«

»

Imprimer ce Article

Quand la puissance sera vôtre !

 superwoman1Pour faire suite à l’article sur l’indignité, j’aimerais maintenant vous parler de la puissance, de celle que vous détenez sans vraiment le savoir. Cela complètera aussi les articles 1 et 2 de “Tu me tues mais je t‘aime”.

Nous sommes un tout mais avec beaucoup de facettes et d’éléments qui semblent dissociés, au même titre qu’un moteur de voiture ne ressemble en rien à une banquette arrière, un pare-chocs ou un volant mais qui font partie pourtant de la même voiture.

La puissance de votre moteur devra donc être en relation directe avec la masse à mettre en mouvement. Si la voiture est en terrain plat, en Belgique par exemple, il est clair que ce ne sera pas pareil que si vous habitez les Alpes.

Et puis, si vous désirez la transformer en avion, il va falloir alléger sérieusement à moins de tripler la taille du moteur. Par cet exemple, vous comprenez bien que transformer votre voiture de série en une sportive ou objet volant, va demander de mettre sérieusement les mains dans le cambouis.

Sous la meule de votre raisonnement, la soudure de votre Esprit, l’odeur des émotions calcinées associées au bruit de coupe de la tôle égotique, votre mental va très probablement tousser un peu.

Qu’importe ! L’objectif n’est-il pas de découvrir qui vous êtes véritablement ? Commençons donc par découvrir quelle est la grosseur de votre moteur. On saura tout de suite si vous faites dans la 2CV ou le V16 de la berline d’Obama.

Pour cela, je vais faire un petit détour vers une science bien connue mais rarement mise en parallèle avec la vie courante. Comme vous le savez, nous vivons dans un monde de dualité électromagnétique.

D’un côté, nous avons l’électricité et de l’autre le magnétisme. Pourtant ce n’est que lorsqu’ils sont ensemble que le tout fonctionne. D’un côté le masculin (l’électricité) et de l’autre le féminin (le magnétisme).

Je vais donc utiliser la formule hyper basique qui s’exprime ainsi pour le courant continu : P=UI. En clair, P (la Puissance) est égale au produit de la Tension U par l’intensité I. Bref, à ce stade vous lisez mais vous n’avez encore rien compris. C’est normal parce qu’à l’école, ils ne savent même pas eux-mêmes de quoi ils parlent, alors on ne parle pas des élèves…

Traduit différemment, et avec mes mots, cela veut dire : La capacité de travail (P) est égal à la force d’attraction entre deux polarités électriques (le + qui veut rejoindre le –) multiplié par la quantité de + qui peuvent rejoindre le –.

Toujours pas compris, ce n’est pas grave. On recommence différemment mais cette fois-ci avec des chiffres. On obtient P=10 on peut faire les calculs suivants : 10= 1×10 = 2×5 = 0,5×20 = 2,5×4 = …

Le résultat est toujours identique même avec des chiffres différents mais si l’on considère la tension et l’intensité sous leur véritable nature, on peut traduire cela entre une chute d’eau (la tension) et une quantité d’eau (le poids).

Nous prenons donc une balance dans laquelle nous mettons un poids de 10 kg et nous aimerions bien que la balance soit équilibrée (vous savez le signe égal). Il faut donc que nous mettions l’équivalent de 10 kg sur l’autre plateau de la balance.

Pour ce faire, il suffit de laisser tomber d’une hauteur de 1 mètre un poids de 10 kg (10 = 1×10). On obtiendra la même chose si on laisse tomber de 2m un poids de 5 kg (10=2×5). Idem pour une hauteur de 0,5m avec 20 kg (10=0,5×20) ou d’une hauteur de 2,5m avec 4 kg (10=2,5×4).

Sinon vous pouvez toujours essayer une hauteur de 10m avec 1kg, une hauteur de 20m avec 0,5 kg ou 100m avec 100 grammes. Le résultat sera toujours identique mais qu’est-ce qui est le plus facile : lâcher un poids de 100 grammes de 100 mètres de haut ou 20 kg de 50 cm ?

