«

»

Imprimer ceci Article

Pas marre d’être une fourmi ?

 fourmiPlus le tsunami 2012 s’approche, et plus ça va hurler dans la maison de vos habitudes. En effet, avant que la vague géante ne vienne s’affaler sur le littoral, la mer se retire profondément car aspirée par la vague à venir.

Eh bien, c’est ce qui commence à se passer. La marée devient si basse qu’elle met à découvert tout ce qui vous était caché avant. Autant dire que cela ne va pas être la joie pour la majorité d’entre nous.

Comme à toute marée exceptionnellement basse, on y verra des récifs, des cadavres en tous genres, une faune très active qui grouillait dans l’ombre, dans toute cette vase émotionnelle et institutionnelle.

Alors, où vais-je en venir ? Simplement à vous prévenir que devant vous, il y a une déprime réelle qui va se créer, à l’image de la dépression vécue par la mer de votre inconscience. Procédons par étape…

N’avez-vous pas remarqué que l’être humain se comporte toujours comme une fourmi ? Quoi qu’il fasse, il se sent obligé d’être toujours en action. Avez-vous vu une fourmi se la couler douce au soleil ou dans un coin peinard ?

Pas du tout ! Elle nait, se met au boulot puis meurt… Point de retraite, point de congés payés, point de week-end, etc. Eh bien, c’est identique pour l’homme de la 3D. C’est un esclave qui ne souhaite qu’être un esclave….

Quoi? Quoi? Laurent, tu déconnes ! Eh bien non, pas du tout, et je m’en vais vous donner quelques exemples bien frappés, tout autant que votre cerveau puisse l’être !

1 – Etre au chômage quelle honte !
Regardez combien un individu se sent dévalorisé s’il n’est pas à la besogne. Il faut qu’il ait un job, un métier, afin d’être reconnu. Il mettra même toutes ses énergies pour bosser dur afin d’y arriver !

C’est devenu une telle obsession qu’il a créé le paraître (le par-être). Comme il ne peut pas être tout simplement, il va chercher toute sa vie à bosser afin de paraître acceptable pour ceux qui l’entourent.

S’il ne bosse pas, alors sa femme le regardera de travers, ses enfants diront que c’est un nul, ses amis qu’il est un tire-au-flanc, et les institutions qu’il est une charge inutile, un parasite….

Tout cela nous semble normal, mais il faut savoir que cela a été monté de toutes pièces pour nous asservir. Nous sommes tous des esclaves d’un système, et nous y croyons tellement fort que nous sommes prêts à nous battre, à faire la guerre et à détruire, juste pour avoir un travail afin de nous reposer dans une cahute plus ou moins confortable.

Certes, on a fait des règlements style “code du travail” pour éviter que l’on nous maltraite trop, à l’image des temps où nos ancêtres ont fait toute leur fortune grâce à l’esclavagisme et à la traite des noirs.

Vous vous pensez protégé jusqu’au jour où vous découvrirez que vous n’avez été qu’un pion parmi des milliards d’autres, juste pour le bien de quelques-uns. Attendez seulement de traîner à l’ANPE pendant 3-4 ans, et vous verrez dans quel état mental et émotionnel vous serez (cf Comment réagir face à une perte d’emploi 1 et 2).

Facile de dire, non pas pour moi. Je suis plus fort que tout cela ! Eh bien, pas de problèmes, car vous allez l’expérimenter très bientôt. En effet, la mer va se retirer suffisamment loin pour que vous voyiez combien était organisé le système pour vous faire croire que vous étiez à la plage pour des vacances…

Le réveil sera difficile, mais de toute façon il se fera. Alors, serez-vous parmi ceux qui monteront sur les hauteurs (la 4D5D) pour voir comment la plage 3D va se faire engloutir par le tsunami des nouvelles énergies ?

