective où l’individu devait se plier aux règlements afin de permettre à l’ensemble de pouvoir exister, et surtout survivre. De là sont nées toutes les particularités culturelles et tribales…

Or, qu’est-ce que l’Ascension sinon jouer autrement ? En effet, ascensionner demande une démarche totalement individuelle et personnelle afin de créer un nouveau collectif.

Dit autrement, la vie de couple en 4D5D n’existera plus selon nos schémas actuels. Fini de croire que l’on va rencontrer l’âme sœur pour vivre le nirvana et fabriquer doucettement des petits pieds qui seront de véritables petits dieux !

Fini de croire que l’on va vivre le bonheur parce qu’enfin nous aurons rencontré le/la partenaire idéal(e). Oui, il va falloir nous débarrasser de cette croyance archi profonde, car dans le Nouveau Monde cela ne sera pas ainsi.

Ah merde alors…! Qu’allons-nous donc faire, parce que nous n’avons aucune idée de ce que nous devons faire ? C’est dingue mais c’est vrai, et c’est ainsi : nous allons devoir réinventer la relation à l’autre !

Là, on change de ring, on change de bac à sable, on change de braquet, on change d’univers, on change de monde, on change de dimension ! Bref, il faut tout changer, alors partons sur les bonnes questions…

Pourquoi ai-je besoin de l’autre pour me sentir enfin heureux ? Est-on à ce point infirme de notre propre amour ? Est-on à ce point atrophié pour croire que nous avons besoin d’un autre ?

En effet, si nous sommes en véritable 4D5D, nous ne chercherons plus à être aimé et à vouloir aimer, puisque nous serons centrés en notre cœur. Immobile au centre du mouvement permanent, nous regarderons ce qui nous arrive avec émerveillement et gratitude.

Si une personne rentre dans notre aura, alors nous pourrons savourer sa divinité sans pour cela parler de contrat, de mariage ou de toute autre forme d’asservissement réciproque.

Dans le Nouveau Monde, nous ne serons plus dans la position de la survie qui nous poussait à faire des gosses. Nous serons dans une autre disposition, car je vous rappelle que la 4D5D indique que nous ne serons plus dans la dualité.

N’étant plus dans la dualité, nous n’aurons plus le genre de truc comme “je t’aime / je ne t’aime plus”, “j’ai envie de toi / je n ‘ai plus envie de toi” ou encore “nous sommes mariés / nous sommes divorcés”.

En allant plus loin, le “c’est mes gosses” où aujourd’hui le moindre divorce fait s’affronter les parents afin d’en avoir la garde ! Avant, dans la position du macho de base, on savait qu’une mère était plus apte à élever un gosse. Mais aujourd’hui, que ressent un homme vivant mieux son essence féminine ?

Il se sent spolié totalement devant une mère qui, sous prétexte d’être dans un corps féminin, affirme son essence masculine comme une bouchère devant les tribunaux !

Dans le Nouveau Monde, les enfants n’appartiendront à personne, donc les parents n’auront aucun droit sur eux (même administrativement), sauf celui de les aimer inconditionnellement.

En effet, les nouvelles règles du jeu dans ce qui nous attend ne seront plus celles de la famille (monsieur, madame et les gosses), mais celles d’une famille nettement plus élargie qui sera celle de la communauté.

L’enfant appartiendra à la communauté et sera régi par la communauté, et plus par les parents physiologiques. Il en sera donc fini de l’éducation parentale structurellement déficiente des jeunes mariés…

Plus aucun enfant ne pourra être maltraité au nom de la règle qu’il soit génétiquement sorti d’un ventre. L’affiliation génétique barbare que nous avons en 3D sera totalement abolie. Tout enfant recevra équitablement selon les règles de la communauté.

Les parents “biologiques” n’auront plus de droit de vie ou de mort sur leur rejeton, surtout en termes psychologiques ou affectifs. Ils auront tout simplement le droit de les voir plus régulièrement que les autres.

Bref, je ne vais pas m’étendre sur le sujet, car je sais que cela va faire naître de nombreuses réactions “d’indignation”. Sachez que si vous en avez, cela est parfaitement normal tant nous avons été conditionnés.

Donc, au passage, si des commentaires virulents à ce sujet me parviennent, ils seront gentiment remisés aux oubliettes. Rappelez-vous seulement que, si les canalisations en parlent pas ou très peu, c’est parce qu’ils ne veulent pas vous braquer.

Moi, comme je suis incarné, je me permets de le faire, sinon qui le fera ? Les véritables aspirants à la 4D5D comprendront qu’il ne sert à rien de se révolter à ce propos, car, de toute façon, l’essoreuse cosmique fera son job, que vous le vouliez ou non.

Bref, en revenant à ce qui se passe avant de faire des bambins, le processus de rapprochement de 2 êtres ne se fera plus selon ce qui nous anime ou animait depuis des millénaires et des millénaires.

