Rencontre avec notre Soi Supérieur : illusions et désillusions…

caramelAu fur et à mesure que notre Soi Supérieur (ainsi que toute autre entité) viendra nous visiter, il va falloir prendre conscience que cela n’a rien à voir avec des rencontres de l’Astral. Hé oui, on ne joue pas dans la même cour, et donc aussi dans les mêmes énergies. En clair et depuis des millénaires, le préhumain a confondu les deux, au point d’en arriver à une vie de souffrance incompatible avec l’amour inconditionnel soi-disant de Dieu…

La raison en est fort simple, et bien que je l’aie expliquée maintes fois, la mémoire reste très courte au point d’oublier tout à la moindre tentative de connexion avec une énergie autrement supérieure à la nôtre. Autant j’avais démoli, il y a quelques années, la notion de la supériorité du 3ème œil ouvert (6ème chakra), autant il va falloir aujourd’hui dynamiter ce qui se trouve au 4ème chakra et que je nomme le cœur-égo.

Hé oui, vous êtes tous au courant du mental-égo (3ème chakra) qui vous donne déjà du fil à retordre, mais il en est de même pour l’étage au-dessus et qui est le cœur-égo. Ces 2 chakras appartiennent au moteur de l’Humain et sont donc cernés par un truc appelé égo. Aussi comprendre qu’il existe un mental-égo (le grand frère” qui sait tout), c’est une bonne avancée dans l’élévation de votre fréquence, mais il ne faut pas oublier la petite sœur (le cœur-égo) apeurée ne désirant que vivre des contes de fée…

Si cela ne devient pas clair dans votre tête, cela vous donnera de sérieux doutes concernant votre aptitude à ascensionner. En effet, par exemple, en cette journée du 21 novembre, nombre d’entre vous ont pu remarquer que rien ne s’était passé comme ils le pensaient. En fait, tout se barrait en banane et le moral était plus à la baisse qu’à la hausse.

En d’autres termes, vous vous attendiez à une élévation de fréquence et vous avez vécu totalement l’inverse, soit un ralentissement pas possible au point d’envoyer balader toutes ces sornettes de Nouveau Monde !

Ceci est la stricte conséquence faite de l’association d’un mental-égo (qui comme par hasard a tout oublié) et d’un cœur-égo qui s’attend à un conte de fée. Bref, on se voit en jeune mariée avec talons aiguilles et robe blanche, et on se retrouve en pleine nuit sur route verglacée en pleine montagne…

Non seulement on n’y voit rien, mais en plus on se les caille à mort, et on découvre avec effroi que faire du ski avec pour seule planche les talons aiguilles, c’est loin d’être gagné d’avance pour ne pas aller valdinguer dans le premier précipice pas forcément rempli de poudreuse ! Donc plusieurs d’entre vous se sont retrouvés les 4 fers en l’air, accrochés dans une branchitude puant plus le sapin que l’eau de rose du Prince charmant…

Laissez-moi donc vous rappeler quelques éléments de base des entités qui n’appartiennent pas à l’Astral. En effet, dans l’astral ce sont déjà des entités qui ont la dalle et qui ne pensent qu’à vous coller à l’aura pour vous sucer autant qu’elles peuvent. Dit autrement, le sens de l’énergie est absolument opposé à celle de l’entité qui, elle, n’est pas de l’astral.

Ainsi autrefois, quand quelqu’un ne se sentait pas bien, une petite saignée lui faisait du bien. Dit autrement, en le saignant, ça permettait de diminuer la quantité de toxine en lui, mécaniquement parlant, et forçait par là même le corps à produire du nouveau sang qui diluait le poison encore restant. Il fallait donc trouver le bon équilibre dans les saignées, sinon tu finissais ta vie blanc comme un linge rapidement.

C’est donc ce que font les entités de l’astral. Elles vous sucent suffisamment pour vous apporter un bien-être relatif, au même titre qu’un fumeur qui sort une clope pour se calmer parce que ça surchauffe dans le bocal. C’est donc une thérapie qui a l’apparence d’un mieux, mais qui au fond ne résout absolument rien à votre problème de base, d’où une dépendance difficile à se séparer !

Ainsi quand un mental-égo prévoit de rencontrer son Soi Supérieur, il s’attend à une petite sucée bienfaitrice tout en projetant l’aspect conte de fée. Le seul truc dans l’affaire, c’est que ce n’est pas vous qui êtes en blanc mais celui qui vient vous saigner. Certes, l’entité en question vous paraitra lumineuse (ça rassure), mais en fait c’est un toubib d’ici-bas habitant l’astral ou la ville où vous créchez.

Donc si vous vivez encore dans cette vision moyenâgeuse qu’une saignée ça fait du bien, il est clair que l’augmentation de votre fréquence-vibration sera réelle mais totalement temporaire, comme toute illusion d’ailleurs. Dit autrement vous vous serez fait avoir et en beauté !!!

Voyons donc maintenant ce qui se passe si vous êtes réellement en connexion avec une entité qui est hors de l’astral. Au passage, je vous rappelle que votre Soi Supérieur évolue entre la Terre et le Soleil, entre la 7ème et la 12ème dimension… Il n’est donc pas “compatible” avec l’astral qui, lui, joue de la 1ère à la 6ème dimension, nommées justement le Soi Inférieur.