Vous allez me dire que cela dépend du sens du vent, de la largeur du plateau, de la solidité de la balance, etc. Tout cela n’est que théorique car cela n’est valable qu’au moment de l’impact car après la balance ne réagira pas pareil s’il y a 100gr dans le plateau ou 20 kg…

Je vais donc maintenant vous donner l’équivalent de cette loi chez l’être humain. C’est simple, comme d’habitude, mais les grands esprits se font rare dans ce domaine.

La puissance “énergétique” d’un individu est égale au poids de ses pensées multiplié par le poids de ses émotions. L’Esprit (le masculin) est le côté électrique alors que l’âme (le féminin) est son côté magnétique.

En clair cela donne : Amour = Pensées x Émotions.

Si vous avez des pensées élevées, ce sera toujours mieux que des pensées au ras des pâquerettes. Si vous savez jouer avec vos émotions alors vous aurez de quoi insuffler de l’énergie aux choses.

Vu différemment, cela donne aussi : Votre pouvoir de matérialisation dans la matière = la maitrise de la pensée x la maitrise de vos émotions.

Une pensée élevée avec une émotion faible donne un résultat faiblard au même titre qu’une grosse émotion avec une pensée basse.

L’idée n’est donc pas de développer l’un en oubliant l’autre. Si vous développez votre mental sans le cœur vous serez aussi nul que celui qui développe son cœur mais pas du tout son mental.

Pour donner des exemples, le premier cas correspond aux hommes (énergies masculines) qui pensent mais qui n’y mettent aucun cœur (ils sont sérieux car ils pensent !) tandis que les dames donnent du cœur sans aucun discernement.

Dans le cadre de l’amour “physique”, monsieur et madame vont avoir du mal à s’entendre mais si, par contre, monsieur profite du cœur de madame (en s’identifiant à elle pendant qu’il lui fait l’amour) tandis que madame s’identifie à lui, c’est clair qu’ils vont aller décrocher un abonnement pour le 7ème ciel.

Je viens donc de vous démontrer que même deux nullités peuvent avoir accès au Paradis quand il leur suffit de s’oublier eux-mêmes pendant l’acte d’amour. Alors imaginez un peu s’ils font cela en pleine connaissance de cause.

Cela s’appelle faire l’Unité. En faisant Un avec l’autre, vous vous permettez d’accéder à la clé qui vous ouvre la porte du paradis mais pour cela il faut être deux.

Si vous vous amusez en solitaire, vous ne serez qu’un sauteur en hauteur ou un perchiste mais de toute façon vous n’irez jamais aussi haut, aussi loin et aussi longtemps. Vous comprenez maintenant pourquoi, pour quelqu’un qui est sur le chemin de l’éveil, il est illusoire de courir après tous les jupons que vous voyez.

La femme le sait intérieurement et c’est la raison pour laquelle elle ne parle que de monogamie, de mariage et sort les griffes rapidement quand une rivale vient sur ses platebandes.

La puissance d’amour d’un individu est identique à sa capacité à matérialiser les choses mais pour cela il lui faut apprendre à dompter ses émotions et ses pensées par rapport à un objectif précis.

Rappelez-vous l’ordre des choses en termes vibratoires. La pensée vient d’abord, puis l’émotion pour enfin aboutir dans la matière.

L’être humain d’aujourd’hui fait tout à l’envers puisqu’il parle de la trinité corps-âme-esprit. Il pense donc qu’en étant dans la matière, la jouissance matérielle, il aura l’émotion et les sentiments tout en se disant que personne ne pourra voir dans ses pensées. Il se trompe lourdement.

La preuve en est simple car il suffit de regarder autour de nous. L’égoïsme prime sur le partage, la corruption prime sur l’honnêteté, le sexe prime sur le sentiment et l’argent prime sur la sainteté.

Si vous voulez changer le monde, changez l’ordre des choses et remettez-vous vite dans l’ordre cosmique en mettant l’Esprit au premier plan (la pensée juste) puis l’émotion (la parole juste) pour enfin avoir l’action juste.

Pourquoi pensez-vous que les religieux disent détenir la vérité (l’accès à la connaissance et donc à Dieu) en faisant tout pour vous gâcher vos émotions en disant que cela provient de la matière dense et des instincts qui vous habitent.

