«

»

Imprimer ce Article

Philo, jeux de cartes et jeux d’amour

 jeu1Souvent, par la force de l’habitude, nous utilisons ou faisons des choses sans même rien comprendre ou savoir d’où provient l’origine de ce que nous utilisons. Aujourd’hui, je vais prendre un simple jeu de carte.

En effet, tout le monde peut comprendre que les lames d’un jeu de tarot ont, dans les coulisses du divinatoire, des significations précises mais qu’en est-il du banal jeu de 32 cartes ?

Peut-être penserez-vous que c’est un peu bizarre de parler de cela sur un blog de Développement Personnel, mais je trouve que ces derniers temps, j’ai été un peu trop sérieux. Alors j’en profite pour changer de sujet qui nous ramènera de toute façon à l’essentiel !

Comme on le sait tous, il y a 2 couleurs (rouge et noir) qui sont elles-mêmes subdivisées en 2 : le pique et le trèfle pour le noir et le coeur – carreau pour le rouge. Ensuite vient une sorte de hiérarchie voyant l’As être la plus forte carte suivie du roi, de la reine, du valet puis le 10, 9, 8 et 7.

Cela nous donne donc un jeu de 32 cartes : 2 couleurs x 2 types x 8 cartes pour chaque symbole. Jusque là tout le monde me suit ? Bien, maintenant allons dans le détail mais d’un point de vue philosophique.

Pourquoi l’As est-il la carte la plus forte de toutes ? La réponse est simple. Il correspond à l’Unité et, à ce titre, elle se situe au-dessus de la famille composée du Roi, de la Reine et du Valet. Mais qui sont ces derniers ?

Le roi représente l’Esprit, la reine l’âme alors que la valet est celui du corps. Le corps reste donc bien le valet de la reine et doit obéir à l’esprit. Le corps doit satisfaire madame tandis que monsieur gouverne.

Ensuite viennent les nombres, c’est-à-dire le peuple, la masse, le nombre. Le plus fort est le 10 car il représente le summum du nombre qui est l’adjonction du 1 accolé du zéro. Dit autrement, l’énergie masculine (l’esprit – la droite) est au côté de l’énergie féminine (l’âme – la courbe parfaite – le cercle).

Puis, on va du neuf jusqu’au 7 et pas plus bas. Le 9 représente le soleil (la source du savoir et la chaleur de l’amour) tandis que le 8 représente l’infini des 2 principes masculin et féminin qui se renvoient la balle dans la dualité, alors que le 7 reste la matrice du monde humain.

En clair, et dit autrement, quand nous brassons les cartes, nous ne faisons que voir les relations qu’il y a avec tous ces éléments. Les chiffres représentent le mode de fonctionnement de la densité tandis que les personnages représentent le véhicule qui devra trouver l’Unité.

Là aussi nous retrouvons l’étage matière (les nombres), l’étage humain (la famille = l’âme) et l’étage de l’Esprit (l’As). Ah, ah, vous n’aviez pas vu un banal jeu de 32 cartes vous rappeler l’essentiel. Surprenant, non ?

Eh bien voyons maintenant les couleurs. Il y a le rouge (le feu, la vie, le sang, l’âme, le féminin) et le noir (les cendres, la mort, l’esprit et le masculin).

Cela peut paraître vous choquer que j’énonce cela mais c’est ainsi. Il est connu que les dames, c’est de la braise, de la vie, du feu, du sentiment, de l’émotion et du rassemblement tandis que monsieur, pense, découpe, charcute, étripe, dissèque et pas seulement avec son esprit…

C’est la raison pour laquelle nous allons trouver une subdivision secondaire où le rouge se verra décliné en coeur et en carreau. Le coeur représente le féminin-féminin (que de la rondeur = aucun trait) alors que le carreau c’est un féminin-masculin par sa forme géométrique (aucune courbe = que des traits).

Ce qu’ils ont de plus en commun, c’est qu’ils sont instables. Le coeur est posé sur une pointe et le carreau aussi. Cela peut aussi bien basculer à gauche qu’à droite. Il faut donc du mouvement pour maintenir un équilibre.

Par contre, pour la couleur noire, l’équilibre est de mise car autant le pique que le trèfle possède une base, un appendice, un dard fermement ancré sur lequel vient se rajouter d’autres éléments pleinement en équilibre. Regardez bien !

 jeu2-thumbÉtonnant non, de voir comme cela se complète harmonieusement mais mettons-les maintenant dans une autre configuration afin de mieux cerner le prochain point.

