Quand l’énergie s’offre à nous

 yinyangPour faire suite aux énergies du corps humain, allons un peu plus en avant pour comprendre que nous sommes une fusée à 3 étages (Corps – Âme – Esprit) animée par une dualité omniprésente.

Comprendre le corps humain et son fonctionnement énergétique requiert d’aller un peu plus loin que les pièces détachées offertes par la médecine officielle. Par son aveuglement lié à la matière, le scientifique passe à côté de la plaque tout en y perdant son âme puisqu’il ne peut la voir …

Bref, sans attendre que ce dernier s’illumine de l’intérieur en comprenant sa propre biochimie, je vous propose de faire un récapitulatif de tout ce qui se trouve un peu dispersé sur mon blog.

Une petite révision des fondamentaux ne fait jamais de mal et permet même de mieux placer les incompréhensions qui auraient pu naître suite à mes explications pas forcément toujours claires, car il est difficile d’enseigner sans savoir à minima le background du lecteur.

yogi1

Sur la partie gauche, nous avons une demoiselle avec tous ses beaux chakras bien lumineux. Au centre, nous retrouvons les 6 lignes de l’hexagramme qui sont en correspondance avec chaque chakra. Puis à droite, la fameuse fusée à 3 étages avec leur dualité respective et l’élément associé.

Le Corps avec ses 2 premiers chakras concentre tout ce qui touche à la matière lourde (intestin et appareil reproductif). C’est, par excellence, l’usine qui baigne vraiment dans la densité, où l’amour physique relève de l’instinct et où l’amour maternel se décline aussi dans les affinités du clan, de la famille, du groupe.

L’âme est le second étage et il est clair qu’elle représente l’homme dans son expérimentation divine dans la matière. L’élément eau circule bien entre le Ciel et la Terre à travers l’amour émotion et l’amour sentiment.

Le chakra 3, celui du pouvoir dans la matière appelé “monsieur ego”, est surplombé par celui du coeur, du partage et de l’amour inconditionnel. Au milieu, j’ai représenté la ligne médiane qui correspond physiquement au diaphragme.

L’esprit, émanation du Ciel et 3ème étage, s’exprime à travers l’élément air. Le chakra 5 (la gorge) exprimera sa caresse via la voix (je sais, il y a encore beaucoup de progrès à faire) quand le chakra 6 (le 3ème oeil) lui permettra de dépasser ses propres illusions.

C’est là que se “forment” les pensées qui sont comme le vent qui secoue nos neurones. De la puissance du vent et de son contrôle, les émotions sauront être domestiquées (l’eau, les nuages) afin qu’elles arrosent avec amour la Terre.

Je sais, c’est poétique et plein d’utopie, mais cela n’empêche que c’est vrai et qu’il faut vraiment être “bouché à l’émeri” pour croire que nous ne sommes qu’une machine sans but, sans objectif, juste capable de souffrir et de détruire tout ce qui l’entoure.

Puis, sur le côté gauche des lignes de l’hexagramme, j’ai représenté les résonances que j’ai décrites dans mon précédent article. L’amour physique est bien la fondation pour que l’amour maternel entre en action pour enfin toucher l’amour émotion. Tout comme l’amour sentiment est la fondation de l’amour caresse et de l’amour énergie.

La ligne 2 (l’amour maternel) possède lui aussi une résonance avec l’amour caresse en ligne 5. L’un démontre une caresse physique, alors que l’autre est une caresse de l’âme. Les 2 sont vraiment au diapason.

Idem pour la ligne 3 (l’amour émotion) qui opère sur le plan physique dans l’âme tandis que l’amour énergie opère la même opération dans le plan de l’Esprit. Croyez-moi, quand on a compris mais surtout joué avec l’amour énergie, les autres formes d’amour s’améliorent très très vite.

Bref, voilà pour le petit récapitulatif avant d’aborder le second point qui correspond à l’interprétation de ces énergies par nos frères les Chinois dans la science du I Ching.

IChing2 Cette figure représente graphiquement les énergies sous forme de symboles constitués par 3 barres représentant la fusée à trois étages.

Reportez-vous à l’article “Restez centrés” qui décrit le phénomène de la dualité dans les 3 dimensions.

Chacune de ces dimensions correspondant bien évidemment à chaque étage de la fusée comme par hasard…

En se positionnant à chaque sommet du cube aplati, on peut voir qu’il existe 8 trigrammes ayant chacun leur nom par rapport à un phénomène physique.

Le Ciel correspond aux 3 éléments “masculins” Yang, alors que la Terre est celle qui reçoit tout à travers ses 3 éléments Yin qui sont féminins. L’Esprit est là dans sa toute-puissance pour ensemencer la Terre totalement femme…

L’eau, par exemple, est l’élément yang de l’âme situé entre le yin de la Terre et du Ciel. Elle est là pour vivre ce qu’elle a à vivre, coincée entre ce qui va lui tomber dessus (le destin, le karma) et l’expérimentation réelle physiquement parlant.