Pour rappel, je vais vous donner quelques indications caractéristiques, et surtout physiquement « matérialistes ».

1 – Le soleil nous apparait comme étant très lumineux (l’information – l’aspect masculin) et surtout très chaud (quelques millions de degrés – l’aspect féminin). Nous savons qu’il est le siège d’un couple Père-Mère (Hélios-Vesta) qui héberge nos Esprits Directeurs. Dit autrement, plus on s’élève dans les dimensions, plus ça possède d’informations et plus ça chauffe.

Or, qu’est-ce que l’amour sinon un processus de communication (voir Définitions des modes de communication de l’UN) où chaque partie de l’UN peut s’abreuver. Voilà la raison pour laquelle il est forcément universel, et surtout inconditionnel. Ainsi plus une personne atteint un haut niveau de co-naissance (le savoir associé au cœur – l’intelligence intuitive, comme on dit ) et non pas de savoir seulement (l’intelligence mentale – l’intellect), plus elle est radieuse, chaude et rieuse. En d’autres termes, l’opposé du sérieux qui, lèvres pincées et fesses serrées, vous cause de responsabilité, d’amour et de punition de Dieu.

2 – Heureusement, le soleil est loin de nous. En effet, si l’on venait à se rapprocher de lui, il est évident que le climat va virer assez subitement à la hausse, au point que tout sera carbonisé. Dit autrement, les champs magnétiques (l’aspect féminin) feront que l’on ira dans l’évanescence tant recherchée justement par les dames… C’est super, mais physiquement mortel. Or, que sait-on de la manière de réagir d’un égo ? Il préfère mourir, aller au suicide, couler avec le navire de la personnalité plutôt que d’admettre qu’il avait tort…

Si vous n’êtes pas d’accord, alors regardez comment nous nous suicidons individuellement par l’alcool, le tabac, les drogues, les médicaments, la mal-bouffe parce que, justement, nous n’écoutons pas notre petite voix. Hé oui, notre incapacité de vivre notre véritable identité, d’exprimer notre véritable essence dans la vie quotidienne fait que l’on se détruit à une vitesse correspondante.

C’est la raison pour laquelle le processus de l’Ascension nous amène à nous délester des vibrations lourdes, car le retour à l’unité implique forcément d’arrêter ce qui nous détruit. Exit donc toutes ces saloperies qui vous démolissent le corps physique et, en passant, les autres corps. En acceptant donc de refaire le contact avec notre êtreté dans l’icité dans notre quotidien, nous ne faisons que reprendre la maitrise du paquebot en déroute que nous sommes.

3 – Ce que nous voyons noir et vide est en fait tout l’inverse : c’est plein à craquer. Hé oui, ce qui est noir est la Lumière Authentique du Sans Nom, et elle est pleine autant que La Source peut l’être !!! Dit autrement, notre Soi Supérieur nage à fond dans l’océan de La Source et se fait bronzer par la Lumière Authentique du Sans Nom. Il est donc autant invisible à nos yeux que le sont les deux autres ! N’espérons donc pas voir votre Soi supérieur avec vos yeux physiques, puisque c’est tout bonnement impossible.

Par contre, votre Soi supérieur ne voit que deux loupiotes dans notre Espace-Temps : la grosse (le soleil) et la minuscule (notre Etincelle de vie ou d’Esprit). Il est donc habitué à se les faire chauffer sans problème par le soleil, alors imaginez un peu quand il va voir à l’autre bout de la lorgnette, il nous apparait comme un méga radiateur qui, en conséquence, va nous chauffer la carcasse-casserole au point de nous vaporiser instantanément s’il ne prend pas des pincettes…

Vous l’avez lu plus d’une fois dans votre vie, où des entités disaient que si elles s’approchaient de vous, vous alliez carrément être volatilisé en un temps record. Hé bien, c’est la même chose pour notre Soi Supérieur, sauf que lui est là justement pour faire le joint entre nous et notre grand SOI, qui, je vous le rappelle, navigue entre papa Soleil et le Soleil Central de la galaxie, grand-père Alcyone (soit entre la 13ème et 24ème dimension).

Alors que se passe-t-il quand on vous dit qu’il y a des journées spéciales d’alignement, et qu’en fin d’année ça va être carrément le grand Bal de fin d’année ? Cela veut dire que physiquement, si l’on prend 3 sphères avec une fente, qui sont imbriquées les unes dans les autres, et qu’elles tournent sur elles-mêmes à une fréquence différente, il arrivera forcément qu’à un moment donné toutes les fentes seront en alignement.

C’est ce qui nous arrive actuellement, d’où (pour des raisons d’interférences) nous avons de plus en plus de possibilités de moments de flashage et donc de rencontre avec notre Soi Supérieur. Cela ne veut pas dire que le reste du temps vous ne pouvez pas le faire, mais cela indique que les probabilités que ça se passe sont plus grandes.

