La synchro, vous connaissez ?

 saisonÊtre synchro veut dire être au bon moment ou être en phase avec un évènement. D’ailleurs, le mot synchronicité est utilisé pour désigner que quelque chose est tombé pile-poil au bon moment.

En langage spirituel, cela est un poteau indicateur que nous tendent les anges (cf. Qui sont nos anges?) . Prendre conscience des synchronicités, c’est dire aux anges que vous êtes vigilants et que vous les écoutez.

Mais avant d’être synchrone, il est bien de savoir quand est le top du départ de n’importe quel cycle. Or, que constatons-nous de nos jours ? On est pratiquement tous des déphasés pour rester poli.

A cause principalement de l’avènement de l’électricité, nous nous sommes progressivement déconnectés de la Nature et de ses rythmes. On se la joue en solo en se disant que c’est nous les maîtres à bord, et donc de notre monde.

Quelle illusion de croire qu’il faille se coucher à 5 ou 6 heure du matin pour faire croire que la nuit a été une fête ininterrompue tant on était dans la joie et le bonheur. Il faut vraiment être “décalé” pour croire et vivre cela.

Je ne dis pas qu’il faut se coucher à 9h du soir comme le papy de service, car la Nature nous démontre qu’il y a des saisons et qu’un jour d’été n’a rien à voir avec un jour d’hiver.

Pour les civilisés que nous sommes et qui possèdent l’électricité à la maison, c’est vrai que l’on s’en fout un peu qu’il fasse nuit ou jour à 18h. Le seul truc qui peut nous le rappeler, c’est la facture d’électricité !

EDF a compris le truc en étalant les relevés de compteur afin que vous n’y voyiez que du feu. Faire la lumière sur ce point n’est pas un jeu de mot, surtout quand on a des centrales nucléaires !

En effet, une centrale ne pouvant pas être ajustée en temps réel et dans de grandes proportions, il est connu que nos lampadaires qui éclairent le moindre monument, la mairie et les rues principales, même d’un quelconque village, ne sont là que pour dépenser cette énergie que les dormeurs que nous sommes ne consomment pas.

Bref, c’est encore là un sujet loin d’être traité dans les journaux, car il suffirait de couper tous ces trucs entre minuit et 6h du matin pour arrêter de construire des centrales nucléaires, des génératrices à charbon, à bois ou au gaz.

Non, on nous bassine qu’il faut mettre des éoliennes, et tout le reste, pour tout simplement continuer à éclairer les papillons la nuit. Sincèrement, quel touriste va regarder le clocher de votre patelin en pleine campagne à 50km de la moindre autoroute et à 3h du matin ?

Il faudrait vraiment arrêter de nous prendre pour des cons, et surtout avec les énergies renouvelables. Fondamentalement, il n’y a rien de renouvelable, et n’importe quel scientifique peut vous le prouver.

Combien d’énergie faut-il dépenser pour produire une éolienne ? Quand vous aurez fait le bilan énergétique de l’appareil et son empreinte écologique, vous découvrirez qu’en fait elle ne vaut même pas le coup d’être construite.

C’est à l’image d’une centrale nucléaire. Il faut des fortunes pour la construire et l’entretenir, mais ce que l’on vous cache vraiment, ce sont les montants exorbitants qu’il faut pour la détruire (la recycler) et la rendre inoffensive.

Ne vous inquiétez pas, cela est prévu pour les générations futures qui devront casquer. En attendant, on éclaire des tas de pierres, quand ce n’est pas la pelouse la nuit ! Inconscient, nous sommes. Oui, oui, c’est vrai !

Bref, pour rentrer dans le sujet de la synchronicité, il faudrait commencer par la chose la plus élémentaire : celle d’arrêter de dire des conneries comme par exemple, l’hiver c’est la mort tandis que le printemps c’est la vie.

