«

»

Imprimer ce Article

Origine et histoire de l’âme humaine

ame La curiosité est un vilain défaut pour ceux qui ont quelque chose à cacher. Par contre, dans sa nature essentielle, la curiosité est ce qui nous fait avancer vers l’inconnu, le neuf, le nouveau, l’incertain.

Sans cette envie “maladive”, la Vie n’existerait tout simplement pas. D’où nous vient cette “curiosité” ? De notre âme car, en fait, c’est la “faim de l’âme”. Elle aussi a besoin de se nourrir pour grandir.

Dieu sait combien d’expériences ont mal tourné parce que nous avons été curieux, voire un peu trop. Combien de règles avons-nous enfreintes pour tout simplement savoir ce qui se cachait derrière ?

La curiosité est d’un côté notre perte mais de l’autre une aubaine à saisir. En effet, nous savons tous que plus la curiosité est en berne chez quelqu’un et plus il est proche de la “mort”.

Je ne compte plus les morts-vivants que j’ai croisés dans ma vie. Guindés dans leurs habitudes restrictives comme des gosses n’ayant plus envie de vivre, ces morts-vivants restaient encore suffisamment curieux pour faire courir des rumeurs.

La curiosité nous est rivée au corps au point qu’il est quasiment impossible de s’en défaire. Même la peste et les maladies ne sont pas arrivées à faire mieux. C’est tout dire sur cette faim qui nous tenaille l’âme.

Alors d’où provient l’âme et pourquoi est-elle si joueuse et si torturée à la fois ? Je m’en vais donc vous conter son histoire, tout du moins pour l’espèce humaine car pour les autres je ne sais pas mais cela devrait être du même acabit !

Imaginez être dans un océan de béatitude, d’amour et de félicité. Je sais c’est difficile mais pas impossible à imaginer et à ressentir. Tout est nickel chrome car pas besoin de manger, de dormir, de travailler, de payer ses impôts et d’élever des gosses sans penser aux relations de couple ou avec les autres.

C’est vraiment super mais, et même si le temps n’existe pas, vous commencez à vous emmerder royalement. Le fait même de prendre conscience de cela commence à vous faire distinguer de cette masse informe nirvanesque.

C’est alors, après quelques éternités de questionnement et d’envie d’un autre chose, autre part, une pseudo “matière énergétique” apparait spontanément dans l’Univers. En physique quantique, on appelle cela une singularité.

En clair, votre propre questionnement dû à une curiosité balbutiante a fait naître énergétiquement la question “Qui suis-je ?”. Je sais, c’est tout con mais c’est comme çà que naissent les âmes “primales”…

Rassurez-vous, nous ne sommes pas nés chacun individuellement comme cela car il y aurait une impossibilité à expérimenter ce que nous vivons depuis des millions d’années car nous serions tout bonnement incompatibles…

Il y a donc quelques millions d’années (ou plus…), une singularité est apparue quelque part dans l’infini de l’Univers. Ce n’était pas la première et encore moins la dernière. C’en était une parmi d’autres.

Elle fût issue de tous les brassages précédents à l’image des fractales. Elle n’est que la reproduction d’un motif universel de développement énergétique et vibratoire. Que vous zoomiez petit ou gros, la trame reste la même.

En clair, chaque singularité est unique tout en étant identique à toutes les autres… Donc pas de quoi pavaner concernant l’origine de notre âme. C’est seulement dans la manière de parcourir le chemin que tout se distingue.

C’est comme des nouveau-nés humains. Une fois sorti du ventre de la mère où tout était nirvanesque, chacun va vivre les choses à sa manière. Au bout d’un an, deux gamins nés dans la même clinique auront suivi un développement cellulaire identique tout en ayant une expérimentation très différente.

C’est ça le miracle de l’unicité ! Unique dans l’expérimentation alors que complètement banal dans le développement biologique. En clair, il y a un chemin à tracer que vous soyez d’accord ou non.

Seule votre attitude et votre compréhension de ce qui se passe feront que vous aurez des expériences agréables ou désagréables. Mais comme au départ on ne sait pas ce qui est bien, on commence par faire tout faux pour ensuite revenir “normalement” vers le bon.

On part de la lumière pour aller dans l’ombre afin d’aller trouver l’interrupteur qui fera de nous un illuminé. Physiquement c’est l’inverse car on part de l’obscurité du ventre de maman pour ensuite être éclairé de la lumière de l’ignorance.