En effet, mis de cette manière, le coeur est au-dessus de tout car il est la principale motivation de notre venue dans l’expérimentation de la matière.

Il se trouve ainsi juste en face des “cendres”, de la poussière de la matière qui est traversée par l’Esprit et cela d’une manière constante et fiable.

La vie est donc en équilibre instable en permanence mais, pour stabiliser le système, le féminin-masculin qu’est le carreau va essayer de s’harmoniser avec le masculin-féminin du trèfle. C’est l’espèce de barre qu’utilise l’équilibriste sur son fil.

En effet, le trèfle est un losange dont les 3 angles ont été remplacé par 3 cercles tout en conservant son pied identique à celui du pique. Or qu’est-ce que le pique sinon un cœur à l’envers qui vient s’empaler sur lui.

Le pique et le cœur sont des miroirs inversés au même titre que le losange se retrouve dupliqué sur l’axe horizontal. Tout ceci n’est point un hasard comme beaucoup pourraient le penser.

Le cœur (si cher aux dames) se retrouve dans la poitrine tandis que le pique en bas décrit assez bien le côté d’une croupe qui reçoit le principe masculin. Le haut étant ce qui attire les hommes (belle poitrine madame…).

Tordu tout cela me direz-vous ? Pas du tout car là où une dame veut vivre une histoire d’amour, l’homme voit d’abord une histoire de fesse. Puis, quand l’homme se féminise par le trèfle, la dame lui oppose le carreau en le demandant en mariage..

Quand l’homme désire mieux comprendre les énergies féminines, il se fait alors choper par une logique masculine de madame qui veut assurer ses arrières. Il y a donc deux solutions possibles, comme il y a 2 axes possibles sur ce graphique.

Soit vous vous la jouez dans la verticalité, l’axe vertical, et vous ne faites que du sexe pour le sexe. En clair, l’un baise l’autre comme il peut en se disant que tant qu’il-elle en profite cela est suffisant mais pas de projet futur…

On comprend mieux alors cette opposition des sexes où la femme se sent objet en pensant que les hommes ne sont que des obsédés. Par expérience, elle n’a pas tout à fait tort !

Vient donc la seconde solution, l’axe horizontal, où la femme et l’homme se retrouvent au même niveau et où chacun va essayer de ne plus voir l’opposé en l’autre mais la complémentarité. Là c’est un autre débat qui commence.

Dans le quotidien, il est rare de n’être que dans un axe car cela serait comme jouer avec la moitié des cartes. On n’est pas tout cœur ou tout pique, il y a aussi le trèfle et le carreau.

Alors si, au début, on recherche les trèfles à 4 feuilles, c’est que l’on sent que l’on va se prendre un carreau. Se faire ramasser à la petite cuillère n’est pas toujours agréable. Il va donc falloir jouer avec toutes les cartes que nous avons en main.

C’est alors que vous commencez à comprendre que ne jouer qu’à la bataille avec les cartes est lassant à la longue car ce n’est qu’un rapport de force. On préfèrera donc se la jouer au poker, au poker menteur ou au strip-poker pour les moins timorés.

C’est alors que vous comprenez qu’une paire est mieux que rien mais qu’un brelan n’est pas mal du tout. Mais au final, tout le monde s’écrase devant un carré, surtout si c’est celui des As.

En interprétant votre jeu de carte avec les informations que je vous ai fournies plus haut, vous découvrirez alors une autre façon de jouer. Vous découvrirez aussi pourquoi monsieur va taper le carton au café du coin avec les copains pendant que vous, mesdames, faites le ménage et tout le reste.

Quand un homme tape le carton avec la cigarette au bec et le verre de rouge/bière à côté, c’est qu’il ne partage plus votre espace de jeu madame. Il préfère la compagnie des hommes car il a perdu l’envie de jouer avec vous. Il préfère le feutre vert au pré…

Je vais donc vous donner la solution afin que votre “homme” revienne taper le carton avec vous. Pour cela, il vous faut réunir les cartes en faisant glisser le trèfle sur le carreau afin d’en faire une magnifique petite lingerie affriolante.

jeu3-thumb Puis regonflez votre cœur à son propos afin de lui démontrer que votre charmante poitrine vaut mieux que toutes les bières de la terre. N’hésitez donc pas de vous servir du bustier des bons sentiments afin de réveiller le pique qui sommeille en lui.

Et puis ensuite battez les cartes au maximum et suscitez en lui l’envie de gagner car, fondamentalement, c’est un guerrier qui a envie de se battre. Certes, il n’a plus 20 ans mais faire des rappels n’est pas interdit.

