Mon ami, mon frère, nous ne sommes pas seuls…

extraterrestreAu fur et à mesure que le temps passe et trépasse, de nouvelles informations, mais aussi et surtout de nouvelles prises de conscience, font leur apparition. Donc, suite à ce qui est arrivé au Japon la semaine dernière, j’aimerais aborder une autre facette qui va devenir cruciale dans les mois à venir, si ce n’est ce mois-ci !

En effet, d’après un certain nombre de canalisations, nos frères de l’espace appartenant à la Confédération Intergalactique aimeraient vraiment se montrer à nous en toute liberté afin de nous aider dans notre transition, et notamment lors des catastrophes dont nous sommes totalement impuissants à juguler les effets comme l’explosion de centrales nucléaires…

Pour un grand nombre d’entre nous, nous savons que nous ne sommes pas seuls dans cet univers et qu’il existe des tas de civilisations autres qui nous observent faire nos bêtises. Ils sont là et, bien sûr, comme dans tout espace-temps, la dualité existe. Il y a donc des bons et des moins bons extra-terrestres !

La question est donc de se poser les vraies questions qui nous permettraient de pouvoir discerner les bons (ceux qui nous veulent du bien en nous aidant dans notre reprise de pouvoir individuel) et les moins bons qui désirent faire perdurer notre état de mouton et d’esclave. Rappelons-nous que cette fameuse clique qui nous mène par le bout du nez depuis des millénaires et des millénaires n’est que des descendants de ces extra-terrestres prédateurs.

Si, parmi les nombreux films d’Hollywood, on nous conditionne pour rejeter les extra-terrestres, c’est pour la simple et bonne raison de nous conditionner à refuser toute aide extérieure parce que ceux qui tirent les ficelles nous sont totalement invisibles. On est donc manipulé à souhait pour refuser l’aide apportée par les “bons”…

Alors, comment faire pour faire la différence entre ceux qui nous veulent du mal et qui nous approchent avec des carottes “scientifiques” et “technologiques”, d’avec ceux qui nous veulent du bien et qui n’apportent que support et conseil ? Les premiers s’adressent à notre tête, à notre raison, à notre mental, tandis que les seconds nous approchent par le cœur…

Alors, lesquels allons-nous choisir ? Ceux qui nous gouvernent depuis des décennies à travers une organisation secrète dont des marionnettes publiques sont à la solde, ou allons-nous suivre notre cœur et nous ouvrir à ceux qui nous demandent d’être autonomes et de reprendre nos droits individuels afin d’assumer nos décisions ?

Oui, les premiers nous amènent la facilité, la solution toute prête, mais derrière, il faut casquer d’une manière ou d’une autre, tandis que pour les seconds, rien ne nous est demandé en retour, car l’amour véritable est, de par nature, inconditionnel. Cependant avec ces derniers, il nous est demandé de nous Unifier et de cesser nos joutes égotiques au profit du bénéfice pour le collectif.

En effet, les moins bons nous apportent la résolution de nos problèmes matériels en nous promettant le nirvana afin que l’on ait nos petits plaisirs personnels et égotiques, mais en contrepartie nous serons d’une manière ou d’une autre leurs serviteurs. Bref, cela s’adresse surtout à ceux et à celles qui veulent aller au plus court pour vivre une vie de chenille…

Par contre, pour les bons, on nous demande de revenir à la simplicité, à l’intégrité, à l’instant présent, à la fluidité et de redevenir responsable de nos choix et décisions en assumant leurs conséquences. C’est vrai que cela est beaucoup plus dur, et donc moins intéressant, pour ceux qui veulent être dans la facilité.

Nous voyons donc que les premiers ET, “ceux qui nous veulent du bien sur le plan matériel”, ne sont en fait que ceux qui veulent faire perdurer le système actuel pour leur propre bénéfice, tandis que les seconds, “ceux qui nous demandent d’assumer nos conneries”, ne sont qu’une partie de nous-mêmes venant des autres dimensions pour nous faire sortir de l’ornière de l’illusion.

