«

»

Imprimer ceci Article

L’ité et l’icité, est-ce actuellement licite ?

iciteQuand nous voulons aller vers le Ciel, vers le Divin, vers le truc qui nous chatouille au plus profond de nous-même, nous utilisons la terminaison “ité” pour lui donner cette connotation particulière. Par exemple, le mot spirituel (spiri-duel pour ceux qui ont abusé de l’égo), se transforme en spiritual-ité qui souvent s’achève en spiritus-alité (soit l’équivalent d’une cirrhose du foie pour le mentalo…).

Il y a aussi d’autres mots comme l’humilité, la ité qui rend humide suite à des grosses larmes de joie ou de paix intérieure. Il y a aussi l’avidité, soit la ité du vide sous l’angle “à vide” et qui donc pédale dans la choucroute comme un malade tant il pense qu’il lui manque quelque chose…

En effet, n’avons-nous pas nous-même couru après un savoir (ça je veux le voir), une science (une scie en forme de anse qui nous coupe de nous-même), un enseignement (un “en saignement” qui nous vide de notre essence vitale) avec avidité, car nous pensions être vide ?

Oui, nous étions vide dans notre tête mais pas dans notre cœur… Car comment La Source aurait-elle pu faire pour rester en contact avec nous et nous prodiguer cet amour qui se meurt car étouffé par le poids de ce que nous nous sommes collés dans la tête ?

Oui, c’est dans la tête qu’il faut faire le vide (la vacu-ité, le vacuum des “ité”) afin qu’il se remplisse de ce qu’il y a au-dessus et qui est plein d’amour. Pour faire tomber l’eau du 4ème étage (4ème chakra), nul besoin d’avoir des moteurs, de la technologie et des tuyaux. Il suffit seulement d’ouvrir la porte du mental (3ème étage ou chakra) pour que le ménage se fasse, mais il y a tant de bordel dedans qu’entrouvrir la porte est déjà une sacrée victoire !

On comprend donc que l’humil-ité ne peut se faire que si l’eau vient d’en-haut. Il vaut mieux donc avoir du carrelage plutôt que le tapis ou de la moquette. Mais il y a mieux quand c’est de la terre battue, parce que ça arrose en même temps les plantes vertes d’intérieur. Oui, l’eau de l’amour donne de la force au corps et on pisse la santé, ça c’est certain, sans compter l’évacuation naturelle de quelques sombritudes inaptes à la nage pour cause de densité importante…

On vient donc de voir que l’avid-ité relève de quelqu’un qui souffre d’une vacu-ité qui l’empêche de vivre dans l’humil-ité. Bien qu’il brandisse la dé-ité contenue dans sa spiritus-al-ité, il croit qu’il est en intégr-ité avec ce qu’il est, mais cela n’est pas la ver-ité. Ce n’est qu’ ”un thé gris” (un jus de chaussette, une lavasse soi-disant curative) démontrant que le ver (contenu dans la pomme offerte par Ève) a pris forme dans l’ité. En clair, il aurait pu l’Eve-ité avec un rien de formal-ité…

C’est ainsi que pour relever le hic de l’ité, de grands verbalisateurs (ou verbeurs si vous préférez) ont sciemment introduit la notion de “icité” (le hic-ité à l’origine). Ceci était prévu pour que les “iniité” (les 1-ité, les un-ité, les unités) reconnaissent la vraie ver-ité malgré toutes les magouilles des soi-disant initiés (un un-ité s’étant fait harakiri, d’où le un devenant uni (il nie) et tié pour scier).