Le véritable amour en 4D5D, et sûrement en 6D, ne pourra plus se faire sur l’appropriation d’un individu et de ses énergies, même s’il est consentant. Dit autrement, le vol réciproque ne sera plus de mise…

C’est à ce propos que nous subissons tous en ce moment une espèce de détresse qui dégénérerait largement en mélancolie, car, en fait, individuellement nous ne sommes pas encore vraiment à la hauteur des nouvelles énergies de partages “intimes”…

Quand je parle de partages intimes, je ne parle pas de chambre à coucher, car cela n’est que la partie extérieure qui ne nous touche pas vraiment. Coucher avec quelqu’un n’est aujourd’hui qu’un acte comme un autre, somme toute assez banal car totalement banalisé !

En effet, quand nous abordons des énergies plus hautes, nous devenons carrément transparents dans ce que nous sommes véritablement. Alors exit “les petits jardins secrets”, car il n’y en aura plus.

Plus nous montons en énergie, plus nous vivrons dans la simplicité de l’être. Cela entraînera forcément l’acceptation du ressenti des autres qui auront entre-temps été obligés de ne plus être dans le jugement pour ne pas être eux-mêmes jugés !

L’acceptation des autres tels qu’ils sont entraîne obligatoirement que nous ayons préalablement accepté ce que nous sommes véritablement, c’est-à-dire les bons mais aussi les mauvais côtés.

Pour cela, il nous faudra quitter le jugement en quittant la dualité. La 4D5D est avant tout la dimension où la dualité ne sera plus. Dans ce contexte, l’autre ne sera plus mis en opposition mais en addition à ce que nous voulons atteindre.

Or, que voulons-nous atteindre sinon ressentir l’amour du Sans Nom en nous ? Donc, dorénavant, quand nous jetons un coup d’œil sur un potentiel partenaire, ce n’est plus pour nous l’accaparer mais simplement pour partager des moments d’énergie qui auront pour objectif de nous libérer de nos chaînes…

A ce titre, toutes les notions de “fidélité” classiques seront à mettre à la poubelle, car la seule fidélité à laquelle vous aurez à faire face sera la vôtre par rapport à l’amour du Sans Nom.

Fini donc l’isolement classique des couples qui veulent roucouler dans leur maison en oubliant le monde extérieur tout en faisant des gamins qu’ils verront grandir en attendant d’être à la retraite puis au cimetière.

La 4D5D ne sera plus le monde de la maladie, de la vieillesse ni celui d’avoir les petits enfants sur les genoux. Ce sera plutôt le partage réel et sincère de ce que l’on est avec toute personne qui croisera notre chemin.

La notion d’âge sera reléguée en arrière plan, car seules la couleur et l’intensité de votre aura auront droit au chapitre. Tous, quel que soit leur âge (du bambin au vieillard), n’auront qu’une chose en tête : vivre leur divinité !

Alors, adieu toutes les chaînes de l’emprisonnement réciproque au sein de lois tribales antédiluviennes. Notre passage au stade de l’Être Humain véritable entraînera inéluctablement un réalignement des règles de partage de cette énergie que l’on appelle l’amour.

Voici pourquoi aujourd’hui, tant d’entre nous sont à la recherche d’un quelque chose, d’une personne, d’une relation, qui semble nous fuir. Cela veut dire que notre environnement n’est pas encore suffisamment prêt, ainsi que nous-mêmes.

Continuons sur notre chemin d’introspection individuelle, car les principaux écueils à nos aspirations se trouvent encore en nous et non à l’extérieur de nous. Plus nous serons dans l’Être, et plus nous nous rapprocherons d’un autre Être qui n’attend que cela lui aussi.

Plus nous nous rapprochons de la date fatidique du basculement définitif des nouvelles énergies, et plus nous nous rapprochons de ce que nous voulons vivre intimement.

Ne soyons pas comme la graine qui veut pousser à tout prix et qui ne veut pas tenir compte de la météo extérieure. Soyez patient et patiente, car l’heure du printemps va arriver bientôt.

En attendant, réchauffez-vous intérieurement et faites le ménage, car lorsque le “partenaire” se présentera, il faudra que la mariée soit belle, et surtout disponible. En disant cela, je fais appel à une parabole dans la Bible qui parle à ce propos.

“Le marié se présentera au moment où vous vous y attendrez le moins et surtout en pleine nuit.” Ceci a été la parabole pour dire que l’amour tant attendu surgira au beau milieu de votre noirceur, de votre ignorance.

Travaillez donc votre foi envers un monde meilleur, des relations meilleures, des partages grandioses, tout en continuant à faire le ménage avec gratitude, car, au moment venu et souvent le plus inopportun, vous serez appelés.

En clair, ne cherchez plus un partenaire à l’extérieur de vous, car celui que vous avez à trouver est en vous.

