«

»

Imprimer ce Article

Vendeur gagneur êtes-vous un battant ?

 cialPlein de fougue, vous vous lancez dans la création d’un réseau commercial. Vous croyez en vos produits, aux marges conséquentes dont bénéficieront vos vendeurs et boute-en-train, vous ressassez en permanence les mêmes arguments bétons qui déstabilisent vos interlocuteurs et crédibilisent largement votre intention de rendre service à vos prospects et futurs clients. C’est du gagnant-gagnant d’enfer, pourtant…

Vous avez l’impression de vous battre contre un mur. Rien ne bouge, sauf votre moral qui file à la baisse dangereusement, tout comme votre trésorerie d’ailleurs !

Ayant vécu cela à plusieurs reprises, je suis devenu beaucoup plus philosophe par rapport à ce mur, cette masse semblant inamovible mais elle bouge à l’image d’une dune qui se déplace : lentement mais sûrement. Votre parole est du vent qui fait bouger chaque grain de sable que vous rencontrez.

Autant la pensée va vite, autant la parole est lente.
Autant la parole va vite, autant la compréhension est lente.
Autant la compréhension avance, autant l’envie de changer fait surface.
Autant l’envie de changer est présente, autant il est difficile de changer l’existant.
Autant il est possible de changer l’existant, autant il est contraignant de construire du neuf.
Autant le neuf pointe son nez, autant le résultat se fait sentir
Autant le résultat est visible, autant on recevra la satisfaction d’avoir fait bouger le monde.

Entre l’idée, la pensée et bouger le monde, beaucoup d’ardeur, beaucoup de sueur, beaucoup de douleurs, beaucoup de désespoir mais à qui sait persister, tenir et résister, le succès viendra aussi sûrement que les rides et la sagesse.

L’expérience de la vie a un prix.
A chacun de savoir ce qu’il veut récolter.
Et à celui qui sait ce qu’il veut, la ténacité sera à ses côtés.

Si vous vous arrêtez en cours de chemin, c’est que la décision venait de votre tête et non de votre cœur car tout homme expérimenté sait qu’aux 9/10 du chemin il n’en a parcouru que la moitié.

Les derniers mètres sont les plus durs, les plus éprouvants, mais ils sont ce qui fera votre fierté. Ces derniers mètres se font avec les tripes, avec le cœur quand il y en a encore, et cela malgré une tête complètement déboussolée et pleine de doutes à en mourir.

Au départ, on se croit tous des gagneurs mais il n’arrive que les battants. Ceux qui ont abandonné en cours de chemin auront découvert leurs limites et seront plus raisonnables pour leur prochaine aventure.

Par contre le battant, fatigué de son combat et heureux de sa réussite, repartira dans une aventure encore plus folle car frustré de ne pas connaître ses véritables limites.

La leçon de tout cela est qu’en chacun de nous, de tout gagneur, la soif de connaître ses limites est le véritable combat. Un combat contre soi-même quelque soit l’activité extérieure de l’entreprise.

Les derniers mètres façonnent l’être comme un sculpteur polit son oeuvre d’art. Les dernières touches donneront toute la valeur de ce que vous êtes alors persistez, vous êtes le co-créateur en action dans ce monde de densité où se côtoient le non-fini, l’informe et le divin.

Laurent DUREAU

Article paru à l’origine sur le blog Booster Votre Influence le 13 novembre 2006 et réactualisé sur le blog 345D le 9 mars 2012.

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/vendeur-gagneur-etes-vous-un-battant/

(1 commentaire)

  1. Potier

    DIVIN…………………………..
    😛

Les commentaires sont désactivés.

«

»