Entrepreneurs et bouddhisme, est-ce vraiment compatible ?

 bouddhaTout être humain, quel qu’il soit, est né dans une culture où a prévalu un système de pensée religieux. Laïque ou athée, nous avons tous des règles et des valeurs en lesquelles nous avons pleinement confiance. Sans elles, nous ne saurions nous relever des défis quotidiens auxquels nous sommes confrontés.

En ce jour du 18 mai, jour de naissance du Bouddha, voyons ce qu’est le bouddhisme. Il est souvent associé à une certaine nonchalance, un état de laisser aller ou de laisser faire qui semble heurter les valeurs occidentales où la combattivité et la rébellion semblent plus appropriées que les sourires béats des moines.

Dans un premier temps, il faut absolument faire la différence entre une institution religieuse et l’enseignement d’un Maître.

Il est normal que du temps du Maître tout était clair et limpide, et puis après sa disparition physique en ce monde, ses adeptes et leurs descendants vont essayer de transmettre ce qu’ils auront compris.

Chacun étant unique, il est absolument inévitable que des divergences vont apparaître et, sous la pression des évènements et des brassages culturels, l’enseignement original se verra trituré et modifié en fonction des besoins du lieu et du moment.

Si l’on comptait le nombre de courants issus de l’enseignement de Jésus, de Mahomet et de bien d’autres et de toutes les guerres et dissensions que cela a apporté à l’humanité, on devrait carrément interdire les institutions religieuses.

Il serait souhaitable que tout un chacun puisse accéder à l’ensemble de tous les enseignements afin de se forger sa propre opinion que tous respecteront.

Un individu, par essence, ne pourra jamais faire la guerre à tous les autres, alors qu’un groupe aussi minime soit-il se sentira toujours capable de faire du mal à d’autres groupes souvent majoritaires.

Alors à ce titre, ne parlons pas de bouddhisme et de ses variantes actuelles et revenons à la source de son enseignement que l’on appelle l’octuple chemin ou sentier, les voici :

1. La compréhension juste
2. La pensée juste
3. La parole juste
4. L’action juste
5. Les moyens d’existence justes
6. L’effort juste
7. L’attention juste
8. La concentration juste

Le sentier octuple est un processus circulaire d’amélioration de l’individu. Avec une compréhension « juste », il sera plus facile de penser correctement afin de s’exprimer avec acuité. Il en découlera une action appropriée avec les moyens d’existence dont on dispose afin de fournir l’effort nécessaire. L’effort sera optimum grâce à une attention consciente et une concentration suffisante. Cette dernière aidant à avoir une compréhension juste ce qui boucle le cercle.

Le sentier octuple commence par l’esprit pour ensuite se décliner progressivement dans la réalisation matérielle. C’est un processus simple et infini afin d’atteindre cette paix intérieure tant recherchée. Aucune notion d’objectif et de temps, juste un processus récurrent pour une vie meilleure.

Le mot juste revenant 8 fois, il est de suite évident de savoir ce qu’il veut dire. Et c’est là que les divergences vont commencer à poindre comme les puces sur un chien. Alors à ce titre, je laisserai chacun des lecteurs s’ajuster selon ses propres échelles de valeur.

Le juste étant par principe le milieu entre deux mesures ou extrémités, c’est à chacun de vérifier s’il peut appliquer les principes du Bouddha avec son art de vivre. Tout en sachant que tout évolue en permanence, le juste de maintenant ne sera probablement pas celui de l’instant suivant, d’où des empoignades sérieuses parmi les occidentaux planificateurs et lourds de certitudes…

Voici donc quelques explications brèves qui ne sont pas de moi :

1 – La compréhension juste est la vision juste de la réalité.

2 – La pensée juste est une pensée dénuée de haine, d’avidité et d’ignorance.

3 – La parole juste consiste à ne pas mentir, ne pas semer la discorde par ses paroles, ne pas parler abusivement, ne pas bavarder oisivement.

4 – L’action juste est une action adaptée à la situation et qui ne cause pas de tort à autrui.

5 – Les moyens d’existence justes sont ceux qui permettent de vivre sans tuer et sans faire de mal à autrui, par des moyens justes et honorables.

6 – L’effort juste consiste à développer les conditions favorables à l’éveil, et à éviter ou surmonter les pensées négatives.

7 – L’attention juste est la conscience aiguë des choses, de soi (corps, émotions et pensées), des autres, de la réalité.

8 – La concentration juste est la stabilité de l’esprit libéré de l’agitation, la distraction ou l’excitation, laissant passer les pensées sans s’y attacher.

Maintenant vous savez l’essentiel de l’enseignement du Bouddha, libre à vous de les appliquer à votre convenance sans pour cela renier votre religion première.

Les vrais enseignements se complètent toujours, alors si un jour on vous enseigne quelque chose qui vise à l’exclusion sachez que ce sont des visions humaines qui se télescopent et non des enseignements de Maîtres.

Tous les Maîtres ont prôné l’amour et le respect de la vie mais quand on voit l’application qui en est faite par les hommes, on peut assurément dire qu’une minorité bien pensante (et très intentionnée) a suffisamment trafiqué ou interprété l’enseignement afin que les croyants s’entredéchirent comme ils l’ont fait, le font et le feront.

Que la Paix soit en l’homme afin qu’elle le soit dans le monde !

Laurent DUREAU

Article paru à l’origine sur le blog Booster Votre Influence le 18 mai 2007 et réactualisé sur le blog 345D le 26 avril 2012.

Télécharger le fichier

Cet article a été visité 4 227 fois.

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/entrepreneurs-et-bouddhisme-est-ce-vraiment-compatible/