«

»

Imprimer ceci Article

Petites vérités sur les liens familiaux …

liens-familiauxNous savons tous que le préhumain a été enfermé dans des concepts limitants afin d’être mené comme un mouton pétri de peurs dans les différents couloirs dont j’ai parlé précédemment.

Voyons maintenant l’un des concepts qui lui tient le plus à cœur, qui lui fait croire que c’est la vie. En effet, toujours en partant d’une vérité vraie, nos chers détraqueurs en chef (dont on se fout des noms) ont au fil du temps rajouté des informations qui n’étaient pas là à l’origine.

Pour prendre un exemple, prenons celui d’un morceau de fer, nickel chrome et non rouillé. Il est parfait et il est en pleine conscience de ce qu’il est, quelle que soit sa forme géométrique. Qu’il soit boulon, écrou, rondelle, soc de charrue ou épée, il était conscient du service qu’il avait à rendre.

C’est alors que nos bidouilleurs, forgerons dans l’âme, se dirent qu’il serait intéressant qu’ils nous façonnent comme ils ont envie et selon leur voie. Ils créèrent donc un environnement spécial (d’où le nom de 3D falsifiée), afin que notre métal commence tout simplement à rouiller.

Il a donc fallu qu’ils commencent à pénétrer localement, sous la couche de peinture ou de protection qu’est l’Unité, pour que progressivement, au fil du temps et des millénaires, la peinture s’écaille puis tombe, afin de laisser apparaitre un truc sombre que l’on nomme la rouille.

Ainsi, petit pas par petit pas, de génération en génération, les enfants trouvèrent normal d’être rouillé au point de faire encore mieux qu’eux, puisque les parents veulent toujours mieux pour leurs enfants. De fil en aiguille, la couleur rouille devint la couleur de référence, tout en sachant qu’à chaque couche de rouille supplémentaire, c’était une couche d’unité primordiale en moins…

Le métal pur fut ainsi progressivement réduit à l’état de rouille, c’est-à-dire l’ombre de lui-même. Aujourd’hui, il ne reste qu’un mince filet de ce métal pur au centre de l’objet, que nous nommons la petite voix. La rouille, elle, toujours plus envahissante pour cause de manque (puisque le métal pur se fait moindre) édicte donc sa loi du “prendre” avec toujours plus de férocité.

Cette agressivité, ce côté prédateur est dans ses gènes. Il lui faut corroder, même si, une fois le fil cassé, elle ne sera qu’une poussière redevenue poussière. Ce côté mordant suppuré par l’Ego (la rouille elle-même) porte différents noms, comme l’ambition par exemple.

Cela déclenche donc la compétition, le jugement, la hiérarchie pour au final devenir quand même poussière de rouille. On peut donc comprendre que certaines formes ou personnalités spécifiques cherchent comme des malades le secret de l’éternité.

Pour cela, même après être mort physiquement, ils s’installent dans l’astral avec pour seul objectif de revenir s’incarner coûte que coûte. C’est de là que proviennent nos véritables problèmes, qui se traduisent sur terre par la filiation familiale. Vous comprenez maintenant que cette envie irrépressible de faire perdurer le lien du sang n’a qu’un objectif unique : atteindre l’immortalité, même si cela doit coûter la vie à des millions, voire milliards d’individus.

La compétition est ouverte afin que les plus forts à ce jeu deviennent comme des dieux. Bien sûr, tout ça n’est qu’illusion, car nous savons tous qu’avec de la rouille on ne fera jamais une épée, ou plus modestement quelque chose d’utile à l’humanité, à la vie. La rouille n’est que l’ombre du métal, et, à ce titre, nous sommes tous des rouillés de première !

Seulement voilà, certaines parties de rouille étant trop épaisses sont tombées sous le coup des vibrations des nouvelles énergies, laissant apparaitre quelques microns du fer pur initial via des brèches. C’est ainsi que nombre d’entre nous ont commencé à découvrir la véritable nature de leur Êtreté et, malgré les jacasseries environnantes, à gratter ces couches de rouille.

C’est donc en se déshabillant de nos couches conceptuelles basées sur la rouille (l’égo) que progressivement le véritable fer montrera sa brillance originelle. Les couches extérieures sont faciles à gratter, mais, plus on se rapproche du centre et plus on découvre que c’est plus dur, plus compact et surtout plus agrippé que jamais.

En effet, la rouille ronge le plus dur là où il y a du métal, et ce dernier n’est pas à la périphérie, à l’extérieur, mais bien à l’intérieur, là où ça fait le plus mal. La solution consiste donc à virer au plus vite la couche extérieure afin que la couche intérieure se retrouve le plus vite possible à l’extérieur. Et là, la lime de l’Unité pourra être encore plus efficace pour décaper.