Peut-être, peut-être pas… car tout dépendra de votre volonté à être conscient de ce qui se passe. Oui, vous allez probablement perdre votre job, votre salaire, vos sécurités matérielles, mais avant, vous perdrez quelque chose de plus important mais ça, j’en reparlerai plus loin !

2 – Oui, mais je suis un spirituel !
Très bien mon ami, mais as-tu vu sous quel angle tu fais ta démarche spirituelle ? Oui bien sûr, sauf que…. tu continues à utiliser les mêmes règles de la 3D : celle de la fourmi (cf Vérités sur le fameux discernement spirituel).

En clair, “maintenant que j’ai vu que j’étais manipulé par un système, par les forces de l’ombre, alors je vais travailler pour devenir un être de lumière, un artisan de lumière, etc.”

C’est super, non ? Sauf qu’au lieu d’être dans un plateau de la balance, celui des bosseurs pour les sous, vous sautez dans l’autre plateau, celui des bosseurs pour l’illumination-ascension. Est-ce mieux ? Pas vraiment ! (cf Précisions sur le fameux “rester centré”)

En effet, en voulant vous nettoyer, en voulant suivre des protocoles de reconnexion au divin, en voulant prendre le bateau de la 4D5D, vous ne faites qu’exprimer que vous n’êtes pas sorti de la mentalité de la fourmi.

Pour cela, il suffit de voir combien de peurs vous générez rien qu’à l’idée que vous ne soyez pas prêt pour l’ascension. Les doutes fusent dans tous les coins pour arriver au résultat suivant : Suis-je à la hauteur ?

Vous comprendrez, même si vous le refusez mentalement, que si vous êtes envahi par ces peurs et doutes, ou toute appréhension similaire, c’est parce que vous êtes encore dans le paraître.

Paraître cool, paraître zen, paraître aimant, paraître “branché”, paraître d’une certaine manière supérieur à ceux qui ne savent pas et qui ne comprennent rien à votre argumentation. Oui, désolé, mais comme vous voyez, le jeu n’a pas changé, quand bien même vous étiez persuadé du contraire !

Alors où se trouve la solution ? Le lâcher-prise, le rester centré, l’écoute de notre cœur, la mise au placard du mental-ego ne sont-ils pas ce qu’il faut faire pour y arriver ?

Oui, oui, mon ami mais avant il va falloir tomber le bleu de travail. Il va falloir abandonner l’idée que ton mental pourra diriger tout cela comme il le faisait précédemment pour que tu “gagnes” ta Vie.

La Vie n’est pas les sous, n’est pas la maison, n’est pas les vacances, n’est pas la famille, la femme, les gosses ou les diplômes. La Vie se fout de tout cela, pour la simple et bonne raison c’est qu’elle EST, alors pourquoi chercherait-elle à paraître ?

Bon, d’accord… mais tout cela n’est que du baratin, car il faut quand même payer son loyer, sa baraque, ses traites, sa bouffe, etc. C’est vrai tant que vous êtes dans la piscine de l’illusion où c’est la bouée de l’argent qui vous maintient la tête hors de l’eau.

Puisque les gens ne peuvent être (puisqu’ils ne peuvent nager dans l’Etre), ils barbotent dans le paraitre. Alors c’est à celui qui aura la plus belle bouée, à celui qui pataugera le plus fort pour intimider les autres.

Tout cela c’est super, mais la piscine va être vidée sous peu par le Sans Nom, alors que vont devenir les pataugeurs de la 3D quand il n’y aura plus d’eau ? Que feront-ils de leur bouée, à quoi servira la planche à sauter ?

A rien, strictement rien, puisque sans eau, une bouée, et même un slip de bain, ne vaudra plus rien. Comprenez-vous alors pourquoi il nous est demandé de lâcher prise ? C’est parce que la baignade sur le bord de mer ou la piscine de la 3D va se terminer, tout simplement, et cela, que vous soyez d’accord ou pas !