Alors, voilà le point où je voulais en venir, car, entre ces deux aides “extérieures”, il y a une différence notable qui s’appelle tout simplement le respect. Oui, je dis bien le respect, car dans le cas des “moins bons”, nous pouvons prendre conscience qu’ils ont pris la place sans vraiment nous avertir. Ainsi, au fil des décennies, ils nous ont refilé de la technologie qui n’a fait que les choux gras de certaines multinationales sans compter les arrangements avec les gouvernements nationaux impliqués.

En effet, vous et moi, en quoi nous a-t-on demandé notre accord ou notre avis ? En rien du tout ! Tout s’est fait par derrière, dans les coulisses, dans l’ombre, et tout ça pour notre bien, parce qu’en effet, nous sommes trop cons pour voir où est notre bonheur. Sauf qu’aujourd’hui, on voit que notre mode de vie n’est qu’un mode de prédation, et donc de destruction, qui ne nous amène qu’à l’extinction de toute vie.

Ainsi, que faisons-nous des “bons extra-terrestres” ? Faut-il les mettre dans le même sac parce qu’en fait on pourrait leur reprocher de ne rien faire à notre égard ? Ils auraient pu limiter ou annihiler ces autres ET qui nous squattent. Mais non, ils n’ont rien fait parce qu’en fait, sous le principe du respect, ils ne sont pas intervenus.

Oui, autant les premiers ET ne nous ont pas demandé la permission pour venir s’ingérer dans nos affaires “extérieures”, autant nos frères de l’espace qui nous veulent du bien ne veulent pas s’ingérer dans ces mêmes affaires “extérieures”. Par contre, ils n’ interviendront à “l’extérieur” qu’à la seule condition que notre “intérieur” le demande de tout son cœur et de toute son âme.

En effet, la 4D, le chakra du cœur, est invisible à l’œil nu mais totalement visible par toutes les entités de tous les univers. Et c’est là que le bât blesse, parce que, si l’on y regarde bien, combien d’entre nous ont consciemment donné leur accord pour qu’ils interviennent ? A bien y regarder quasiment aucun !

Cela fait déjà 30 ans que mon cœur bat pour les voir, les rencontrer, les saluer, et surtout me permettre d’exprimer l’amour que j’ai pour eux. Depuis 30 ans, je me suis préparé à bannir toutes mes peurs sur la forme, sur le look qu’ils auront. Toute ma vie j’ai espéré, et je viens de me rendre compte que je n’ai même pas fait l’essentiel : leur demander intérieurement de venir, de se matérialiser devant moi, devant nous, devant l’humanité.

C’est comme si j’avais rêvé depuis 30 ans de rencontrer une superbe nana et de découvrir que je n’ai tout simplement pas encore envoyé un email à cette dernière pour lui dire qu’elle peut venir me voir. C’est con, mais il faut dire que ce que l’on tient du rêve et du désir nous fait perdre la raison quand il faut revenir dans la réalité palpable…

Maintenant que nous savons qu’ils sont là, juste derrière une variation de longueur d’onde, qu’attendons-nous pour leur donner notre autorisation à franchir cette frontière qui nous sépare ? Qu’attendons-nous pour leur spécifier que nous sommes d’accord pour entrer en contact physiquement avec eux afin qu’ils puissent nous assister dans notre confiance à reprendre nos pouvoirs intérieurs.

Je ne leur demande pas de dépolluer la planète et de me construire une super baraque avec piscine et compagnie. Non, je souhaiterais simplement les savoir à mes côtés, non plus dans mon monde intérieur, mais de pouvoir les voir, les toucher, voire les embrasser comme je le ferais avec n’importe quel humain sur cette terre.

Oui, j’ai oublié de leur donner mon accord afin qu’ils franchissent cette frontière qui nous sépare dans le plein respect mutuel de nos unicités. Oui, j’ai oublié d’envoyé un email, un faire-part, les invitant à venir ouvertement et en pleine paix à ma rencontre, à notre rencontre, parce que nous sommes sur le chemin de devenir UN comme humanité.

