«

»

Imprimer ce Article

Quand l’injustice frappe à votre porte…

 justiceDans un précédent billet sur la souffrance, il est apparu que l’injustice était l’un des évènements déclencheurs le plus difficile à contrer pour rester zen. En effet, le sentiment d’injustice est profondément ancré et enfoui dans l’inconscient collectif de l’humanité.

Où que nous regardions, l’injustice y a pris place. Aucun être humain n’est épargné car il semblerait que même dès sa conception utérine, il y aurait maldonne. Quel fichu monde ! Alors pourquoi devons-nous la subir jusqu’aux tréfonds de notre être ?

Pour bien comprendre pourquoi l’injustice nous est si urticante, il va falloir aller voir plus loin que la seule idée que l’injustice peut être annihilée. Son action nous est intolérable et pourtant, c’est comme avec les microbes, nous vivons tous les jours avec et nous n’attrapons pas nécessairement toutes les maladies.

Il y aurait comme une immunité possible. Alors pourquoi n’est-elle pas connue de tous ?

Pour y répondre, il va me falloir aller faire un grand tour du côté du pourquoi l’homme, pourquoi l’humanité, pourquoi la terre, avant de vous indiquer ce que quelques-uns de nos ancêtres savaient et que la majorité n’a jamais voulu entendre !

L’ignorance de l’origine de l’injustice a fait que des centaines de millions, voire des milliards d’individus se sont entretués afin d’avoir la liberté d’être dans un monde plus juste !

Il n’existe pas une tribu, un clan, un parti politique, un état qui ne revendique l’équité pour tous. L’équité dans les droits de tous les jours, l’équité au travail, l’équité aux droits de l’homme, l’équité des traitements médicaux, l’équité d’exercer sa religion sans ségrégation, l’équité des couleurs et des races. Enfin bref, l’équité pour tous et sur tout !

Vaste programme n’est-ce pas ? Alors, peut-on, en l’espace d’une note, donner la solution à ce qui n’a pas de solutions ? Comment peut-on le faire si cela fait des milliers d’années que l’on se tape dessus afin d’établir l’équité universelle ?

L’équité universelle existe mais elle rentre en pleine contradiction avec ce que nous sommes, car tous nous sommes des êtres uniques et donc différents. La seule voie de réduction des inégalités est de donner à tous le même traitement, tout en sachant que certains seront obligatoirement avantagés ! Ce qui apparaît déjà comme une injustice.

Notre problème provient donc de notre logique. Si nous sommes tous différents, nous ne pouvons pas être logiquement égaux. Et donc, si nous ne pouvons pas être égaux, nous pourrions quand même envisager des traitements équivalents.

Or, envisager des traitements équivalents voudrait dire que tout le monde devrait avoir les mêmes chances face à la vie. Jusqu’ici pas de problème, mais comment pourrions-nous faire cela tout en sachant que nous ne savons rien de la vie qui nous attend et pourquoi nous sommes, chacun d’entre-nous, ici sur cette terre ?

C’est de cette impossibilité de savoir que provient notre impossibilité de mettre en oeuvre l’équité. Comment faire la part des choses entre l’impotent, le génie, le maladif et le charismatique ?

Donc en revenant à mes choux, pourquoi l’injustice nous aiguille-t-elle avec une telle ardeur ? Voici quelques pistes d’explorations :

A – L’injustice provient de notre ignorance à savoir notre destin individuel et, in fine, celui de l’humanité.

Tant qu’un individu ne saura pas qui il est véritablement, tant qu’il restera une énigme pour lui-même, toute construction qu’il pourra entreprendre sera tout simplement incomplète. Chaque être humain est un morceau de puzzle aussi bien spatial (un corps) que temporel (une vie). Tant qu’il ne connaîtra pas le fond de l’image et la dynamique temporelle associée, il ne pourra savoir où il se place exactement par rapport à la terre et à l’humanité.

