Vous permettez, Monsieur, que j’emprunte votre fille ?

danseChanson super connue d’Adamo, Vous permettez, Monsieur, que j’emprunte votre fille ? est en quelque sorte la même demande que font les illuminés quand ils demandent l’autorisation à leur égo (l’autorité) pour inviter les énergies féminines (le féminin sacré) à danser avec eux…

C’est rythmé, c’est marrant, et surtout ça dit clairement que sans autorisation ça sera nada… Mais au fait, quelle est la nationalité du papa afin de savoir dans quelle langue il faut faire la demande ? Et c’est là que ça se corse… En effet, dans quelle langue faut-il parler pour que l’on soit entendu par l’autorité intérieure ?

Je sais, ça semble une question idiote et pourtant elle est primordiale. Il y aura, bien sûr, quelques réponses timides comme par exemple le langage du cœur, mais dans la réalité, on entendra le peu d’assurance dans la voix qui le dira. Car, qui sait exactement ce que veut dire le langage du cœur ?

Je vous propose donc, à la lumière de tous les délires et vidéos que j’ai faits jusqu’à maintenant, de vous faire découvrir une vérité que très peu d’initiés ont osé approcher. En effet, l’épaisseur de nos œillères en termes de communication est directement responsable de notre état d’ignorance super avancé.

Et, comme toujours, notre mental-égo nous fait croire totalement l’opposé afin d’assoir sa domination légendaire. Ainsi, je vais vous proposer le comment on peut dépasser le stade de la langue afin de pouvoir danser avec ladite demoiselle qui frémit d’avance d’être dans vos bras. Faut dire qu’elle en a marre de faire la grue et qu’un peu d’action lui ferait du bien…

1 – Le langage parlé
Supposé être l’apanage d’un cerveau supérieur, il s’avère dans les faits être le plus involutif de tous. C’est celui des plus basses vibrations que l’on puisse connaitre puisque il lui faut passer par les ondes sonores « audibles ». Il en découle aussi un nombre astronomique de difficultés, puisqu’en aucun cas nous sommes sûrs que ce que nous venons de dire va être compris de la même façon.

Le langage parlé (ou écrit, pour les sourds et malentendants) repose sur la connaissance d’un vocabulaire, et donc de définitions qui, à l’usage, se révèlent très différentes selon les personnes. Dit autrement, il va souvent falloir se fier aux émotions, aux mimiques ou autres supports de communication pour savoir si l’intéressé se fout de notre gueule, fait de l’humour ou dit vraiment sa vérité.

Coutumier des quiproquos, l’être humain marche donc sur des œufs en permanence. Ce qui fait tache dans l’affaire, c’est qu’il croit qu’il est supérieur à toute autre forme de vie et donc que le langage parlé est l’apanage de l’intelligence, vous savez celle qui se trouve dans le bulbe… C’est donc l’estropié qui hurle qu’il est le meilleur au 100m !

De plus, pour compliquer la chose, il se trouve qu’il existe de très nombreuses variantes au point qu’un zoulou ne peut causer avec un pékinois qui, lui-même, ne peut causer avec un cantonnais, qui ne le peut lui-même avec un ricain, qui ne le peut lui-même avec un russe, etc., etc., … Comme on dit, ça ne ramène pas vraiment de la cohérence dans les échanges…

En clair, le langage parlé est la plus vaste fumisterie de l’univers, car au lieu justement d’unir, il n’a fait que diviser en permanence pour arriver à faire qu’un individu ne puisse complètement et correctement exprimer ce qu’il veut partager. Comprenez qu’avec un pataquès de cette envergure, on en est arrivé à oublier carrément le langage universel dont les animaux se servent au quotidien.

2 – Le langages des signes
Dessiner un soleil sur le sable de la plage fera qu’un indigène pourra comprendre ce que l’explorateur essaie de lui faire comprendre (c’est-à-dire qu’il vient des étoiles), mais ça montre assez rapidement ses limites. Il s’avère donc nécessaire d’établir un code permettant de relier un symbole avec une définition ou concept.