Son opposé, l’élément feu, est la partie mangeuse de l’âme (la Vie) qui se trouve entre les 2 éléments masculins de la Terre et du Ciel. On comprend donc pourquoi l’eau peut éteindre le feu, car elle possède l’élément Yang central qui prédominera sur son élément féminin.

L’eau du lac, reçue du Ciel, ne peut pénétrer la Terre ni vraiment décider de son sort. Elle reste donc en surface et ne peut que glisser dessus. Son opposé, la montagne, ne peut pas bouger mais elle reçoit l’eau et peut la communiquer à la terre.

Enfin, le tonnerre est la représentation du Ciel qui vient féconder la Terre sans pour cela interférer avec l’âme. Néanmoins, quand il y a du tonnerre, il y a toujours de l’eau en mouvement dans sa nature féminine.

Par souci d’équilibrage, le vent peut dissoudre le tonnerre car il peut maîtriser les forces du Ciel et de l’eau en mouvement. Bref, comme vous le voyez, on est loin du divinatoire.

Le I Ching est l’art de comprendre les énergies et leurs mouvements via des phénomènes physiques que nous pouvons bien comprendre, car visibles à nos yeux et à nos sens.

Partant de ces 8 éléments de base, il est alors possible de les dupliquer, à l’image du système des chakras dont les 3 premiers sont bien en résonance avec les 3 suivants.

En clair, cela donne donc 8 éléments pouvant prendre 8 combinaisons chacun, soit un total de 64 combinaisons possibles. Chacune de ces combinaisons correspond à une qualité précise.

C’est un peu du style d’une note de musique qui correspond à une vibration sonore. Quelle différence entre un sol et un la ? Juste une fréquence différente mais pas n’importe laquelle.

Il en est de même pour chaque hexagramme (2 trigrammes superposés). Chacun a un nom et correspond à une configuration énergétique précise. Donc, quand quelqu’un a une décision à prendre, il se trouve dans un état énergétique spécifique.

Il lui suffit donc de lancer 3 pièces plusieurs fois de suite pour mesurer son état énergétique (inconscient) et ainsi, avoir une réponse à sa demande. C’est en cela que les Chinois considèrent le I Ching comme une source de divination.

En effet, le I Ching vous permet de prendre conscience de comment votre système énergétique réagit à votre problématique. C’est donc une petite voix bien pratique quand vous êtes en plein brouillard décisionnel.

Il est clair que pour un occidental qui décide tout avec sa tête, la méthode peut sembler bizarre et irrationnelle mais cela ne l’empêche pas d’être une solution souvent fiable, sinon pourquoi un bon milliard d’individus s’y adonnent !

Bref, cet article n’est pas là pour discourir sur les croyances de chacun, mais cela démontre bien qu’il y a toujours des éléments de vérité dans n’importe quoi qui arrive à traverser les âges mais à la seule condition de savoir séparer le blé de l’ivraie.

Maintenant cela étant dit, arrivons à ce que je voulais vous dire à propos de l’énergie et de l’amour. Ce serait vraiment un pléonasme de dire que les deux sont liés au point même de décréter votre santé et votre bonheur.

Voyons donc les différents cas qui se présentent à nous, et là je suis très sérieux car il vous faut vraiment comprendre cela.

1 – Yin – Yin
c’est le cas où les deux partenaires sont ouverts pour recevoir mais personne ne donne car il n’y a pas d’élément Yang. Dans ce cas, chacun est en attente mais ne fait rien pour qu’il se passe quelque chose. En clair, passez votre chemin en allant trouver une autre situation.

2 – Yin – Yang
Là, c’est déjà beaucoup mieux car les polarités sont complémentaires mais c’est une situation défavorable, car l’un des partenaires veut prendre (car vide) et l’autre accepte d’être pris. C’est une situation qui semble équilibrée mais qui ne l’est pas du tout.

En effet, pour prendre un cas très concret, l’homme veut madame et il prend madame. Mais comme madame a signé un contrat de mariage, elle le laisse faire en se disant que c’est mieux que de se faire bastonner si elle résiste.

Le Yin se plie donc au Yang afin d’échapper à pire ! Des fois, monsieur aime bien que madame lui rende la pareille car cela, au lieu de lui faire comprendre la situation, renforce son ego en se disant qu’il est irrésistible….

Bref, ce type de relation, extrêmement courante, s’appelle du viol tout simplement. Et là où il y a viol il y a violence. Il y a celle que l’on voit dehors physiquement, mais il y a aussi celle qui ne se voit pas, dedans.