Cette ignorance qui le taraude fait qu’il est très sensible à l’injustice parce qu’au fond de lui-même, il trouve que la vie est profondément injuste à son égard. Pourquoi n’a-t-il pas les yeux bleus, un physique d’enfer, une intelligence remarquable, une santé de fer et un charisme à vous couper le souffle ?

Cela lui ôte la chance de trouver l’âme-soeur idéale, la fortune, la reconnaissance ainsi qu’une descendance royale, pour ne pas dire divine ! Le sentiment d’injustice est réel et palpable chez la quasi-majorité des êtres humains.

B – L’injustice provient d’un sentiment ancré profondément en nous.
Depuis des milliers de générations, nos ancêtres nous ont légué cette frustration qui nous fait si mal au quotidien. Cette frustration provient de l’origine même de l’homme. En effet, avant de nous incarner en ce monde de matière dense afin de la spiritualiser, nous étions sous une autre forme d’énergie qui n’avait pas les limitations du monde de la dualité dans lequel nous vivons actuellement.

Voici pourquoi notre logique mentale nous empêche de vivre convenablement. En effet, elle ne correspond en rien à la logique de notre âme. Cette différence est si grande que la douleur de notre âme due à notre incompréhension intellectuelle suffit à créer une souffrance infernale à notre mental qui se rebelle dès qu’il en a l’occasion.

Alors, si quelqu’un vous balance une remarque suffisamment teintée d’injustice, vous explosez littéralement. C’est comme s’il allumait directement la mèche plus ou moins courte du bâton de dynamite que vous tenez entre les dents, car les bonnes règles font que vous êtes menottés sinon vous le tueriez dans la foulée.

Afin, donc, de ne pas croupir dans les geôles de l’ignorance et d’ offrir le flan à tous les coups de fouets possibles, il vous faut mettre en place LA seule et unique règle suivante :

Tu ne jugeras point

Vous pouvez toujours évaluer une personne mais surtout ne la comparez à personne, et surtout pas à vous-même puisqu’elle est unique. En acceptant sa différence, vous acceptez que son destin soit différent du vôtre ou de ce que vous voudriez qu’il advienne.

Par ce simple fait, vous lui permettez d’être elle-même, même si pour vous, elle est en pleine contradiction. En effet, qui êtes-vous pour prétendre savoir ou connaître son destin ? Laissez faire en restant neutre émotionnellement et parlez-lui avec douceur.

Si ce qu’elle vient de vous dire, ou de faire à votre égard ou à l’égard de quelqu’un d’autre, vous chatouille ce profond sentiment d’injustice, vous pouvez réagir en agissant calmement et clairement.

Ne donnez aucune justification, ne balancez pas moult questions, agissez simplement et naturellement pour faire comprendre votre point de vue. Par votre comportement et la maîtrise de ce qui sort de votre bouche, vous lui démontrerez qu’il vient d’agir d’une manière incorrecte et que vous en prenez note.

En agissant ainsi, vous lui permettez de comprendre que ce qu’il vient de faire ou dire n’était pas à son avantage, mais surtout que le projectile qu’il vous a envoyé a manqué sa cible. Il se mordra peut-être les doigts de sa maladresse mais, en tout état de cause, vous n’avez pas été affecté physiquement et émotionnellement.

Cérébralement, l’incident est enregistré et, même si vous lui pardonnez, il saura que vous n’oublierez jamais. Cela l’obligera à mieux se tenir la prochaine fois. S’il récidive, alors à vous de voir si cette personne doit rester dans votre réseau relationnel.

Si vous êtes unijambiste et que vous continuez à fréquenter les champs de mines anti-personnelles, ne venez pas vous plaindre. On a toujours le choix, même de dire très calmement votre fond de pensée si l’autre est trop bouché à l’émeri.

Alors, prêt pour mettre en oeuvre cette unique règle ? Si oui, les voies du Paradis vous sont ouvertes et c’est droit devant. Si non, retournez-vous car vous êtes dans le mauvais sens !

