«

»

Imprimer ceci Article

Lumière sur la lumière…

PhotonsIl est évident que, pour tout préhumain, le mot lumière se réfère au lumineux, au Soleil, au Divin, à ce qui éclaire ce qui ne l’est pas, c’est-à-dire l’ombre, la nuit, la noirceur… C’est super, sauf qu’à partir de la 5D, le mode de projection n’est plus le même.

En effet, nous savons physiquement que cette lumière visible à nos yeux est porteuse d’information, donc de savoir. Si je prends l’exemple de la salle de cinéma qui est non éclairée pendant la projection, le spectateur serait votre conscience qui se regarde jouer sur l’écran.

La lumière qui rentre dans votre œil vous informe donc de ce qui se passe à l’écran. Ainsi, elle vous informe de ce qui se passe à l’extérieur de vous, car cette lumière visible à vos yeux est purement invisible à votre cœur, à votre âme, à votre Soi.

En physique, nous parlons de photons (aspect masculin – aspect corpusculaire – la matière) et de sa partie ondulatoire (aspect féminin – longueur d’onde ou fréquence – l’information elle-même) qui sont décodés par notre rétine et composés principalement de bâtonnets et de cônes.

Les cônes détectent l’intensité, soit la quantité de blanc par rapport au noir, soit le nombre de photons reçus (la partie masculine), tandis que les bâtonnets, de par leur aspect cylindrique, emprisonnent la longueur d’onde, soit la couleur ou aspect féminin de la lumière visible.

En fait, le spectateur (votre conscience) est à l’intérieur de vous et l’écran qu’il regarde est tout bonnement votre rétine. Ensuite, le cerveau ne fera que rassembler toutes les informations pour en donner une image cohérente, conforme, et en rapport avec la réalité que vous désirez voir.

Toute vision sortant de la norme sera donc considérée comme une hallucination et ainsi rejetée dans le cimetière des aberrations et du surnaturel pas forcément bon pour votre grade. Dit autrement, vous ne voyez que ce que vous voulez voir et qui est conforme à votre réalité.

Point besoin de tergiverser sur ce point, car nous savons tous que notre cerveau fait le tri avant même que cela n’atteigne notre véritable conscience. Ainsi, pour la même scène, un mec de la sécurité verra d’abord les choses en rapport avec son job, tandis que l’électricien fera de même, la costumière aussi, le metteur en scène, n’importe quel acteur et enfin les spectateurs.

Bref, pour la même scène n’ayant pas bougé d’un millimètre, il y aura autant de versions que d’individus ! Alors je ne vous dis pas dès que les acteurs du plateau rentrent en scène et commencent la pièce… Dit autrement, chacun voit le monde selon ses schémas, ses traumas, ses croyances, son état énergétique, son QI, sa culture sans compter s’il est accompagné d’une future conquête…

Vous en conviendrez donc que cette réalité, que l’on dit holographique (image virtuelle crée en 3 dimensions), est tout à fait réelle puisque nous ne voyons que ce que notre rétine reçoit comme lumière issue du soleil, ou maintenant indirectement par de l’énergie électrique.

La différence entre la lumière solaire et électrique, c’est que la première s’étend sur toutes les longueurs d’onde tout en possédant une oscillation cohérente des photons (sa géométrie intérieure), tandis que la lumière électrique oscille à 50Hz et l’émission de photons est totalement aléatoire, d’où une géométrie intérieure totalement destructive pour le vivant car incohérente. A côté, la bougie c’est du bio total !

Je vous dis tout cela, car la fameuse lumière dont parlent les canalisations et dont je vais vous parler n’a rien à voir avec cette lumière-là. Le fait d’être coincé dans un monde de 3D ayant été trafiqué même au niveau du soleil, c’était pour que nous ne recevions qu’une lumière appauvrie qui n’avait pour but que de nous laisser dans la prison de l’ignorance de notre essence même.