Alors maintenant, je vais vous dire comment les choses vont se passer afin que les gens redécouvrent ce que veut dire Être, ce que veut dire l’amour inconditionnel, ce que veut dire le véritable partage, ce que veut dire enfin le vrai respect de la différence !

Stratégie des anges – étape 1
Puisque chacun est heureux de continuer à patauger, il faut commencer à vider l’eau de la piscine afin que la boue du fond remonte à la surface. Ainsi, l’enthousiasme de vouloir continuer à patauger va s’estomper progressivement.

En effet, n’avez-vous pas remarqué que plus le temps passe et plus les gens sont tristes et manquent de joie ? C’est la conséquence directe de ce vidage énergétique de la 3D. Bientôt, partir en vacances va devenir douloureux tant on ne sera pas bien dans notre peau.

Le malaise, l’insatisfaction vont prendre le pas sur l’insouciance. Le paraître va se prendre du plomb dans l’aile afin de forcer les baigneurs à délaisser les bouées de leurs illusions. La vérité du fond va remonter à la surface, ou plutôt c’est la surface qui va aller au fond….

C’est évident que l’eau claire des lagons va devenir un rêve tant l’eau boueuse de la piscine 3D va devenir insupportable. C’est vrai que lorsque les cadavres cachés vont commencer à affleurer la surface, les odeurs seront au rendez-vous !

Dit autrement, quand tout ce qui nous était caché par les forces de l’ombre et tous ceux qui nous manipulaient va faire surface (les scandales), ça va éclabousser dur dans le public, surtout celui qui était publiquement irréprochable !

En clair, les peuples vont se lever en se disant bien qu’ils étaient dans un monde de merde mais qu’ils ne savaient pas trop pourquoi. Leur cœur leur disait un truc, pendant que leur mental leur en disait un autre…

Il faut donc prévoir une réaction basique (donc instinctive et violente) de ceux qui vont comprendre que la bouée du paraître pour laquelle ils auront bossé toute leur vie ne vaudra plus un kopeck, ça va faire mal !

Cette réaction toute préhumaine va donc “balayer” l’illusion de la 3D, mais pour faire quoi d’autre ? En effet, dites à une fourmi qu’elle n’a plus aucune obligation de boulot, et je peux vous garantir qu’elle va avoir un super-méga-blues ! Ceci l’entrainera vers l’étape suivante :

Stratégie des anges – étape 2
Que peut donc faire une meute de fourmis totalement désœuvrées et sans chefs (puisqu’elles ne sont plus vraiment des fourmis mais pas encore autre chose) ? Elles vont donc être obligées d’y aller au feeling, puisque mentalement tout aura été détruit, ou en cours de l’être !

Comme vous pouvez le deviner, le lâcher-prise sera maximal à beaucoup de niveau, et la reconnexion au cœur se fera presque par magie ! Les fourmis vont donc redécouvrir ce que veut dire être dans l’instant présent.

Plus de boulot, plus d’horaires, plus de vacances, plus rien à quoi s’accrocher. Juste à vivre chaque instant, l’un après l’autre, avec pour unique désir de celui de trouver une solution, une lumière dans cette noirceur qui les habitera (cf Comment réagir face à une perte d’identité ?).

C’est alors que ceux qui auront déjà muté, je veux dire ceux qui auront déjà un pied dans la 4D5D, se verront regardés différemment. Imaginez une fourmi sifflotant la légèreté de l’être, le sourire aux lèvres et radiant comme un luminaire en pleine nuit !

Il ne se passera pas bien longtemps pour que les fourmis désœuvrées commencent à venir voir le lampadaire ambulant en lui demandant : “Pourquoi n’es-tu pas comme nous ? Qu’as-tu découvert que nous ne savons pas ?”