Laurent DUREAU

Article paru à l’origine sur le blog Booster Votre Influence le 1er août 2007 et réactualisé sur le blog 345D le 25 avril 2012.

 

  Fichier mp3 à télécharger

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/quand-linjustice-frappe-a-votre-porte/

(3 commentaires)

  1. cathy

    bonjour Laurent,
    actuellement je travaille sur les blessures de l’âme, qui selon Lise Bourbeau sont au nombre de 5, parmi celles-ci se trouve la blessure de l’injustice, effectivement je les ais toutes visités et la blessure de l’injustice est pour moi la plus difficile à guérir, étant donné que l’injustice par définition est inacceptable, il est très difficile de rester serein face à l’inacceptable!!

    alors voilà ma question, l’injustice concerne pas seulement le jugement de l’autre, depuis longtemps j’ai cessé de juger les autres ainsi que moi-même d’ailleurs, mais par exemple si je viens de dire que le chat était blanc, et que l’autre me dit que non je viens de dire que le chat était noir, je n’ai pas trouvé le moyen de rester zen en face de telles manifestations de mauvaise foi.

    il m’est souvent arrivé également qu’en reformulant ce qu’une personne venait de dire elle me dise qu’elle n’a jamais dit cela, alors qu’elle vient de le dire à l’instant. s’ensuit en général une dispute.
    dans ces moments là je ressens du désespoir, le désespoir de n’être pas comprise et une grande solitude.

    1. Valérie

      Bonjour Cathy, ce qui me vient en te lisant, c’est qu’il n’y a personne à convaincre de ce que tu penses ou vois. Le fait parle de lui même alors pourquoi aller plus loin que l’evidence? Laisse l’autre penser ce qu’il veut. Tu t’imposes une attente d’être comprise, et il en est certainement de même pour l ‘autre qui devient ton miroir. Il y a juste à voir ton désespoir et ta grande solitude dans cet echange. Cherche en toi pourquoi tu te sens incomprise et malheureuse? l’autre est juste un indicateur. Bon courage. Je t’embrasse.

    2. Laurent

      Bonjour Cathy,
      Un jour mon père m’avoua qu’il était daltonien (il avait découvert ça lorsqu’il avait fait l’armée) mais cela n’empêcha jamais que l’on se comprenne. Quand je voyais vert, il voyait bleu mais il était d’accord pour dire que le bleu était vert…

      En cela je veux dire que si quelqu’un est de mauvaise foi ou interprète à l’inverse ce que tu dis c’est que très probablement ton mental-égo te tourne en bourrique tout simplement. En effet, lui, il a tout intérêt à ce que tu ressentes des blessures de l’âme car ainsi il te tient par les précieuses…

      L’injustice ne peut provenir que de l’ignorance, que du manque d’information et qui est la preuve incontestée de la 3D qui est une dimension d’apprentissage. L’injustice est une dualité basée sur un jugement car s’il n’y avait pas de jugement il ne pourrait avoir opinion et donc déséquilibre.

      Dit autrement quand tu dis que tu ne juges plus, en fait, tu es dans l’illusion que tu as dépassé le jugement mais ce n’est pas vrai du tout. Il faut donc aller voir du côté du petit malin (ton mental-égo) qui se la joue mauvaise foi un maximum. L’autre, en face de toi, n’est qu’un miroir alors profites-en non pas pour flinguer l’exécutant du braquage mais plutôt le commanditaire du braquage.

      Tu auras ainsi plus de chance de trouver ta paix intérieure car partir en guerre contre les autres n’est qu’une dispersion propice à passer à coté du véritable changement à faire. L’injustice est d’abord en toi et l’extérieur ne fait que te démontrer que c’est la vérité alors remonte les manches et va baffer l’auteur véritable du bordel intérieur… 😎

Les commentaires sont désactivés.

«

»