Pensez-vous que j’aie attendu ce 21 novembre pour avancer sur le chemin ? Non, je cause depuis longtemps avec mon pote de l’intérieur, mais cela ne m’a pas empêché de passer quand même à la casserole ce jour-là. En effet, quels que soient l’aspect et la nature de notre casserole (notre corps physique), qu’elle soit en fonte, en alu, en acier, téflonnée ou pas, le contenu réagira autant que la structure si le gaz en dessous a été mis à fond.

Avant, en mode veilleuse, il fallait un temps fou pour chauffer le contenu (des années et des années de méditations et autres), mais au fur et à mesure que le feu augmente (nouvelles énergies, intensité plus grande, mais aussi remise en route du réseau cristallin), les réactions à l’intérieur de la casserole s’amplifient considérablement en des temps très courts.

Ainsi quelques dates spécifiques ont l’effet chalumeau, alors je ne vous explique pas comment ça dégaze dans la casserole !!! Néanmoins, cela n’empêche pas que le brûleur sera en position maximale le 12-12-12 (100% de la patate sera dans la grille cristalline). En clair, l’accélérateur est à fond, et c’est là que l’on va voir la différence entre les chauffeurs qui ont eu leur permis de conduire via internet (ou dans un paquet de Bonux pour les anciens), c’est-à-dire un truc mental, de ceux qui ont effectivement des heures de conduite réelles (et multidimensionnelles).

Alors quand je dis que nous allons avoir des possibilités de contact supérieures à la normale avec notre Soi Supérieur, cela implique forcément que ça va dégazer dur-dur. Pour ne pas faire trop peur, j’ai utilisé le terme popcorner (c’est-à-dire où un truc recroquevillé sur lui-même qui va se faire exploser grâce à une source de chaleur violente).

En effet, si vous faites cuire le maïs à feu doux et dans l’eau (dans l’émotion vision cœur-égo), vous n’aurez pas des popcorns mais du maïs cuit à manger en salade (celles du mental-égo forcément). Ainsi, pour tout illuminé qui comprend bien les choses, cela veut dire qu’il faut plus s’attendre à voir surgir la merde en nous avec des restructurations mécaniques conséquentes plutôt que la musique “douce nuit” du temps de Noël….

Il est évident que sur le moment, ce n’est pas forcément agréable, mais on reste calme, car on sait qu’après on sera encore plus transparent, plus lumineux, plus enthousiaste, plus branché qu’avant. Ça procède donc plus du décrassage-essorage que du baba-cool qui baigne encore en plein mazoutage de l’égo de 3D.

En résumé, tout le monde recevra sa petite gratification angélique. Pour certains, si ça reste dans l’astral, ça restera provisoire et ils retomberont dans le bourbier jusqu’au prochain coup, et pour les autres si ça a dégazé dur-dur, ça restera définitivement. Ainsi prendre un congé à ces jours spéciaux, ce n’est pas pour forcément se retrouver dans un kamasoutra nirvanesque évanescent, mais plutôt pour pouvoir se faire décrasser à fond sans être emmerdé par des trucs extérieurs.

Ainsi chacun reçoit selon sa foi, la vraie, et non celle que l’on pense avoir. C’est ainsi qu’avec sagesse (et donc précaution) que notre Soi Supérieur vient remuer la tambouille dans la casserole afin de s’assurer que tous les ingrédients de la résurrection seront à point au moment venu. En donnant toute autorité à votre Soi Supérieur, vous donnez toute autorité à la cuisinière qui tient le manche de votre destin.

Moi, je lui fais confiance depuis si longtemps que j’ai dépassé le stade de la soupe en entrée. Je dirais que pour l’instant, elle vous prépare des plats consistants (mes délires), et qu’il semblerait qu’elle va passer au dessert. En effet, je commence à sentir le caramélisé, et peut-être que ça servira à assembler la pièce montée de choux à la crème que vous êtes pour ce mariage de fin d’année.

J’ai pudiquement appelé ça la saison du rassemblement, et c’est vrai que faire un mariage seul ça le fait pas ! Bref, je me suis fait cramer la cervelle ces derniers temps mais c’est pas grave, car comme ça mon mental-égo filera mielleux comme le sucre fondant, pendant que mes émanations intuitives se la fileront à l’anglaise dans la grande cuisine de La Création.

Laurent DUREAU

Article paru à l’origine sur le blog 5D6D le 26 novembre 2012 et réactualisé sur le blog 345D le 11 décembre 2012.

Cet article a été visité 9 237 fois.

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/rencontre-avec-notre-soi-superieur-illusions-et-desillusions/

(1 commentaire)

    • martine on 16 décembre 2012 at 19 h 43 min

    « Alors quand je dis que nous allons avoir des possibilités de contact supérieures à la normale avec notre Soi Supérieur, cela implique forcément que ça va dégazer dur-dur. Pour ne pas faire trop peur, j’ai utilisé le terme popcorner (c’est-à-dire où un truc recroquevillé sur lui-même qui va se faire exploser grâce à une source de chaleur violente). »

    je confirme! :mrgreen: pour dégazer ça dégaze! 😉

Les commentaires sont désactivés.