Oui, nous sommes devenus des forgerons de nous-même dès le moment où nous nous rendons compte que c’est quelqu’un d’autre qui façonnait pour nous. En reprenant nos pouvoirs grâce à l’écoute de notre petite voix qui vit en notre métal intérieur, nous sommes assurés que, tôt ou tard, la rouille (l’égo) perdra de sa prédominance, et que la forme que nous avions (la personnalité) n’était qu’une très pâle copie (pour ne pas parler de copie sombre) de ce que nous sommes vraiment.

Ainsi, suite à cette description, laissez-moi vous dire que ce que vous appelez les liens familiaux, les liens du sang et son petit frère, les liens affectifs en rapport, sont, en fait, ce qui vous rouille de l’intérieur. Je peux donc comprendre votre résistance à ce que je vais vous dire plus loin parce que, pour vous et tous les gens qui vous entourent, les liens familiaux et affectifs vous semblent être l’âme de la Vie, mais en fait il n’en est rien du tout.

Je dirais que c’est l’âme de la falsification, l’âme de l’illusion érigée en vérité indéboulonnable et éternelle mais qui, en fait, n’est que poussière. On vous a fait croire que la rouille, et les différentes couches que vous mettez au fil de votre vie, est votre vie mais en fait, ce n’est que du bluff, de la fadaise. La preuve évidente est simple à voir : pourquoi votre santé vous préoccupe-t-elle tant ?

Pourquoi voyons-nous comme normal la dégradation physique au point d’accepter la désagrégation, la mort, comme une fin inévitable ? Redevenir poussière est donc le but ultime de La Vie ? Oui, mais Laurent, on aura vécu et expérimenté des choses… Oui, c’est vrai, mais ce sera dans la majorité des cas basé sur la seule chose connue par la rouille : la tension, la souffrance, la résistance pour arriver de toute façon au cimetière de l’oubli !

La Vie d’après la Loi de l’UN est multiplication dans l’harmonie et le respect de tout ce qui est; or, la rouille ne peut que corroder, bouffer, annihiler ce qui est pour ne donner au final qu’une poussière bien sombre, car la Lumière Authentique n’y est plus du tout. Oui, quand un morceau de métal se met à briller dans l’une des crevasses de votre personnalité, on vous traite de fêlé et, je vous rassure, c’est bien le cas !

Un illuminé, c’est un morceau de ferraille qui s’est remis à conduire la Lumière Authentique qui peut jaillir à travers ses multiples crevasses. Et plus il vibre en résonance avec la Loi de l’UN, et plus sa vibration augmente, faisant en sorte que les couches de rouille tombent par paquets entiers.

Au début, la lime de la spiritualité, puis de l’amour inconditionnel, l’ont aidé à ôter le plus gros, mais quant à désincruster ce qui le ronge profondément (l’affectif dans un premier temps, puis l’émotionnel et enfin les liens familiaux), il n’y a que l’augmentation de fréquence qui puisse le faire.

En effet, vos enfants ne sont pas vos enfants et votre conjoint ne l’est que dans les papiers officiels. Nous savons que personne ne peut appartenir à personne, car dans la Loi de l’UN, la propriété n’existe pas, car la séparation n’existe pas.

Ainsi quand vous cherchez votre moitié, vous êtes en fait dans des chemins de traverse qui ne mènent que dans des marécages émotionnels. Certes, certaines personnes diront qu’elles filent l’amour doux depuis un demi-siècle, mais en fait, elles oublient combien elles se sont oubliées elles-mêmes dans leur propre vérité intérieure.

J’ai rencontré des milliers et des milliers de gens, car cela fait plus de 33 ans maintenant que je suis rangé dans la secte des illuminés irrécupérables, et bien que j’aie l’air d’un préhumain comme tout le monde, mes capteurs et ce que je ressens me montrent bien des choses invisibles aux yeux des “normaux”.

Et je peux vous assurer à 100% que les personnes qui me disent qu’elles ont filé le parfait bonheur avec leur mec (en effet, aucun homme ne me l’a jamais affirmé car sachant qu’ils sont faciles à lire, ils préfèrent s’enterrer dans le silence plutôt que de mentir) ne visualisent que les parties “heureuses” selon leurs conceptions.