Bref, vous l’aurez compris, là où il y a un initié, vous êtes sûr que vous ne serez pas sur le vrai chemin de l’unité. Vous serez sur un chemin parallèle qui vous mènera dans le précipice égotique rempli de tous les cadavres des “personnal-ités”, connues ou inconnues, qui ont voulu jouer les fiers-à-bras avec La Source…

Nous savons qu’il y a des cycles dans toute la Création, sauf qu’à certains endroits ça re-cycle assez lourd. En effet, normalement l’incarnation est UNE mais, chez nous, on se ré-incarne, car nous sommes dans le re-cyclage permanent mais restant toujours à la même place grosso-modo… Tourner en boucle, tourner en rond et recyclage sont des synonymes évidents pour les préhumains.

Bref, en revenant dans le hic-ité, nous trouvons dans notre vocabulaire nombre de termes se terminant en “icité”. On comprend donc rapidement que ces mots ont une importance réelle pour trouver le bon chemin du retour au bercail. Par exemple, il y a le mot “simpl-icité” qui pourrait s’écrire “sein-pour-icité”, “saint-pour-icité” qui, pour cause d’alcool, s’est vu avec le temps (et surtout l’habitude) se prononcer avec un L.

Rapporté au lavage gratuit offert par les voisines du 4ème (le chakra du cœur est féminin, n’est-ce pas ?), on comprend que l’étable à cochon du 3ème devrait avoir le moins de mobilier possible. D’où cet assénement régulier de vous dire que la simplicité est une règle fondamentale pour qui veut enrayer la trinité basique des cochons du 3ème.

Ils l’appellent la règle des 3B : Baise, Bouffe, Baston. C’est par définition leur mental-ité et, si vous essayez de les faire sortir de cette sainte trin-ité, vous êtes sûr que vous allez avoir des problèmes de voisinage. Certes, ils ont enrobé tout ça avec du papier toilette sensibilo-émotionnel qui rétrécit dare-dare dès les premières ouvertures de porte.

C’est connu, les cochons aiment se rouler dans la boue émotionnelle ou spirituelle, et savez-vous pourquoi ? Parce que tout simplement ils se croient tout nus (et ça, c’est vrai physiquement et mentalement parlant !) et comme ils ne désirent pas être comme des animaux qui, eux, sont tout nus mais qui s’en foutent, ils préfèrent afficher leur supérior-ité en s’affublant…

Certes, ça caille en bien des endroits sur Terre, mais si on n’avait pas fait les cons, on serait encore au paradis actuellement. Mais bon, non seulement on ne veut pas forcément reconnaitre que c’est nous qui nous sommes mis dans la merde, on en a profité pour dire que les fringues c’était pour rendre beau.

Sincèrement, s’il y avait un tribunal “divin” comme on veut nous faire croire totalement, pouvez-vous imaginer combien la situation serait drôle ? En effet, comme tout est inversé en notre monde, cela veut dire que les magistrats seraient à poil et que vous seriez le seul à être fringué… C’est sûr que les prudes et les pro de la culpabil-ité vont avoir de sérieuses rougeurs faciales…

Mais bon, déjà le fait de se fringuer pour démontrer que l’UN n’a pas tout prévu est une insulte majeure, mais dire qu’en plus ça fait beau, cela démontrerait à 100% que là encore l’UN ne sait pas ce qu’est la beauté et donc qu’il a raté son coup quand il nous a fait.

Sincèrement, si j’étais l’accusé dans le box, je me sentirais pas vraiment en gagne en annonçant clairement qu’ils sont tous dans le faux, dans la fornication, dans le blasphème (ils sont à poil) et que le juge est un incompétent (UN con pétant) ayant de surcroit aucun goût ou touche artistique… Bref, vous voyez le tableau, et c’est donc loin d’être gagné !

Cependant, quand on sait que nos chances sont faibles, voire inexistantes, face à quelque chose qui nous dépasse, on va naturellement se faire souple, très à l’écoute et tout gentil… en espérant que celui qu’on n’écoute jamais prenne la parole pour notre défense… Et puis, s’il ne le fait pas, alors on se met à genou en implorant l’aide du très haut…

Bref, de la magnifique insolence et auto-suffisance qui caractérise le préhumain, on ne cherchera pas à monter notre vibration par les escaliers mais à prendre l’ascenseur directement. Seulement voilà, la charge au 3ème est tellement lourde que l’accélération demandée va faire que les câbles vont lâcher subitement et on nous récupèrera à la petite cuillère assurément !