Et tout ce que l’on cherchera à faire pendant toute notre vie, c’est de vouloir retourner dans l’atmosphère “feutrée, nirvanesque et idyllique” quand nous étions encore un embryon biologique.

Bref, comme vous le voyez, on tourne en rond pour le seul plaisir de découvrir qui l’on est. Cette curiosité maladive est donc une aubaine d’enfer tout en étant un calvaire avéré !

Un jour donc, l’âme humaine est née. Issue d’un questionnement de l’esprit, il lui fallut trouver refuge dans la matière afin de pouvoir expérimenter. Cela fut fait avec notre maman appelée Terre qui était disponible à ce moment-là…

Papa, notre soleil, regardant avec bonté sa petite famille tourner autour de lui nous donne beaucoup d’informations (la lumière) mais aussi beaucoup d’amour (la chaleur).

Sans Sa lumière, toute la vie que nous connaissons sur Terre serait inexistante et, sans une chaleur minimale, on n’appartiendrait pas au monde des mammifères (ceux qui ont le sang chaud…).

Le sang chaud indique que l’animal possède une âme individuelle tandis que ceux qui ont le sang froid appartiennent encore à une âme de groupe. En clair, ils ne font pas tout ce qu’ils veulent mais nous, on peut…!

La différence est simple mais tuons tout d’abord une croyance fortement ancrée chez les humains. Celui-ci, bien que physiquement individualisé, n’a pas, à proprement parler, une âme individuelle. Il a plutôt un centre de décision individuel chapeauté par une excroissance du mental appelé ego.

En effet, l’ego veut croire qu’il est le seul maître à bord et qu’il peut faire tout ce qu’il veut selon sa volonté. Cela est une illusion totale mais nous l’avons créée pour les besoins de l’expérimentation et de l’élévation de notre conscience.

J’y reviendrai dans d’autres articles à ce sujet car rappelez-vous, nous tournons en rond afin de mieux comprendre qui nous sommes. Il est donc normal de tenter des chemins de traverse pour savoir ce qui est bon de ce qui ne l’est pas !

Revenons donc à l’essentiel de cet article. Notre âme et celle de la Terre sont donc mariées ! L’humanité ne possède qu’une seule âme dont une partie est incarnée dans l’être humain et l’autre dans une autre dimension scotchée à notre planète Terre.

C’est la raison pour laquelle nous trouvons quelquefois la Terre d’une beauté splendide (phénomène de résonance) même quand on la regarde depuis l’espace ET surtout depuis l’espace.

Cette planète semble animée d’une vie qui nous transcende à chaque fois qu’on la regarde tandis que les autres planètes (Vénus, Mars,…) nous paraissent mortes et inhabitables.

Se regarder soi-même, c’est ce que nous faisons quand nous observons les photos de la Terre vue du ciel et de l’espace. C’est aussi la raison principale pour laquelle nous nous devons d’être très en contact avec elle le plus étroitement possible.

Plus vous vous connectez à la Terre, et plus votre âme résonnera à l’unisson. La Vérité viendra à vous au fur et à mesure que vous abandonnerez les stupidités mentales qui vous font croire que l’homme est supérieur parce qu’il a un cerveau.

Oui, il a un cerveau qui roule à 5% de ses capacités dont 99% sont occupés par un ego imbu d’ignorance totale. Les autres 95% sont en attente d’activation et cela ne pourra se faire que par le cœur. J’y reviendrai dans d’autres articles (vous connaissez la musique maintenant…).

En effet, le cœur est l’élément central qui nous permet de nous mettre en communication avec la Terre et toutes les formes de vie y existant. L’humilité est donc de mise si vous voulez découvrir la vraie vérité, la nôtre et pas celle des médias et des gouvernements.

La Vérité est d’une puissance colossale et il est écrit dans les registres universels que tant qu’un organisme n’a pu se dégager de ses penchants individualistes et guerriers (la survie), il ne peut y accéder.

Par contre s’il ouvre son cœur, il découvrira les lois fondamentales qui feront de lui un sage. Il vivra alors en harmonie car il aura compris que tout est inter-relié et inter-actif. Il deviendra donc hyper respectueux avec tout ce qui l’entoure.

Il ne tuera plus une mouche, il ne mettra plus de désherbant dans son jardin, il ne bouffera plus du cadavre d’animal et surtout il arrêtera de s’autodétruire par toutes les manières inimaginables (on a même inventé le coca-cola !).