La vie est un jeu. C’est un jeu d’amour fait d’opposition, de rapprochements et de répulsions temporaires. Madame a besoin de mouvement pour savoir où elle en est (et se sentir en équilibre) alors que monsieur, si l’on ne fait rien, deviendra un pilier stable comme un pilier de bar…

Monsieur a besoin d’être secoué comme un trèfle si madame ne veut pas rester sur le carreau. Allez-y avec cœur et vous aurez le pique de vos rêves. Si besoin est, vous pouvez prendre un jeu de carte plus “photographique” si vous êtes en manque d’idée.

Enfin, encore une fois, à partir d’un rien on peut se rendre compte que même la chose la plus banale peut nous en apprendre beaucoup. Alors devenez des As du pique, du coeur, du trèfle et du carreau et vous aurez toutes les cartes pour un bonheur total.

La vie est amour et l’objectif de l’être humain est de faire que le 2 devienne 1. Jouez donc avec vos cartes au poker, à la bataille, au rami, à la belote ou à tout ce que vous voulez mais prenez vos cartes en main et jouez car c’est ça la vie !

Laurent DUREAU

PS1. Mesdames arrêtez aussi de jouer toute seule en faisant des réussites car cela ne vous réussit pas vraiment. Voyez, les hommes n’y jouent quasiment pas tellement c’est chiant…

PS2. D’après vous, quel est le sexe qui joue le plus avec les cartes du tarot ? La réponse est aucun homme car c’est trop compliqué et ils préfèrent plutôt la belote. Alors mesdames essayez de faire monter les hommes au ciel sans forcément leur faire comprendre ce qui s’y passe.

Pour eux, vous savez c’est vraiment très haut car vous le dites vous-mêmes : ils ne voient qu’en dessous de la ceinture…. C’est normal car c’est vous qui êtes plus proche du Ciel et de la Vie par votre simple constitution physique. Remuez-les sinon ils vont s’enliser dans la boue de leur propre incompréhension, de leur propre misère et de leur propre orgueil si lourd et si mortifère.

Battez le carton de l’extase, de la beauté, de la pureté et de l’amour et je vous promets que votre homme n’aura même plus le temps d’aller boire une cannette tellement il pensera à vous et tellement il sera plein d’amour et de gratitude pour vous.

Article paru à l’origine sur le blog Booster Votre Influence le 10 avril 2009 et réactualisé sur le blog 345D le 12 juillet 2012.

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/philo-jeux-de-cartes-et-jeux-damour/

(5 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Energi63

    Absolument génial!
    C’est incroyablement exact…
    Merci de me faire si bien démarrer la journée.
    Il y a de grandes chances que je la termine par une partie de cartes…

  2. paulette

    bien vu . .amusant et bien construit . vision juste du couple

    pas de chance pour moi j’suis celibataire .

    bonne journee a tous

  3. ninie

    C’est excellent, j’adore cet article 😀

    par contre j’ai pas tout compris.. l’homme a besoin d’etre secoué, oui ça je l’avais remarqué mais tu dis avec le coeur, ok mais c’est difficile de trouver le juste milieu, pas assez ça marche pas, trop et ils se sentent étouffés !! et après on dit que les femmes sont compliquées 💡 😆

    la fin me parle beaucoup, « la beauté, la pureté, l’amour »…, oui… donner tout de moi sans rien attendre et rester attentionnée gentille et douce, quoi qu’il arrive ♥ (enfin… faut pas aller trop loin bien sûr, sinon ♠ ♠ ♠ )

  4. Pierr'Un

    D’abord, il faut VOULOIR/ puis POUVOIR/ puis CROIRE/ Avoir L’AVOIR
    Même si l’on s’efforce / Jamais trop de force
    Ce théorème là, / Fais force de loi
    Il est applicable / A tout but envisageable
    Car la vie est mouvement et, une fois qu’on l’a posé ( son but )
    Il faut aller droit dessus sans s’occuper du superflu ( de rien d’autre que son but )
    Je rejoins Laurent, la vie est un jeu aux multiples cartes qu’il faut bien brasser, pour ne garder, tant que faire se peut, que les meilleures.
    Merci, Laurent à tes facultés d’analyse qui me laissent pantois et, lorsque je pense aux miennes, m’apitoient.

  5. Coton La Brodeuse

    Comme un  » Yi King  » occidental !?;

     » Tirer les Cartes « : Flash dans l’éternel présent d’un état de conscience juste maintenant ???

Les commentaires sont désactivés.

«

»