En effet, nous savons que le cerveau (sous la férule de l’égo) sait parfaitement oublier tout ce qui a foiré afin que vous conserviez un moral suffisant pour continuer à lui obéir. Oui, je n’ai jamais rencontré une seule personne dans ma vie qui soit arrivée à l’illumination totale grâce à son autre moitié. Si c’était le cas, c’est sûr qu’elle serait devenue une sainte; or les saintes, on le sait tous, sont justement celles qui ne veulent rien entendre avec une autre moitié humaine…

En clair, pour vous faire comprendre que l’arrivée totale en 5D ne pourra se faire qu’avec un nu intégral et que les sous-vêtements affectifs des liens familiaux ne pourront être conservés. En effet, tout sous-vêtement n’est en fait là que pour cacher une pudeur, une honte qui ne se dit pas et qui correspond aux hauts lieux de la reproduction, comme par hasard.

La rouille se cache dans ses parties-là très justement, car c’est par là qu’elle se reproduit. Il n’a donc pas fallu beaucoup de temps aux religions pour comprendre que tout ce qui touchait à la reproduction était en fait antinomique avec la reconnexion “divine”. Ainsi de curé en nonne (la majorité d’entre nous avons sûrement vécu ça en incarnation), on a expérimenté cela sinon on aurait loupé des cours comme on dit…

Puis avec le temps, la religion a carrément dit que le sexe était à proscrire, bien que cela soit nécessaire à la survie de leur organisation, car nous savons tous que les curés et les nonnes ne se reproduisent pas…! Ainsi, comme vous pouvez le constater, la religion a essayé de fabriquer de l’anti-rouille et tout bricoleur sait que mettre de l’anti-rouille sur de la rouille ne sert absolument à rien !

Pour que l’anti-rouille soit efficace, il faut gratter jusqu’au métal et ensuite l’appliquer afin que la rouille ne trouve aucune faille pour recommencer son travail de séparation, de désagrégation de ce qui est. Maintenant vous pouvez mieux comprendre pourquoi les curés vivaient en reclus, et si possible seul dans une chambre plutôt démunie en déco et meubles, idem pour les nonnes et surtout pas à côtés des curés…

Bref, ils avaient compris que “le mal” était en eux, seulement voilà le contexte falsifié de ce monde a fait qu’ils sont devenus des tortionnaires spirituels, et plus selon les époques comme l’inquisition. En effet, coincés dans la dualité, ils savaient que ceux qui n’étaient pas avec eux étaient en fait contre eux. On connait la suite, puisque cela continue toujours aujourd’hui.

D’une certaine façon, ils étaient en avance sur leur temps et il était impossible d’appliquer des lois de 5D dans un univers de 3D. Aujourd’hui, la donne est totalement différente car les temps sont arrivés. Il est donc de mise de savoir se retirer du monde extérieur afin d’aller faire le ménage intérieur, qui consiste à balancer toute la déco, les meubles et le reste, afin de retrouver la nudité totale.

Une fois cela fait, vous aurez découvert que personne n’y vit : ni votre femme, ni vos gosses, ni vos chats et chiens, et aucun titre de propriété non plus. Personne ne peut vivre en vous, car chacun a son appart, mais cela n’empêche pas de s’inviter mutuellement lors des phases relationnelles. Cela reste joyeux et vivant comme La Vie EST, car elle est total respect pour l’unicité de chacun.

Alors qu’un plombier passe pour réparer une fuite d’eau ou que madame passe pour faire un brin de ménage ne sont que des échanges où l’agréable et l’utile se mélangent harmonieusement. Il est donc hors de question de séquestrer (ou de kidnapper par contrat comme le mariage) le plombier ou la ménagère.

Il en est de même pour les enfants, qui ne sont que des visiteurs temporaires ayant leur propre appartement (leur corps physique) et qui comptent sur vous pour les instruire du bordel extérieur ambiant. En effet, par définition, vous êtes arrivé avant eux, mais ce n’est pas une raison pour leur imposer votre bordel intérieur comme référence.

Je reviens sur le sujet dans enfermement des liens affectifs pour vous démontrer vraiment que toutes les idées et concepts que vous avez sur les liens familiaux ne sont en fait qu’une dégradation de ce qui était à l’origine (car opposé) et que l’on retrouvera une fois arrivé en 5D. Cette époque de “retournement” est, comme son nom l’indique, un “retour” à la maison, à celle qui a toujours été et qui nous attend maintenant…

Laurent DUREAU

Article précédent : Travail, Famille, Patrie … au revoir !
Article suivant : L’enfermement des liens affectifs

Article paru à l’origine sur le blog 5D6D le 30 août 2011 et réactualisé sur le blog 345D le 22 octobre 2012.

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/petites-verites-sur-les-liens-familiaux/

1 commentaire

  1. Nicole.A

    Super. Merci.

Les commentaires sont désactivés.

«

»