«

»

Imprimer ce Article

Dis Laurent, d’où ça vient tout ce que tu nous dis ?

lolo1Bon, c’est une question qui revient de plus en plus souvent dans les commentaires et les emails perso. Alors, une fois pour toutes, je vais tenter d’y répondre sans trop me mélanger les pinceaux !

Comme vous le savez, nous sommes tous uniques et donc, nous avons tous, je dirais, une sorte d’expérimentation précise à vivre dans cette vie (car ce fut de même lors des incarnations précédentes).

En cela, même si je vous indique directement tout ce que j’ai fait dans ma vie, vous ne pourrez en aucun cas atteindre le même résultat, puisque nous sommes tous uniques tout autant que l’est notre véhicule terrestre.

Pour bien comprendre cela, et pour ceux qui ne connaissent pas encore le SDH (Système du Design Humain), je vais faire un parallèle entre la circuiterie énergétique que j’ai reçue à ma naissance et mon expérimentation dans la vie de tous les jours. En effet, le SDH c’est tout simplement le mode d’instruction du fonctionnement de votre véhicule d’incarnation.

En clair, vous savez quels sont les codes vibratoires qui vont vous donner les qualités nécessaires pour vivre ce que vous êtes venus expérimenter. Si vous devez être un coureur cycliste pour le tour de France, vous aurez un beau vélo bien profilé, mais si c’est pour du tout terrain, le VTT sera tout aussi d’enfer mais plus lourd et plus costaud !

Dit autrement, en regardant les outils que l’on vous a donnés, il est assez rapide d’en déduire si vous êtes là pour aller à la plage vous faire bronzer, ou pour aller creuser les fondations d’un nouvel édifice.

A partir de votre date, heure et lieu de naissance, tout est dit. Voyez, c’est simple et ne relève d’aucune autre donnée pour savoir ce que vous avez toujours cherché à connaître (pour votre mental), mais aussi pour être en harmonie avec vous-même.

Voici donc quelques dessins avec quelques explications de ce que cela donne quand on a tout compris de la mécanique. Par définition, je ne vais pas faire un cours de SDH ici, mais seulement vous donner quelques pistes d’interprétations.

SDH-LD1Bon, si c’est la 1ère fois que vous voyez un schéma corporel, sachez que ce n’est que la partie activée de votre ADN qui est matérialisée par le schéma énergétique reliant tous les chakras.

En gros, votre ADN possède 64 combinaisons possibles de codons et cela correspond, comme par hasard, aux 64 hexagrammes du I’Ching ou Yi King selon les traductions.

Comme vous voyez, mon schéma corporel montre 2 parties distinctes (la zone A et la zone B). La zone A montre que les 2 triangles du haut sont reliés au niveau du 3ème oeil (A1), et que la liaison (A2) continue jusqu’au carré marron qui est la gorge.

En clair, la partie A montre que la parabole (triangle du haut) est connectée au décodeur (second triangle) qui, lui, peut s’exprimer par la gorge. Dit autrement, je reçois canal+, je décrypte sans problème et je peux l’expliquer clairement.

Déjà là, vous pouvez comprendre que tout le monde n’est pas câblé comme ça, et que ce n’est pas une tare de ne pas l’être ! C’est juste que l’auto-radio angélique a été monté en série pour moi.

Voilà ce qui explique déjà une de mes sources d’information (le mental connecté) qui me permet d’avoir une aisance “oratoire”, tout en ayant une clarté suffisante dans le brouillard des ondes radio.

La partie B est un second morceau (séparé énergétiquement de la partie A) qui se révèle être la force de vie (carré rouge) qui se déverse dans le losange jaune qui est le JE SUIS de la personne.

Dit autrement, toutes mes énergies de vie (B2) ne cherchent qu’à se déverser dans mon 7ème chakra, soit l’Etincelle de vie. Vous comprenez alors que tout mon être n’est tendu que vers le spirituel.

Cette partie B est donc très féminine et chaude (car le carré rouge est le second chakra et donc tout ce qui touche à la sexualité), et vient compenser la froideur du mental de la partie A.

Cette séparation entre ces deux parties fait qu’il y a 2 personnes en moi. L’une qui ressent la Vie, la joie, la légèreté de l’être, tandis que l’autre, découpe, tronçonne, organise et décode les messages radio.

