«

»

Imprimer ce Article

15-06 : Il y a vibration et vibrations

06-vibrationÊtre au contact des EDLN comporte des avantages mais aussi des inconvénients… L’avantage majeur est que vous êtes au contact avec des Êtres qui sont totalement au contact avec La Source. Ils sont donc très à même de vous montrer non seulement ce que veut dire le mot êtreté, mais aussi de vous instruire sur des sujets qui vont largement au-delà des salamalecs spirituo-religieux que l’on trouve partout.

L’aspect inconvénient c’est que vos certitudes en prennent un sacré coup, au point que vous avez des hauts le cœur quand vous regardez la société actuelle des préhumains. Dit autrement, par la force des choses, vous en arrivez à fuir à toutes jambes ce que vous considériez être votre monde. Certes, il y a le monde physique qui est ce qu’il est, mais c’est surtout le monde des pensées et émotions humaines…

C’est ainsi que, progressivement, vous découvrez les rouages de la machinerie de l’Ombre qui a asservi l’humanité entière. Certes, on peut dire Illuminatis par-ci ou par-là mais c’est pire que ça, puisque c’est votre propre façon de penser qui est remise en cause. En clair, même si nous arrivions à nous débarrasser de tous les méchants, l’état de la Terre continuerait à se détériorer de toute façon.

Hé oui, le vrai problème n’est pas à l’extérieur de nous mais en nous. On ne parle donc plus de nettoyer la vermine de dehors qui est visible ou cachée, mais plutôt de se débarrasser des visions de la vie qui ne sont pas en accord avec le fonctionnement de La Source.

Vouloir se rapprocher de La Source, c’est d’abord virer tout ce qui nous en sépare…

Or là, le travail à faire relève quasiment des tonneaux des Danaïdes puisque, par définition, là où nous portons notre attention, on se le ramasse. Ainsi quand on regarde une fleur, on va se prendre exactement la même chose mais amplifiée par notre pouvoir créateur. Dit autrement, nous fabriquons notre monde par le simple fait de porter notre attention sur quelque chose !

Or, à bien y regarder, combien avez-vous de pensées constructives allant dans le sens du rapprochement avec La Source ? La réponse est fort simple : quasiment aucune ! Il est donc fort logique que nous baignions en pleine marée noire puisque, justement, nous regardons la vie d’un point de vue strictement égotique (et donc séparatiste puisque c’est du “moi, je….”.

C’est ce qui surprend quand on parle aux EDLN, parce qu’ils n’utilisent jamais le “je” à proprement parler. Leur langage est nettement plus neutre, pour ne pas dire effacé et noyé dans un esprit collectif tendant vers la même chose : l’harmonie. Ainsi, autant quelques fois ils peuvent être fiers parce qu’ils ont reçu une promotion vibratoire, autant ils savent rester à leur place…

En cela, vous découvrez qu’ils n’ont aucune compétition dans le sang, tout en cherchant de tout leur être de vibrer dans les octaves les plus élevés qu’ils peuvent atteindre. Ils ne sont donc en compétition avec personne et n’ont donc pas à vanter leurs mérites pour exister. Ils sont, tout simplement, bien qu’ils sachent qu’ils ont encore des choses à apprendre et surtout à vivre.

Ils ne diront jamais quelque chose de méchant ou qui pourrait déclencher en vous des émotions négatives. Ils sont très prévenant là-dessus, et surtout tout leur être est tendu vers l’harmonie. Aucune pensée négative ou séparatrice ne doit être émise mais cela ne les empêche pas de vous dire la vérité en face. Disons que cela sera fait avec beaucoup de diplomatie, voire à demi-mot.

Dit autrement, comme leur libre arbitre sous-tend que vous devez leur poser des questions pour avoir des réponses, vous êtes au moins sûr que vous ne vous prendrez pas des flèches de leur part sans avoir rien demandé. Dans le monde des humains, nous sommes quasiment à l’opposé puisque nous nous permettons en permanence d’émettre des pensées à propos de ceci et cela bien que l’on n’ouvre pas la bouche. Alors imaginez ce que cela donne quand on l’ouvre…

Notre pouvoir créateur commence par la pensée et est largement amplifiée quand on l’exprime vocalement. Dit autrement, quand tu émets une pensée c’est déjà une marée exceptionnelle, mais quand tu l’ouvres c’est du tsunami… Imaginez donc, si vous faites un bref recul en regardant votre journée écoulée, combien vous avez envoyé d’énergie séparatrice dans votre environnement. Ça, c’est déjà pas terrible, et si l’on rajoute tout ce que vous vous êtes dit à vous-même vous concernant, il est très facilement imaginable que vous ressembliez plus à du sable plutôt qu’à un rocher…

Voilà ce que l’on apprend quand on est au contact des EDLN : Nous, les préhumains, sommes des démolisseurs non seulement du monde autour de nous mais aussi et surtout des démolisseurs patentés de notre propre êtreté. Et dire que l’on veut se rapprocher de La Source pour ascensionner !!!

Autant dire que l’encre noire veut devenir blanche ! Or que peut faire une encre noire sinon noircir ?