D’après vous, quelle est celle qui fait le plus de mal à votre santé ? Alors, devant la force physique, mieux vaut  passer à la casserole sans rien dire que se faire bastonner d’abord pour ensuite y passer de toute façon…

Bref, c’est la moins pire des solutions qui s’impose. L’un prend et l’autre accepte car il n’a pas d’autres solutions… Passons donc à quelque chose de plus sympa…

3 – Yang – Yin
Le yang dit “j’ai envie de te donner, alors en veux-tu ou pas ?”. Là, on se trouve dans une situation énergétiquement équilibrée où l’aspect masculin ne s’impose pas à l’aspect féminin.

Si le féminin accepte, alors le masculin est heureux mais, quelque part, il y laisse de l’énergie puisqu’il donne et que l’autre prend sans contrepartie. Il y a donc un transfert d’énergie, et donc une perte.

On comprend donc la loi du nombre dans l’élément masculin et plutôt celui de la rareté dans le féminin. L’un veut beaucoup donner et l’autre pas toujours recevoir. Il faut donc trouver une solution viable qui ne nuise à aucun des deux protagonistes. C’est la dernière solution.

4 – Yang – Yang
A priori, cette solution semble insoluble énergétiquement parlant et pourtant c’est la meilleure. Prenez par exemple l’électricité dans votre maison. Même si vous consommez de l’électricité, en fait, vous ne faites que faire passer des électrons qui, de toute façon, retourneront à leur point d’origine.

EDF vous fait payer un débit, un courant d’électrons, mais n’aime pas du tout que vous en perdiez en route. C’est la raison pour laquelle il y a des disjoncteurs. Ces derniers ont pour objectif de couper la ligne dès qu’un certain seuil d’électrons s’étant présentés à l’entrée ne se retrouve pas à la sortie.

Cela évite d’abord de vous faire électrocuter mais aussi à ne pas faire sauter la génératrice d’EDF qui encaisse assez mal que ses sorties ne soient pas égales à ses rentrées. Difficile peut être à comprendre mais regardons-le maintenant sur le plan humain.

Yang veut dire “je te donne”, donc quand 2 individus se donnent réciproquement, eh bien non seulement aucun d’eux ne perd quoi que ce soit, mais en plus ils gagnent du mouvement d’énergie.

Connu aussi dans le management par la formule win-win, il est important de comprendre qu’en faisant du bien à quelqu’un (quel que soit le type d’amour que vous lui prodiguez) vous vous faites du bien automatiquement.

Donner inconditionnellement, c’est ne rechercher en aucun cas à se faire payer pour que ce que l’on donne. Aucune facturation, mais juste un don désintéressé qui vous reviendra obligatoirement sous une forme ou sous une autre.

En clair, et pour rester terre-à-terre, faites l’amour à votre partenaire sans idée de retour et sans penser à vous, et vous aurez probablement une augmentation du wattage dans l’échange.

Par contre, si vous en sortez fatigué à chaque fois, cela veut dire que vous êtes soit dans le cas 2, soit dans le cas 3. En clair, votre partenaire vous raconte des bobards, soit en vous faisant croire qu’il-elle est d’accord (cas 2), ou soit il-elle ne vous aime pas véritablement car bien qu’il-elle participe, il-elle n’est pas impliqué(e) (cas 3).

Dur dur si on fait un flash-back et que l’on découvre que l’amour que nous pensions avoir n’est pas tout à fait aussi amoureux que cela mais qu’il relève plutôt de l’arrangement réciproque dans le non-dit.

Quand on voit un couple rayonnant cela fait envie, mais au vu de ce que je regarde dans la rue tous les jours, on peut affirmer que nous sommes tous des pilleurs-pilleuses professionnel(le)s d’énergie dans la plus stricte ignorance de nos actes.

C’est seulement quand on perd son partenaire subitement que nos larmes nous font découvrir que nous aurions pu donner encore plus d’amour si on avait été “désintéressé”. Mais c’est trop tard, alors allez-y, foncez et donnez tout ce que vous avez dans le coffre en vérifiant bien que vous n’êtes plus dans le cas 2 et qu’au bout d’un certain temps le cas 3 sera rarissime, au profit bien sûr du cas 4.

Rappelez-vous que vous êtes un être multidimensionnel, alors attaquez sur les 6 types d’amour à la fois et, à la longue, vous verrez ce que veut dire aimer quelqu’un dans votre âme, dans votre corps et pour l’éternité… tout en pétant une forme extraordinaire.

Laurent DUREAU

Article paru à l’origine sur le blog Booster Votre Influence le 14 avril 2009 et réactualisé sur le blog 345D le 24 juillet 2012.

Cet article a été visité 9 435 fois.

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/quand-lenergie-soffre-a-nous/

1 ping

  1. […] des articles datant de très très longtemps, j’avais mentionné la fusée à 3 étages qu’étaient le Corps, l’Âme et l’Esprit. En […]

Les commentaires sont désactivés.