Contrairement à ce que vous pensez, la fourmi lampadaire ne sortira pas sa bible de grandes théories et son parcours personnel. Elle rayonnera tout simplement ce qu’elle est, et dira à sa manière les choses suivantes à quelques choses près…

Mes frères, je sais ce que vous endurez maintenant, car je l’ai vécu juste avant de découvrir que chez les anges le travail n’existe pas. Je leur ai demandé si, dans les autres mondes, il y avait des travailleurs comme nous, et ils me répondirent “non, aucun !

Surpris par leur réponse, je leur demandai comment ils pouvaient bien faire pour avoir de l’électricité à la maison, de la nourriture dans les magasins, ainsi que tout le nécessaire pour vivre décemment. Ils me répondirent : tout cela nous est donné par le Sans Nom.

Dans les débuts, je n’ai rien compris à l’affaire, car cela voulait dire que tout était gratuit. Je me suis dit que cela sentait l’arnaque, mais vu le désespoir dans lequel je baignais, j’ai quand même voulu en savoir plus, alors je leur ai demandé de m’en dire plus.

Ils me répondirent que c’est en reconnaissant notre unicité que nous pouvons comprendre véritablement que nous ne sommes qu’une cellule parmi toutes les autres. Ce faisant, si chacun ressent ce qu’il est vraiment, alors sa petite voix lui dira ce qu’il doit faire pour la communauté dont il fait partie.

Nous ne voyons pas une tâche comme un travail, un labeur à faire qui demande une rétribution pour vivre, mais l’inverse. En effet, c’est en offrant notre service, et cela sans aucune condition, que nous ressentons l’amour inconditionnel.

Nous ressentons que c’est dans l’esprit de service que notre joie d’être s’illumine. En offrant notre force de vie pour le bienfait de tous, la loi de résonance entre en action. Alors, nous recevons au centuple ce que nous avons offert avec notre cœur, notre esprit et nos bras.

Plus nous donnons et plus nous recevons en retour, mais pas forcément dans les mêmes énergies comme l’argent sur Terre. L’argent n’existe pas chez nous, car pour vous actuellement certains pays sont riches parce qu’ils exploitent leurs frères vivant dans les pays pauvres.

Bien que la somme de travail soit identique, un homme sera payé 20€ dans un pays pauvre tandis qu’un autre le sera à 1.000€. Par cette simple opération, tout homme est l’esclave d’un plus riche que lui.

Chez nous, nous avons troqué l’argent avec l’amour. Nous avons découvert que plus un individu exprime sa dévotion au Sans Nom, plus il reçoit en retour. Alors, chacun selon ses capacités offre ce qu’il a de meilleur en lui sans rien demander en retour. S’il a un besoin, il exprime sa demande, et spontanément quelqu’un la captera .

Aucun service ne se fait payer chez nous, car c’est un privilège de servir le Sans Nom, et donc tous nos frères. Nous sommes Lui et Lui c’est nous. Chez vous, votre séparativité fait que vous vous faites payer, car vous avez la croyance du manque.

Par votre attitude du manque, l’abondance vous fuit, d’où cette compétition et cet esclavagisme (moderne ou pas). Vous êtes, et vous cautionnez, la propre corde qui vous étrangle.

Alors, chère fourmi, au lieu de travailler pour toi, pour ta survie, pour ton confort, pour ton bien-être, qui ne sont que la face cachée de tes peurs, de ta déconnection du Sans Nom, ne travaille plus et ne cherche plus à remplir ton compte bancaire, car ce dernier n’est que l’aboutissement de ceux qui t’ont asservi.

Libère-toi de tes chaînes, de tes croyances et commence à expérimenter l’abondance du divin. Offre tes services sans aucune idée de retour, et œuvre dans la foi que ta contribution est pleinement accueillie à son juste niveau.

Alors, quand un frère te demande, offre le lui, et ainsi, tôt ou tard chacun offrira ce qu’il sait faire le mieux à qui a besoin. Ainsi chaque chose qui est faite est faite avec amour et avec gratitude car c’est un don.