J’ai le triste regret , et en même temps l’honneur, de vous dire que si l’hiver n’était pas la vie, le printemps serait carrément tristounet ! Et puis, comme un bon schéma vaut tout le baratin, alors voici le résumé.

cycle-2Comme vous pouvez le voir, j’ai représenté le cycle HPEA (Hiver, Printemps, Eté, Automne) ainsi que les éléments Terre et Air.

Le printemps n’est que la matérialisation extérieure et visible de tout ce qui a été préparé pendant l’hiver.

En effet, si pendant l’hiver rien ne semble se passer à la surface où les arbres sont tout nus et la végétation à son minimum syndical, ça bosse un max à l’intérieur de la Terre.

C’est à l’image d’une femme enceinte. Vous ne voyez pas encore le bout du nez du bébé, mais cela ne veut pas dire qu’il ne se passe rien ! D’ailleurs chez un certain nombre de femmes, il est quasiment impossible de voir qu’elles sont enceintes.

Quand elles sont jeunes et filiformes, c’est généralement une évidence, mais après un certain temps, c’est seulement lors de la perte des eaux que vous apprenez qu’un heureux évènement est en cours.

Heureux évènement pour les autres, mais pas forcément pour les parents et la clique qui tourne autour. Je dis cela en connaissance de cause, car il y a eu pas mal de paquets cadeaux chez mes parents…

En clair et pour ne pas me répéter, vous comprenez maintenant que la force de la Terre bosse dans la nuit de l’hiver pour se dévoiler au Printemps. C’est l’ascension pour elle, car elle va vers le Ciel.

Puis forcément, après son plein déploiement arrive l’été où elle commence à garnir les étagères en prévision de l’hiver. C’est le chemin du Ciel vers la Terre. L’été est donc une période généreuse en récoltes pour les parasites qui vivent à sa surface. Rassurez-vous, nous en faisons partie !

Puis arrive l’automne et là, les choses se gâtent. La nature perd ses cheveux, tel un vieillard qui décolore avec le temps. Les feuilles tombent et elles feront un gentil manteau de pourriture pour l’hiver.

Je sais, ce n’est pas trop poétique mais la vie renaît toujours de ses cendres. Elle s’en nourrit même, au point que c’est toute sa richesse. Si vous saviez combien de vies règnent dans cet humus.

Or, que faisons-nous dans la gloire de notre pleine ignorance ? Nous ramassons les feuilles pour les mettre au dépotoir, nous balançons des produits phyto-sanitaires pour bien tuer tout le monde, et comme tout cela s’appauvrit, on y met des médicaments appelés engrais.

Bref, on est à la masse, mais là, je ne vous apprends rien à ce sujet. C’est connu de longue date, et seuls les commerciaux “des grosses industries chimiques” vous baratinent sans vergogne pour se faire du fric.

C’est sûr que vu d’en haut (par nos copains les anges, les extraterrestres ou tout autre organisme “pensant” ne vivant pas sur Terre), on est vraiment des cas cliniques lourds, même très lourds puisqu’on fait aussi dans le nucléaire !

Vous imaginez la radioactivité spirituelle que nous projetons dans tous les plans d’existence tant notre auto-suffisance est alimentée par un ego super remonté. C’est affligeant d’être marqué par le chiffre de la bête que nous sommes !

Bref, pour l’instant c’est ainsi, mais la période à venir laisse entrevoir quelques couloirs de rédemption pour les quelques vaillants qui ont compris qu’ils étaient parties prenantes dans la vie de l’univers.

Dénier notre propre divinité n’a jamais été un plan à long terme, et surtout pas un plan de survie.

C’est juste l’illusion du gamin qui cache ses conneries sous le tapis. Un jour ou l’autre, il se prendra les pieds dedans, car forcément le tapis ne sera plus vraiment plat.

Eh bien, c’est ce qui est en train de se passer sur Terre actuellement. La Terre va se secouer les puces en se réorganisant sous l’effet des rayonnements du centre de la galaxie.

