«

»

Imprimer ceci Article

Quand la larme nous vient à l’oeil…

larme1Quand la larme vous vient à l’œil, cela veut dire que quelque chose de féminin en vous s’est mis en marche. En l’occurrence, cette larme n’est que la réplique de celle qui vient de couler de votre coeur.

En effet, le mental ne fabrique pas de larmes bien qu’il soit un pleureur de première chez tous, et tout particulièrement chez les Français. Sa froideur ferait plutôt dans le gelé avec les paroles pics à glace et les regards qui tuent.

C’est difficile d’avoir le regard chaud et la parole chaude, à part les séances d’engueulades ou de colère bien sûr, car ces derniers sont issus directement d’un coeur porté à ébullition.

D’une manière ou d’une autre, la larme qui coule sur votre joue est celle que vous avez fabriquée grâce à votre pouvoir de création divine. Cela ne prend pas 3 jours mais juste quelques secondes.

C’est bien la preuve que vous pouvez créer dans la matière grâce à la puissance de vos émotions et de vos ressentis. La petite formule P=UI est à l’oeuvre une fois de plus.

Alors, qu’est-ce qu’une larme et pourquoi une larme est-elle faite d’eau cristalline ? Pourquoi dans les yeux et pas ailleurs ? En a-t-on tant que cela en stock ? Où sont-elles rangées ?

Commençons donc par le tout début en oubliant une bonne partie du laïus médical ne voyant que de l’eau légèrement salée pour nettoyer les yeux. C’est simplet mais cela ne m’étonne pas d’eux car tant qu’ils ne verront pas l’émotion sous leur microscope afin de découper tout cela au scalpel pour enfin le polluer à coup de médicament, l’explication restera vaseuse bien que sérieuse.

En fait, il faut comprendre selon la nature des 4 éléments primordiaux, vous savez l’eau, le feu, la terre et l’air. Il suffit de vous observer tout simplement quand la larme vous vient à l’oeil.

D’abord, si vous sentez votre poitrine ou votre respiration comprimée, nous avons d’abord l’élément air qui fait des siennes. Puis les larmes coulent comme venant de nulle part sur l’élément terre qu’est votre corps, mais pour cela il faut qu’elles soient chauffées par quelque chose qui vient du coeur.

N’avez-vous pas senti quelquefois couler une larme tout en étant en paix profonde ? Votre respiration n’est pas saccadée car votre mental est en paix tout simplement. Quand ces larmes arrivent, ce sont des larmes de gratitude et de profond remerciement. Ce sont les plus puissantes d’entre toutes !

L’émotion est l’élément feu, votre corps l’élément terre, votre mental l’élément air et l’eau, l’élément qui vous fait prendre conscience de ce qui se passe.

Que l’étincelle de départ vienne de votre mental (votre vision-interprétation de ce qui se passe) ou de quelque part de votre coeur (votre âme se rappelle), la larme de l’esprit provient de nulle part mais est à sa ressemblance.

Elle est fluide, suffisamment chaude pour couler. Cristalline comme la lumière peut l’être. Salée car elle contient le sel de la vie et apparaît à la vitesse de l’éclair. En clair, la larme est la condensation de votre corps spirituel.

En effet, votre corps spirituel, siège de toute votre éthique et de vos règles de fonctionnement sur cette Terre, est comme une vitre parfaite qui au passage de l’émotion fera apparaître la buée d’une prise de conscience.

Le pouvoir des larmes est énorme car c’est un élixir de guérison pour tous vos plans d’existence. Vous pouvez pleurer de joie comme de tristesse. Vous pouvez pleurer de toutes vos larmes comme pleurer à grosses larmes chaudes.

Les expressions populaires sont assez précises et signifiantes pour que vous compreniez que vous avez toujours été au contact de la vérité sans le savoir. Pleurer c’est l’équivalent de l’urinoir mais pour l’âme.

Je sais que c’est peu poétique comme je viens de vous le dire mais cela n’empêche que c’est tout simplement la vérité. L’âme aussi a ses besoins et il est normal qu’elle se libère de temps en temps.

On comprend mieux maintenant pourquoi les dames ont la larme facile pendant que les messieurs essayent de ne pas la montrer. La larme est l’expression d’un amour qui relâche sa tension intérieure.

C’est la raison pour laquelle les hommes (pour soi-disant être un homme) ont été interdits de pleurer en public et de montrer à l’extérieur cette faiblesse qui ferait qu’ils ne pourraient plus tuer sur les champs de bataille.

Un homme qui reconnait ses larmes comme naturelles et justifiées est un homme qui s’autorise à vivre sa partie féminine. Cette partie qui fabrique la vie. En ce sens, on comprendra qu’il deviendra plutôt un pacifique qu’un poutine à la face toujours totalement bloquée, tirée et d’inexpression compassionnelle dirons-nous.