Jamais nous n’avons eu une possibilité aussi grande et aussi urgente que maintenant. Tout est en place, et de plus en plus de gens se font à l’idée que nous ne sommes pas seuls dans l’univers. Seulement voilà, il est temps de concrétiser nos rêves en leur donnant humblement notre autorisation intérieure de se présenter ouvertement.

Nombre de canalisations nous préparent à cette future rencontre, alors n’attendons pas encore plus longtemps pour leur donner notre assentiment. Faisons-le maintenant, dans notre for intérieur, et cela ne fera que rapprocher cette rencontre tant attendue. Vous me direz que je ne suis plus à 15 jours près parce que ça fait 30 ans que ça dure.

Non, je suis patient, très patient, mais si on pouvait quand même raccourcir le délai, cela n’en sera que mieux pour tous ceux et celles qui sentent qu’il est temps d’en finir avec les cachoteries. L’invisible deviendra visible tôt ou tard, alors autant ne pas faire trainer les choses ! On ira plus vite vers la 5D !

Bref, si vous le voulez bien, faites en sorte que vous ayez bien envoyé votre accord pour leur venue. Ne le faites pas seulement avec votre tête. Mettez-y tout l’amour que vous pourrez au point d’avoir les larmes qui coulent sur les joues. Faites comme vous voulez, aucun protocole particulier n’est demandé, car ce qui vient du cœur se fout de l’extérieur.

Allez-y de vous-même avec vous-même pour bien leur faire comprendre que vous êtes de la partie et que vous avez hâte de faire partie de ceux et celles qui œuvreront afin que le Nouveau Monde se matérialise encore plus. D’ailleurs, rien qu’à écrire ça, je crois que je viens de leur envoyer un SMS les prévenant qu’ils allaient recevoir un courrier de ma part…

Avec toute ma plus profonde fraternitude, je vous embrasse pour ce que vous êtes, et j’espère qu’un jour on sera tous réunis côte à côte pour leur ouvrir nos bras. Je vois déjà la méga chialerie, mais c’est sûr que l’on s’en souviendra du pourquoi on est venu s’incarner à cette époque de haute transformation !

Laurent DUREAU

Article paru à l’origine sur le blog 4D5D le 18 mars 2011 et réactualisé sur le blog 345D le 25 septembre 2012.

Cet article a été visité 7 571 fois.

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/mon-ami-mon-frere-nous-ne-sommes-pas-seuls/

(6 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

    • jachal on 25 septembre 2012 at 10 h 20 min

    Je crois que beaucoup en sont venus à penser comme toi, Laurent. La terre va trés mal et nous sommes comme des petits enfants qui appellent leurs parents. En plus nous les savons tout proches, parfois même ils soulèvent un coin du rideau, alors intérieurement nous attendons un petit effort de leur part pour reprendre espoir, pour savoir que l’histoire ne s’écrit pas seulement à l’encre noire.
    La réalité des choses est un peu différente. Le prototype humain est un véhicule qui est revendiqué par beaucoup d’êtres de provenances diverses. En fait c’est une sorte de véhicule de location qui a été construit pour permettre à de multiples races d’expérimenter la 3D.
    Le problème se complique car certains ont modifié ce prototype, dans son ADN, et s’en considèrent aujourd’hui comme les propriétaires. Puis il y a les âmes qui habitent ces prototypes et qui toutes viennent de planètes, de plans de conscience différents avec des objectifs différents : expérimenter la 3D, ou bien observer une transition planétaire, ou bien pour aider. Ces derniers étant généralement « en réparation  » d’erreurs commises dans le passé ou considérées comme telles. On ne fait pas évoluer vers la lumière des êtres qui n’ont pas encore transmuté en eux leurs parties sombres.
    Le tableau se complique ensuite : beaucoup d’êtres de la 5D sont autour de nous et se manifestent tangiblement selon les nécessités. Cela je l’ai observé à de multiples reprises. D’autres incorporent des corps humains pour faire leur « business ». Comme nous sommes sur un plan de dualité on y trouve aussi bien des êtres issus des plans de lumière que des reptiliens, qui soit dit en passant, ne sont pas toujours aussi négatifs que l’on croit.
    Mais la question qui se pose est : pourquoi ne se manifestent-ils pas tangiblement à tous ? Leur réponse est que cela ne ferait pas avancer l’humanité. Ils l’ont déjà fait et le résultat a été plutôt catastrophique. Car ce qui est important pour eux , c’est que cela bouge « à l’intérieur » et si cela bouge « à l’intérieur » alors tous les possibles deviennent ouverts.
    Si « cela bouge à l’intérieur » on risque non seulement de voir que nous ne sommes pas seuls sur cette terre mais on risque aussi de se découvrir soit même. On risque de découvrir nos « alter égo », nos flammes jumelles, et aussi « nous mêmes » tels que nous sommes dans d’autres dimensions. La personnalité et l’identité voleront alors en éclat. Enfin, et c’est le but de notre incarnation sur terre, nous risquons de manifester notre capacité de « co-créateurs divins  » c’est à dire devenir les créateurs directs de notre plan de manifestation. Je prends un exemple : si nous voulons créer un vélo nous allons créer l’image virtuelle de ce vélo (facile on commait le cadre, le gyidon, le pédalier, etc…) à partir du 6ème chakra et puis à partir du 4ème chakra nous allons remplir cette image virtuelle de prana pour lui donner une réalité objective. En ralentissant ce prana on peut même l’amener en 3D.
    Voilà les buts de notre passage sur terre tels que je les ai compris et entrevus.

