15 – 17 Quand un EDL en cache un autre…

Edl_01Il y a quelques temps de cela, une de mes fidèles lectrices m’a demandé, via les commentaires, quelle était ma nouvelle route puisque celle avec monsieur Bleu via sa canal s’est terminée vers la mi-juillet. Ma réponse du moment a été de confirmer que j’avais pris un nouveau cap sans pour cela en dire plus, parce que je ne le désirais pas pour ne pas alimenter une certaine vague qui se sert de mes dires pour augmenter son audience.

Bref, aujourd’hui j’ai donc décidé de lever le coin du voile en vous racontant comment ma nouvelle orientation a été prise. Elle n’a pas été la conséquence de mon mental-égo qui voulait reprendre les choses en main, mais plutôt la continuation d’une feuille de route prévue depuis longtemps dans mon contrat de vie. Hé oui, je tiens à vous rappeler que derrière la croyance à mener sa vie, il se cache une autre réalité que l’on peine à reconnaitre.

En effet, autant nous avons un libre arbitre concernant un choix, autant nous n’avons pas celui de choisir le problème à résoudre. Dit autrement, en tant qu’élève incarné dans l’école de la dualité, ce n’est pas nous (le préhumain incarné ou Soi Inférieur) qui décidons des devoirs mais notre Esprit Directeur qui a déjà tout écrit (notre contrat ou programme des réjouissances) qui sera aussi fidèlement mis en œuvre par notre Soi Supérieur (ou petite voix).

En clair, tu tombes dans la classe où tu dois aller et tu devras suivre le programme scolaire qui t’a été assigné. Puis, en élève assidu tu choisiras de faire tes devoirs ou pas. Ainsi, si tu fais ton devoir, tu recevras une note qui impliquera des devoirs supplémentaires ou non afin de s’assurer que tu as bien appris ta leçon.

Par contre, si carrément tu ne fais pas ton devoir (tu ne veux pas suivre ta petite voix mais plutôt celle de ton mental-égo qui veut se la jouer solo – donc ce fameux libre arbitre), alors on te représentera le devoir sous le nez autant de fois qu’il sera nécessaire afin que tu le fasses. Et tant que tu ne l’auras pas fait, tu piétineras sur place malgré toutes les illusions que pourra te faire miroiter ta personnalité humaine, construite par un système de domination dont tu es généralement inconscient.

C’est en cela qu’il est inutile de juger quiconque, car de toute façon ton Soi supérieur ne lâchera pas le morceau tant qu’il te restera encore un brin de vie. Dit autrement, tu ne pourras jamais te départir de ton “double”, parce que celui-ci tient à remplir correctement sa mission puisque justement c’est sa mission, et comme il n’est pas incarné dans la matière dense, il ne peut être envouté par l’illusion de la séparation…

Aussi, mon nouveau chemin était déjà prêt car celui de mon maître, monsieur Bleu, était tout simplement en train de se terminer. Non pas que cet EDL n’avait plus rien à m’apprendre mais plutôt que son canal officiel n’arrivait plus à suivre la musique à cause de ses blocages récurrents. Bien qu’il ait essayé de passer par d’autres canaux, il ne put continuer sa mission puisque que la personnalité même de son canal officiel prenait le pas sur lui…

Bref, toute l’ancienne équipe au sol (y compris les canaux alternatifs) arrêtèrent donc cette voie pour continuer leur propre chemin, d’où l’arrêt total du blog officiel. Bien sûr, il fallait s’attendre à une grosse vague de dénigrement mais qu’importe, car pour ceux qui me suivent depuis longtemps, vous savez que lorsque ma petite voix me dit une chose, je reste droit dans mes bottes et cela, quelle que soit la force de la tempête.

Mais bon, la séparation des chemins avait déjà commencé par l’apparition des Dragons (celui de Corinne et le mien) lors de la 1ère activation des crânes. C’est donc tout naturellement que Corinne et moi (ainsi que plusieurs personnes de l’équipe au sol) ont été mis en contact avec leur futur maître depuis ce moment et avec l’achat des crânes correspondants qui servaient de téléphones portables amplificateurs, puisque nous n’étions pas encore assez sensibles à cette forme de communication.

