«

»

Imprimer ce Article

Petite actu en ce mois de février 2011

sur-infoOn nous avait annoncé des énergies intenses pour décembre et janvier et, en effet, j’ai personnellement senti celles de janvier assez lourdes, comme si tout était bloqué et nous empêchait de faire ce que l’on voulait.

Ma mémoire étant quasiment devenue un vrai porridge, je ne suis même pas foutu de vous dire par rapport à quelles dates j’ai ressenti les différents changements.

Néanmoins, ce que l’on peut dire, c’est qu’il y a eu des changements de vitesse et que la hausse des vibrations a été sensible. Apparemment, on nous en promet d’autres pour février tandis que mars, avec le printemps, révèlera l’ampleur des changements.

Bref, comme ils disent (ceux qui nous bigophonent de l’autre côté), on ne va pas être au bout de nos peines en cette année 2011. A vrai dire, si l’on se fie au calendrier Maya, ça va swinguer entre le 9 mars et le 28 octobre.

Personnellement, j’évite de me raccrocher à toutes ces dates, sinon il devient plus délicat d’être l’innocent qui se présente chaque jour devant son destin… Je préfère avoir la case vide et ainsi mieux voir ce qui se passe en moi.

En effet, notre foutu mental aime super bien tous ces trucs-là, et pendant que vous vous la jouez madame soleil, vous pédalez pour l’égo… C’est sûr que ce n’est pas évident de taire notre curiosité par rapport à ce qui nous attend.

Garder la paix de l’esprit pour vivre la paix du cœur, et ainsi se permettre la paix du corps, ne peut se faire qu’en faisant le moins de bordel possible dans notre mental qui n’arrête pas de nous harceler de questions, donc de problèmes, et évidemment de soucis.

Ainsi, depuis début décembre, j’ai carrément viré la télé de mon univers, et apparemment ça n’a pas l’air de perturber mon sommeil. En effet, nos chers amis de l’autre côté du voile nous répètent à l’envi de ne pas nous faire de mouron par rapport à tout ce qui se passe dans le monde.

Ils nous disent bien, d’une manière “gentille”, que la dé-construction de la 3D entraine irrémédiablement des nettoyages peu en rapport avec l’établissement la paix intérieure. Ils stipulent même que les gens, sous la pression des nouvelles énergies, vont évoluer vibratoirement bien malgré eux.

En clair, c’est comme si vous étiez en déséquilibre avant parce qu’une main invisible vous pousse dans le dos. C’est difficile de conduire sa vie comme avant, et cela entrainera donc des violences qui ne demandaient qu’à s’exprimer.

Comme on dit, il faut bien que la merde sorte un jour ou l’autre si on veut transformer cette chenille en papillon. La seule différence entre ceux qui sont au courant et ceux qui ne le sont pas, c’est la façon de le prendre.

Dans le 1er cas, c’est déjà pas de la tarte, mais dans le second c’est carrément de l’incompréhension totale. On en voit déjà quelques bribes dans quelques pays méditerranéens, mais cela s’exprimera de plus en plus partout sur terre.

Bref, ce n’est pas seulement la Terre qui bouge mais aussi les volcans intérieurs des préhumains. C’est en cela que nos “partenaires” nous disent de ne pas trop être curieux de ce qui se passe dehors, sous peine de tomber dans un pessimisme assez morbide.

Bien sûr, cela se passe aussi au niveau des animaux qui commencent, selon les régions et les espèces, à partir en masse. Nos chers scientifiques n’y comprennent plus rien et apparemment, la presse n’a pas l’air de trop s’y intéresser. Ils se disent que c’est peut-être passager et que cela est dû à la météo…

Et puis, sur internet, c’est la chasse à toutes les causes possibles (chemtrails, Haarp, pollution, etc.) qui fait que, là encore, le mental s’en donne à cœur joie pour dire que c’est forcément les forces de l’ombre qui sont derrière tout ça !

Vu de loin, je ne vois qu’une espèce de chasse à la sorcière qui relève de l’instinct de nos ancêtres pour tous les trucs morbides qui font les conversations secrètes auprès du feu de bois. Rajoutez-y la baraque en plein vent en bord de falaise ou totalement engloutie dans une forêt ensorcelée, et le décor sera planté.

En vous disant cela, j’exprime d’une certaine manière cette manie du préhumain à voir partout la main du diable à l’oeuvre… Derrière cette curiosité normale se cache quelque chose qui ne fera que vous faire perdre votre paix intérieure.

Mais non, mais non, me direz-vous, mais comment voulez-vous contrôler vos pensées et vos émotions si vous êtes en permanence en train de lire, de fouiner sur le web et/ou de vous imprimer la rétine des conneries racontées à la télé ?

Forcément, il y a un impact sur votre taux vibratoire, et ce n’est pas ainsi que vous allez aider à la transition. En fait, moins il y aura de choses qui vous rentreront dans les oreilles et dans les yeux, et plus vous aurez de possibilité d’être en paix intérieurement.

Débrancher le vélo de la curiosité (malsaine ou pas) vous permettra d’envoyer moins de merde dans l’éther, et donc de faire que le brouillard de la transformation planétaire puisse se défaire plus facilement.

Soyez vigilant sur ce qui rentre en vous et faites de votre mieux pour désactiver cette curiosité qui, tout compte fait, n’est que l’agitateur d’un mental-égo qui ne veut pas lâcher prise. Allez, soyez efficace, laissez tomber tout ça et jouez-la  “simple en esprit”.

Je dis tout ça parce que je vois de plus en plus de gens me demander de l’aide tellement ils sont gavés de toutes les infos qui trainent partout. Ils sont complètement paumés sur ce qui se passe dehors, et après en eux.

