«

»

Imprimer ce Article

Ton regard, mon ami, ton regard…

 conchitaOn dit souvent que lorsque l’on regarde quelqu’un dans les yeux, on voit son Âme. C’est exact, mais d’après vous, qui est dans votre regard pour discerner l’Âme ?

Question basique semble-t-il, sauf quand on y regarde de plus près. En effet, un regard livide, ou tout simplement sans expression, exprime que l’individu est déconnecté de son âme, ou du moins que celle-ci ne baigne pas dans la joie…

Bref, quand quelqu’un a les yeux qui brillent, on se sent attiré et on a vraiment envie d’aller s’y baigner, pour ne pas dire s’y perdre. Est-ce l’Âme qui fait ça ? Non pas vraiment, car l’Âme s’exprime d’une manière différente.

On ressent quelque chose et le sourire vient aux lèvres. Quand quelqu’un a les yeux qui brillent, on a l’impression de voir le Divin, le Sans Nom, comme dans les yeux des enfants qui sont prêts à faire des bêtises. Vous savez, la fameuse malice !

Or, qu’est-ce que la malice, sinon le mal incarné ! Alors, qu’est-ce qu’il y a de mal à avoir les yeux qui brillent ? La réponse est toute simple, comme d’habitude, c’est que votre regard exprime votre connexion à votre Étincelle Divine.

Eh oui, l’Âme mouille les yeux tandis que l’Etincelle de Vie les fait briller comme un soleil.

Dit autrement, votre regard, et quelle qu’en soit l’intensité lumineuse, est la fenêtre par laquelle votre Étincelle de vie exprime sa présence aux yeux de tous… C’est l’enfant qui regarde par la fenêtre !

Comme qui dirait, cette petite lumière qui brille dans les yeux de quelqu’un n’est que la loupiote de la piaule où crèche l’Etincelle Divine. Surprenant, non? Et pourtant, cela est toute la vérité.

Je dis souvent que notre Étincelle de Vie tire le roupillon et c’est vrai, sauf qu’il y a toujours une petite veilleuse dans sa chambre car elle a peur du noir elle aussi. D’ailleurs, ne dit-on pas que quelqu’un est éteint quand cette lumière n’y est plus… ?

Maintenant que nous avons vu l’aspect matériel de la présence de l’expression de notre Étincelle Divine, vous comprenez que le fameux voile de l’oubli se situe entre lui et l’extérieur. Matériellement parlant, ce sont les rideaux et les volets !

Les volets correspondent aux maladies de l’Âme (la Conchita) qui veille sur la chambre du petit. En clair, tous vos blocages émotionnels (la couleur des volets) viennent se coller sur le volet épais de toutes vos croyances religieuses ou philosophiques.

C’est vrai que souvent, lorsqu’on voit les volets déglingués d’une maison, on a largement idée du laisser aller qu’il peut y avoir à l’intérieur. De bons et beaux volets indiquent toujours une Conchita active, et donc heureuse de faire son job de maîtresse de maison.

Par contre, le voilage intérieur ne provient pas forcément d’elle mais de cette présence en vous qui vous pousse à regarder le monde. Vous pensez donc que c’est votre mental, votre Moi, qui regarde les choses.

Or, il y a une profonde différence entre votre Moi (ou le petit Soi – ou tout simplement votre Étincelle Divine) et votre mental. En effet, votre mental est celui qui met en forme les informations reçues de l’extérieur.

En clair, ce qui est à l’origine de votre regard ou de votre envie de regarder les choses est votre Étincelle Divine… Entre cette intention première (le rayon de lumière qui sort) et le retour de l’information (le rayon de lumière qui frappe votre rétine), il y aura eu un traitement de l’information.

La lumière frappera votre rétine, qui à son tour provoquera un signal, qui sera traité par votre cerveau (d’une manière inconsciente) et que les programmes internes (le mental) transformeront en données exploitables.

Or d’après vous, qui peut “bidouiller” les programmes afin de vous faire croire ce qu’il a envie de vous faire voir afin de vous manipuler ? C’est une petite surcouche logicielle du mental qui s’appelle le mental-ego.

En effet, ce dernier, c’est l’informaticien de service qui va détourner pour son propre usage la puissance de l’ordinateur pour vivre ce qu’il a envie. Or d’après vous, qui ne va pas être content dans l’affaire ?