La zone A3 démontre qu’il ne me faut pas grand chose pour connecter les deux parties ensemble, puisque sur chaque connexion possible (1 canal) il y a déjà la moitié du chemin qui est activée (une porte).

Dit autrement, quand la connexion s’établit, soit en présence d’une personne, soit par la présence d’une planète dans un secteur précis du ciel, le pôle féminin vient câliner le masculin, et là je deviens l’intarissable scientifique joyeux et plein d’entrain baignant dans une spiritualité très orientée…sexe….euh, excusez-moi, disons plutôt de partage…

Oui, c’est vrai, je me retiens un tout petit peu dans mes analogies dans mes articles pour cause de pudeur envers ceux et celles qui ne comprendraient pas du tout l’amalgame. Par contre, ceux qui me côtoient régulièrement connaissent ma musique et s’habituent très vite à tous mes doubles sens….

Bref, on ne se refait pas à ce niveau-là, car je suis câblé comme cela. Toute tentative de me faire rentrer dans le rang de la normalité serait vécue par moi comme une profonde frustration.

Alors, fort de toutes ces options câblées depuis mon humble naissance, je n’ai eu de cesse d’expérimenter ce que j’avais dans les tripes. Et comme toute personne appliquée à devenir ce qu’elle est afin d’être en harmonie avec son corps, j’ai pratiqué tout ce qui me passait sous la main.

Mon parcours “d’initié” n’est donc pas imitable, et savoir ce que j’ai fait ne vous rendra en rien service pour votre propre développement, puisque votre schéma corporel est forcément différent !

La preuve, vous n’étiez pas avec moi dans le même hôpital le jour de ma naissance, sinon je vous aurais déjà “charmé” dès le départ. Non, loin de moi l’idée d’être prétentieux, mais le simple effet de la résonance nous aurait fait nous rencontrer comme si on était des jumeaux !

Bien, maintenant que vous avez eu droit à la description sommaire du matos, mon principal exercice a donc été de gérer l’information colossale qui provenait du haut, tout en vivant la chose à l’intérieur.

En clair, d’un côté, plein d’intuitions mentales et de raccourcis géniaux (d’un seul coup tout s’éclaire – la partie A), tandis que dans l’autre cela a été plutôt dans le sens du “tu vas avoir la vie dure” dans ce monde de brutes (les tripes, l’instinct).

En effet, le canal B1 qui relie la force de Vie à l’Etincelle de vie emprunte la voie du “tant que tu ne seras pas passé à la casserole, tu ne sauras pas”. Dit autrement “on t’envoie les missiles et t’essayes de sauver ta peau du mieux que tu peux”.

En effet, ce canal est celui de l’expérimentation “dure” où, globalement, tu vas foirer partout où tous les autres vont réussir, mais aussi à l’inverse, tu réussiras là où tous les autres foirent ! En un mot : pionnier.

Ce canal est donc celui où vous larguez quelqu’un en plein inconnu et vous lui dites “démerde-toi car tout est en toi”. La force de Vie est créative devant l’adversité et l’Etincelle de Vie détient tout le savoir, alors démerde-toi car tu es pleinement équipé pour la mission.

Dit autrement, cette simple partie indique que la Vie ne m’a laissé aucun choix à propos de ma petite voix. Si j’étais sourd alors j’étais broyé, et si j’étais très “écoutant” j’avais moins de cicatrices.

C’est sympa, car c’est ainsi que vous découvrez ce que veut dire être un battant. Au bout d’un certain temps, rien ne vous fait plus peur, et vous vous portez volontaire dès la première mission casse-cou disponible ! Plus c’est Mission Impossible et plus on est gargarisé !

Alors seul dans ces terres inconnues et face à toutes les emmerdes, j’ai eu le droit d’avoir le poste radio (la partie A) pour demander à la logistique de parachuter le nécessaire, mais aussi d’avoir toutes les infos sur ce que je découvrais au fur et à mesure de l’exploration.

En gros, dans la partie A, je communique, alors que dans la partie B ce serait plutôt de la nique en commun (commun-niquer). C’est un raccourci sympathique qui se rapproche rageusement de la vérité.

Concrètement, quand vous lisez mes articles et que vous résonnez avec, cela indique tout simplement que j’ai vécu la chose et que ce dont je parle n’est pas seulement qu’une bouillie mentale organisée. C’est du vrai, du vérifié, du costaud, d’où cette légèreté et cet humour qui vous plait bien !