Quand vous l’aurez trouvé dans votre chambre nuptiale, alors quelqu’un viendra frapper à la porte de votre cœur, car il aura ressenti là où il devait aller frapper…

Il sera peut-être comme le pigeon voyageur allant de maison en maison, alors ne cherchez pas à vous l’accaparer. Faites seulement en sorte que votre auberge soit la plus harmonieuse, la plus reposante et la plus accueillante d’entre toutes.

C’est simple à faire : soyez profondément vous-même, car nul autre que vous peut être vous. Que votre unicité brille de mille feux avec humilité et simplicité.

Retrouvez l’innocence de l’enfant qui s’extasie dans l’ici et maintenant avec la naïveté juvénile de l’ange à peine incarné.

Ainsi, tout naturellement, chacun trouvera chaque jour, à chaque rencontre, la possibilité d’échanger sans condition ce que l’on est et cela, sans aucune attente.

Cette liberté d’Être ce que nous sommes sera en soi le plus grand cadeau que nous puissions recevoir, car nous l’offrirons à quiconque se présentera à nous. Alors, pourquoi conserver ces vieilles conceptions de la 3D ?

Le Nouveau Monde est encore en construction car il est à notre image. Il se veut exemplaire et nirvanesque, à l’image de ce que nous serons individuellement à chaque instant de notre vie.

C’est notre niveau de conscience qui décrète la date de ces choses-là, alors œuvrons dès maintenant, et plus tôt cela sera là ! Ne tombons pas dans la mélancolie, car aujourd’hui ceux qui étaient isolés savent qu’ils ne sont plus seuls.

Dans les semaines, dans les mois et les années à venir, cette volonté de nous rassembler sera de plus en plus forte, et forcément des rencontres joyeuses en découleront. Veillons seulement à ne pas projeter des anciens comportements sur du nouveau.

Jésus a dit qu’on ne peut rapiécer des vieilles outres avec du nouveau, alors faisons en sorte de coudre du nouveau sur du nouveau. On ne sera plus alors sur de la réparation mais sur de la co-création véritable.

La 4D5D n’est pas l’amélioration de la 3D mais sa mort. Je sais que cela peut mettre les jetons, mais c’est ainsi ! Le primaire n’est pas l’amélioration de la maternelle, mais carrément un changement d’école…

Bref, laissez tomber le petit lait des relations amoureuses de la maternelle (le préhumain) pour enfin entrer dans le copinage de la primaire (l’Être Humain). Notre petit cœur battra sûrement plus fort en attendant nos grosses poussées pubertaires quand nous irons dans le secondaire (l’Être solaire).

Après, on s’accouplera divinement dans les écoles “supérieures” (l’Être Divin). Dans mon cours sur les chakras, je vous en donne un petit aperçu, un peu comme l’odeur du pain frais qui émane de la boulangerie céleste…

Laurent DUREAU

Article paru à l’origine sur le blog Booster Votre Influence le 4 novembre 2009 et réactualisé sur le blog 345D le 3 octobre 2012.

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/vie-amoureuse-et-4d5d/

(7 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Nicole.A

    MerciLaurent

  2. Lisa

    Génial !! complétement en phase avec tout ce que tu racontes 😀

  3. Lucette LISON

    Magnifique !!! merci.
    J’ai vu les « choses » comme ça !
    Impatiente quand même …… 😉

  4. Mimi

    Bravo !
    Je viens de découvrir le site.
    Je me sens moins seul… et tout à fait en phase, même s’il y a encore du travail (!)
    Merci

  5. Micheline T.

     » Jésus a dit qu’on ne peut rapiécer des vieilles outres avec du nouveau, alors faisons en sorte de coudre du nouveau sur du nouveau. On ne sera plus alors sur de la réparation mais sur de la co-création véritable. »

    Tout à fait en accord. On ne peut coudre une nouvelle outre sur une veille (les religions, les relations, etc.) comme on ne peut rapiécer des morceaux de vieille outre sur une nouvelle… Vaut mieux partir sur de nouvelles bases afin que le tout soit plus solide…

    En tout cas,ça fait tout de même réfléchir…

    Micheline

  6. Laurence

    Alors là je suis d’accord pour l’histoire à venir de l’éducation de nos enfants… imaginez un ensemble d’adultes (mais parfois les enfants sont déjà bien plus avancés que nous « adultes »!!!) qui s’associent dans une communauté de paix pour élever les enfants, j’aurais adoré vivre ça en étant enfant. Terminé ce sentiment de fermeture qu’on peut ressentir parfois entre seulement deux adultes… je ne sais pas si notre génération verra ceci mais en tout cas je sens bien que de nombreux problèmes dits « psychologiques » ne verront plus le jour… Cette idée ne me choquent absolument pas et pourtant je suis maman…

    Plein de bises

  7. Dodienina

    Je ne suis pas du tout choqué par ce qui ce dit sur la nouvelle parentalité c’est exactement comme sa que j’envisage les choses depuis l’adolescence je pensais que c’étais du à ma rebellion mais en fait c’est moi qui avais juste! 😉 😛

Les commentaires sont désactivés.

«

»