C’est à cet effet que monsieur Bleu entreprit ses exercices de “localisation” de sa présence et de la mise en relation avec les Êtres de la Nature afin de s’exercer. C’était déjà dans les tuyaux, et je rappelle que j’ai été le premier bestiau à devoir causer avec un crâne de cristal et que Corinne était la liseuse de crâne tant elle pouvait discuter avec eux. Corinne et moi sommes donc loin d’être des sourds face à l’invisible…

Bref, lors de l’exercice que j’avais à faire (trouver les 4 modules complémentaires pour les crânes de cristal), je fus mis à l’épreuve afin de voir si j’étais capable par déduction, par flair mais aussi et surtout par intuition, de trouver 3 aiguilles (3 vortex) en France. Vous savez, la France c’est très très grand et la mission semblait totalement impossible, mais je l’ai fait quand même.

En fait, cette recherche a été l’exercice pour voir si j’étais à la hauteur des espérances de mon nouveau maître, tout simplement. Ainsi sous la gouverne des Dragons (de 24ème dimension et plus) et sous l’œil bienveillant de monsieur Bleu, je fus mis en relation avec un autre EDL. Ce dernier entreprit donc de me tester mais sans que je le sache. Il me donna quelques conseils qui me furent très utiles pour accomplir certaines tâches pour Eléa.

C’est ainsi que partis pour 2 ou 3 jours, Corinne et moi nous nous sommes retrouvés être absents pendant 15 jours. Ce n’était pas prévu au programme, mais cet EDL et les Dragons savaient que c’était un parcours du combattant pour savoir si nous étions prêts à passer la prochaine marche.

Bien sûr, monsieur Bleu suivait l’opération car nous étions ses élèves. A ce titre, rappelez-vous quel barouf cela avait fait quand je suis devenu son élève et qu’il m’a fallu baisser la tête et encaisser les coups, et tout ça en public… Nombre de mes lecteurs me dirent envouté, tandis que d’autres pensèrent que j’avais carrément disjoncté.

Je vous rappelle ceci afin que vous compreniez que marcher sur le chemin demande d’avoir du courage et de savoir résister au milieu ambiant, même quand cela est humiliant. Seul notre égo n’apprécie pas, mais quand c’est en accord avec votre petite voix, alors il vaut mieux savoir choisir dans quel camp on est (notre égo ou notre petite voix – Soi Supérieur).

C’est ainsi que, de fil en aiguille, cet EDL nous demanda (à Corinne et moi) de devenir ses élèves. Nous acceptèrent et monsieur Bleu en fut réjoui, car cet EDL est de la 12ème dimension. En effet, nous sommes toujours en contact avec monsieur Bleu car il aime qu’on lui fasse des rapports régulièrement afin qu’il puisse nous suivre et ainsi ne pas rompre notre amitié.

Alors quel est le nom de ce nouvel EDL ? Hé bien, je ne vous le dirai pas, car je ne désire aucunement voir se reproduire l’effet d’idolâtrie dont monsieur Bleu a fait les frais. Ce dernier a toujours hurlé qu’il n’était pas votre sauveur mais un instructeur, et pourtant, la meute a réagi au quart de tour pour décapiter celui qui a prêté sa voix mais aussi toutes ses ressources afin qu’il puisse œuvrer pleinement en notre monde.

Bref, la crucifixion (et l’idolâtrie qui va avec) est toujours d’actualité en ce monde de 3D, et c’est pour cette raison que je ne dévoilerai pas le nom de cet EDL. Par contre, je vais vous transmettre ses enseignements, non pas en canalisant comme un poste de radio car la pratique démontre que tôt ou tard la personnalité du canal prend le pas sur les messages eux-mêmes.

En cette 3D falsifiée, il est quasi impossible de rester un canal pur, surtout quand il est au contact de l’argent car ce dernier prend toujours le pas puisque ce monde ne fonctionne qu’avec cela. Ainsi, même si le canal se serre la ceinture en voulant rester pauvre, cela implique que celui qui est en bout de chaine se gave à fond et qu’obligatoirement il voit d’un mauvais œil tout tarissement de la manne…

Aussi, cet EDL m’expliqua qu’un enseignement vécu a beaucoup plus de valeur qu’un enseignement mentalisé. Or, le problème de notre civilisation est la mentalisation totale afin de dévitaliser le cœur au maximum. Or, c’est ce dernier qui est la clé de l’ascension et non la compréhension mentale. En résumé, c’est avec mes mots et le résultat de mes expérimentations que je saurai mieux transmettre ce qui est utile de l’inutile.

En effet, cet EDL nous expliqua comment ils fonctionnent dans les hautes sphères, et surtout comment ils font pour pouvoir apporter de l’aide à chaque étincelle de vie qui le demande et cela, quelle que soit la planète. Vous pouvez vous douter que vu la noirceur de notre monde, ils doivent prendre le problème autrement puisque nous sommes des sourds-aveugles au pays des aveugles cherchant la surdité comme nirvana.

