«

»

Imprimer ce Article

Rappel : Co-Naissance et Co-Création

 cocreationLors de précédents articles, j’ai plusieurs fois abordé la notion que nous sommes des Créateurs à l’image de Celui ou Celle que tous les peuples de la Terre nomment plus ou moins Dieu.

Sans aller dans le détail pour l’instant, il est vrai que la majorité d’entre nous a de fortes difficultés à croire que nous sommes principalement à l’origine de notre propre réalité.

Tout notre environnement, toutes nos religions, toutes nos croyances nous poussent à exprimer notre impuissance devant bien des choses et pourtant, tous les jours, nous essayons à notre niveau de construire quelque chose.

Nous essayons d’avoir des projets car nous avons des espoirs qui nous viennent, souvent quand nous sommes en position délicate pour ne pas dire catastrophique. Quelle différence entre “des espoirs” et “désespoir” ?

Je répondrais que c’est l’histoire d’un espace. Oui cet espace typographique, cet espace blanc qui nous semble inexistant et immatériel mais qui, en définitive, l’est bien quand même !

L’espace, si petit soit-il, est là pour nous rappeler que les opposés, ou les contraires, sont en fait très proches. Cet espace est la distance qui sépare une dimension d’une autre, un plan d’existence d’un autre.

Alors quelle distance il y a-t-il entre l’amour et la peur ? La distance du savoir, la distance d’une information qui fait que, d’un côté, nous allons baisser les bras et que, de l’autre côté, nous allons entreprendre avec enthousiasme et détermination.

Donc, avant de devenir un Créateur, avant de vouloir mettre au monde et être un “Naisseur”, avant d’être un “Faiseur” il nous faut être un “Savant”. Car celui qui ne sait pas ne pourra jamais comprendre puis faire, maîtriser et enseigner.

Vous êtes l’accoucheur de vous-même. Vous êtes celui et celle qui est responsable de votre propre pouvoir de création. Vous êtes celui et celle qui va décider de votre harmonie et de votre épanouissement.

Être soi demande bien quelques compréhensions minimales “de base”. En effet, tant que vous n’aurez pas compris que votre attitude d’aujourd’hui n’est que le conditionnement donné par la société et votre réaction à l’apprentissage vécu depuis votre naissance, vous resterez celui qui pestera contre les éléments extérieurs.

Non seulement cela fera naître en vous de la culpabilité mais surtout fabriquera cette conception que, d’une façon ou d’un autre, vous n’y êtes pour pas grand chose. Cela ne fera que renforcer l’idée que votre destin ne vous appartient pas et que, de toute façon, les dés sont déjà jetés !

Comme de bien entendu, et pour vous faire réagir un peu, je peux vous affirmer que ce conditionnement a été fabriqué de toute pièce par toutes les organisations étatiques, royales et religieuses afin de faire de vous des moutons.

Pendant des millénaires, guerre après guerre, famine après famine, épidémie après épidémie, on a fait croire à nos ancêtres qu’ils n’étaient que des pions à merci sur l’échiquier du bon dieu.

Alors, on nous a planté toutes sortes de conneries dans le crâne qui au fil du temps sont devenues des vérités et surtout des traditions. Écoutez le langage des traditionalistes, de ces conservateurs qui n’ont que la peur du futur et du changement au ventre.

Aucun de nos ancêtres n’a eu la belle vie, aucun d’entre eux n’a pu avoir autant d’opportunité pour s’épanouir car la vie et les conditions n’étaient pas tendres avec eux.

La génération d’aujourd’hui baigne dans des conditions que même moi, avec mon demi-siècle, n’ai jamais vraiment eu. Il y a que 30 ans de cela quand une fille tombait enceinte sans être mariée, quand une femme était divorcée, quand une femme vivait seule et avait quelques amants de passage, c’était assuré qu’elles étaient désignées du doigt comme le mal incarné, comme la déchéance personnalisée.

Point besoin d’aller loin dans le temps pour se rendre compte qu’aujourd’hui on peut s’épanouir comme jamais nos parents et nos ancêtres n’ont pu le faire. Alors que l’on ne me fasse pas rire avec le bon vieux temps.

J’en ai connu une partie et je peux dire qu’il n’était pas bon du tout. Je peux même dire que la souffrance morale, émotionnelle et physique était nettement plus affirmée mais chacun prenait sur soi pour ne pas paraître un faible.

Les hommes serraient les dents pour ne pas pleurer. Les femmes encaissaient sans rien dire toute la violence de leur homme et les enfants n’avaient qu’à marcher droit à coup de trique et de baffes.

Ne parlons pas des règles papales qui disaient que la contraception était interdite, que les plaisirs sexuels étaient diaboliques sans compter les procès pour adultère…

Les gens d’aujourd’hui ont la mémoire courte et pourtant, il n’y a que quelques années que l’on peut maintenant divorcer sans pour cela être en guerre contre celui ou celle que l’on a aimé et qui souvent nous a donné des enfants.