Bah, c’est tout simplement le propriétaire virtuel qu’est notre Étincelle de Vie. Il est le souverain, mais en attendant qu’il soit devenu grand et adulte, son régent en profite pour magouiller…

Vous savez, les préhumains ne font que reproduire ce qu’il y a déjà en eux. En clair, la corruption faite par le régent (notre mental-ego) qui veut se faire des billes sur le dos du chef en faisant croire que c’est bon pour la nation (votre corps).

Bref, l’arnaque est au cœur même du QG, et quand la tête est pourrie, généralement le reste est souvent déjà en décomposition. Il suffit de regarder à quelle vitesse on vieillit pour voir cette réalité des choses.

Cela énoncé, voyons quelles en sont les conséquences au quotidien, car, forcément, si déjà les volets sont largement fermés comme les persiennes en plein été, il reste l’épaisseur des rideaux et leur opacité.

Notre regard, et donc celui de notre Étincelle de Vie, est très limité par tous ces filtres qui l’empêchent de voir vraiment ce qui se passe dehors. Voyons donc pratiquement ce que l’on peut faire.

Le premier truc c’est d’ouvrir les volets, et cela quelle que soit la nature des rideaux. En effet, si vous restez fermé selon les philosophies obscurantistes (globalement toutes les religions qui, je le rappelle, sont des maladies de l’Âme) cela va être difficile.

Il est donc fortement recommandé d’ouvrir les volets petitement sous peine d’être littéralement aveuglé par la lumière de Vie. D’abord, ouvrez vos volets doucettement, en toute connaissance de cause de vos capacités à accepter le nouveau qui forcément sera aveuglant au début.

Puis progressivement, millimètre après millimètre, degré après degré, cette lumière ira frapper plus fortement l’opacité de vos rideaux. C’est surtout de cela dont je veux parler aujourd’hui, car maintenant les énergies font que de plus en plus de gens commencent à s’ouvrir aux nouvelles énergies.

Néanmoins, entre le voilage intérieur léger et le rideau lourd pour rendre la pièce obscure, il y a bien encore de travail à faire. En effet, ce fameux voile dont toutes les canalisations parlent est vraiment en nous, et tout spécialement dans notre regard véritable, qu’il soit dirigé vers nous-même ou vers l’extérieur.

Notre regard est la clé première de toute possibilité d’épanouissement, d’ascension ou de tout ce que vous voulez (Axiome 1).

Sans changement de votre regard, vous resterez l’aveugle qui palpera avec les mains dans un monde de dualité où la couleur n’existe pas. Tout sera binaire, et cela entraînera forcément des sentiments binaires…

Votre regard est le mot de passe qui vous permettra d’accéder au centre informatique, et ainsi de pouvoir accéder aux vraies informations. Du moins celles qui seront les moins déformées par votre mental-ego.

Ainsi vous découvrirez qui tire vraiment les ficelles. C’est ainsi que, progressivement, vous trouverez les ficelles des rideaux et voilages qui vous empêchent d’être plus dans la lumière.

Plus vous changerez votre regard sur vous-même et plus votre regard changera sur le monde. Mais pour commencer, c’est toujours plus facile de regarder à l’extérieur plutôt qu’à l’intérieur, car votre mental-ego n’a pas vraiment envie de vous voir fouiller dans les lignes de codes…

En effet, imaginez que le Roi (votre Étincelle de Vie) commence à se demander pourquoi il est si mal nourri et toujours dans un donjon sombre complètement coupé de ses sujets.

Le régent dira que c’est la crise, que les fidèles sujets ne payent pas leurs taxes, etc. Et paf, voilà que le Roi décide de regarder les livres de comptes pour voir combien de sous ont été collectés, et surtout comment ils ont été dépensés…

Vous pouvez vraiment comprendre que lorsqu’il découvrira qu’une grosse partie des rentrées d’argent est utilisée à des trucs n’ayant aucun rapport avec le peuple (dépenses d’apparats, de bals costumés, de carrioles plaquées or sans compter les nombreux petits châteaux alloués à des privilégiés), le Roi risque non seulement de mettre le régent au cachot mais de lui faire couper la tête !