Ainsi, au passage, j’en profite pour vous dire que tous les beaux dessins, belles peintures lumineuses, aquarelles, etc. représentant les anges, le paradis et tout truc qui touche au Divin ne sont en fait qu’une banale illusion savamment entretenue afin de vous détourner de la vraie lumière originelle.

Quand vous serez arrivé en 5D, vous ne verrez aucun tableau idyllique, car, tout bonnement, vous ne regarderez plus avec les yeux de la tête mais avec les yeux du cœur. Dit autrement, les informations collectées par votre rétine deviendront secondaires, comme les lunettes de plongée quand vous lisez votre écran d’ordinateur !

Il y aura ce que vous verrez avec vos yeux de la tête et ce que vous verrez avec votre cœur. C’est clair que votre cœur aura une large prédominance sur les autres, car autant on peut bluffer les yeux physiques, autant il est impossible de tromper le cœur…

Il en est de même quand vous regardez le cosmos. Vous trouvez ça beau et vous ouvrez grand les yeux, mais en fait c’est votre cœur qui vous fait sentir la vraie lumière et non les petits points blanc sur fond noir. Idem pour les images de galaxies ou constellation. Vous trouvez super beau et votre cœur bat fort, mais l’image réelle que vous voyez n’est qu’une portion infime du spectre de la vraie réalité.

Ne vous attardez donc pas sur les images, car nos yeux physiques ne sont que des lunettes de plongée pour voir dans la vase boueuse et guère lumineuse du fond du lac d’une 3D bien obscure. En effet, même les photons qui arrivent à votre rétine, ne sont qu’une chose extérieure à vous. Ils ne sont pas vous, et encore moins la vraie réalité.

Le phénomène de l’Ascension correspond à un retournement précis entre la 3ème dimension et la 5ème. En clair, le courant va s’inverser et ce qui tournait à l’endroit tournera à l’envers, ce qui se passait dehors se passera dedans, ce qui était dessus sera en dessous, etc.

Ainsi, il va falloir nous habituer à voir la lumière du dedans, car celle du dehors ne sera plus celle qui sera majoritaire dans notre appréhension de ce qui nous entoure. En voyant dehors, nous sommes devenus aveugles à la lumière intérieure, d’où notre aptitude à être des zombies graves et très mal en point, surtout pour ceux qui nous regardent de l’autre côté du voile.

Le voile s’amincissant, il est évident que de plus en plus de gens vont découvrir qu’ils voient des choses (médiumnité, canal, etc.) au point de devenir dingue et surtout de s’y croire ! Les pièges liés à l’Ascension et qui sont surtout dans la traversée de la 4D (la fréquence, la vibration) ne sont pas évitables, mais cela ne veut pas dire qu’il faut s’y enliser pour raisons égotiques.

La 4D est donc une transition extrêmement courte par rapport à la 3D ou la 5D. C’est pour cela que l’on en parle peu dans les canalisations. Autant ne pas s’attarder sur des broutilles temporelles quand on sait que, pour les autres de l’autre côté, une petite respiration chez eux et c’est des siècles chez nous…

En clair, ce fameux retournement va forcément entrainer à prendre le bouillon dans cette nouvelle lumière qui a toujours été et que nous avions largement, pour ne pas dire complètement, perdu de vue. Au fil des âges, on en a parlé avec différents vocables, comme par exemple la Lumière spirituelle ou l’éther pour les plus scientifiques. D’autres parlent de lumière vibrale, de lumière blanche, actuellement.

Bref, pour ma part, j’ai opté pour une version qui me plait bien, car dégagée de toutes les encombrantes croyances et qui est la Lumière Authentique. La particularité de cette Lumière est qu’elle n’est perceptible que par l’intérieur, car là où l’Unique se multiplie, la lumière authentique l’accompagne jusqu’à son retour à La Source. Il ne peut en être autrement.

La Lumière Authentique est le support de tout ce qui EST. Elle est celle qui fait et défait selon la conscience de chaque Esprit qui va faire une petite virée hors de La Source. Sans elle rien n’existe, car elle est le liant, la colle de tout ce qui est en dehors de La Source. En clair, sans se faire copain avec elle, on va tout simplement rester coincé dans le bocal de la 3D trafiquée.

