15 – 15 L’Art de s’endormir

dormir_1S’il y a bien un moment dont tout le monde se fout, c’est bien l’heure de l’endormissement pour une nuit réparatrice. Cela nous semble si anodin, si normal que l’on pourrait se poser la question du pourquoi il y aurait quelque chose à faire. Or, vous pouvez vous douter que c’est en fait un moment crucial pour votre élévation, car nous avons tous pu constater que les derniers moments de notre journée teintent largement nos rêves.

En effet, si vous êtes versé dans le développement personnel, vous savez qu’il est préférable de toujours s’endormir sur des bonnes pensées plutôt que sur des mauvaises (et je ne parle pas des émotions…). Nous savons que l’accès à l’inconscient, donc via le subconscient, est maximal à ce moment mais qu’en faisons-nous véritablement ? Pas grand-chose, parce qu’en fait, on n’a que des supputations sur l’affaire.

Ainsi pendant des décennies, je me suis toujours endormi sur des lectures “philosophiques” qui généralement étaient toujours des textes canalisés, car j’avais remarqué que cela était largement préférable aux livres techniques et surtout aux films hollywoodiens. Bref, j’ai toujours fait attention à cela et c’est aussi la raison pour laquelle, aujourd’hui, je suis assez à l’aise dans cette matière car, comme vous le savez, le hasard n’existe pas.

Cependant, ce que vient de me révéler un “invisible, c’est la raison pour laquelle le préhumain est arrivé si bas en vibration. En effet, quand nous nous endormons, notre corps passe dans une réactualisation de sa fréquence par rapport à votre dernière journée vécue. Cela étant, vous pouvez imaginer ce qui se passe pendant votre sommeil et la raison principale de vos rêves.

Hé oui, le monde des rêves, le monde onirique, est l’espace dimensionnel dans lequel votre subconscient va essayer de digérer tout ce qui a pu se passer en vous durant la journée. Vous allez me dire, mais que peut-on y faire ? La réponse est rien puisque c’est câblé ainsi ! Par contre, il existe une technique qui permet de faire le ménage et ainsi, dire à votre subconscient ce qu’il faut graver dans votre inconscient et ce qu’il faut recycler et ne pas graver…

En effet, dans un article précédent je vous ai parlé du “recyclage”. C’était l’explication de texte de Wilson qui m’avait fait part qu’il existait un “Ciel” et une “Terre” et qu’il ne fallait pas mélanger les deux. Le Ciel, c’était tout ce que tu veux conserver comme vibration, et la Terre, tout ce que tu envoies au recyclage. Hé bien maintenant, la méthode consiste à appliquer cela juste avant de s’endormir.

Autant monsieur Bleu était en rogne contre les préhumains qui ne faisaient pas leur bilan de fin de journée, autant il n’a jamais dit le véritable pourquoi et surtout l’utilisation exacte de cette méthode. Il a dit que cela était super important pour reprendre sa vie en main, mais il n’a en aucun cas précisé l’utilisation optimale de cette façon de procéder. Bref, cela devait lui sembler inutile de le dire, à moins qu’il n’ait pas voulu nous en dire plus mais je pense plutôt que cet aspect prof n’était pas dans ses cordes.

Bref, cela n’est absolument pas important, mais ce qui l’est, c’est de comprendre la très haute importance de cela afin de pouvoir enfin commencer à faire un ménage réel et subtil dans nos fréquences qui passeront dans cette partie inconsciente qui nous gouverne à 99%. Hé oui, la majorité des préhumains fonctionne en automatique quasiment à 100%, avec quelquefois un petit % dû à une emmerde non programmée par le mental-égo…

Partant de cela, vous pouvez comprendre aisément comment on s’est fait mettre en boite par les involuants. Il suffisait de taire la nécessité de faire le tri entre ce que l’on voulait garder pour notre “bien”, pour notre futur, pour notre transformation vers un monde intérieur meilleur (et donc forcément extérieur) et ce que l’on ne voulait pas car appartenant à un monde fréquentiel à ne pas conserver.

Dit autrement, le simple fait de taire notre libre arbitre sur ce que nous acceptons et ce que nous refusons d’inscrire en notre inconscient a fait que nous sommes devenus la somme d’un tas de fréquences qui ressemble plus à un dépotoir qu’à une construction. Hé oui, il faut l’admettre, et je suis le premier à le faire, je n’ai jamais pensé à installer une fosse septique en mon for intérieur….

Bref, la maison ne sent pas bon du tout, malgré tout le travail que j’ai pu faire dans certains domaines. Je peux donc avoir monté un super bâtiment, cela n’empêche que le rez-de-chaussée baigne dans les détritus accumulés depuis quasiment ma naissance, sans compter que j’ai rempli les parpaings avec… Dit autrement, je comprends maintenant fort aisément pourquoi mes amis les EDLN disent que l’on pue à mort… Normal, ça suinte par tous les murs, et même la tapisserie estampillée bisounours ne peut retenir tout ça !

Donc pour faire court, chaque soir juste avant de plonger en sommeil, il faut faire le bilan des aspects “positifs” que l’on désire conserver, puis mettre d’une manière consciente les aspects jugés non recevables pour l’élévation de notre fréquence dans la corbeille “déchets à recycler”. Puis s’il y a un truc que vous n’arrivez pas à départager, alors vous le refilez à l’entité que vous désirez (tel ange ou tel EDL, voire maman Urantia-Gaia) afin qu’il requalifie la fréquence.