L’eau est vie car elle est d’abord conscience qui peut prendre tous les états (solide, liquide, vapeur). Nous vivons sur une planète “bleue” parce que c’est une planète d’eau. Sans l’eau, nous serions au même stade que toutes les autres planètes que nous connaissons. Des planètes désertes d’une vie que nous connaissons.

La Terre est un Paradis dont vous avez peu conscience, car non seulement elle recèle des milliards de formes différentes mais elle est beaucoup plus que cela. Elle est un être vivant qui vit comme nous mais à une autre échelle.

En résumé, et pour bien faire comprendre, chaque être humain est un globule rouge de ce qu’elle est. Nous sommes la forme de vie pouvant atteindre toute forme de vie (chaque cellule qui la compose) pour apporter de l’air (de la conscience, de l’information), des aliments (l’amour et la compréhension) et récupérer les déchets pour recyclage (problèmes liés à l’élévation de conscience).

Les êtres humains sont les messagers et artisans du système sanguin de la Terre. Nous sommes les gardiens originaux qui doivent veiller sur leurs petits frères en évolution.

Or, que faisons-nous ? On les bouffe, on les viole, on les torture, on les pollue et on prélève tout et n’importe quoi sans se poser la question si on dérange. En clair la Terre est atteinte du SIDA que nous sommes devenus.

Nous nous sommes retournés contre celle dont nous avons la garde. Il est évident que la destruction massive et la mort de la planète est équivalente à l’aveuglement des humains à ignorer ce qu’ils sont véritablement.

Nous pourrons pleurer de toutes nos larmes quand celle qui nous nourrit et qui nous donne ce corps physique ne sera plus là. En tant qu’âme, nous serons comme des cons en nous disant “Si on avait su !”.

L’ignorance n’est pas une excuse et ne répare en rien les dommages causés. Elle n’est que le signe que vous avez été coupé de vous-même par des cliques de menteurs qui vous promettaient la lune !

Croyez-moi, sur la Lune on se les gèle et il n’y a pas grand chose à faire là-bas pour passer le temps. Même enfoui dans un bunker, on pourra toujours visionner des photos d’antan pour ceux qui survivront.

Alors au lieu de survivre, vivons tout simplement ce que nous sommes en écoutant notre coeur, notre âme, car elle est en contact direct avec l’âme de la Terre. Elle et nous ne faisons qu’un.

Autant vous pouvez vous réjouir d’un paysage merveilleux, autant vous pouvez agir pour nettoyer les poubelles et détritus de notre mode de fonctionnement. Ce qui est à l’extérieur de nous est déjà en nous.

Commencer dehors ou dedans reviendra dans tous les cas à mieux comprendre que notre conscience n’est que matériellement l’eau qui circule entre toutes les formes de vie sur cette planète.

Une goutte d’eau n’est que temporairement une conscience individuelle comme l’est l’être humain, mais tôt ou tard elle ira retrouver l’océan originel. Entre sa naissance dans le ciel et son retour à l’océan, elle enregistrera en elle tout ce qui s’est passé.

Certaines auront dormi des siècles dans une nappe phréatique tandis que d’autres se seront faites boire, puis stocker pendant un certain temps dans une cellule d’un corps végétal ou animal, pour enfin repartir dans le sol ou un ruisseau pas loin.

Chaque être humain est une conscience en voyage mais dans un corps fabriqué de milliards d’individus uniques qui collaborent afin de faire durer la musique de la prise de conscience le plus longtemps possible.

Vous avez probablement gouté vos propres larmes mais l’avez-vous fait de celles d’une autre personne ? Cela vous est-il venu à l’esprit de boire des larmes qui ne vous appartiennent pas ? Probablement jamais alors pourquoi ?

La réponse sera du type “jamais venu à l’idée”, mais par contre si vous avez eu des moments d’extrême compassion envers quelqu’un, vous sauriez que c’est le geste le plus marquant dans la relation avec l’autre.

“L’eau de vie”, non pas celle de l’alcool inventée par les humains et qui vous fait mal à la tête mais celle des larmes, est la plus haute concentration de sentiments dans la matière.

Mesdames, vos larmes sont loin d’être inutiles mais arrêtez de fabriquer celles qui contiennent les lamentations de la mort. Les religieux savaient qu’en empoisonnant vos larmes par votre détresse, ils pourraient vous garder à l’abri de votre propre révélation.

Dans certains pays, à la mort de quelqu’un, des pleureuses professionnelles pleurent de tout leur corps créant ainsi de profondes distorsions dans l’harmonie de la vie. C’est du poison, du venin qui tue pour maintenir les gens dans l’ignorance et la séparation.

