15 – 15 L’Art de s’endormir

dormir_1S’il y a bien un moment dont tout le monde se fout, c’est bien l’heure de l’endormissement pour une nuit réparatrice. Cela nous semble si anodin, si normal que l’on pourrait se poser la question du pourquoi il y aurait quelque chose à faire. Or, vous pouvez vous douter que c’est en fait un moment crucial pour votre élévation, car nous avons tous pu constater que les derniers moments de notre journée teintent largement nos rêves.

En effet, si vous êtes versé dans le développement personnel, vous savez qu’il est préférable de toujours s’endormir sur des bonnes pensées plutôt que sur des mauvaises (et je ne parle pas des émotions…). Nous savons que l’accès à l’inconscient, donc via le subconscient, est maximal à ce moment mais qu’en faisons-nous véritablement ? Pas grand-chose, parce qu’en fait, on n’a que des supputations sur l’affaire.

Continue reading

Cet article a été visité 7 239 fois.

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/15-15-lart-de-sendormir/

15-14 : Quand le tri doit se faire

14-TriIl est évident que lorsque notre petite voix nous fait prendre des chemins de traverse, il arrive obligatoirement à devoir se défaire de l’encombrante caravane (pour ne pas parler du semi-remorque) que nous avons remplie depuis notre humble naissance. Hé oui, habitué depuis toujours à prendre les autoroutes banalisées par la société, il s’avère qu’emprunter le chemin qui mène vers La Source demande du délestage.

On appelle cela le lâcher prise, et si parfois les bricoles sont facilement balançables par-dessus bord, ça devient plus difficile quand il faut attaquer les meubles. Cependant il est quand même possible, un jour, de carrément décrocher la caravane (légère certes) mais trop encombrante pour certains petits ponts en rase campagne. On se retrouve donc comme vraiment allégé et vous sentez une réelle différence dans votre conduite. Continue reading

Cet article a été visité 5 440 fois.

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/15-14-quand-le-tri-doit-se-faire/

15-13 : Quand on est à la croisée des chemins…

13-cheminsDepuis des années et des années je vous parle de la petite voix, et surtout d’avoir la fermeté suffisante quand vous vous savez en ballotage intérieur. J’appelle ça « rester droit dans ses bottes ». C’est vrai que cela semble facile dans la tête ou sur le papier, mais lorsque toutes vos références éclatent les unes après les autres et qu’un brouillard intense se forme sous vos yeux, LA décision à prendre se fait d’autant plus difficile.

Ainsi, même en étant en étroit contact avec son Soi Supérieur, il arrive des fois où il est quasiment impossible de savoir ce qu’il dit véritablement. En effet, quand une décision vient à remettre en cause sérieusement la suprématie du mental-égo, il s’avère que ce dernier fait un maximum pour vous brouiller les cartes et vous mettre surtout en état de panique interne. Continue reading

Cet article a été visité 4 722 fois.

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/15-13-quand-on-est-a-la-croisee-des-chemins/

15-12 : Quand l’impossible devient l’UN possible

12-ImpossibleDans l’article précédent nous avons vu qu’il existe une voie de sortie à l’expérience que nous faisons actuellement. En fait, c’est la sortie du jeu de la dualité. Vous pouvez donc, comme dans une sortie de partie, faire 2 choses. Primo, terminer la partie proprement dite, et secundo en retirer des avantages pour mieux démarrer la suivante. Hé oui, c’est comme au Monopoly, vous pouvez toujours repasser par la case départ mais il reste une nuance entre celui qui n’a rien et celui qui a su accumuler un pactole.

Vous allez me dire que sortir d’un jeu, surtout celui de la dualité, n’est pas simple mais qu’en plus on retombera forcément dans un nouvel autre, obligatoirement. Ce n’est donc pas forcément gagnant puisque l’on ne connait rien des nouvelles règles. C’est vrai, mais ce qu’il faut aussi comprendre c’est que tant que le Sans Nom n’aura pas répondu à la question « qui suis-je », nous serons obligatoirement en zone de turbulence puisque nous serons en zones inconnues ! Continue reading

Cet article a été visité 5 720 fois.

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/15-12-quand-limpossible-devient-lun-possible/

15-11 : Quand l’inéluctable et l’incontournable se présentent à vous

11-incontournableEn effet, nous savons tous qu’en tant que marcheur, il y aura forcément un jour où nous devrons faire face à une réalité que l’on ne désire pas voir dans l’immédiat ou un futur proche. Bien des fois, on fait tout notre possible inconsciemment parlant pour foirer alors que consciemment nous faisons tout pour y arriver. C’est le cas typique du sportif fumeur : Il fait du sport pour se décrasser les poumons et dès que c’est fini, il tire sa clope à la sortie des vestiaires tout en ayant pris soin de s’en taper une juste avant y être entré…

La même chose nous arrive quand on se met à table. On parle bio, on parle sain, on fait attention et on se goinfre comme pas deux parce que c’est bon… Bref, autant les non-marcheurs en sont généralement inconscients, autant les marcheurs ne veulent pas le voir car c’est comme s’il y avait un programme destructif qui tourne en nous malgré tous nos efforts. On est de bonne volonté, même de super bonne volonté, et pourtant on se ramasse lamentablement dès les premiers jours après une prise de décision qui semblait être béton. Continue reading

Cet article a été visité 5 495 fois.

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/15-11-quand-lineluctable-et-lincontournable-se-presentent-a-vous/

15-10 : L’art du petit-déj selon un immortel

10-petit-dejIl est vrai que lorsque l’on fait du camping tous les jours, surtout sans électricité, on apprend à vivre différemment. La première de toutes les tracasseries est celle du frigo… En effet, on peut toujours compenser par une glacière avec des pains de glace, mais tôt ou tard cela devient problématique, surtout quand il fait du 35 °C tous les jours et que chaque pain de glace est échangé contre monnaie sonnante et trébuchante.

J’ai donc décidé de virer cette facilité qui permet la conservation des aliments, et notamment du beurre si incontournable au petit-déj… Le second point est que là où nous sommes, le vent fait des tournantes en permanence et chauffer le lait (ou la casserole) devient là aussi problématique puisque l’on ne peut pas le faire sous la tente sous peine de voir le toit se ramollir comme une peau de chagrin. Continue reading

Cet article a été visité 5 223 fois.

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/15-10-lart-du-petit-dej-selon-un-immortel/