C’est vrai que l’on rigole toujours des emmerdes que l’on a eu dans le passé, parce qu’en réalité on ne peut rien faire d’autre, sinon se morfondre, se ratatiner pour finir en battant en pleine dérive et donc battu….

Tout le monde a ses épreuves selon son schéma corporel, et j’avouerais que pour rien au monde je ne changerais ce que j’ai vécu et, à bien y regarder, les romanciers seraient vraiment intéressés par tout cela. Ils en feraient des best-sellers, mais moi je m’en fous, car je sais pourquoi tout ceci a été décidé avant que je naisse.

Je suis là pour instruire ceux qui veulent aller dans un autre monde. J’indique les cartes à suivre, les chemins de traverse, les obstacles, mais aussi les petits lacs paradisiaques aux sirènes angéliques.

Un certain nombre d’entre vous veulent être rassurés en regardant mon passé. Mais si vous deviez aller faire un safari dans un pays totalement inconnu, est-ce que vous choisiriez votre guide en fonction de son CV, écrit sur du papier, ou désireriez-vous plutôt le rencontrer physiquement ?

L’un ne va pas sans l’autre, mais chaque article est un bout de mon CV. Et puis, un jour vous entendez ma voix (via les articles audio ou les vidéos), puis vous désirerez me rencontrer en personne pour mieux ressentir la bête !

Alors, est-ce important de savoir si j’ai traversé telle rivière à la nage, par bateau, par avion ou en parapente ? Ça, on s’en fout, car le plus important est de savoir ce qu’il y a sur l’autre rive et non pas comment on y va.

Vous découvrirez comment on y va, par vos propres moyens, et il est évident que s’il n’y avait qu’à la nage que l’on puisse y aller, que feraient alors ceux qui sont taillés comme des oiseaux ?

Chacun a le véhicule idéal pour rejoindre le Nouveau Monde, mais beaucoup refuseront de traverser, car ils ne voudront pas lâcher prise à ce qu’ils connaissent. C’est pourquoi il est important de se renseigner auprès de ceux qui y ont mis les pieds, d’une manière volontaire ou non.

C’est vrai qu’au début, la partie m’a semblé un peu pipée, car les autres semblaient plutôt réussir alors que moi je foirais partout (à l’école, dans ma carrière professionnelle, dans l’acquisition de biens personnels –maison, etc.).

Mais, il y a quelques années, j’ai compris que toute ma richesse véritable venait de tout ce que je n’avais pas eu, et que cela avait été une chance inouïe pour découvrir ce que les autres n’auraient jamais voulu expérimenter.

Le fait de n’avoir jamais eu de maison m’a empêché de m’enterrer. Le fait de changer de job et de profession tous les 2-3 ans m’a fait toucher à tout, et à m’adapter à tout.

Comme on dit, j’ai des km au compteur, et ce qui paraissait hier être une tare est aujourd’hui une richesse inespérée. Ma vie n’a été que changement sur changement après changement. Je n’ai jamais réussi à pauser, car la vie me bottait le cul en permanence.

Aujourd’hui, en ce monde de transition, de changement, de chaos je me sens à l’aise, serein, détendu, car pour moi tout cela c’est du domaine du connu, même si c’est de l’inconnu. Il a fallu seulement un demi-siècle afin que le chahuté devienne un poteau indicateur.

Il a le sourire, car il sait que chaque cicatrice sur son panneau intérieur est une leçon que les lecteurs apprécieront, alors chaque petit commentaire, chaque petit encouragement est comme un bisou déposé affectueusement sur ce bois qui a tant été raboté, découpé et ciselé selon les desseins du Sans Nom.

Enfin, je peux rendre service, alors ne me demandez pas pourquoi j’offre tout cela gratuitement, car le Sans Nom me l’a offert tout aussi gratuitement. J’ai rien demandé consciemment et on m’a beaucoup donné quand même, alors excusez-moi si quelquefois je distribue des baffes, car c’est surtout par cette façon que j’ai appris.

Je dis donc les choses sans ambages et j’exprime mes convictions, afin que vous aussi, vous puissiez gagner du temps en évitant les ronds de jambes, les ronds de cuir, et surtout de tourner en rond !

