«

»

Imprimer ce Article

Qu’est-ce qui différencie l’Ame de l’Esprit ? (2)

 pardonNous avons vu lors du précédent article, les différences fondamentales entre l’Âme et l’Esprit. Maintenant, je vous suggère de regarder ça sous un angle moins conceptuel mais plutôt sous l’angle pratique du quotidien.

Beaucoup de nos dictons et de nos expressions font l’amalgame entre l’esprit et la pensée, l’esprit et le cérébral alors que l’âme relèverait plutôt du coeur, des sentiments et des émotions. Alors, let’s go pour faire le tri !

Pour cela rappelons que l’Esprit est la source de tout, aussi bien de l’âme que de toute la Création. Ces derniers ne sont qu’une concrétisation de ce qu’il est mais ne sont pas ce qu’il est !

Alors pour faire comprendre aux hommes la différence entre l’esprit, la matière et ce que nous appelons la Vie, les initiés (c’est-à-dire ceux qui ont réussi à garder le contact avec les autres mondes de conscience) ont dû écorner un peu la vérité.

Le Ciel, inatteignable et imprévisible, fût donc désigné comme l’Esprit, le Dieu vivant qui nous surveille en permanence et associé aux énergies masculines. Tandis que la Terre représentait la matière, la Vie et les énergies féminines.

Et puis pour s’assurer que les deux dialoguaient, on a parlé d’âme associée à l’amour, aux émotions et à l’eau. En effet, l’eau est le seul élément qui transite entre les deux mondes grâce au Dieu Soleil, le représentant ultime de l’Esprit.

Bref, avec tout cela, on a pu traverser des siècles et des millénaires en faisant des offrandes aux Dieux et puis de dire en passant que les Dieux avaient aussi des émotions d’où leurs colères et la croyance que le ciel allait nous tomber sur la tête, etc.

Donc, au quotidien, nous sommes martelés de croyances qui se fondent sur des préceptes cromagnesques peintes de belles histoires comme celles des prophètes qui n’essayèrent que de corriger un peu les points de vue en attendant la mort violente que le peuple allait avoir à leur égard.

Point besoin de faire de détails sur les méthodes employées pour Jean-Baptiste, Jésus et bien d’autres. D’abord le sang puis ensuite la réflexion pour probablement finir en modèle à suivre quitte à faire de la boucherie ensuite pour dire que l’on a raison.

Ce qu’il y a de surprenant dans l’homme, c’est sa capacité à se contredire partout tout en restant persuadé qu’il a raison, que sa pensée n’est aucunement pollué par des croyances absurdes et idiotes et qu’il est libre dans sa tête.

Et puis, quant aux émotions, il ne clame rien du tout car il sait qu’il est un jouet entre leurs mains. Là, peu de gens clament qu’ils en ont la maîtrise et même mieux car on a droit bien des fois à des circonstances atténuantes surtout si l’autre vous a trompé !

Bref, en revenant au sujet de cet article, il faut comprendre que pour expérimenter la Vie sur Terre, il est impératif que la partie d’âme qui s’incarne dans l’habitacle humain perde la mémoire de ses origines et de ses expériences passées afin de pouvoir vivre pleinement son nouveau rôle dans ce nouveau corps.

C’est comme un acteur qui rentre sur la scène, il est Scarlett et non plus Philibert Dupont qui a 3 gosses, des arriérés d’impôts, une mégère à la maison, sa sciatique qui lui fait mal, une amourette avec la serveuse du café tout en étant catholique fervent mais pas pratiquant.

Il y a donc un bout d’âme en nous qui se manifeste pendant que nous avons les yeux ouverts (conscience de veille) pendant que la chef continue à vaquer dans l’autre monde. C’est seulement quand nous dormons (et que nous rentrons en conscience de rêve) que l’âme locale vient rendre des comptes à sa supérieure.

Tous les scientifiques l’affirment en démontrant que notre cerveau continue à bosser et à causer alors que nous dormons comme une pierre tombale. C’est un peu comme un ordinateur qui fait les tâches de fond la nuit afin que le lendemain vous puissiez voir votre nouveau solde de compte bancaire à jour.

Donc chaque matin quand vous vous levez, les compteurs ont été remis à zéro. C’est aussi la raison pour laquelle si vous empêchez quelqu’un de dormir, il devient fou même s’il est tranquillement allongé sur un lit et qu’il ne fournit aucun effort physique.

L’âme est donc cette espèce d’enregistreur d’émotions qui va régulièrement rendre des comptes à sa chef et prendre au passage les nouveaux ordres du jour. En écoutant votre petite voix, vous ne faites qu’aller lire le tableau des choses à vivre !

Par contre l’Esprit ne fonctionne pas du tout de cette manière. Il voit les choses différemment car son objectif est d’expérimenter dans la matière en offrant le meilleur véhicule qui soit. Il a donc construit une machinerie adaptée.

Le corps physique n’est qu’après tout des atomes, des molécules, des cellules, des organes qui sont assemblés au même titre que des pièces détachées d’automobile pour fabriquer une voiture. D’ailleurs notre médecine ne voit que cela et ne se cantonne qu’à cela.

Pour un toubib vous n’êtes qu’une voiture humaine à entretenir et réparer. Puis pour des raisons humaines, il vous parle mais tout compte fait même si vous exprimez votre souffrance, l’acharnement thérapeutique reste son crédo. Vous n’avez pas de droit sur votre vie physique car le système veille au grain. Seul le suicide pourra vous donner raison…

Bref l’Esprit a donc implanté en nous un récepteur qui peut capter les ordres “d’en haut “ tout en étant connecté à chaque cellule de votre corps. Cet appareil s’appelle le système nerveux et il est construit sur le principe de l’arbre.