Nous connaissons tous ce sentiment, et tout ce que nous savons est qu’il y a plusieurs choses à faire. La première est de rester calme (en ne succombant pas à la peur) sous peine de voir la tornade de la panique prendre de l’ampleur… La seconde est d’enclencher le moteur de la sincère-ité (saint sert ité) afin que l’on puisse faire ressentir un truc appelée authentic-ité.

Oui, « l’ô temps tic ité » est la manière de s’exprimer totalement dans l’instant présent sans que cela passe par un quelconque sous-programme mental. En clair, l’ic-ité ou l’ici-ité fera en sorte que vous deviendrez transparent aux autres. Ceci empêchera donc toute possibilité de mensongeries.

L’authenticité peut aussi s’écrire “autant-ic-ité” qui démontre que vous n’avez plus rien à perdre et que vous mettez cartes sur table. Là, c’est sûr que les autres joueurs (surtout s’ils sont de l’autre côté du voile) vont suffisamment apprécier ce nouvel état d’esprit.

En effet, de l’autre côté du voile, le poker, le poker menteur, le poker striptease ou toute autre forme de poker ne sont pas appréciés du tout, sinon cela reviendrait à dire que l’UN joue aussi au poker et sincèrement là on serait mal ! En fait, on est déjà mal, puisque en fait nous le vivons chaque jour en étant dans la séparation.

Hé oui, en disant à l’UN que c’est un con ayant joué au poker sinon pourquoi la souffrance, la maladie et la mort existent-elles ? Oui, la divin-ité à laquelle on parle n’est qu’une mascarade illusoire de la spiritual-ité (du spiritus duel, du spiritus du el, du spiritus des dieux). Oui, la religieus-ité n’est que la maison close des divine-ités qui ont fait croire que les cochons devaient porter un slip rose.

Sincèrement, avec du recul (au minima celui du 4ème étage pour ne pas dire du 5ème), on prend conscience de combien on s’est fait avoir, de combien on a baigné dans la fange (de la foutaise d’ange). Heureusement que le lavage automatique cosmique ne dépend pas de nous, sinon je crois que l’on serait repartis de plus belle dans un re-cycle de merde.

Mais bon, si avec humil-ité, vous arrivez à conserver votre intégr-ité grâce à la simplic-ité, alors vous aurez compris que la sincér-ité sera la chose qui vous amènera à la véritable authentic-ité, celle de votre unicité (ou UN-icité) au sein de l’Unité (l’UN-ité).

Laurent DUREAU

PS1 : Savez-vous pourquoi tous ces mots se terminant en “ité” ne prennent pas le e du féminin ? C’est parce qu’ils appartiennent déjà au féminin… Ainsi allez vers du ité, c’est aller vers des énergies féminines car nous savons tous que le féminin est l’origine, la source de tous ce qui est… YES !!!!

PS2 : Si vous désirez aller encore plus loin, voyez ce que nous amène la dualité avec la terminaison « ualité » (oualité après le alité et le ité). Il y a 2 maîtres mots qui s’opposent généralement : Spirit-ualité (spirit ou alité ?) et sens-ualité (sens où alité ?)…

Article paru à l’origine sur le blog 4D5D le 23 septembre 2011 et réactualisé sur le blog 345D le 28 août 2012.

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/lite-et-licite-est-ce-actuellement-licite/

1 ping

  1. Libre et vivant L'icité - Libre et vivant

    [...] Synthèse d’un article de  Laurent DUREAU : L’ité et l’icité, est-ce actuellement licite ? [...]

Les commentaires sont désactivés.

«

»