La mort n’est pas ce que vous pensez. Ce n’est pas l’arrêt de la vie mais plutôt un retour à la vie, car en fait nous sommes dans le mouroir que nous avons fabriqué nous–mêmes pour nous-mêmes afin de vénérer la Vie.

Nous sommes venus pour conscientiser la matière, c’est-à-dire permettre à chaque élément qui nous constitue de vibrer à une vibration supérieure faite de conscience et donc d’eau !

L’air est l’élément de la pensée, l’eau l’élément de la conscience, la terre l’élément de notre constitution physique tandis que le feu est l’élément de nos émotions.

Être entre un volcan d’émotion et la banquise du mental, la Terre offre à chacun d’entre-nous d’expérimenter nos différentes facettes. D’après vous, pourquoi aimez-vous là où vous êtes né ?

La vibration première que vous avez eue à votre naissance physique est la vibration maitresse de votre vie. Quelqu’un né sous les tropiques n’aura pas la même vision du monde que l’esquimau de service (bien que le premier va essayer de sucer l’autre…).

Chacun d’entre nous est unique de par le lieu et la date de sa naissance mais surtout par sa capacité à émettre des larmes de joies et d’extase. Car elles ne sont que le résultat de ce que nous sommes.

Il n’est point nécessaire de tous devenir des saules pleureurs car eux courbent la tête et l’échine avec le bout des branches qui pataugent dans leur propres larmes et décompositions.

Ha, dernière info, les larmes sont salées car le sel est l’agent qui permet de mieux faire circuler les choses entre les cellules. Il permet une meilleure communication au niveau des membranes.

En prendre un peu est absolument divin mais en mettre partout vous tue. C’est la raison pour laquelle on vous met au régime sans sel aux moindres complications sérieuse de votre santé. Usez, oui, abusez non !

Bref, en étant cristallin par rapport à vos propres sentiments, vous allez découvrir le miracle de la larme qui démontre que vous êtes capable de vivre l’émotion en pleine conscience tout en étant en paix.

Quand une larme coule, c’est en fait la communion entre vos différents plans d’existence et donc l’affirmation qu’une meilleure communication est à l’oeuvre. N’en soyez pas désolé mais honoré car la vie pousse là où il y a de l’eau.

Notre coeur a besoin d’être irrigué par ces instants de bonheur car cela lui démontre qu’il peut enfin se remettre à battre sur les plans supérieurs de la conscience. Alléluia !

Vous comprenez aussi maintenant pourquoi on trouve un bénitier à l’entrée de chaque église, pourquoi on baptise avec de l’eau mais aussi pourquoi le curé s’enfile un p’tit de rouge à l’autel.

Chacun baigne dans l’alcool de ses croyances. Sur le moment cela semble faire du bien et puis après on s’interroge pourquoi le bon Dieu est si méchant envers nous…

Sincèrement vous ne trouvez pas que l’on pousse le bouchon un peu trop loin ? Roulez à l’eau en faisant pleurer de joie et de rire le maximum de gens que vous rencontrez. C’est la meilleure chose que vous puissiez faire mais n’utilisez en rien ce qui sépare, déprave et pollue la divinité humaine.

Laissez aux comiques la responsabilité de leurs moqueries et de leur fiel car ce n’est que plus tard qu’ils devront répondre de leurs actes. Oubliez donc les blagues concernant les blondes, les belges et les autres trucs de ce genre car tôt ou tard vous allez en rire jaune !

Vous battrez alors Madeleine par les quantités de larmes que vous verserez. Vous pleurerez vraiment toutes les larmes de votre corps à en devenir sec comme une rivière en plein sahel.

Laurent DUREAU

Article paru à l’origine sur le blog Booster Votre Influence le 16 février 2009 et réactualisé sur le blog 345D le 18 juin 2012.

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/quand-la-larme-nous-vient-a-loeil/

4 commentaires

Skip to comment form

  1. AnneMarie

    Merci Merci Merci !!! ;-)

  2. nora

    merci Laurent pour cette info originale sur les larmes. Effectivement elles sont differentes et chargées de ne sais quoi mais les plus belles sont celles qui viennent du coeur et trés silencieuses elles ont une puissances extraordinaire.
    En parlant de boire les larmes d’une personne que l’on aime je l’ai fais avec mon compagnon qui m’a quitté (????) et avec mon fils de façon trés naturelle.

  3. claire

    Merci pour le cœur,
    Merci pour l’âme,
    Merci pour l’esprit,

    …de l’essence de beauté qui se dégage de ces mots.

    Un hymne à l’Amour.
    Claire

  4. lena

    Merci infiniment, j’en suis touchée…l Amour est là…

Les commentaires sont désactivés.

«

»