En revenant donc au sujet principal de cet article, la première de toutes les choses que vous devez savoir est que l’espace qui sépare un être libre d’un mouton est très faible. Il est de l’ordre d’une prise de conscience.

Et cette prise de conscience ne peut provenir que de l’information. Cette dernière ne peut provenir que de 2 sources possibles : de l’extérieur de vous ou de l’intérieur de vous. C’est tout !

Ce qui provient de l’extérieur de vous cherchera toujours à vous manipuler, par contre, celle qui provient de l’intérieur cherchera toujours à vous prévenir. Alors laquelle choisir ? En laquelle faut-il avoir confiance ?

Vous avez déjà la réponse en vous et vous savez pertinemment que c’est celle qui provient de l’intérieur de vous qui devrait normalement avoir le dernier mot. Appelée généralement “petite voix”, votre corps, votre âme ou votre esprit vous parle quand ce n’est pas les 3 à la fois.

Or comment faire pour transformer un être humain, un être possédant le pouvoir de créer sa réalité, en un mouton qui bêle sur commande et qui détale la peur au ventre au moindre événement suspect ?

C’est très simple ! Il suffit d’injecter en lui le doute sur ce qu’il est et ce qu’il peut faire. Ce doute, comme la pluie, formera au fil du temps un petit ruisseau qui plus tard avec le gel de l’esprit logique et cartésien fera éclater votre identité en tant que Dieu incarné.

L’érosion du doute provient principalement de l’extérieur. Alors tout est fait pour que les infos du 20h vous conditionnent tout comme les pubs, les émissions en tous genres voire abrutissantes et avilissantes.

Vous êtes le co-créateur de votre réalité en acceptant tout simplement tout cela et en vous disant que c’est normal d’être normal. Il est normal d’être malade. Il est normal d’être exploité car il est normal de travailler dur pour gagner des clopinettes. Tant de choses sont normales qu’il est anormal de vouloir faire différemment.

La Connaissance n’est pas le savoir mais le savoir permet d’expérimenter et donc d’avoir de la connaissance grâce à cette expérimentation. La Connaissance, c’est être enceinte après avoir reçu l’insémination du savoir.

L’insémination n’est pas l’expérience de la grossesse et encore moins celle de l’accouchement. Être un co-créateur, c’est tout simplement être celui qui fait et qui construit la vie qui est en lui.

Pensez-vous qu’en lisant le journal local vous allez pouvoir devenir quelqu’un d’anormal et d’assez différent pour faire avancer le monde grâce à votre unicité, à votre épanouissement et à votre capacité à voir la sagesse en toute chose?

Dans le journal local, il n’y a que les décès, les vols, les viols, les pubs et les quelques réunions d’associations locales de pétanque, de vélo,… avec quelques infos sur ce qui se passe en dehors de la commune.

Si le noir est une couleur pour l’imprimeur, on sent bien que le papier journal n’est pas vraiment blanc. Il est d’une grisaille, d’une pâleur qui n’annonce rien de vraiment bon.

L’information est lumière par opposition au manque d’information qui est pénombre et donc génératrice de peurs et d’angoisses. Ce qui est mis à la lumière, enrichit et élève alors que ce qui est mis dans l’ombre fait totalement l’opposé.

Alors si vous voulez briller, si vous voulez être lumineux, il vous faut aller chercher la lumière qui est en vous. Votre étincelle d’Esprit est la lumière alors que votre âme est la joie, cette porteuse d’espoir qui vous fait agir dans la matière.

La pensée est donc à l’origine de tout. Quand elle est lumineuse alors l’âme s’éveille et le corps glousse. Par contre quand la pensée est noire, l’âme l’est aussi et le corps trinque comme un corbillard.

La maladie (le mal a dit) n’est que la conséquence de vos pensées primordiales. En regardant la TV qui vous rabâche qu’il y a une épidémie de quelque chose, vous ne faites que donner de l ‘énergie à ces virus et microbes en disant “Viens vers moi car dans l’attention que je te porte, je te donne l’énergie de venir à moi et de copuler avec moi”.

Je sais, c’est dur à accepter mais allez bien écouter votre petite voix et vous saurez instinctivement que c’est vrai.

En ne portant pas attention à quelque chose, cette dernière ne peut exister dans votre réalité et n’y viendra donc pas.

Si les yogis enseignent la maîtrise du corps, il y a des maîtres qui enseignent la maîtrise de la pensée. En voulant le faire seul de votre côté et sans aucune assistance, vous serez obligatoirement voué à l’échec.

On ne peut seul affronter des millénaires de conditionnement mais par l’entraide entre individu, une nouvelle fréquence peut naître en vous. Si un pour mille des grains de sable sur la plage devenait bleu, la plage commencerait à changer de couleur.

Ce qui entraînerait d’autres grains de sable à se poser la question de quelle couleur ils sont ou, au pire, ils essaieront de devenir bleu. Chacun d’entre nous est un grain de sable mais avec la puissance de l’étincelle divine qui est en nous.