Un être devient illuminé quand il a trouvé l’interrupteur intérieur qui lui permet de voir que son corps est un temple dédié à son âme au même titre que la Terre est le temple de l’âme humaine.

En cela, chaque illuminé a compris qu’il n’est qu’un reflet, qu’une partie d’une âme plus grande et plus lumineuse que lui. C’est à l’image d’un chandelier avec une grosse lumière centrale et des milliers de bouts de verre qui réfléchissent et transmettent la lumière.

Chaque être humain n’est qu’un cristal parcouru par une énergie appelée âme. Le cristal semble briller de par lui-même mais c’est pure illusion car si la lumière centrale s’éteint l’ensemble des cristaux sera privé de lumière.

Ainsi quand une personne meurt, en fait, son âme ne meurt pas. C’est seulement que son cristal, son temple, est usé par le temps, les conneries qu’il s’est infligé, la lourdeur d’un ego névrotique sans compter le goudron de l’ignorance qui a obscurci sa transparence.

Chaque fois qu’un individu prend conscience qu’il faut se purifier et maintenir sa pureté au mieux qu’il peut, il augmente sa puissance de rayonnement aidant ainsi les autres à rayonner plus.

Chaque être humain est un reflet individualisé de l’âme primordiale humaine et quand il en prend conscience, il deviendra plus lumineux et sera donc traité comme un illuminé par les morceaux de charbon qui l’entourent…

Chaque cristal a donc la possibilité de changer le monde en changeant sa propre luminosité. Même parmi un million de bougies éteintes, une seule suffit à faire connaître que la lumière existe.

Passez donc de la taille de l’allumette à celle d’un quartz de stade de foot. Vous aurez au moins le loisir de voir les joueurs. Devenez l’observateur qui éclaire les zombies qui ne pensent qu’à prendre la balle pour eux.

Devenez un soleil qui éclaire et réchauffe et ne vous souciez pas du reste. Cela ne vous appartient pas car personne ne peut changer un individu à part lui-même. Éclairez sans rien demander en retour et puis vous verrez ce qu’il se passe en vous.

Ensuite vous comprendrez pourquoi la population humaine approche les 7 milliards d’individus alors qu’il n’y en avait pas 1 milliard il y a un siècle. Cette croissance inconsidérée a une raison majeure : la fin d’un temps !

En effet, notre mère la Terre ne peut en aucun cas supporter autant d’individu sur Terre et nous en voyons les résultats tous les jours. La vogue du Développement Durable est une prise conscience beaucoup trop tardive et beaucoup trop timorée pour résoudre l’équation.

Il va donc y avoir un reset pour lancer une nouvelle partie de 26.000 ans. Mais qu’en est-il de toutes ces âmes me direz-vous ? Eh bien la réponse est simple comme d’habitude et laissez-moi encore quelques paragraphes à ce sujet.

La multiplication des humains sur Terre n’a pas été suivie par une multiplication des âmes individuelles mais par plus de reflets des âmes existantes. C’est comme si un cristal du luminaire avait créé spontanément d’autres petits cristaux autour de lui.

En clair, cela veut dire que votre âme d’aujourd’hui est en train de vivre dans plusieurs corps sur Terre en ce moment afin de régulariser son karma au plus vite avant l’examen final.

C’est la multiplication des petits pains pour le festin final. L’exercice consiste donc à ouvrir son cœur au maximum afin d’accueillir au mieux tous les autres reflets de vous-mêmes qui se désincarnent actuellement ou se désincarneront prochainement.

L’épreuve finale consiste donc à rassembler les morceaux de vous-mêmes d’où cette impérative nécessité de respecter toutes les différences, d’aimer son prochain comme soi-même, de sourire à tous, de ressentir la véritable compassion, de partager et surtout de rayonner.

C’est connu, là où il y a de la lumière, les moins lumineux accourent. (Dis, pourquoi les insectes sont majoritairement de couleur noire …? Réponse : c’est pour mieux se planquer la nuit !).

Les hautes énergies qui nous arrivent actuellement du Soleil Central sont là pour nous aider à recoller les morceaux. Alors quel est le but final de l’exercice ?

