«

»

Imprimer ce Article

Que la joie soit avec vous ! (1)

 lot25Après quelques articles sur la paix intérieure, il me semble presque obligatoire de parler du stade suivant. En effet, autant la paix de l’esprit (la sagesse) est la plateforme nécessaire pour acquérir la paix du coeur (la compassion), il s’avère que cette dernière est le terreau rêvé pour faire pousser la joie.

En effet, la compassion se développe à partir de vous-même, car c’est la quantité d’amour que vous avez pour vous-même. Plus cette quantité sera grande, et plus votre amour et compréhension pour autrui se développeront.

Armé d’une certaine compréhension du monde par la sagesse, vous arriverez à mieux comprendre et ressentir les hommes par votre coeur, votre compassion. Cela aidant, vous vous surprendrez de plus en plus à chantonner, à être joyeux et bon enfant.

Dès le matin, vous sentirez que la journée va être belle et riche de plein d’expériences enrichissantes. Vous vous sentez léger comme l’air, comme insouciant, mais en même temps très conscient de tout ce qui se passe.

Vous êtes tout simplement heureux. Heureux d’être ce que vous êtes, ici et maintenant, prêt à absorber avec amour et tendresse tout évènement qui surviendra autour de vous. Votre ouverture au nouveau, ou mieux au ressenti du nouveau dans les actes habituels, vous revigoreront au point d’avoir le sourire accroché aux lèvres pendant toute la journée !

En ces jours de bonheur, vous appréciez la vie pour ce qu’elle est : un cadeau des dieux, de la vie qui vous tend les bras. Vous vous sentez comme dans un état d’émerveillementle moindre détail se révèle à vous avec force et magnificence. C’est si beau et si miraculeux que vous vous surprenez à remercier toutes et tous avec une profonde sincérité.

Vous aimeriez que cela soit tous les jours, mais la grisaille et les soucis obscurcissent régulièrement votre écran. Des fois un simple reset est suffisant pour tout recadrer, une simple pause aux toilettes, une sieste, une méditation dont vous avez le secret, etc.

Tout est bon pour se rebrancher au monde, mais pour cela il faut d’abord se rebrancher à soi. Et pour ce faire, il faut aller là où tout est calme, là où personne ne peut vous atteindre, là où règne cette paix si enveloppante, là où jaillit cet amour que vous aimeriez offrir au monde entier.

Il faut faire que votre attention se place au centre de vous-même, où vous pourrez regarder tout ce qui gravite autour de vous. Et immobile au centre, tout se stabilise car de nouveau vous comprendrez ce qui se passe et saurez réévaluer les priorités et les importances.

Placé dans cet état qui ne supporte aucune interaction avec l’extérieur pendant quelques instants, vous saurez dans quelle direction il vous faudra aller pour continuer votre chemin avec un maximum de sagesse, de joie et de bonne humeur.

Le cadeau en retour sera que plus vous saurez vous recentrer sur vous-même, et donc sur toutes les valeurs éthiques qui vous animent, plus les gens viendront naturellement vers vous pour chercher aide, conseil ou avis, quand ce n’est pas tout simplement la paix elle-même.

Cette force tranquille augmentera naturellement votre charisme mais ce dernier sera considérablement augmenté quand la joie, telle des éclairs, transpercera votre magnétisme.

La joie, contrairement à ce que l’on pourrait penser, n’est pas seulement quelque chose qui vous tombe dessus n’importe quand. Elle est ,au même titre que la sagesse, un muscle qui se travaille.

Par l’amour et l’acceptation de votre véritable être intérieur, la joie sera comme un lotus qui s’épanouira dans l’océan de votre paix intérieure. Le nombre de fleurs s’agrandira au fur et à mesure que vous cultiverez l’appréciation de ce que vous êtes.

Chaque chose que vous n’aimez pas en vous-même sera le terreau pour une plantation qui s’épanouira. Vous découvrirez que ce qui vous parait sale et négatif en vous-même n’était que les prémisses pour faire sortir la lumière.

Alors sans vous prendre la tête, soyez un cultivateur de votre jachère intérieure. Vous avez tout le temps devant vous mais vous vous devez quand même d’agir. Hâte-toi lentement est un dicton connu mais bien trop peu compris.

Ainsi par vos pensées élevées par rapport à vous-même, à vos potentiels, vous aiderez naturellement les autres à s’accepter pour ce qu’ils sont. Le jugement fera parti de votre passé car vous saurez que tout bouge et que tout le monde possède un jardin extraordinaire où la joie peut naître.

Et puis vous le savez bien, quand on est en joie tout devient possible. Même ce que nous pensions infaisable ou irréalisable s’est réalisé facilement comme par magie. La joie est l’énergie qui renverse les montagnes car elle est comme le vent : elle rend léger ce qui paraissait lourd.

Par votre état d’être, vous vous transformez vite et surtout vous aiderez naturellement et sans effort tous les autres à s’alléger, d’abord, dans un premier temps, en ôtant votre lourdeur et puis dans un second temps en soufflant dans leur voile afin de les alléger de la charge qu’ils portent en eux-mêmes.

Vous ne porterez pas la charge pour eux, mais vous leur insufflerez ce surplus d’énergie qui leur permettra de vaincre cette inertie au changement. Et, croyez-moi, ils s’en rappelleront pour l’éternité car la joie est la musique de l’âme.

Laurent DUREAU

Article paru à l’origine sur le blog Booster Votre Influence le 11 juin 2007 et réactualisé sur le blog 345D le 7 mai 2012.

 

     Enregistrement en mp3 à télécharger

 

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/que-la-joie-soit-avec-vous-1/

«

»