«

»

Imprimer ce Article

15-07 : L’art du dialogue

07-dialogueDans les débuts, quand on bafouille avec les EDLN, il n’est pas évident de savoir comment il faut faire pour discuter-dialoguer correctement avec eux. Par principe nous connaissons les bases du savoir-vivre en la matière mais, dans les faits, on en est à mille lieues. Certes, on pourrait s’inspirer du langage diplomatique, mais celui des humains est beaucoup trop empreint de magouilles…

Toujours dans l’art du dialogue, la première règle est d’abord de ne jamais couper la parole à son interlocuteur. Vous devez lui laisser finir ce qu’il a à dire, et ce n’est qu’ensuite, que vous pourrez poser votre question. En bref, ne coupez jamais la parole à un EDLN sinon la communication s’arrêtera très très rapidement. Cela ne veut pas dire qu’ils sont susceptibles mais que vous montrez un irrespect total envers les règles de l’UN.

La seconde règle, et non des moindres, est que, même si vous le laissez finir ce qu’il avait à dire, il aura vu si vous étiez attentif ou non à ce qu’il disait. En clair, si vous pensez à autre chose pendant qu’il vous parle, la conversation va là aussi se terminer très rapidement. Chez les humains on fait pareil, sauf que là, eux ils le voient quasi instantanément puisque c’est vibratoire…

Certes dans les débuts, quand vous peinez à causer avec eux parce que vous n’arrivez pas à avoir des questions pertinentes, ils répondent assez brièvement pour ne pas dire minimaliste avec des oui ou non. C’est sûr que causer avec quelqu’un qui ne répond que par oui ou non, ça vous casse un peu l’ambiance “on est des potes”. Cette période assez lourde sera dépassée lorsque vous serez capable d’écouter véritablement de tout votre cœur et sans faiblir.

L’EDLN sentira alors que vous êtes vraiment à son écoute et là, il en lâchera un peu plus. Puis avec le temps, son côté bavard prendra le dessus malgré lui. En effet, j’ai remarqué que plus je suis un bocal à remplir, et plus l’EDLN se voit heureux de le remplir. Dit autrement, votre état de réception conditionne directement la longueur des réponses…

Tertio, si l’EDLN vous sort un truc hyper connu, restez zen et attendez la fin de son speech. C’est alors à ce moment-là que vous pourrez citer un exemple concret de ce qu’il vient de vous dire, et cela lui permettra d’aller plus loin dans ses explications.

En effet, ils savent tellement de choses que dans les débuts ils nous parlent comme à des gamins n’ayant absolument rien dans le crâne. Aussi, si vous leur démontrez que vous avez super bien compris ce qu’ils ont dit en relatant un vécu de votre part ou en le reformulant autrement, ils prendront plaisir à aller plus loin.

Cependant, ne vous attendez pas à ce qu’ils vous révèlent les secrets de l’univers, car ils sont très très regardants sur la divulgation des informations. Ainsi souvent quand ils se sentent bien lancés sur un sujet, ils coupent la conversation en nous disant “attendez, je vais voir si j’ai l’autorisation de vous dire cela” et puis ils reviennent à la conversation.

Si la chose qu’ils voulaient vous dire ne peut être dites, ils vous diront autre chose afin que vous ne soyez pas offusqué de ne pas savoir. Dit autrement, vous ne saurez jamais s’ils vous ont lâché le morceau. C’est là que vous vous rendez compte qu’ils sont toujours en plein contrôle de ce qu’ils disent, ce qui est loin d’être le cas chez l’humain. Il suffit que ce dernier se sente en confiance (ou ait un petit coup dans le nez) pour dire des choses qui n’auraient jamais dû être dites.

Chez nous, on connait bien ce que cela donne dans notre vie de tous les jours. Ça colporte, ça déforme et bien plus encore. Bref, tenir sa langue n’est pas un exercice très pratiqué chez l’humain parce que ce dernier n’a pas compris encore le pouvoir créateur des mots. En clair, un irresponsable qui se croit intelligent et qui pense qu’il maitrise la situation sur le coup et qui s’étonne ensuite que le Ciel lui tombe sur la tête…. C’est déplorable, vous en conviendrez, n’est-ce pas ?

Bon, je vous parle de tout ça tout en sachant que peu d’individus sont capables d’arriver à ce stade avec des EDLN, mais cela n’empêche que vous pouvez commencer à le pratiquer avec les humains. Au moins vous élèverez les vibrations et cela sera toujours un avantage quand vous parviendrez un jour à causer avec des vrais EDLN. Je dirais même que ça boostera la capacité à rentrer en contact avec eux.

Laurent DUREAU

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/15-07-lart-du-dialogue/

«

»