Malheureusement, on va se buter au même problème que le langage parlé. Si tu ne connais pas le code, tu ne pourras le décoder. Ainsi quand je regarde une stèle égyptienne, un proverbe chinois gribouillé, un poème en cyrillique ou tout bêtement un texte écrit avec l’alphabet latin mais dans une langue que je ne connais pas, je suis tout simplement marron…

C’est ainsi que l’universalisme de l’écrit se retrouve autant torpillé que celui du langage parlé. Bon, son seul avantage par rapport à l’oral, c’est qu’il peut traverser le temps linéaire plus facilement. C’est donc un bon support pour conserver une sorte de mémoire qui dépendra justement de son support matériel qui, lui, vieillira de toute façon…

3 – Le langage des gestes
Nous savons tous que, lorsque nous sommes en contact avec des touristes étrangers à notre langue, le langage des gestes devient vital. Selon les gestes ou conventions plus ou moins internationales, nous savons que certaines positions des doigts de la main peuvent faire que ledit étranger veuille vous embrasser ou vous casser la gueule.

Mais bon, du côté de l’échange approfondi (intellectuellement parlant), ça va être extrêmement laborieux surtout si vous voulez commander une glace à la fraise avec pépite de chocolat… en plein Groenland…

4 – Le langage du corps
Là, de même, c’est un langage très explicite quand on a rangé au placard tous les interdits “occidentaux” liés, justement, aux comportements sociaux par trop explicites. C’est sûr qu’une demoiselle qui trémousse du derrière ostensiblement exprime qu’elle a besoin d’un client, mais si ladite personne a perdu tout son dentier ainsi que sa jeunesse, le même déhanchement n’aura pas forcément les mêmes résultats.

En clair, bien qu’apparemment simpliste, le langage du corps peut exprimer beaucoup de choses, surtout si, bien sûr, on y rajoute toutes les mimiques émotionnelles. D’un point de vue hormonal, je dirais même qu’il est optimal. Ainsi, qui sait jouer de son corps physique peut avoir un gros impact dans la communication avec autrui.

5 – Le langage du son
Parent du langage parlé, le langage du son est à l’origine de la vibration de la matière. Ainsi, un grognement, tout comme un gloussement, est très communicatif et peut faire des miracles chez les personnes ayant des problèmes dans les langages précités ci-dessus.

Ainsi, chacun de nous, s’il est assez courageux pour le faire, devrait régulièrement se faire vibrer la carcasse par ses propres sonorités. Le chant (et pas forcément celui de l’opéra) est l’un des plus grands exutoires que l’homme a à sa disposition afin de retrouver son équilibre vibratoire.

Non seulement ses cordes vocales seront efficaces, et surtout très pures, en termes d’harmoniques et de pureté spectrale, mais il pourra jouer de sa carcasse comme une caisse de résonance. Je ne connais aucune demoiselle capable de résister suffisamment longtemps à ces vibrations sonores émises par un corps biologique, surtout si en plus c’est du mâle…

On peut donc dire que le féminin apprécie les bonnes caisses de résonance, surtout si, en plus, ça résonne l’harmonie. Il suffit donc à tout homme préhistorique un tant soit peu toiletté d’émettre un son-grognement intérieur harmonieux pour se retrouver au centre d’une cercle de demoiselles fort charmantes et charmeuses…

Le langage du son se rapproche donc furieusement du langage universel compris par toute forme de vie, et plus spécialement dans les mêmes catégories structurales. Cependant, il est le dernier langage fait de matière lourde parce qu’ensuite, on va passer à la télépathie tout simplement.

6 – La télépathie
Elle fait rêver bien du monde, et en particulier les illuminés, mais ce qu’il faut savoir c’est que tout le monde est télépathe par définition. Nous possédons donc tous cet instrument, mais ce qui fait la différence entre chacun est notre degré d’oubli le concernant. En effet, dans notre civilisation le simple fait d’émettre un grognement est sujet à une interprétation plutôt négative, vous pouvez imaginer avec quelle rapidité on se prend à apprendre vite les bonnes manières, soit le langage parlé.

Ce faisant, on oublie d’autant plus vite le son qui ne s’entend pas, le son de notre âme qui soudainement sera rangé au placard des sourds et muets… Hé oui, la télépathie est la langue de l’âme. Celle qui permet de transmettre, dans le silence extérieur, le plus pur message de ce que vous voulez transmettre.

Je ne vais pas rentrer trop dans le détail du comment afin que vous amélioriez votre télépathie, mais, en soi, cela est très simple. Ainsi si vous voulez envoyer un message à quelqu’un, il vous suffit de ressentir ce quelqu’un en étant “lui” tout simplement, et ensuite d’y superposer votre message. Cela marchera d’autant mieux que vous portez de réels sentiments vis-à-vis de la personne.