Il y a sur cette Terre déjà tant de gens qui veulent tuer leur égo que l’on comprend qu’ils fonctionnent sur un mode binaire basé principalement sur l’ignorance de ce qu’ils sont… Bref, l’inquisition du 21ème siècle qui se veut spirituel ou pas…

On trouve un bouc-émissaire, et puis après on reviendra comme avant. Il suffit de réélire un nouveau régent qui, tôt ou tard, refera systématiquement les mêmes magouilles puisque de toute façon le système est déjà pourri.

Bref, vous connaissez déjà tous les ressorts de la politique (totalement dualiste) qui ne vous laisse d’autre alternative que de continuer le même système en feignant le renouveau à chaque fois !

C’est connu, les forces de l’ombre recherchent toujours à être en pleine lumière, tandis que la lumière ne peut qu’éclairer plus dans cette noirceur !

Bien, pour revenir dans le pragmatisme, vous ne pourrez changer le monde ou les mondes qui vous habitent qu’en changeant votre regard et les sentiments qu’il engendre.

En effet, votre regard est le germe de tout sentiment. Il est à l’origine de toute la chaîne de votre évolution personnelle. S’il est déformé, alors vos sentiments seront déformés. S’il est tolérant, doux, tout en étant clair dans sa mission d’élévation de fréquence, vous serez littéralement transporté par des sentiments d’appartenance à votre fréquence originelle, soit celle du Sans Nom.

Si par contre, il juge, dénie et joue avec votre régent corrompu, alors ne vous attendez pas à vivre le nirvana. Bien que revendiquant le plaisir, vous ne ferez qu’avoir des sentiments déformés qui ne feront que donner du vent au peuple.

Votre corps est votre nation (et sa révolution s’appelle le cancer). Votre corps est le temple du Divin, puisque sur l’autel est couché un nouveau-né qui n’attend que le baptême de votre intention à rejoindre la volonté du Sans Nom.

Oui, votre Étincelle de Vie est l’incarnation du Divin en vous et, à cet effet, c’est lui par son regard qui fera que vous serez aux anges toute la journée.

Alors, vous comprenez bien que toute pollution apportée par votre régent aux ordres d’un système de croyances corrompues (les forces de l’ombre, ceux qui vous séparent du Sans Nom pour vous exploiter) est plutôt pas vraiment sain pour vous et votre ascension.

Votre regard est le créateur de vos bien-être ou de vos mal-être. N’allez donc nulle part ailleurs pour chercher des coupables à vos malheurs. Ils ne sont pas à l’extérieur de vous mais bien dedans.

Allez donc taper causette avec votre régent, et vous verrez que son regard fait rarement dans le direct mais plutôt dans le regard de côté comme celui de quelqu’un qui a quelque chose à cacher ou à se reprocher.

C’est vrai, personne sur Terre n’apprécie ceux qui vous regardent de travers, qui baissent les yeux ou qui ont les volets si fermés qu’on se demande ce qui les empêche d’aller aux toilettes.

Un cœur pur est d’abord quelqu’un qui a réglé ses problèmes de constipation et, à ce titre, a commencé à revoir de plus près quelle est la nourriture autant physique que spirituelle qui le met dans cet état.

Si c’est la soupe aux patates tous les jours dans une austérité monacale, je vous conseille de faire votre baluchon pour aller explorer les chemins de l’éveil qui se trouvent à l’extérieur de votre monastère de croyances plutôt blafardes.

Je suis sûr que votre regard prendra un coup de neuf, un coup de luminosité, un coup de verdeur, et vous sentirez peut-être les rayons du soleil et du Sans Nom sur votre crâne tout blanchi par la capote de la bure que vous avez porté depuis si longtemps.

Ouvrez-vous à la Lumière de Vie en ouvrant les volets du cœur et en tirant les ficelles des rideaux de l’illumination du regard.

Bébé Étincelle de Vie va être ravi, et Conchita vous fera même une partie de claquette andalouse sur un air de joie non dissimulée…

Laurent DUREAU

Article paru à l’origine sur le blog 4D5D le 28 avril 2010 et réactualisé sur le blog 345D le 22 septembre 2012.

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/ton-regard-mon-ami-ton-regard/

«

»