«

»

Imprimer ce Article

Ô Miroir, dis-moi qui je suis ? (2)

 miroirame_1Dans l’article précédent, nous avons abordé le côté symbolique du miroir fait de verre et d’argent. Nous avons découvert que ce fameux miroir fabriqué dans la matière n’était qu’un miroir de l’ego humain.

Autant ce miroir se trouve destructif majoritairement pour notre épanouissement, autant il est important de découvrir le véritable miroir divin. Nous savons tous comment il fonctionne car c’est inscrit dans notre âme, mais néanmoins il nous faut en prendre conscience mentalement pour l’utiliser correctement.

Savoir pour comprendre, comprendre pour agir, agir pour parfaire et parfaire pour enseigner est le cycle inévitable de tout apprentissage réussi.

Découvrir le miroir de l’âme, c’est découvrir que sans l’autre, sans toutes les formes de vie qui nous entourent, nous sommes inutiles et sans aucun intérêt. Pire, nous devenons un toxique pour l’épanouissement des autres.

Sortir du cycle destructif, c’est d’abord découvrir que sans amour il est impossible de vaincre l’adversité incessante du changement et de l’usure. Tout bouge, tout tourne, tout change car tout est mouvement. Alors tout arrêt, tout ralentissement devient destructif car là où il y a résistance, il y a automatiquement destruction.

Quand vous freinez avec votre voiture, vos freins s’usent tout comme vos pneus. Idem quand vous accélérez, vos pneus s’usent plus vite car vous exercez alors une pression supplémentaire sur l’environnement.

La vie possède un tempo, un rythme où chacun joue de sa partition. Aller trop vite ou trop lentement nuit à tous et votre véhicule s’use encore plus vite. Alors afin d’éviter les dysfonctionnements physiques ou mentaux, il vous faudra vous accorder avec votre âme car c’est la seule qui connaît la partition.

La partition à dérouler se révèlera à vous au fur et à mesure de l’avancement du tempo. Il y aura des moments de silence, des blanches, des noires, des croches, des doubles croches, etc. et cela vous sera donné au moment voulu.

En étant un miroir conscient, vous découvrirez que votre note s’inscrira dans la symphonie de l’instant présent. Par un lâcher prise mental et physique, vous découvrirez que votre concentration, votre réactivité naturelle engendreront un état d’être naturel et confiant.

Voyons donc comment le miroir de l’âme fonctionne, d’abord dans un état non matériel, puis dans un état solidifié. En clair, quand vous n’êtes pas incarné, et puis quand vous êtes dans un véhicule de matière humain.

Le miroir de l’âme quand on est non incarné correspond à la loi de résonance qui régit toutes les formes d’énergie de tous les univers. C’est la forme de communication universelle qui permet aux énergies de communiquer entre elles.

Imaginez que vous n’avez pas d’oeil pour voir, pas d’oreille pour entendre, pas de voix pour parler, pas de mains pour écrire, gesticuler, mimer. Aucun support matériel n’est disponible car l’énergie ressemble plus à un nuage en suspension quelque part au milieu de nulle part tout en étant partout à la fois.

Je sais, ce n’est pas forcément facile à comprendre et à réaliser. C’est comme si vous étiez dans un rêve où tout semble volatil et reconfigurable à volonté mais avec aucune consistance. Une espèce de coton éthéré semblant informe mais suffisamment réel tout de même.

Imaginez-vous comme un nuage très léger en suspension. Il n’y a pas de vent puisqu’il n’y a pas de matière. Il n’y a pas de gravitation car vous êtes en apesanteur. Il n’y a pas de temps puisque rien ne tourne, rien ne change puisqu’il n’y a aucun mouvement par manque de matière.

Néanmoins vous êtes conscient de ce que vous êtes tout en sachant que vous n’êtes nulle part et qu’en même temps vous ressentez que vous êtes partout. Cet état est connu comme étant l’état de conscience unifié ou conscience de l’Unité.

Vous êtes tout et, tout est donc un, pourtant vous ressentez qu’il existe des différences, des nuances, des variations quelque part et votre curiosité vous entraîne irrémédiablement à aller y jeter un coup d’oeil métaphoriquement parlant !

Vous avez alors 3 sens qui vont rentrer en action afin de communiquer avec ces différences qui vous intéressent. Commençons par la première mais en vérité l’ordre n’a aucune importance car c’est à l’image des humains qui peuvent être visuel, auditif ou kinesthésique.

Par la loi des densités (voir article les 3 lois qui gouvernent tout l’Univers) vous vous sentirez attiré par l’énergie d’amour qui n’est ni plus ni moins qu’une force de cohésion de l’énergie. Si par exemple vous roulez au 220 volt, vous serez attiré par du 220V avec un petit delta de 20v par exemple soit 200 à 240V. C’est alors que rentreront les 3 sens primordiaux.