Pourquoi veulent être près de Dieu par la chasteté, par le pardon, par la miséricorde tout en infligeant à leur brebis des idées de culpabilité, de honte et nées du péché de la chair ?

Nous sommes des brebis pour eux mais des moutons pour les autres organisations et institutions non-religieuses. Les religieux font appel au cœur (aspect féminin d’où le mot de brebis) tandis que les institutions font appel à la raison (aspect masculin d’où le nom de mouton).

Chacun de ces acteurs s’est approprié un paramètre de l’équation. D’après vous, pourquoi y a-t-il eu séparation entre l’église et le pouvoir dans presque toutes les nations du monde ?

Il vous faut donc prendre conscience que les institutions qui tombent des lois à n’en plus finir (le juridique) sont des tyrans au même titre que les religieux qui ont fait de même avec les lois de Dieux “interprétées” et qu’ils ont largement amputées et modifiées.

L’islam n’a pas encore rejoint le Vatican à ce niveau là mais ils avancent vite. Le résultat n’en sera qu’identique malheureusement. Des morts, de la boucherie, des frustrés et des martyrs qui deviendront des Saints dans quelques siècles.

Vous l’aurez compris. Vous détenez en vous la puissance suprême à la seule condition de faire le ménage dans vos pensées, dans vos raisonnements et dans les lois plus ou moins éthiques que vous suivez.

Le même ménage est à faire dans votre cœur, dans vos croyances, dans vos soi-disant malheurs ou cicatrices émotionnelles. Redécouvrez le véritable potentiel de vos émotions et sentiments car ce sont eux qui vont vous propulser vers votre Soi et donc votre épanouissement.

Votre sang est votre âme, alors ne bouchez pas les tuyaux avec des caillots (croyances) et des graisses inutiles (le plaisir) sinon votre tension va augmenter et vous serez sujet à la crise cardiaque.

La santé énergétique est égale à votre capacité à manger/respirer/boire correctement pour bien penser multipliée par votre capacité à discerner l’émotion véritable de celle artificiellement crée par votre ego (le plaisir).

Vous avez la puissance, l’amour et la santé que vous méritez. Personne ne peut changer cela à part vous-même. Personne ne peut vous obliger à penser, boire, manger, vivre, croire et copuler comme lui.

Vous êtes le seul maître à bord mais pour l’instant vous avez probablement loué les locaux aux diverses institutions et organisations qui vous veulent du bien et tout cela par simple bonne foi découlant d’une fainéantise avérée.

Je ne mâche pas mes mots car c’est tout simplement la vérité. Nous avons abandonné nos droits en les donnant à d’autres afin qu’ils en profitent avec notre plein consentement.

A chaque fois qu’un individu se rebelle contre tout cela, la majorité du temps il prend les chemins de la destruction personnelle en tirant des joints, des clopes, en se soûlant ou en prenant les armes.

C’est totalement con car la société vous rejettera obligatoirement. Par contre, si votre regard est direct, votre parole censée, votre tenue propre, votre port du corps royal alors le peuple vous écoutera mais la tâche sera lourde et longue.

Bien qu’étant contre nombre de règlements, de croyances, de coutumes, vous pouvez prendre possession de votre puissance intérieure afin de changer le monde à votre manière en commençant par vous-même.

Nul n’est besoin de faire des manifs et d’afficher des banderoles car en étant debout, comme un être humain libre, vous êtes la manif elle-même en action et le moindre de vos sourires est une banderole incarnée.

L’autre truc qui vous différenciera des rebelles en tout genre c’est que vous avez canalisé votre colère intérieure afin qu’elle s’exprime en douceur tout en étant suffisamment ferme.

On vous fera confiance naturellement car vous vous faites confiance à vous-même en reconnaissant votre Soi véritable. Vivre n’est que l’expression de votre vibration intérieure.

Rappelez-vous, votre conscience n’est qu’une membrane qui sépare un monde intérieur et un monde extérieur, et elle vibre de ce que vous êtes. Vibrez alors en pleine sérénité et de tout votre cœur. Votre puissance sera alors au maximum.

Laurent DUREAU

Article paru à l’origine sur le blog Booster Votre Influence le 13 février 2009 et réactualisé sur le blog 345D le 16 juin 2012.

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/quand-la-puissance-sera-votre/

«

»