Tout cela peut paraître du baratin, mais pour un professionnel de l’aspirateur comme moi (18 mois de vente en porte à porte chez Electrolux), je peux vous dire que c’est non seulement l’aspirateur qui arrive, mais il est super équipé avec un brosseur à moquette intégré.

La shampooineuse viendra plus tard, car pour l’instant on secoue pour séparer le blé de l’ivraie, et ce n’est qu’ensuite qu’on se fera brosser comme le riz afin de ne plus coller avec cet ego inférieur gluant de plein d’ignorance et d’ignominies.

Bref, la farine sera blanche, et même peut-être plus blanche que blanche. Les lessiviers cosmiques ont vraiment la partie rude avec nous tant notre crasse est profondément enracinée dans notre ADN.

Moi, j’ai confiance dans le processus et bien que j’aie lâché toutes les valises que je connaissais, des vagues de grosses larmes viennent encore me rincer très régulièrement. J’en profite donc pour boire pas mal d’eau, car la déshydratation n’est jamais bonne en période de réchauffement climatique “spirituel”.

Je me rends compte que je vous raconte cela sous l’angle de la blague, mais c’est connu que c’est grâce à l’autodérision et à l’humour que l’on est capable de lâcher des vérités sans que les autres vous flinguent sur le champ.

Certes, après ils reviennent avec les munitions mentales, les grenades émotionnelles, les missiles religieux, les bombes politiques, les mines anti-personnelles de la honte pour enfin vous achever à l’arme blanche de la culpabilité.

Bref, mieux vaut avoir lu l’article sur les guerriers de lumière pour être préparé non plus à la guérilla mais à la guerre de tranchée qui verra s’affronter les arc-que-boutistes religieux de ce monde.

L’Islam a déjà commencé à jouer de la faucille, tandis que le pape recrute dans les négationnistes pour mieux nous crucifier. Les sionistes ont déjà monté leur mur de Chine en béton, tout en faisant quelques excursions récréatives d’un basique à faire peur.

Que vont donc devenir les bouddhistes dans l’histoire ? Ils serviront de “bourre” comme dans les cartouches de chasse, coincés entre la poudre et le plomb tout en se demandant, la paix dans l’âme, qui sera le connard qui percutera le détonateur… (Iran, Corée du nord, Pakistan ?)

Bref, le tableau n’est pas très brillant, mais le noir laqué c’est pas mal quand même (ça brille). J’espère donc de tout mon cœur que les Chinois ne nous prendront pas pour des canards et qu’ils sauront utiliser leur baguette économique avec doigté.

1,3 milliard de gens qui se fâchent, surtout à côté d’un autre milliard qui commence à raviver les frottements du temps de Gandhi, tout en sachant que Poutine rêve de grandeur “retrouvée”, et on a là un petit cocktail molotov bien sympathique.

C’est clair que l’on va faire dans le noir, alors autant s’éclaircir les chakras afin de s’alléger suffisamment pour être capté par les quelques bras bien attentionnés qui nous sont tendus par nos frères de l’espace et nos SOI qui sont à mille lieues de toutes ces conneries humaines et archi-temporaires.

Loin de moi de vouloir vous faire peur, mais vouloir ignorer des tendances lourdes en se disant que cela n’arrivera pas relève de l’ignorance et de l’impensable qui s’est passé pendant la Seconde Guerre mondiale avec les juifs.

Bref, vous l’avez compris, notre civilisation a commencé à rentrer dans sa phase hivernale et donc du mouvement vers le Ciel. Le 3ème millénaire sera spirituel, car c’est la seule voie qui nous reste.

Alors, fort des détritus de l’automne, fort de toute cette noirceur, il nous appartient de redéfinir les règles afin de préparer le printemps du Nouveau Monde.

Les microbes et les micro-organismes que nous sommes, mentalement parlant, se doivent de digérer avec discernement ce qui est comestible et de laisser les métaux lourds s’enfoncer encore plus dans la tourbe.

