«

»

Imprimer ce Article

Petits corrigés des écueils courants

whyChacun et chacune a, selon un certain nombre de petites règles basiques, essayé de se sortir de l’instabilité dans laquelle ils ont été mis par l’épreuve-test ou l’examen si vous voulez. Je me suis donc permis de faire une liste de ces fameuses affirmations sur lesquelles ils se sont appuyés pour ne pas être emportés par le courant.

Ce petit corrigé n’est pas un jugement, mais seulement une réflexion à laquelle je vous laisse. En effet, en étant un Esprit en incarnation avec une unicité certaine, chacun verra midi à sa porte. Il n’est donc point besoin de laisser des commentaires parce que vous n’êtes pas d’accord, car je sais combien ça fait mal quand on vous arrache une certitude ou lorsqu’un doute suffisamment puissant vous envahit au point de perdre encore l’équilibre.

Voyons donc ce que j’ai pu relever. “Dieu et les Anges ne jugent pas et n’ont pas besoin de noter qui que ce soit”
C’est en un sens vrai tout en étant discutable, puisque, selon la loi de l’UN, nous sommes tous lui. Dit autrement, en affirmant cela, vous commencez à dire que vous ne vous jugez jamais vous-même ? Hé oui, bien sûr, dans l’au-delà, dans l’autre monde, tout est amour et bisounours, mais cela n’empêche que lorsqu’on vous dit de vous aimer vous-même d’abord, cela sous entend bien que nous sommes bien à l’origine de tous les problèmes (les nôtres mais aussi ceux qui sont à l’extérieur de nous – cocréation oblige).

En effet, Dieu, c’est nous. Les Anges, c’est nous. Les Créateurs cocréateurs, c’est nous. Oui, ça on le sait, alors pourquoi subitement affirmer que ces autres parties de nous-mêmes à l’extérieur de nous (comme par hasard) ne nous notent pas ? Certes, ils ne jugent pas, car cela fait référence à une personnalité de 3D, mais par contre les lois Divines sont très claires à ce sujet.

J’ai écrit un article à ce sujet concernant la justice de Dieu, où en résumé vous avez 3 lois qui sont en actions permanentes et qui garantissent l’équilibre de La Création. D’abord la loi de Gravitation (votre quantité- rayon d’amour), la loi d’attraction (là où vous vous sentez attiré) et enfin la loi de résonance (qui  vous refilera exactement ce qui vibre en vous, c’est-à-dire la fameuse abondance en négatif comme en positif).

Ainsi, je dis bien personne ne va vous juger ou vous noter, puisque de toute façon c’est vous-même qui êtes le Créateur de tout ce qui vous arrive. Ainsi, dire que nous avons tout en nous est une lapalissade des plus banales que tout le monde cite à tout bout de champ, mais dont peu véritablement comprennent la véritable portée.

En clair, en disant qu’untel a tout faux, vous ne faites qu’exprimer votre compréhension de la vie, mais cela ne veut en rien dire que c’est LA vérité. Non, c’est votre vérité et la vôtre. Et puis, si vous sentez que d’autres vibrent à l’unisson, cela n’indique pas que c’est toute la vérité. Cela ne fait que constituer une assemblée (un égrégore) qui, par les lois de gravitation, attraction et résonance, se regroupe.

Il existe donc des regroupements par affinité, comme il existe des Siriens, des Arcturiens, des Pleïadiens et ainsi de suite. En existe-t-il un qui soit supérieur à un autre ? Non. En existe-t-il un qui dit « j’ai la vérité et donc que la tienne qui est différente est fausse » ? Non, aucun d’entre eux ne dit cela, car ils ont compris que le but même de l’unicité (même regroupée en famille) n’est que l’expression d’un unique et même personnage !!!

Alors, oui, Dieu ou l’UN ne juge pas, ne condamne pas, sauf celui qui est séparé de lui. Or, pour être séparé de lui, il faut être encore dans la personnalité, dans l’égo. Ainsi toute personne qui te dit que tu es dans le faux est lui-même dans le faux, puisqu’il est dans l’effet miroir.

Mon ami, mon frère, toute affirmation de ta part est une croyance qui t’appartient et tu as pleinement le droit de l’avoir, mais cela ne te donne aucun droit d’affirmer que l’autre, ton frère, est dans l’erreur. Car si tu le dis, alors tu affirmes haut et fort la limite de ta compréhension de ton propre je SUIS.

Tu seras donc automatiquement attiré par les gens ayant la même fréquence que tu émets. Cela te rendra peut-être fort dans l’instant, car tu seras rassuré, mais qui a besoin d’être rassuré sinon ton égo ? Alors oui, Dieu et les autres ne te jugent pas et ne te notent pas, mais par contre, toi, tu te permets de le faire au quotidien par rapport à toi d’abord, et ensuite à l’extérieur de toi par projection.