C’est ainsi que nous sommes passés d’une économie basée sur l’esclavage à une économie de partage. Tout s’équilibre naturellement, car chacun œuvre individuellement mais pour le collectif, et non à l’inverse comme chez vous, où le collectif est utilisé pour enrichir certains individus, seulement.

En notre monde, il n’existe pas de job, de métiers comme chez vous, et encore moins de tarifs, de syndicats, de TVA ou d’impôts. Rien, absolument rien ne peut prélever quoi que ce soit, car nous œuvrons dans l’amour, dans le partage, dans le respect, mais surtout dans l’abandon de notre bien-être selon les voies du Sans Nom.

En étant ce que nous sommes, nous sommes alors conscients que nous faisons partie d’une chaine infinie où chaque maillon a son importance. Ceci règle donc définitivement la notion de compétition, de comparaison entre les êtres, et donc de racisme.

Grâce à cela, nous ressentons profondément ce que veut dire le respect de toute forme de vie, car rien n’est inutile, rien n’est là par hasard et rien ne sert à rien. Quand chacun découvre sa propre voie, il devient alors la lumière qu’il doit être, et est ainsi la facette unique que le Sans Nom a voulu qu’il soit.

Après avoir entendu cela, je l’ai mis en application, avec plus ou moins de difficultés, envers et contre tous, et maintenant je sais que le sans Nom nous aime, chacun d’entre nous sans aucune distinction, quoi que nous ayons fait.

Ce qui importe pour lui est que vous deveniez ce que vous avez toujours été : un Maître. En effet, avant d’être ici sur Terre dans la densité, vous étiez un Maitre de la théorie, un Maître du concept, et vous êtes venu ici pour devenir un Maître du Vécu, ce qui est le but ultime du Sans Nom.

De la Lumière vous avez pénétré la noirceur de la densité afin de redécouvrir votre véritable identité lumineuse. Cette expérience vous aura enrichi au point d’avoir vécu véritablement ce que vous aviez créé dans votre imagination.

Chacun de vous, chacun d’entre nous, est un Maître unique qui saura ce qu’il est, en ayant vécu ce qu’il n’était pas. Vous avez épousé la séparation pour vivre la réunification.

Qui connaît la douleur de la séparation d’avec le sans Nom, connaîtra l’extase des retrouvailles. Il en sera changé pour l’éternité de toutes les éternités. Alors mes frères (et sœurs), redécouvrez le don au quotidien, et vous retrouverez ainsi la joie au quotidien.

L’espoir est contagieux, tout comme l’est la joie, alors sortez de votre torpeur, relevez les manches du cœur, écoutez ce qu’il vous dit et balancez toutes les bouées du paraître, car maintenant nous sortons de la piscine de la 3D pour aller dans l’océan de la plénitude de l’être.

Laurent DUREAU

Article paru à l’origine sur le blog Booster Votre Influence le 11 septembre 2009 et réactualisé sur le blog 345D le 23 août 2012.

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/pas-marre-detre-une-fourmi/

2 commentaires

  1. casper

    Bonjour Laurent,

    Tu m’épates Frère L, quelle synchronicité avec d’autres lectures du moment.
    Je découvre ton nouveau Blob, un « pépite », j’ai d’abord cru que c’était juste des anciens articles, mais non, ils sont enrichis !
    Décidément mon frère tu es mon amer.
    Je te transmets le bonjour de la fourmi Casper

    1. Brigitte

      Bonjour Casper,

      en fait, je ne touche pas aux articles si ce n’est pour « corriger » quelques bugs orthographiques. Ils restent identiques aux originaux, dont le blog d’origne et la date de première publication sont indiqués en bas de l’article. Celui-là a déjà 3 ans, et en même temps, il n’a pas pris une ride …

      Si tu les trouves « enrichis », c’est certainement ton regard qui a changé :?:

      Bizzz

Les commentaires sont désactivés.

«

»