En changeant notre vibration intérieure, nous changeons de plan d’existence. Un tri naturel sera fait avec le temps, car la Nouvelle Terre se fera un plaisir de recycler les métaux lourds dans son cœur d’amour fondant.

Restons donc à la surface, le plus près du ciel, afin de ne pas être entraînés vers le bas, car c’est dans les premières couches de la matière que se trouve l’air nécessaire à la respiration de la Terre.

Nous sommes Elle, car notre corps lui appartient, alors faisons de notre mieux pour être en accord avec ses aspirations profondes. Croyez-moi, elle en a marre de se prendre des bombes nucléaires, surtout quand on lui fait en intraveineuse.

Elle n’est vraiment pas contente, et cette année sera une année hautement propice à quelques départs précipités qui éclairciront les rangs de ses enfants. Les plus turbulents, mais surtout les plus agressifs “spirituellement parlant”, ne l’auront pas à la bonne.

Rendez donc grâce à la Terre en commençant à causer avec elle avec votre cœur, et puis ensuite en ne prélevant que le strict minima à votre vie matérielle. Ayez conscience de votre “empreinte écologique”, et oubliez les désirs de votre ego racoleur.

Si vous êtes dans un 4×4, alors dépêchez-vous d’aller le refiler à un concessionnaire contre une cylindrée beaucoup plus petite et la moins polluante possible. Mieux, optez pour les transports en commun et le vélo…

Rappelez-vous que vous ne serez jugé que par vous-même, alors vous ne pourrez pas vous mentir indéfiniment. De toute façon, ceux qui ne seront pas sincères avec eux-mêmes vont au-devant de grosses difficultés…

En résumé, soyez frais, colorés et légers comme le printemps dans votre tête avec un cœur plein de gratitude, de joie et de bonheur devant cette beauté qui se déroulera dans vos neurones et dans votre corps.

Rien n’arrivera tout seul comme du pain béni. C’est seulement votre constance, votre foi, votre sincérité et votre envie d’être un ange incarné dans un paradis et qui écoute sa petite voix ou son coeur (c’est comme vous voulez) qui vous permettra de traverser le moins difficilement cette nouvelle naissance.

Nous sommes tous des graines qui doivent maintenant éclore à la lumière du divin.

N’ayez pas peur, car vous êtes dans de la bonne terre (bien grasse, bien lourde et hautement enrichie par toutes les crasses du passé) afin de pouvoir exprimer votre plan intérieur.

Vous ne le connaissez peut-être pas maintenant, mais c’est en écoutant vos messages intérieurs qu’il se révèlera, mouvement après mouvement, car sincèrement vous ne pouvez savoir ce qui vous attend.

Votre mental d’aujourd’hui, gavé d’autant d’ignorance, ne peut même pas concevoir ce qui va venir, mais par contre chaque jour, jour après jour, à chaque instant le plan en vous se déploie à la vitesse de votre lâcher prise.

Ne résistez pas à l’appel intérieur et foutez-vous de ce qui se passe autour de vous, car la terre va se craqueler afin de laisser votre germe atteindre l’air du Ciel. Donc pas de panique… et cherchez dans quelle direction il faut pousser !

Pour savoir où est le Ciel, vous n’avez qu’à écouter tous les insectes qui grouillent à sa surface. Ces insectes pour vous sont nos anges gardiens et les autres entités qui comme des jardiniers attendent avec beaucoup d’impatience votre germination.

Ils sont de l’autre côté (celui de la Connaissance et de la Vie), alors baissez la sono de votre ego, posez-vous le derrière sur les coussins de la paix et utilisez le stéthoscope qu’est votre cœur, car lui, il sait…

Laurent DUREAU

Article paru à l’origine sur le blog Booster Votre Influence le 4 mai 2009 et réactualisé sur le blog 345D le 6 octobre 2012.

Cet article a été visité 6 217 fois.

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/la-synchro-vous-connaissez/

(1 commentaire)

    • Nicole.A on 6 octobre 2012 at 10 h 40 min

    Merci Laurent

Les commentaires sont désactivés.