En effet, l’arbre communique avec le ciel et la terre. Par ses racines ancrées dans le sol, dans la non-lumière, il est au contact de la matière tout en baignant par ces racines extérieures (appelées branches) dans l’élément air (le Ciel) où il reçoit bien l’esprit du Soleil.

En clair, les nerfs sont nos racines reliées à la Terre (la matière), la moelle épinière est le tronc tandis que notre cerveau correspond aux branches et feuilles qui captent les émissions du Soleil afin d’en faire une photosynthèse appelée “pensée”.

Pausez un moment et visualisez correctement cette image et vous comprendrez aisément que la nature est vraiment notre propre miroir. Avant de devenir homme nous avons été animal mais avant de devenir animal nous avions été végétal.

Comprenez bien que l’évolution en conscience se construit toujours par rapport aux expérimentations passées. Tout ce qui pourrait se comprendre au niveau de l’âme est identique au niveau de la matière.

Le résultat est que l’esprit peut ainsi prendre conscience de ce qu’il est véritablement. Et cela n’était-il pas sa préoccupation majeure et son idée première qui fût la création de sa propre Création ?

C’est aussi, physiquement, la raison pour laquelle le cerveau est insensible et qu’on peut le trifouiller chirurgicalement parlant. Il n’a pas de nerfs car il est relié à un autre monde. On imagine ce que donne une lobotomie d’un point de vue spirituel car c’est l’équivalent de se faire tailler les branches tout en sachant qu’elles ne repousseront pas !

La pensée est donc justement associée à l’esprit car elle en est l’interaction physique. On comprend donc mieux pourquoi on situe l’esprit dans la tête et que l’on pense que la tête est supérieure au reste du corps. Ce sont les énergies masculines qui sont honorées.

Elles sont honorées par leur capacité à appréhender conceptuellement les phénomènes qui nous entourent. C’est effectivement ce qui apparemment donne à l’homme cette supériorité qu’il utilise malheureusement très mal.

Mais à l’image de l’âme qui a une partie en bas dans le corps et une partie en haut dans l’au-delà, il en est de même pour l’Esprit. Il y a une partie qui joue le rôle de chef tandis qu’une autre se doit d’être le serviteur.

Celui qui a le rôle de chef s’appelle le corps spirituel tandis que l’autre est le corps mental. Le premier correspond à votre éthique et aux valeurs qui conduisent votre vie tandis que l’autre est votre mental avec la personnalité associée.

L’ensemble de ces deux corps de l’esprit s’appelle l’ego. En clair votre ego est composé d’un chef représentant le Ciel et les valeurs divines et d’un serviteur qui oeuvre sur Terre dans la matière pour mettre en pratique ce que l’âme lui dit de faire.

Donc notre âme agit en plein accord avec l’Esprit afin de vivre l’émotion d’une manière saine et pour le bien de tous. Le seul petit problème c’est que cela ne se déroule pas complètement comme cela sinon on serait déjà conscient que nous sommes en plein paradis de paix, d’amour et de fraternité.

Ce qui fait dérailler l’affaire, c’est que notre mental qui devrait être au service de l’âme ne l’entend pas du tout de cette façon. En effet, a contrario de l’âme, il n’est pas immortel puisqu’il est associé au corps physique.

Or le corps physique naît un jour et donc mourra un autre jour que nous espérons le plus lointain possible. Donc notre mental affublé de sa personnalité (tous les coups durs qu’il n’a pas vraiment digérés) va essayer de vivre sa vie comme il l’entend.

Il va vouloir “paraître” au lieu d’être. Il va vouloir se construire une image, un destin et tout ce qui lui passera par les neurones. Et ses neurones ne verront que ce qu’il peut voir, comprendre de lui-même ou écouter. Il est donc totalement manipulable à ce niveau par les musiques qu’il entend, les films qu’il voit, les pubs, etc., etc.

Un ego à 90% rempli par la personnalité et à 10% par les valeurs divines va avoir beaucoup de problèmes devant lui. Ce fameux corps spirituel (n’ayant aucune relation directe avec les religions) se développera par l’expérience et l’écoute véritable.

Il est connu plutôt sous le nom de sagesse. La sagesse est l’émanation de règles de comportement qui prennent en compte beaucoup plus les conséquences de ses actes et pensées sur le bien des autres et de la Création.

Quand un individu manque de sagesse, c’est que tout simplement il se la joue solo en se foutant de la répercussion de ses actes sur autrui. Ce manque de sagesse est donc naturellement associé à la jeunesse qui fonce d’abord et qui réfléchit ensuite.

Mais comme, bien sûr, il existe tout en ce monde, la fausse sagesse sévit dans le rang des croyances. Il faut donc savoir discerner le vrai du faux dans tous les domaines. La seule parade qui existe à ce foutoir est d’utiliser parallèlement la tête et le coeur dans sa version “ciel”.

Si vous corrélez le ressenti avec la petite voix, vos chances de vous faire avoir sont très faibles voire inexistantes. Par contre si vous y allez du mental avec vos émotions alors sachez que les chances d’emmerdes sont maximales.

C’est dit simplement, ( et d’une manière courte comme il se doit) voici la différence pratique entre une vie bien remplie de bonheur d’avec celle remplie de soucis en tous genres.

Laurent DUREAU

Article paru à l’origine sur le blog Booster Votre Influence le 12 décembre 2008 et réactualisé sur le blog 345D le 5 juin 2012.

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/quest-ce-qui-differencie-lame-de-lesprit-2/

«

»