1– Odeur – Senteur
Par je ne sais quel miracle, vous sentez l’autre. Bien que vous n’ayez pas de nez et qu’il n’y a aucune molécule dans l’air, vous sentez comme une senteur. A titre d’exemple, quand quelqu’un dit qu’il n’a pas quelqu’un en odeur de sainteté, c’est de ce genre d’odeur dont je parle.

De l’autre côté du voile, il est difficile de dire que quelqu’un pue les égouts, la rose ou la vanille. C’est une senteur qui fait ressentir un état de conscience, un état d’être, un état de rayonnement, un état d’amour.

2 – Couleur – Luminosité
Là c’est pareil, on n’a pas d’yeux pour voir mais l’on ressent le rayonnement visuel dans le spectre des couleurs. L’entité nous apparaîtra comme plus ou moins lumineuse, plus ou moins chatoyante, plus ou moins sombre, plus ou moins terne. On voit avec les yeux du dedans.

A titre de comparaison avec la Terre, ce serait comme un charisme lumineux à l’image de l’auréole au-dessus de la tête des Saints. On voit bien un corps physique mais on semble percevoir un autre corps presque lumineux qui l’entoure.

3 – Musicalité
Tout comme précédemment, vous n’avez pas d’oreille mais vous ressentez une musique, un rythme qui n’est en fait que le mouvement d’énergies internes de l’entité. Au niveau humain, je comparerais cela au bruit d’un moteur de voiture.

La musique des cliquetis du moteur, les grosses basses du pot d’échappement vous feront deviner si vous êtes en présence du moteur d’une clio ou d’un lamborghini. Juste le bruit vous renseigne sur la puissance et vous gloussez en conséquence.

Voici donc, en gros, les 3 principaux principes du miroir de l’âme dans le monde des “anges” (voir Révélations sur la Carte d’Identité Angélique). Il n’en est pas différemment sur Terre mais la matière tend à nous faire oublier ces principes de base.

Si donc le miroir fait de verre et d’argent est le miroir de l’ego, le miroir de l’âme est celui de l’amour universel tout simplement. Il est donc sensible à la chaleur des émotions, des sentiments et surtout des états d’être.

Le miroir humain fait place à l’extérieur, au visible, au dégradable, au fini et à la perfection. Le miroir de l’âme lui fait place à l’intérieur, à l’invisible, au permanent , à l’infini et à l’acception de ce que l’on est.

Pratiquement, remettre le miroir de l’âme en mouvement commence par s’aimer soi-même en commençant par respecter inconditionnellement les autres formes de vie et d’expression qui vivent tout autour de vous.

Sans ce respect minima, vous ne pouvez rester dans la conscience dite Cosmique. Dans cet état de conscience, il n’y a plus de jugement mais seulement une évaluation de ce qui est différent de vous.

Grâce à cette perception de ce qui est différent de vous, vous découvrirez ce que vous n’êtes pas. Ceci vous aidera à mieux cerner ce que vous êtes. Ceci est donc la première étape vers votre épanouissement.

La seconde étape est celle de la conscience Divine, c’est-à-dire la capacité à ressentir l’autre tout en faisant abstraction de votre ego. Dans la conscience Cosmique, il y a votre ego et les autres que vous respectez complètement.

Dans la conscience Divine, vous êtes l’autre. Cela vous permet ainsi de mettre en oeuvre avec plus d’acuité les 3 caractéristiques décrites précédemment. A ce stade, vous apprenez à aimer l’autre véritablement.

En effet, respecter quelqu’un, un drapeau, un hymne national ne veut en aucun cas dire que vous l’aimez. Vous ne faites qu’être non destructif en acceptant la différence car vous avez compris que vous êtes unique, et donc les autres aussi.

La conscience est dite Cosmique car vous comprenez que la vie existe partout dans l’univers sous des formes différentes. A ce titre, les “aliens” sont pour vous une évidence et vous comprenez que l’ego humain est totalement disproportionné et ignorant pour croire qu’il est seul dans l’univers.

L’humain a déjà peur de son voisin, de l’étranger sur son palier, alors il est facilement compréhensible qu’il transforme tout extra-terrestre en quelqu’un de méchant, guerrier et envahisseur qui vient pour le soumettre. Ah, si l’humain pouvait prendre un peu de recul !

Bref dans la conscience Divine, vous découvrez véritablement ce qui se cache à l’intérieur des humains d’abord, mais ensuite des animaux et de toutes les autres formes de vie. Là, on découvre ce qu’est l’amour universel mais aussi le langage universel.