Dans le monde des fréquences, ou des vibrations si vous préférez, une onde est qualifiée recevable ou non recevable par votre Êtreté. Ainsi quand vous êtes en ballotage, faites appel à de l’aide extérieure comme les Anges par exemple, car ils sont justement là pour vous aider dans votre élévation de fréquence. N’hésitez pas à le faire car, chez eux, Pôle emploi est en surboum permanent depuis des siècles et des siècles.

Hé oui, comme de plus en plus d’humains désertent les églises (ou un lieu quelconque de prières); les anges se retrouvent au chômage. Ce n’est donc pas la joie chez eux, car justement ils voient de plus en plus de boulot à faire mais personne pour les embaucher. Certes, les religions ont tout fait pour capter cette énergie humaine en les faisant venir dans des lieux spécifiques et avec des protocoles apparemment différents dans la forme mais profondément identique dans le fonctionnement.

C’est ainsi que progressivement, on en est arrivé à canaliser ce besoin primaire d’avoir à causer avec les anges. Or vous pouvez le faire, chez vous, au chaud dans votre lit et sans aucun intermédiaire. Et ça, ce n’est pas dans le goût des religions de vous laisser une totale autonomie dans l’art et la manière de vous reconstruire selon vos voies et non la leur.

Prenez donc du recul et comprenez bien que c’est vous qui êtes aux commandes, et que c’est vous en tant que Créateur qui décidez ce que vous désirez garder de votre expérimentation quotidienne et personne d’autre ! Ainsi, chaque nuit, votre corps physique mettra en concordance vos différents corps selon votre véritable choix, vous permettant ainsi de reprendre effectivement la main sur votre devenir.

En effet, nous visitons les mondes invisibles la nuit (dont celui des rêves notamment) mais progressivement, nous découvrirons que de jour il est aussi possible d’entrer en contact avec l’invisible qui fonctionne selon d’autres espaces-temps. En effet, nos bonjours et bonsoirs énervent un peu nos amis de l’invisible car, pour eux, cet aspect journalier leur est inconnu.

Déjà un ange ce n’est pas sexué, alors imaginez de qu’est-ce qu’ils s’en foutent que ce soit le matin pour vous !!! J’ai donc appris avec le temps de dire “salutation” plutôt que bonjour ou bonsoir. Cela permet à l’entité de l’invisible de comprendre que vous êtes un brin plus évolué que le commun des mortels. C’est sûr que si vous dites “salutation” à votre tendre et chère le matin, il est clair qu’elle va vite comprendre que vous désirez prendre la tangente avec une autre puisque vous mettez de la séparation…

Bref, comme vous le voyez, l’interprétation préhumaine n’a rien à voir avec l’interprétation des anges et de toutes les entités vivant dans l’invisible. Pour un gardien de vortex, il se fout qu’il fasse jour ou nuit, car pour lui cela ne change en rien sa capacité à œuvrer dans l’invisible. Dit autrement, l’invisible ne fonctionne pas selon les normes dualitaires auxquelles nous sommes scotchés par nécessité. Non, le monde n’est pas le même pour tous !

Puis, autre point non négligeable qu’il me faut aborder… N’essayez pas de faire un raccourci en ne regardant que l’aspect négatif de votre journée, car dans l’aspect positif, il y a aussi de la merde issue justement de programmes inconscients et donc automatiques de votre part. Ainsi, si vous avez pris l’habitude de vous moquer du chien court sur pattes de votre voisin (un basset par exemple) parce que cela vous met de bonne humeur le matin quand vous caressez votre berger allemand, il serait peut-être temps de corriger la chose…

Aussi, les bonnes et les mauvaises choses ne doivent pas être forcément celles de vos ressentis uniquement car un bon ressenti (votre chef vient de se prendre un revers à deux mains) n’est pas forcément une vibration positive pour votre élévation fréquentielle. Il ne faut donc pas confondre bien-être et bonne chose…

En résumé, une fois que vous vous endormez, le gravage dans la pierre commence. Alors, si vous désirez reprendre le cours de votre êtreté véritable, il serait de bon ton de séparer consciemment ce que vous désirez conserver de ce que vous mettez au recyclage. Mettre au recyclage ne veut pas dire ce que vous n’aimez pas, car voyez-vous, moi j’adore le papier toilette qui était juste là au bon endroit et au bon moment.

Quand ce n’est pas le cas, je hurle à la mort et quand il est là je me sens bien, mais cela ne m’empêche pas de le mettre dans la corbeille recyclage malgré tout le bien que je pense de lui. Ne confondez donc pas plaisir et “je garde”. Ne confondez pas bon ressenti et je garde. Ne confondez pas “il a une sale gueule et c’est un con” avec “je balance” alors que cette personne a justement été là pour vous faire avancer sur votre chemin… Voyez-vous la différence ?

Si oui, c’est super et si non, alors ne vous inquiétez pas car, au final, vous irez physiquement au recyclage et dans l’invisible vous resterez scotché aux bas étages dans l’astral. Et l’astral c’est comme l’astra, ça glisse et c’est forcément très casse gueule…

Laurent DUREAU

PS : Ne pensez pas « poubelle » version 3D c’est-à-dire version dualité, mais poubelle version 4D qui entraine un remerciement du cœur disant « Merci de m’avoir fait prendre conscience de cela et avec amour je te renvoie vers le recyclage. Tu as fait ton job et maintenant il est inutile que je te garde avec moi plus longtemps. »… C’est beau, n’est-ce pas ?

Cet article a été visité 7 225 fois.

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/15-15-lart-de-sendormir/