C’est normal puisque l’on est dans le tambour de la machine à laver en mode essorage. Alors, n’en rajoutez pas en croyant que votre lessive sera mieux faite en rajoutant des noirceurs factuelles et des cailloux d’incompréhension.

Vraiment, je pense et je crois que moins on cherche et plus on trouvera vite la paix. C’est dans ce fameux lâcher prise, dans ce fameux abandon à la lumière, dans ce retour à la simplicité et à l’humilité que l’on aura le plus de chance de s’en sortir sans trop de souffrance.

D’après les dernières canalisations en vogue, il nous est dit que les dés sont déjà jetés et que ce qui se passe maintenant n’est qu’une “actualisation” de ce qui a déjà été vécu sur d’autres plans plus éthérés, alors pourquoi s’en faire ?

Soyez dans la simplicité du simplet de service qui se trouvait toujours à l’entrée du village dans l’ancien temps et qui souriait à tout le monde sans savoir pourquoi. Tout le monde savait qu’il n’était pas normal et, à ce titre, personne ne lui faisait du mal ou se moquait de lui ouvertement.

Moi, je les aimais bien, car derrière leur sourire, je pouvais retrouver cette joie d’être ce que l’on est sans se poser la question du comment les autres vous regardent. Ça me faisait un bien fou d’être en leur présence. Je sentais qu’ils étaient plus proches de “Dieu” que moi…

Dit autrement, si notre vision s’arrêtait à celle du village avec systématiquement un sourire à tous, étrangers et inconnus y compris, nous nous permettrions de faire avancer la transformation planétaire avec plus de facilité.

Vision globale et action locale, comme disent nos chers éco-citoyens, reste une devise à véritablement mettre en oeuvre. En effet, point besoin de savoir ce qui se passe à l’autre bout du monde si déjà vous n’avez pas souri aux gens que vous croisez chaque jour.

C’est dans votre fonction de lampadaire local que vous œuvrez pour l’humanité, alors cessez de courir après l’info (qu’elle soit catastrophique ou non) car cela n’a aucune importance en soit. Au mieux, cela ne fera que descendre votre taux vibratoire.

Nos aides “extérieures” sont là pour répondre à toutes nos attentes si nous osons les formuler correctement et avec sincérité. En effet, ils nous disent que l’accouchement est sous contrôle et que ce n’est pas au bébé de s’inquiéter si les couches sont bien là parce qu’il arrive.

Lâchons donc prise sur tout ce qui peut nous faire douter, sur tout ce qui peut nous faire perdre notre paix intérieure, sur tout ce qui alimenterait notre mental-égo et sur tout ce que vous pensez devoir connaitre.

Videz-vous la tête de toutes ces attentes qui ne disent pas leur nom. En effet, qui d’entre nous n’est pas pendu aux dernières canalisations, aux derniers ragots, aux dernières rumeurs ? Qu’est-ce qu’on alimente ainsi ? Pensez-y et vous y verrez votre égo à l’œuvre, tout bonnement !

C’est évident que plus vous l’alimenterez et plus longtemps il sera là pour vous emmerder. Coupez-lui donc les vivres informationnels et vous verrez qu’il vous délivrera de moins en moins de peurs, de doutes et de manque de confiance en votre succès à ascensionner.

C’est ainsi que moi-même, j’oscille entre avoir un bref aperçu de ce qui se passe et cette curiosité à vouloir savoir tout ce qui se passe. Donc, certains jours, je suis totalement déconnecté, pendant que d’autres (fatigue aidant) je me plonge dans les actus circulant sur internet.

Je me dis que c’est pour savoir, mais je sais qu’au fond cela ne me rapportera pas grand chose, car je sais que ce n’est que de l’information transitoire entre la mort d’une chenille et la naissance du papillon.

Or, sur quoi faut-il vraiment se pencher ? L’une et l’autre, ou l’une ou l’autre ? D’après nos amis de l’espace, seule la naissance devrait être notre préoccupation, car là où nous portons notre attention, c’est là que s’exprimera notre coCréation…

Non pas coCréation dans un futur quelconque, car il n’y a pas de futur aujourd’hui. Il n’y a que l’instant présent et c’est tout ! Le futur appartient à la dualité, car il ne peut exister sans un passé. Donc, seul l’instant présent dans notre quotidien doit attirer notre attention.

Alors, que va-t-il se passer en février, en mars et après ? On s’en fout, car c’est en vivant votre instant présent, ici et maintenant, que vous faites la plus grande œuvre de salubrité publique pour l’humanité entière.

Faites simple et tout deviendra simple. C’est sûr que votre égo va se fâcher parce que lui ne voit pas du tout la chose comme ça. Lui, ce n’est que dans le bordel et la division qu’il pourra continuer à vous mener par le bout du nez, alors faites votre choix et le reste vous appartiendra !

Dans l’amour et la paix vous rencontrerez la joie. Dans la sur-info vous ne pourrez qu’avoir des doutes, des soucis et des emmerdes, ce qui ne vous mettra pas forcément en joie….

Laurent DUREAU

Article paru à l’origine sur le blog 4D5D le 3 février 2011 et réactualisé sur le blog 345D le 6 septembre 2012.

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/petite-actu-en-ce-mois-de-fevrier-2011/

(2 commentaires)

  1. kamala

    Seule LA NAISSANCE doit etre ma principale préoccupation !

    Car Là où je porte mon attention c est Là que s exprimera ma CO CREATION.

    MERCI LAURENT.

  2. Nora

    Bonjours a toutes et a tous 😀 .

    Amour + Paix = joie 👿

    Merci.

Les commentaires sont désactivés.

«

»