      • françoise68 on 25 septembre 2012 at 12 h 01 min

      bonjour Jachal
      ce n’est pas une réponse à ton questionnement mais une question sur ta question (tu suis ???) tu parles de « risque de… » , ne serait-ce pas davantage un CHANCE ?

    • kamala on 25 septembre 2012 at 21 h 03 min

    Il vient juste d etre lu ce message … quelle emotion se dévoile à moi durant cette lecture avant que tes mots m imprégnent de tes certitudes ! déjà je la fais mienne !
    Laurent moi aussi je les attend depuis si longtemps et sans crainte aucune ! uniquement l envie de partager un univers inconnu et peut etre retrouver des souvenirs communs dans un espace déjà si lointain ! je ne savais pas que l on pouvait les joindre … le coeur aussi a ses moments de crainte !

    • jachal on 26 septembre 2012 at 16 h 40 min

    Tout à fait d’accord avec toi Françoise68 pour y voir une chance plutôt qu’un risque.
    En fait le mot chance n’est pas plus adapté que le mot risque car c’est en fonction de notre conscience que nous attirons à nous les choses. Ainsi que j’ai pu le constater à de nombreuses reprises la preuve vient toujours après, c’est à dire lorsque notre conscience a fait le travail.
    Lors de mes observations d’OVNIS j’ai toujours été étonné que quelque chose me pousse à sortir, à tourner la tête, à changer de route avec au fond de moi l’idée que « c’est impératif ». J’en déduis que le hasard n’existe pas en la matière. Les choses peuvent parfois se jouer au centième de seconde.
    La sensibilisation de l’humanité à des présences extra-terrestres pour employer nos terminologies va s’amplifier. Les apparitions d’OVNIS seront de plus en plus nombreuses et tangibles. Ne les verront cependant que ceux qui sont concernés.
    Le but de tout cela : prendre conscience individuellement et intérieurement de « qui nous sommes vraiment ». Voila pourquoi aucun extra-terrestre ne pourra jamais faire tout le travail à notre place. Leur aide est pourtant importante même si elle ne se joue pas sur le registre de l’émotionnel, un émotionnel qui, comme le mental, nous coupe du plan de la réalité lorsqu’ils ne sont pas connectés à notre « moi supérieur ».

    • Annemarie on 26 septembre 2012 at 17 h 19 min

    Merci Laurent de nous rappeler le plus sim 😉 ple

    • Nicole.A on 27 septembre 2012 at 10 h 26 min

    Merci Laurent,

    C’est bon de se rappeler que nous ne sommes pas seul mais qu’il est nécessaire de les appeler à nous apporter leur présence et recevoir leur aide.

Les commentaires sont désactivés.