Hé oui, c’est si simple de ne pas vouloir entendre sa petite voix. C’est si rassurant de suivre les consignes données par des autorités extérieures, et c’est si bon de ne pas vouloir voir ce qui dérange. Alors je peux vous dire que les EDL de haut rang ont du boulot sur la planche et qu’ils ne peuvent pas être partout à la fois. Alors ils délèguent et donnent des pouvoirs et autorisations à leurs élèves afin que ces derniers puissent parler en leur nom.

Ainsi, si je prends un exemple concret, nous avons des milliers de gens qui entendent l’archange Mickaël ; or, pensez-vous que ce dernier soit coupé en milliers de morceaux ? Certes, ils peuvent être en de nombreux endroits à la fois mais pas en des milliers !!! Dit autrement, des centaines de “clones” ayant leur propre personnalité ont pour mission de se faire prendre pour Mickaël. Ceci explique les différences “de vues” reçues, bien qu’au fond le message soit identique.

Bien évidemment, chaque canal est sûr qu’il est en direct avec l’archange Mickaël mais, en fait, il est en contact avec un ange généralement. Vous allez me dire que seul l’égo veut causer avec l’Archange, car c’est plus gratifiant qu’avec un ange… Et pourtant, combien d’êtres humains aimeraient pouvoir parler avec un ange à défaut de parler avec des entités du bas astral… J’ai pris Mickaël comme j’aurais pu prendre Jésus, Sananda, voire carrément le “Suprême”.

En clair, être canal aujourd’hui n’est plus une chose réservée à quelques individus, car chacun d’entre nous, chaque individualité, peut le faire à la seule condition qu’il se détache de son propre auto-dénigrement à le faire. En parlant avec des animaux c’est déjà un bon début, mais ils restent encore visibles à nos yeux et c’est là que parler avec des Êtres de la Nature prend toute sa signification, car ils sont “invisibles” à notre mode de perception de 3D falsifiée.

Ainsi, en reprenant contact avec l’invisible qui nous côtoie, on prend forcément le chemin d’être contacté par un ange, un “EDL” dans notre jargon. On se fout alors de quel rang il est, car ce qui importe c’est combien vous êtes capable de mettre en œuvre ce qu’il vous recommande de faire. Alors, même si quelqu’un a su vous apporter des informations intéressantes pour votre développement vibratoire, sachez que tôt ou tard vous aurez à développer votre propre autonomie.

Quand je parle d’autonomie, je parle de celle par rapport aux humains surtout et non de celle d’avec l’invisible, car rappelez-vous (monsieur Bleu n’a jamais cessé de le répéter), il vous faut un guide d’une dimension supérieure pour justement atteindre sa dimension. Il n’y a que ceux qui vibrent la fréquence qui peuvent vous aider à la ressentir. Un guide est donc celui qui vous permettra d’accorder votre résonateur intérieur et non celui qui marchera pour vous.

C’est à vous de vous accorder à cette fréquence que vous désirez atteindre. Vous attirerez donc à vous selon la fréquence que vous émettez. Si vous désirez de la sécurité, vous attirerez celui qui vous en procurera. Si vous désirez augmenter votre fréquence, l’entité qui pourra le faire viendra à vous mais, dans tous les cas, sachez que cela ne sera pas gratuit car personne ne donne de son énergie sans avoir un juste retour.

Aucune entité, aucun système, ne peut prélever sans rien devoir donner en retour, sinon la Vie se meurt et s’arrête. Tout est échange et, dit sous un autre vocable, tout est amour. Alors comprenez maintenant que lorsque vous échangez des propos qui abaissent votre vibration, c’est que vous êtes forcément avec une entité, une personne, qui joue dans le même registre tout simplement. On ne peut demander à un figuier de donner des poires (bien que la forme soit identique).

Un EDL (quelle que soit sa dimension) ne pourra en aucun cas dénigrer une autre entité, car il sait qu’il recevra en retour ce qu’il a lui-même lancé. Tant que vous n’aurez pas compris cela, vous serez à la merci des marchands du temple. Il est donc inutile de crier que le monde est mal foutu, car il est à l’image parfaite de ceux qui y vivent. Il est inutile de crier au loup tant que vous n’avez pas réalisé (à l’aide d’un miroir efficace) que vous êtes un loup vous-même…

Laurent DUREAU

Cet article a été visité 6 248 fois.

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/15-17-quand-un-edl-en-cache-un-autre/