Oui, nous vivons dans un monde holographique, un monde de projection, et c’est toi, en tant que lampadaire, qui projette ce que tu veux voir, entendre et lire. C’est toi qui es à l’origine de tout ça, et cela en commun accord avec tous les autres participants sur les planches du théâtre.

Si chaque acteur décidait de ne plus jouer le jeu de la séparation en comprenant qu’il est le tout lui-même, la partie ne pourrait continuer. Comprends-tu que désigner du doigt un de tes frères n’est, en fait, que te désigner toi-même ? Comprends-tu qu’affirmer ton point de vue avec virulence et sans respect indique la colère qui t’habite ? Comprends-tu que ce qui se passe à l’extérieur n’est là que pour te montrer ce qui est en toi par effet résonance ?

Comprends-tu que chaque information qui se présente à toi, c’est toi qui l’a demandée ? Et si elle vient à toi, c’est par les lois d’attraction et de résonance. Ainsi comprends-tu que tu te bats contre toi-même et contre personne d’autre ? Comprends-tu l‘inutilité du combat, sinon te faire prendre conscience de tes propres insuffisances, de tes propres problèmes apportés par tes propres créations ?

Oui, mon ami, mon frère, si tu as subi un test, une épreuve, ce n’est pas parce que quelqu’un l’a décidé à ta place. Non, c’est parce que tu l’as appelé à toi. En venant lire un texte, un délire parmi d’autres, tu n’as fait que suivre ton cheminement vers ta liberté. C’est bien toi qui as choisi de cliquer sur le lien. C’est bien toi qui as continué de lire. C’est bien toi qui as écrit dans les commentaires. C’est bien toi qui as décidé de tout cela, sinon qui ce serait à part ton égo ?

Mon ami, mon frère, tant que tu n’auras pas compris par les faits que c’est toi qui crées ton propre monde, ta propre réalité, ne viens pas hurler à la mort quand tu es déboussolé. Il est donc inutile de vouloir crucifier quelqu’un, de l’insulter ou de sortir de tes gonds. Comprends que tu es le seul, la seule personne, qui peut te faire mal et te faire souffrir. Personne d’autre, et si tu penses le contraire, alors cela indique que tu es encore dans la séparation d’avec ton véritable toi-même.

Point besoin d’être sorti de polytechnique ou d’être un grand ponte pour comprendre que nous sommes dans un jeu vidéo, un jeu de rêve tellement réaliste qu’on s’y croirait pour de vrai. Alors la question est : veux-tu sortir de ce rêve ou veux-tu continuer à t’envoyer des baffes pour te réveiller ? Jusqu’où veux-tu jouer ton propre cauchemar dualitaire ?

Oui, mon frère, mon ami, jusqu’où veux-tu jouer le redresseur de tort ? Jusqu’où veux-tu jouer le héros, celui qui a raison et qui dit qu’un guerrier ne peut être dans l’amour du Sans Nom et être sous les ordres de Dieu ? Regarde-toi bien et découvre que ta révolte à l’encontre dudit guerrier dénote tout simplement que tu es en guerre toi- même et que tu as pris l’armure de celui que tu dis combattre !

Nous sommes passés en 4D, et cela veut dire que tous nos actes, pensées, paroles et sentiments, nous reviennent en pleine tronche à la vitesse grand V. Alors oui, l’époque bisounours pour endormir le guerrier qui sommeille en nous est une stratégie de l’ombre afin que tu ne puisses te rendre compte de ton propre combat. Penses-tu que le fait de nommer une entité un EDL est source d’authenticité ?

Tu parles de Lumière, d’amour inconditionnel, de respect (parce que ce sont des attributs de 4D), et dès que l’un de tes frères brandit autre chose, tu sors de ton cocon moelleux pour le pourfendre illico presto par tes pensées, paroles et sentiments.

Oui, mon frère, mon ami, personne n’a besoin de te juger ou de te noter, car le simple fait de te mettre dans une énergie d’Ascension te permet d’exprimer toi-même où tu en es. C’est à l’image d’un décolleté que l’on te colle sous le nez après 20 ans d’abstinence. Si vraiment c’était une démarche véritable que tu as transcendée, cela ne te fera rien et tu ne réagiras pas. Par contre, si cela résonne en toi et déclenche une envie furieuse de basculer la demoiselle, alors tu auras appris que cette abstinence n’était pas l’œuvre de ton cœur mais de ton égo qui te l’avait susurré habilement à l’oreille.