Cette Lumière Authentique (comme son nom l’indique) ne peut en aucun cas supporter une différence entre ce qui se joue entre votre cœur et votre Esprit. Elle est aux ordres de l’Esprit, mais celui-ci ne peut agir en notre monde et sur la matière qu’à la seule condition que notre cœur-âme soit en phase avec.

Dit autrement, si vous ne suivez pas la loi de l’UN, la voie de l’Unité, la voix de l’UN-ité dans votre UNicité, la Lumière Authentique ne vous sera pas accessible. En effet, c’est grâce à elle que le pouvoir de matérialisation est possible. Ainsi, si vous n’arrivez pas à vous caler sur votre cœur, et uniquement celui-ci, vous n’accèderez jamais au véritable pouvoir de co-créateur qui se trouve justement à l’étage de la 5D, là où l’égo et la personnalité n’existent plus !

L’accès à la Lumière Authentique est directement proportionnel à votre authenticité, soit votre transparence réelle et totale à ce que vous êtes vraiment. On voit donc que le fameux voile n’est, en fait, que la bâche de l’égo avec la couleur de la personnalité. Lever le coin du voile, c’est lever un coin de la bâche poussiéreuse afin de sortir notre vrai véhicule du garage de l’oubli.

D’abord, on y va comme une souris un peu à tâtons et au flair, mais très vite, une fois allumés les phares de la conscience, cela ne devient qu’une histoire de temps pour débâcher la totale. Une fois cela fait, on pourra peut-être faire une tentative de découverte du tableau de bord, où on met le contact pour faire un tour dans les étoiles avec le volant de l’esprit…

Vous comprenez que la Lumière Authentique n’a rien contre vous, c’est seulement qu’il faut qu’elle vous protège de vous-même et de votre ignorance. C’est clair qu’à ce niveau, celui de la co-création consciente et responsable véritable (et non le succédané mentalo-égotique que l’on nous sert commercialement en 3D), il vaut mieux réfléchir aux conséquences avant d’agir !

Il existe bien sûr d’autres types de Lumière que je vous décrirai plus tard, mais la Lumière Authentique est le cadeau de La Source qui est donné à chacune de ses parties qui vont se faire un petit circuit touristique dans sa Création. Comme on dit, papa a donné une carte de crédit illimitée et gonflée à bloc au petiot, mais ce con (nous…) on a oublié le code !!!

On joue donc au voleur d’énergie. On chaparde à l’étalage de la Nature. On viole en toute impunité toutes les espèces vivantes et, comme les temps sont durs (ils l’ont toujours été), on est en permanence en mode de survie en se disant que c’est la vie. Bref, vous connaissez le tableau, donc point besoin d’aller dans les détails.

Donc le truc, c’est de re-découvrir le putain de code qui est coincé en nous, quelque part dans cet ADN réduit à l’état d’épave par toutes nos conneries existentielles. De 12 brins on est passé à deux, et dans ce dernier, il y en a quasiment 97% d’inaccessible ! Qui dit mieux en terme de destruction personnelle ?

Mais que l’on se rassure, ce code n’est qu’à 4 chiffres : Humilité, simplicité, intégrité et … je m’en souviens plus mais c’est pas grave parce que le principal c’est de le vivre et non de l’avoir dans la tête ! C’est fou de découvrir que par les temps qui courent ça déraille de plus en plus…

Bon, tout cela étant dit, je reviendrai sur la question de la Lumière Authentique dans de prochains articles mais ce qu’il faut retenir en résumé, c’est que la lumière que vous voyez avec vos yeux physiques est en fait une lumière ratatinée faite pour aveugles au fond d’un lac très sale, très profond et habité par des zombies patentés fier de l’être.

Laurent DUREAU (un nageur de fond parmi d’autres…!)

Article paru à l’origine sur le blog 5D6D le 19 août 2011 et réactualisé sur le blog 345D le 25 octobre 2012.

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/lumiere-sur-la-lumiere/

«

»