Mais pour commencer il faut avoir accès à l’information pour savoir pour ensuite comprendre.

Quand on cherche on trouve, et quand on ne trouve pas on cherche une excuse…

Votre vie sera celle que vous déciderez de faire mais attention… Ce n’est pas votre mental qui décide car, lui, il est tellement conditionné qu’il vous tournera en bourrique à la moindre occasion.

Écoutez plutôt ce que vous disent votre coeur et vos ressentis car votre âme ne pourra jamais être conditionnée par la pensée et donc par les manipulations. Elle vit dans une autre dimension appelé émotion.

Votre pensée conditionne l’apparition des émotions que vous ressentirez positives, négatives, constructives ou destructives. Vos émotions ne sont que des indicateurs.

Choisir entre l’épanouissement ou la frustration est de votre choix, de votre ressort et n’appartient pas aux évènements extérieurs.

En prenant conscience de vos pensées, du comment elles se sont présentées à vous, vous pourrez alors choisir si cela vous affecte ou pas. Si cela semble bon alors acceptez-la et voyez comme votre âme y réagit.

Si c’est de la joie, vous êtes sur la bonne route, si c’est de la peine alors allez regarder ce qui a provoqué cela et régularisez la situation. Être en paix veut simplement dire que vous avez le contrôle de l’effet des pensées sur vous.

C’est un grand pas car c’est celui qui dit que vous avez pris conscience de votre propre pouvoir. Alors fini de remettre sa santé dans les mains des sorciers “blancs”, fini d’être avili émotionnellement par des sorciers religieux habillés de noir et fini d’être sous la coupe des juristes eux aussi habillé de noir et haut perché dans leur tribunaux ou instances de pouvoir “humains”.

Tous se prennent pour Dieu et veulent jouer à votre place. Ne leur donnez aucun pouvoir en reprenant le vôtre sur vous-même. Nul besoin d’intermédiaire pour vous dire ce que vous avez à faire car vous avez déjà tout en vous.

Accoucher de vous-même est la plus grande création que vous pouvez faire dans votre vie alors n’y allez pas par de la “saupoudrette”. Votre intention et votre détermination seront suffisantes pour arriver à vos fins.

Tout ne sera pas facile mais vous avez avec vous toute la créativité dont vous pouvez faire preuve. Pensez-vous que le bon dieu a créé toute la Création en regardant un programme TV quelconque ?

La créativité est l’essence même de tout ce qui existe alors ne soyez pas en reste et faites de votre mieux pour démontrer que vous aussi vous êtes un être de la Création. Les moutons ne servent qu’à fabriquer des pulls et à être bouffés en méchouis…

Laurent DUREAU

Article paru à l’origine sur le blog Booster Votre Influence le 26 janvier 2009 et réactualisé sur le blog 345D le 7 juin 2012.

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/rappel-co-naissance-et-co-creation/

(2 commentaires)

  1. oh ho

    bonjour Laurent

    comme c’est vrai tout cela, comme je voudrai faire tout sauter pour tout changer ds ma vie,ma petite voix, me dit bien tt cela, mais que d’obstacles à franchir, de peur, bien sur, des autres, de leur (non compréhension à tout cela) mettant des énormes bâtons ds les roues, des menaces, et j’en passe….comment ma petite âme pourrait parvenir à accoucher d’un choix de vie libre, ou allez puiser cette force, comment soulever cette montagne? cher ami Laurent, existe t il une aide quelconque ? quelque part? doit on obligatoirement sois meme enclencher la démarche de tout faire basculer ?
    a ce jour, mon travail ne m’interesse plus, ma vie de couple, de me corrresond plus, le lieu ou j’habite me déplait de plus en plus, je demande que çà de tout pouvoir changer, je suis proche de la retraite et pourtant je m’imagine pas pouvoir continuer ainsi, me résigner? Mon Dieu, je le veux pas, mais, oui mais! comment y arriver Laurent, je sais bien que cela parait énorme par ce que je vois ainsi, j’ai bien changé déjà ma façon de voir les choses, et celles qui m’apparaissaient compliquées, sont en faites bien petites, et ss gravité…. grâce à tes écrits, j’ai réalisé bien des choses, compris bien des choses, et tu es une énorme bouffée d’air, je dirai une tornade d’air pur… que peux tu me conseiller mon Ami, affectueusement
    ho oh

    1. Laurent

      Ne te pose pas de questions si les choses sont possibles ou pas car ce n’est que projection du mental-égo afin de te décourager et continuer de maintenir son emprise sur ton âme.

      Suis tout bonnement les choses et tout se mettra en place avec fluidité et c’est alors que tu verras qu’il n’y avait aucun obstacle sinon les propres peurs projetées de ton mental-égo. Alors avance en toute sérénité et les miracles se produiront au même rythme que la vie est en soi un miracle sur patte… 😀

Les commentaires sont désactivés.

«

»