La vie est mouvement, et dans l’évolution obligatoire d’une entité vers le retour à la Source, il y aura forcément un moment où tu te retrouveras mis en situation, car nous le savons tous : dans la tête tout est facile, mais quand il faut passer à l’acte dans la réalité, ça ne marche pas comme prévu.

J’ai déjà écrit un article sur le gardien du seuil; or, quel est son job sinon te mettre à l’épreuve afin de s’assurer que tu n’iras pas polluer les autres mondes avec le virus de l’égo qui te colle encore à la peau. Alors oui, j’affirme qu’aucune entité ne te passera au karcher afin de te libérer de ton égo, car cela lui est interdit. C’est donc à chacun de faire son ménage chez lui afin qu’il découvre par lui-même combien il est difficile de devenir un maitre.

Sinon, mon ami, mon frère, qu’est-ce que tu es venu faire ici dans ce bac à sable Urantien ? Es-tu venu pour glander ? Es-tu venu à l’école pour jouer au foot dans la cour ou pour suivre les études de l’élévation vibratoire ? Comprends bien que quelles que soient les règles mentales que tu te mettras en tête pour savoir si tu es dans le bon chemin, elles seront forcément mises à l’épreuve afin que tu les achèves toi-même.

En effet, la sortie du bac à sable n’est pas mentale et ne s’appuie sur aucune règle véritable, car l’Êtreté ne s’écrit pas dans le marbre, dans la matière, sur le papier. Elle n’est que l’émanation même de ce que tu ES véritablement, et pour cela, ton cœur, le vrai et non l’image que tu t’en fais, est ton seul sauveur qui te montrera naturellement le chemin vers la sortie.

Alors pourquoi sortir la lame mentale du fourreau égotique, alors que l’exercice même consiste à ne plus se battre ? Christ n’est pas un personnage, c’est une qualification vibratoire indiquant qu’un individu a équilibré son masculin et son féminin. En d’autres termes, il est intelligence aimante (il ne flingue pas et respecte ce qui EST) et amour intelligent (il n’est pas bisounours, car il sait ce qu’est l’amour aveugle, l’amour con).

Alors, où te situes-tu ? Dans l’intelligence qui a son mot tranchant à dire (merci le mental-égo), ou dans l’amour con et baveux d’un cœur-égo qui se la joue “tout le monde il est beau, il est gentil” ?

Nous sommes passés en 4D, et de ce fait, les règles de 3D du “si on te met une baffe, tu lui en retournes une” ne sont plus d’actualité, car cela était à l’extérieur. Le jeu en 4D est plus sympa, plus direct et surtout plus rapide, car la baffe que tu envoies tu te la prends immédiatement dedans. Ça va donc nettement plus vite, surtout comme je l’ai dit (Mécanisme de la Cocréation Inconsciente) une petite accélération est donnée dans le retour.

Mon frère, mon ami, les règles du jeu n’ont pas changé car nous sommes toujours dans le même espace-temps qu’est la 3D-4D (le moteur de l’humain), sauf qu’avant c’était dehors et que les retours revenaient avec un certain délai. Maintenant ça revient tout de suite, dedans, et en plus fort, car cela ne passe plus par la matière extérieure. Si tu comprends cela, alors il est temps que tu regardes ta propre vérité en face car elle n’attend qu’une rebuffade de ta part pour t’en coller une illico-presto.

Tu pourras toujours dire que je joue sur tes peurs pour te faire avancer et que je suis un manipulateur, de ce fait mais je m’en fous, car le premier à te manipuler habite en toi depuis que tu es né. Il est tellement gros que tu ne le vois plus depuis longtemps, mais si tu lis ces lignes, c’est parce que tu commences à te douter que tu n’as été que manipulation toute ta vie.

Je peux donc comprendre que le mot manipulation te fasse réagir, parce qu’en fait c’est ce qui t’arrive depuis ta venue en ce monde. Alors ne cherche pas à me pourfendre d’une manière ou d’une autre, car tout cela se retourne obligatoirement vers toi. Agis donc à la source du problème, en silence, et quand tu as envie de gueuler un bon coup pour lâcher la pression, nous serons tous là à ton chevet comme tout frère que nous sommes.

Les anges font de même avec nous, parce eux c’est nous, sauf que eux ils ne sont pas dans la matière. N’empêche qu’ils commencent à en avoir marre de nous entendre gueuler à l’injustice alors que c’est nous-mêmes qui sommes nos propres bourreaux. Eux aussi, ils attendent la fin des classes, car ils aimeraient bien passer à autre chose, croyez moi !

Laurent DUREAU

PS : j’étais parti pour répondre à des trucs et puis ça a dérivé, comme d’hab, mais on s’en fout car l’essentiel est d’être fluide et de dire ce qui a à être dit.

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/petits-corriges-des-ecueils-courants/

«

»