Redécouvrir que l’humanité est une, et une seule. Alors plus de racisme, plus d’injustice, plus de guerre, plus de famines, plus de déni, plus de supérieur et d’inférieur, plus d’individualisme, plus d’ego dominateur…

La paix du monde adviendra quand nous aurons fait la paix avec nous-mêmes. L’amour et le respect seront de mise lorsqu’enfin nous nous aimerons nous-mêmes inconditionnellement en respectant notre temple de matière.

Notre mère la Terre a commencé son périple de nettoyage intérieur et, à ce titre, elle nous force la main à le faire autant que notre père le Soleil va lui aussi nous cracher quelques éruptions solaires très prochainement pour nous remettre dans le droit chemin.

Oubliez les téléphones portables, l’internet et tous les gadgets de l’homme moderne car il va nous falloir redécouvrir nos antennes intérieures et notre capacité à communiquer avec la Nature (et ce qui en restera).

Le nouveau monde est en marche et il va falloir s’attendre à des wagons de départ humain afin que ces reflets d’âmes puissent aller se reconnecter à ceux qui resteront en vie et qui auront compris que seul l’amour les sortira d’affaire.

Alors cessez de vous en faire pour votre vie “matérielle”, votre vie “professionnelle” ou la peur de mourir car ce qui importe aujourd’hui est votre capacité à vibrer dans l’amour et le partage tout en restant dans la paix intérieure.

Écoutez votre petite voix car c’est elle qui vous dira que faire, où aller, qui rencontrer, qui écouter. L’ancien monde a déjà commencé à mourir alors, n’essayez pas de continuer à suivre les anciennes règles car maintenant elles ne marchent plus.

Bref, acceptez ce qui vient à vous, lâchez prise et ayez confiance, car notre mère la Terre ainsi que tous les anges et entités des autres mondes ne désirent pas que nous quittions notre enveloppe terrestre.

C’est à l’image d’une chenille qui devient un papillon. Il faut seulement laisser faire en toute confiance et surtout ne pas se raccrocher coûte que coûte à l’ancien. C’est aussi identique pour la naissance d’un nouveau-né.

Ne cherchez pas à rester dans le ventre de votre mère en vous raccrochant un max au cordon ombilical. Servez-vous en plutôt pour jouer à Tarzan quand vous aurez franchi le passage tout en sachant qu’il sera de toute façon coupé.

Ne réagissez pas en vous mettant dans le mode “survie” d’un primitif qui a peur de mourir. Mettez-vous plutôt dans le mode “nouvelle vie” en vous disant que ce sera toujours mieux même si c’est très différent.

En effet, connaissez-vous un monde plus pourri, plus injuste, plus dégueulasse, plus raciste que le nôtre ? Certes, on n’a pas idée de ce que l’on va avoir mais au moins on sait ce que l’on va perdre !

Moi, je préfère l’inconnu car je suis vraiment curieux de voir ce qui nous attend dans les années à venir. Enfin un “trip” qui sort de l’ordinaire et que les banquiers ne pourront pas nous faire monnayer ! (Les pauvres, ils vont déguster surtout que l’on vient tout juste de sortir les couverts pour eux…)

Laurent DUREAU

Article paru à l’origine sur le blog Booster Votre Influence le 22 avril 2009 et réactualisé sur le blog 345D le 4 juin 2012.

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/origine-et-histoire-de-lame-humaine/

(2 commentaires)

  1. claire

    Bonjour Laurent,

    Vraiment un très bel article…
    Un leitmotiv qui résonne énormément en moi : vivre aujourd’hui le nouveau paradigme.

    Bien à toi, bien à vous.

    Claire

  2. Micheline

    Très bon article que je ne crois pas avoir vu auparavant sinon j’aurais poser la question plus tôt. Déjà depuis quelques années je me posais cette question à savoir si l’âme avait décliné en incarnations comme l’a fait l’Esprit directeur. Cela m’était apparu comme coulant aussi de source du fait qu’il y a tellement de monde sur terre et voilà que la réponse est là dans ton écrit. Toutefois, selon tes derniers écrits sur l’âme, elle ne me semble pas tout à fait concorder avec la description que tu en fais dans tes derniers articles qui définirait l’âme créée par le mental-ego alors que je la vois plutôt découlant de l’Esprit directeur via notre particule d’Esprit. Ou, intègres-tu ici l’âme avec la particule d’Esprit qui elle se serait décliné en des reflets d’âmes?…

Les commentaires sont désactivés.

«

»