Complètement ratatinée sous le vocable de la télépathie et donc au rayon des dons surnaturels, cette capacité à dialoguer avec l’âme des gens n’est que tout simplement l’acceptation des différences et l’oubli de son petit ego pendant le temps de la communication ! (2 oreilles, 2 yeux et seulement 1 bouche…)

C’est tout mais tellement simple que cela paraît impossible pour le commun des mortels. Et pourtant, comment pensez-vous qu’un bébé peut comprendre papa et maman qui lui causent un charabia d’enfer alors qu’il peut à peine bafouiller un papa, maman ?

Comment expliquez-vous qu’il sache qui sont ses frères et soeurs, et surtout à quelle vitesse il peut apprendre à se débrouiller et à apprendre autant en si peu de temps. Nous avons donc tous été des surdoués mais le système nous a atrophié misérablement.

Redécouvrir le miroir de l’âme, c’est redécouvrir notre capacité à communiquer avec n’importe quoi de vivant et plus encore. C’est aussi, la capacité à pouvoir réentendre le chef d’orchestre qui se trouve en nous !

Enfin, quand nous pouvons entendre notre âme, nous pouvons nous épanouir sans aucun problème car nous comprenons alors que chaque personne que nous rencontrons n’est qu’une note qui vient pour un certain temps s’inscrire dans notre partition.

Alors, au lieu de rester insensible aux autres, à faire celui qui est sérieux, à croire que le paraître nous donnera des points de bonne conduite, on découvre que le sourire est la clé de l’ouverture à l’autre.

On découvre en un quart de seconde la qualité de l’âme de la personne à qui on sourit. On ressent sa chaleur, on découvre sa senteur, sa musicalité et ses couleurs. Aucune peur nous habite et l’autre, ressentant cet oeil intérieur bienveillant, vous répond avec un sourire tellement franc qu’il s’en étonne lui-même.

A cet instant précis, une luminosité apparaît dans les yeux trahissant une complicité incalculable. Elle dit “je sais que tu sais et que nous sommes dans le même bac à sable pour vivre des expériences – Je te souhaite tout ce qu’il y a de meilleur”.

Un seul regard comme cela et votre journée devient subitement toute belle car cela vous a recadré et vous a permis de relativiser tout ce qu’il y a autour de vous. Vous ressentez cette joie qui dit “ Que la vie est belle !”.

Découvrir le miroir de l’âme, c’est découvrir le chemin qui mène à nous grâce au regard que nous portons à l’extérieur de nous. Alors “ô miroir, dis-moi qui je suis ?” devient une réalité quotidienne où, à chaque instant, une note peut venir sur votre partition afin de jouer la mélodie que votre âme veut entendre.

Non seulement cela est perso mais cette mélodie est aussi entendue par l’Univers entier car les spectateurs aux premières loges sont toutes ces entités non-incarnées qui attendent leur tour pour venir dans ce bac à sable si merveilleux.

D’après-vous, pourquoi les bébés sont si souriants, si heureux d’être venu sur Terre ? Il y a déjà deux bonnes raisons. La première est qu’ils sont là et la seconde est qu’ils vous aiment vraiment car grâce à vous ils sont là.

La fierté et les liens qui unissent les enfants aux parents sont les liens les plus forts pour un être humain. Ce n’est pas pour des raisons génétiques mais vraiment pour des raisons d’âmes ayant un contrat entre elles.

Il est des partitions qui doivent se jouer, alors ne vous inquiétez pas des notes blanches ou noires, des croches qui font mal et des silences à faire péter les plombs. Vous êtes en train de jouer au milieu d’un orchestre constitué des personnes que vous connaissez.

Il y ceux qui sont proches de vous, les autres et les spectateurs. Et puis laissez-vous la chance de devenir le chef d’orchestre en écoutant votre âme. Mais pour cela, rappelez-vous le principe du miroir de l’âme ainsi vous et votre orchestre ne feront qu’un !

Que la paix soit avec vous ainsi que toute la joie indicible de celui qui a découvert le chemin pour aller à la rencontre du lui-même. Il découvrira le monde entier, aussi bien visible qu’invisible. Il sera alors en conscience de l’Unité dans toute sa puissance !

Laurent DUREAU

Article paru à l’origine sur le blog Booster Votre Influence le 17 novembre 2008 et réactualisé sur le blog 345D le 27 juin 2012.

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/o-miroir-dis-moi-qui-je-suis-2/

(3 commentaires)

  1. Sylviane Bouygues

    Super ! Merci Laurent, mon frère !
    Grand frère qui nous prend par la main pour nous aider sur ce chemin .
    Sylviane.

  2. Nora

    Bonjours a tous et a toutes.

    Merci 👿

  3. Agnes

    j’adore vos articles du Miroir … ils sont on ne peut plus clair…
    Celui de l’Âme fait si chaude au coeur !

Les commentaires sont désactivés.

«

»