Vous comprendrez que ce message ne peut être des mots parlés, car l’âme n’a pas de dictionnaire et de mots pour s’exprimer, mais elle a des sentiments, des émotions et surtout des images. Ainsi si vous voulez que votre femme aille chercher les enfants à l’école ce soir parce qu’un imprévu vous empêche de le faire, il vous suffit de visualiser l’école au moment de la sortie en ayant pris soin d’être votre femme.

Votre femme recevra le message sous une forme d’intuition, verra l’image et se dira que ce n’est pas par hasard qu’elle a vu ça. Alors, si elle écoute son intuition, elle ira à la sortie de l’école et verra que vous n’y êtes pas. Cela la confirmera encore plus à faire confiance à ses futures intuitions. Voilà comment ça marche et je peux prouver par nombres d’exemples et avec n’importe qui.

Bref, la télépathie est donc notre capacité à ressentir les choses de l’intérieur, de les vivre (en étant la chose) et puis d’envoyer le tout à la personne concernée. C’est donc comme un email mais avec une photo seulement et aucun baratin. Ainsi, plus les individus s’accorderont à écouter leur intuition, et plus le canal de la télépathie sera ouvert.

Comme vous pouvez le constater, c’est très simple, mais pour cela il faut “être” et non pas “penser”. Ce n’est que lorsque vous serez capable de ressentir les choses en toutes vos cellules (et surtout pas uniquement vos cellules cérébrales) que votre télépathie reviendra sur le devant de la scène.

On peut donc comprendre que plus vous élevez votre écoute intérieure (et donc votre vibration personnelle), et plus vous allez envoyer des messages et en recevoir tout autant. Alors ne tombez pas dans le piège mental qui voudra vous coller l’étiquette de “médium” vous faisant ainsi croire que vous êtes spécial.

En 5D, tout le monde sera un télépathe actif et la notion de médium aura sombré, au même titre que les illusions de la 3D. Et puis pour être totalement sans ambigüité, la télépathie n’a rien à voir avec le cerveau et le cérébral. Ça, c’est la croyance afin de vous fourvoyer dans l’impasse, et surtout de vous mettre des maux de crâne pas possible.

Un bébé est avant tout télépathe, et croyez-vous qu’il doive se concentrer pour parler avec tout l’univers ? En “ÉTANT” il est télépathe et c’est aussi simple que cela. Mais si vous pensez qu’il faut “cérébrer” pour envoyer des messages, passez faire une provision de médicament à la pharmacie du coin pour calmer vos migraines.

7 – Le langage des cellules
Hé oui, il existe une forme de langage encore plus sophistiquée que la télépathie, et c’est celle du langage “quantique” de l’univers qui fait que vos cellules partagent instantanément n’importe quel message émis par n’importe quelle cellule. En effet, si l’on reprend la fusée corps-âme-esprit, on a vu les différents langages du corps, puis celui de l’âme (la télépathie), pour enfin arriver à celui de l’Esprit.

S’il vous plait, ne tombez pas dans le piège de rattacher l’Esprit à l’espèce d’illusion fantoche que vous pensez avoir dans le crâne. Ça, c’est le piège du mental-égo qui, il faut le dire, a enterré l’humanité entière dans le marécage de l’oubli où seule l’ignorance peut croitre et se multiplier.

Bref, ce langage des cellules est en fait le langage le plus performant de l’univers, car, comme son nom l’indique, il unit vers… Vers quoi ? Vers l’image de ce que vous pensez être !!!

Hé oui, la Création (au moins celle que vous voyez) n’est, en fait, que la projection du rêve dans lequel votre Esprit (votre grand SOI) pense être. Il s’occupe donc ainsi de toute la construction, aussi bien de votre corps que de son environnement afin de vivre et d’expérimenter ce qu’il pense être “Sa Réalité”.

Par extension, il est donc bien l’UN qui expérimente une unicité dans sa créativité afin de découvrir ce qu’il a dans le coffre, et donc répondre à cette foutue question de qui il est… Vous pouvez constater que vu le nombre de formes de vie, de planètes et d’individus “pensants”, ça commence à faire du monde, mais comme il n’a rien d’autre à faire, ça l’occupe à fond… pour une durée indéterminée.