Une bonne baffe bien affectueuse et pleine de gentillesse est beaucoup plus efficace qu’un désir d’être aimé qui entraînerait obligatoirement une notion de manipulation. La sincérité a un prix, et c’est bête de la polluer par une certaine forme de lâcheté.

Bien à vous,

Laurent DUREAU

PS : Un prochain épisode est “Dis Laurent, comment tu captes et canalises ?

Article paru à l’origine sur le blog Booster Votre Influence le 14 septembre 2009 et réactualisé sur le blog 345D le 20 octobre 2012.

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/dis-laurent-dou-ca-vient-tout-ce-que-tu-nous-dis/

(7 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Bruno

    Bonjour Laurent

    Je me reconnais en partie en toi. J’ai été contraint de changer de travail à de nombreuses reprises,j’ai vécu dans plusieurs pays et cependant je n’a pas réussi à accumuler de biens matériels pour tout un tas de raisons extérieures à moi-même. Cependant, je partage avec toi le sentiments d’être très riche de toutes ces expériences, ça me permet d’attendre avec une grande sérénité tous les bouleversements qui vont arriver, car n’étant pas devin, mon bon sens me dit que ça va bientôt bouger question système financier internationnal et qu’il s’ensuivra de nombreuses réactions sur notre quotidien. Tes articles trouvent une résonnace en moi e je te remercie de les diffuser, ça fait du bien de ne plus se sentir seul à ne pas penser comme la majorité des personnes qui nous entourent.
    Salut à toi Laurent, mon frère.
    Bruno

  2. Evem29

    Bonjour Laurent
    Je suis reconnaissante de pouvoir lire les articles que tu publie , Je ri beaucoup, ton humour décape, continu si tu le veux bien ,merci ,au plaisir de te lire

  3. frédérique

    Bonjour Laurent 😉

    Je te remercie encore pour tes textes pleins de sagesse, de finesse, d’intelligence et surtout si plein de Coeur et d’Humain! Quand c’est toi qui parles on comprend Tout !! et çà fait du bien! Te lire chaque jour c’est que du pur plaisir ! je rejoins Bruno pour dire que c’est vrai qu ‘avec toi à nos côtés on se sent vraiment moins seul! …..ouf!! …….et on rit ! 😆 çà c’est encore plus fort! merci Laurent du fond de mon coeur, et surtout continue! T’es génial!
    Chapeau l’Artiste! 😉
    Plein plein de lumiére

    Amour Paix Sagesse

  4. Nelson

    Bonjour Laurent,
    Je lis tes articles et cela m’aide beaucoup à compléter mes leçons…
    J’ai un parcours qui a certaines similitudes…
    La Vie m’a appris à la dure à me détacher que je le veuille ou non…
    J’ai toujours communiquer avec des sources non physiques, cela faisait partie de mon quotidien et m’a sauvé la vie quelques fois.
    Dernièrement, je ne comprenais pas les hauts et les bas qui m’arrivaient régulièrement… J’avais fait pour mon plaisir un petit vidéo sur l’escalade et je me suis remis au vélo cet été par la force des choses… Tes leçons sont donc tombées à point et répondent à mes questions sur la fatigue du corps qui ne suit pas le psychologique…
    Je parle avec un style imagé et tu l’utilises aussi, c’est le fun de comprendre enfin certains passages de la Vie…..
    Merci à toi pour ton partage, c’est un beau cadeau ! ! !
    Nelson 😎

  5. Mireille

    merci ! merci ! merci !
    que dire de plus, c’est un ravissement de te lire

  6. Patty

    Bonsoir Laurent,
    Et bien ! Que de lectures… Je découvre ton site depuis quelques jours (et je ne sais même plus ce qui m’y a conduit) et lis tes articles tous azimuts. Ca fait du bien de sortir l’église du milieu du village !
    En tout cas merci pour ta générosité. J’ai l’impression d’être au marché, de pouvoir me servir sur les stands, mes yeux pétillent devant la quantité, toutes ces infos. Waaouh
    Je me réjouis de pouvoir me rapprocher de qui je suis encore.
    Alors un grand SMACK puisque tu aimes les bisous. Et de tout coeur, merci !!!
    Patty

  7. BlueCristal

    Comment c’est très vrai ! ah wai ça sent le vécu 😀
    Super de r’tomber sur cet article … merci 💡

Les commentaires sont désactivés.

«

»