«

»

Imprimer ce Article

Stratégie : BlogMarketing à vos marques !

 terPour faire suite à mes remises en question sur le blogging, j’ai creusé la question et découvert un site fort intéressant sur le BlogMarketing.

Beaucoup d’aspects sont abordés, comme dans le livre de Loïc Le Meur que j’avais lu tout au début de mon aventure de blogueur.

Ce que je ne savais pas c’est qu’une offre de service puisse vous aider à mettre votre blog en ligne, créer votre identité numérique et écrire des articles pour vous ! On aurait pu s’en douter, mais le professionnalisme qui se dégage de ce site semble qu’une certaine maturité commence à faire jour.

Cela me donne des idées afin que professionnellement je puisse développer un courant porteur sans pour cela passer un temps certain dans la rédaction des articles.

En effet, j’ai rencontré récemment une blogueuse dont le métier est d’écrire pour les autres. Se pose alors la question de la personnalité de l’auteur du blog qui va s’évanouir comme neige au soleil. Les lecteurs sentiront la nuance, à moins que le blog soit multi-auteurs et annoncé comme tel.

Si les Français sont les deuxièmes blogueurs du monde c’est qu’ils ont des choses à dire ! Certes, le journal intime est une chose mais je surveille attentivement les autres sphères et cela bouge beaucoup.

Avec plus de 20 ans d’informatique en background, il faut quand même un certain savoir-faire pour faire un blog d’apparence professionnelle, ce qui éloigne encore un peu plus les amateurs ou ceux qui n’ont pas de compétences en la matière.

La professionnalisation va aller bon train car les entreprises doivent réagir vite, mettre en ligne rapidement des informations et contre-informations dans le cas des situations de crise par exemple.

Le genre « communiqué de presse classique aux journalistes » va tomber en désuétude surtout que ces derniers ont plutôt la grosse tendance à en déformer la forme afin de créer de l’audimat.

Passer l’info en direct sans déformateurs agréés et à coût presque nul va avoir une influence considérable dans le monde des affaires à venir.

La valeur des actions en bourse va devenir de plus en plus instable car la moindre information relayée par la puissance du réseau internet style 2.0 ne va pas rendre la tâche facile aux dirigeants des entreprises cotées. Il va falloir avoir des nerfs en carbone (l’acier c’était pour le siècle dernier !).

Et il en sera de même pour les entreprises non cotées et là, ce sont des chiffres d’affaires qui vont yoyoter au gré des utilisateurs plus ou moins contents ou des concurrents n’ayant pas peur d’utiliser de manière plus ou moins légale l’outil à disposition.

L’espionnage et contre-espionnage, l’information et la contre-information, l’intox et la contre-intox cela va faire frémir de peur ou de jubilation un certain nombre d’individus qui n’auront que faire des conséquences imprévues de leurs manigances.

La notion de pouvoir va se déplacer de terrain, des salles de comité de direction ou des salons de clubs fermés, vers tout simplement des claviers dissimulés dans une masse informe et mondiale d’internautes.

Je vois déjà le monstre bordel quand tout chinois pourra pourrir la vie de tous ses concurrents internationaux sans pour cela être inquiété par la règlementation locale où toute augmentation de richesse est la bienvenue. Je dis chinois, mais cela est valable pour tous les pays où les gens n’ont pas atteint le niveau de vie occidental.

On savait que la 3ème guerre mondiale était économique mais la 4ème dans laquelle on a déjà mis le pied sera numérique !

Alors, comment élaborer et concrétiser son identité numérique tout en sachant que n’importe qui peut vous démolir. Comment va-t-il falloir jouer contre des joueurs inatteignables, des snipers du clavier ?

Enfin bref, le XXIème siècle sera ce que la génération « nintendo » voudra bien en faire et quand je vois la puissance des wargames collectifs auxquels ils s’adonnent cela a de quoi faire frémir.

Ce qui leur semble être simplement un jeu « virtuel » les conditionne d’une telle manière que la séparation entre le monde « réel » et le « virtuel » est de plus en plus faible. Il suffit de regarder la courbe des agressions physiques. Les statistiques montrent qu’il y en a de moins en moins mais elles sont de plus en plus violentes.

Pendant que les papy-boomers vivent de leur rente, les baby-boomers s’échinent à partir à la retraite le plus tôt possible car ils pressentent inconsciemment que la génération suivante qui viendra à prendre les commandes va avoir du fil à retordre.

La planète est au bord de la faillite, comme tous les systèmes d’ailleurs, et la mondialisation amène son lot de problèmes où les pauvres seront encore plus pauvres et les riches plus riches.

Ce qui m’amène à dire que la classe moyenne va souffrir énormément. Or, cette classe est celle des entrepreneurs, des dirigeants d’entreprises et de ceux qui veulent sortir de la pauvreté et tenter d’aller vers la richesse. Les temps vont être durs, très durs, et de plus en plus durs.

Alors si vous avez des envies, allez-y maintenant car plus vous attendrez et plus cela relèvera le challenge. A l’image de Final Fantasy, votre image numérique prendra-t-elle l’apparence d’un mage, d’un ninja ou d’une grosse brute épaisse ?

Laurent DUREAU

Article paru à l’origine sur le blog Booster Votre Influence le 12 janvier 2007 et réactualisé sur le blog 345D le 22 mars 2012.

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/strategie-blogmarketing-vos-marques/

«

»