Il est donc de bon ton de commencer par ne plus écrire sur les pages des autres, sur les pages de l’Univers et encore moins sur nos propres pages… Le mutisme cérébral devient donc quasiment un absolu afin qu’enfin notre cœur puisse exprimer ce qu’il a à dire et qui peut se résumer à cela : Paix, amour et fraternité.

Vous en conviendrez qu’il y a du pain sur la planche et, vu le temps imparti avant le grand “déménagement”, il vaut mieux mettre les bouchées doubles non pas en réfléchissant plus et se la jouer bisounours mais surtout en étant vrai et sincère par rapport à soi-même. Ainsi, quand vous détectez que ce à quoi vous prêtez attention n’est pas une vibration “élévatrice”, alors coupez court tout de suite.

Simple dans le principe mais fort difficile dans la pratique, parce que le monde nous a moulé dans le sens destructif. C’est en cela que les “involuants” (terme autrement plus juste que les illuminatis, les méchants ou l’ombre) semblent être arrivés à leurs fins, c’est-à-dire nous séparer de La Source. Je vous rappelle que cela est leur feuille de route et ils continueront tant qu’il y aura des moutons cherchant de l’herbe et de la sécurité.

Que vous disiez “je ne veux plus être pauvre” ou “je veux devenir riche” ne change en rien la donne que vous attirez à vous la vibration de manque. Ainsi, comme vous pourrez le remarquer, le positivisme à la bisounours fait autant, voire plus de mal que si vous ne faisiez rien. Certes, l’aspect extérieur change et vous êtes plus agréable aux autres mais intérieurement vous n’arrêtez pas de vous séparer de la vibration d’abondance.

Les EDLN ont compris cela depuis longtemps, alors ils ne pensent pas mais ressentent ce qui est juste ou pas. S’ils se connectent à une vibration descendante, ils ne cherchent pas des excuses mais font en sorte de corriger le tir afin de retrouver le sens de la marche qui est celle de rester en contact avec les plus hautes fréquences possibles qu’ils peuvent tenir par rapport à leur nature première.

Bien, maintenant je crois vous avoir dit l’essentiel de l’essentiel : dès que quelque chose vous turlupine, changez de registre, car ce qui compte ce n’est pas d’avoir raison ou tort (car ça, c’est le mental-égo) mais de tenir la vibration la plus haute et cela, quelle que soit la situation.

Vous vous doutez bien que je suis mis à rude épreuve de ce côté-là, mais les EDLN ne m’en tiennent pas rigueur car ils comprennent largement que de là d’où on vient, ce n’est pas le paradis vibratoire idéal et que secundo, ce sont vos actes qui démontreront votre véritable intention. En d’autres termes, si tu n’agis pas et donc que tu restes dans le blabla mental, ils tourneront les talons sans aucune autre forme de procès.

Inutile donc de leur faire des salamalecs ou des offrandes pour faire bien, car ce qu’ils voient d’abord c’est ta pureté d’intention qui obligatoirement fera jaillir de toi des couinements du cœur archi grippé. Hé oui, un instrument qui n’a jamais été accordé ne peut sortir que fausse note au début, et c’est à la longue que vous découvrirez les réglages afin d’être en accord avec les règles fondamentales de la Vie qui sont avant tout celle du respect inconditionnel, paillasson de l’amour inconditionnel.

Ne cherchez donc pas à jouer une mélodie mentale à la bisounours, mais soyez plutôt à trouver la note juste pour chaque corde qui est en vous. Chaque corde est un chakra, alors faites votre possible pour qu’il se décrasse suffisamment et qu’il puisse enfin trouver sa propre résonance. Cela fait, vous pourrez ensuite progressivement jouer avec les cordes “justes” pour calibrer les désaccordées…

En clair, on joue comme des casseroles, alors imaginez quand on essaie de chanter… Mieux vaut donc fermer notre clapet (car on n’a franchement rien à leur apprendre) et faisons en sorte de ne pas gratter trop la guitare, car leur patience a elle aussi une limite. Dit autrement, il vous faudra être persévérant et surtout humble à leur égard si vous désirez maintenir un contact constructif d’abord et durable ensuite.

Les EDLN ne sont pas des animaux de compagnie et on ne les apprivoise pas avec des cadeaux, une voix douce et de la superficialité. Ils voient directement vos émanations, autant du cœur que du cerveau ainsi que votre corps. Alors n’allez pas leur causer si dans votre tête, votre cœur et votre corps, vous fulminez contre votre voisin qui a encore garé sa voiture comme un salaud…

Bref, vos vibrations ne mentent pas, alors n’essayez pas de jouer au petit malin comme vous le faites avec les humains et avec vous-même. Des actes, des actes et encore des actes, voilà ce que les EDLN prennent en considération. Veillez donc à être sincère même si votre couche-culotte est pleine à craquer. Le sourire sincère d’un bébé permet de passer outre le fait qu’il vient de se libérer une nouvelle fois… Les EDLN sont très compréhensifs à ce niveau, mais si vous ne progressez pas dans votre maîtrise vibratoire, ils déserteront le boucan que vous êtes.

Laurent DUREAU

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/1-06-il-y-a-vibration-et-vibrations/

«

»