En ce sens, on peut dire que le seul dans l’Univers à avoir un job à temps plein et indéterminé c’est bien lui. De plus, comme il n’a ni loyer à payer ou quoi que ce soit d’autre, il n’a aucun souci existentiel, d’où cette joie permanente qui lui colle à la peau. Il peut tout faire, tout construire, tout détruire et même tout arrêter.

C’est ainsi que, de temps en temps, il met un terme à certaines expériences parce qu’elle ne sont plus marrantes pour lui. C’est la raison pour laquelle le sourire aux lèvres ne doit jamais vous quitter, car vous êtes, et nous sommes, dans un jeu. Un jeu colossal où il n’y a ni perdants ni gagnants, au même titre que l’ensemble de toutes vos cellules qui composent votre corps.

Elles sont toutes unies vers le meilleur, le plus génial, le plus jouissif, mais elles rencontrent bien souvent des ralentissements dus à des ordres et contre-ordres permanents qui commencent à les user à la longue. Malgré tout, elles arrivent à trouver une voie “moyenne” qui amène inexorablement à une fin destructive.

En effet, vos cellules reçoivent en permanence l’ensemble de toutes les réactions de chacune des autres cellules appartenant à votre corps, et même bien plus puisqu’elles peuvent aussi ressentir comment ça se passe chez le voisin, c’est-à-dire la personne qui est dans votre aura qui, elle-même, est branchée sur un environnement encore plus vaste.

Dit autrement, votre santé (quel que soit le corps concerné – physique, énergétique, émotionnel, mental ou spirituel) est bombardée en permanence par toutes les radios locales et non-locales. On peut donc comprendre que vous ressentiez que certains individus, quand ils sont dans votre aura, vous foutent les boules au point de les évacuer de toutes les manières possibles…

Cependant, vos cellules vont écouter en priorité un poste émetteur hyper puissant car leur rôle est d’assouvir ASAP (le plus tôt possible) ce qui est demandé. Cet émetteur parle le langage “intérieur”…

8 – Le langage Intérieur
C’est vrai que l’on en parle rarement dans les revues scientifiques parce qu’il est tellement évident, et surtout tellement invisible aux yeux d’autrui, que l’on préfère le garder pour soi tout seul. Nous pensons, à juste titre, que ce sont nos ognons et pas ceux des autres, alors on évite le sujet autant que l’on peut, cependant…

Cependant, ce langage intérieur que nous avons en nous-même est le donneur d’ordre de toute la mécanique céleste qui nous compose. Dit autrement, à chaque fois que vous pensez que vous êtes ceci, vos cellules feront tout afin que vous soyez ceci. Si vous pensez cela, elles feront tout pour que vous deveniez cela.

C’est donc par ce mécanisme du dialogue intérieur que vous créez votre réalité, et donc que vous êtes responsable de tout ce qui vous arrive. Que vous soyez ok ou pas avec ce que je viens de dire ne changera rien à cette vérité. Si vous prétextez des raisons extérieures (karma ou autres), vous ne faites que vous mettre en situation de victime comme sait si bien le faire notre mental-égo.

Comme on dit, il vous tient par les joyeuses et vous dansez sur la musique qu’il veut bien mettre tant que vous ne considèrerez pas que c’est votre langage intérieur, votre dialogue intérieur, et votre absence de contrôle dessus qui le nourrit comme une vache bien grasse. Il en découle forcément des fromages qui puent et qui vous tuent…

Hé oui, j’y reviendrai plus en détails dans d’autres articles afin de vous faire comprendre que vous avez toujours été aux commandes et que c’est votre langage-dialogue intérieur, celui qui vous habite en permanence, qui crée véritablement tout ce qui se passe en votre vie. Ainsi, devenir un maitre n’est que, tout simplement, vous écouter vous-même, et virer ou transmuter les messages qui ne vous conviennent pas afin de changer votre réalité.

Vous verrez, c’est beaucoup plus simple qu’on ne le pense, mais il suffisait de le savoir pour enfin attraper par le colbac le véritable responsable de vos enfers et de vos paradis. D’ici mes prochains articles, commencez à porter attention à ce que vous vous racontez intérieurement et vous y verrez bien des indices sur le pourquoi de vos emmerdes d’aujourd’hui…

Laurent DUREAU

Article paru à l’origine sur le blog 5D6D le 20 janvier 2012 et réactualisé sur le blog 345D le 9 novembre 2012.

Cet article a été visité 9 980 fois.

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/vous-permettez-monsieur-que-jemprunte-votre-fille/