«

»

Imprimer ceci Article

L’intelligence ne sauvera pas le genre humain !

 robindesboisDans notre société, nous déroulons des tapis rouges à ceux que nous pensons intelligents. On leur attribue des qualités suffisantes afin qu’ils puissent nous sortir de nos faiblesses, de nos tendances un peu lourdes.

A une certaine époque, l’intelligence n’était pas forcément reliée à l’instruction, aux diplômes ou à l’appartenance à des clans “d’élus”. Et de fil en aiguille, le peuple se laissa mener comme un troupeau de moutons…

L’intelligence possède de multiples formes et peut s’adapter à tous les métiers du monde. D’ailleurs, à ce titre, il est heureux que l’intelligence se distribue équitablement parmi la population, sinon depuis longtemps, il y aurait une scission profonde entre les intelligents et les autres.

L’intelligence n’est pas le résultat d’une génétique, sinon l’eugénisme aurait fait grande carrière dans les massacres enregistrés dans notre humanité. Quand on parle d’intelligence, la première idée qui nous vient est celle du fameux QI.

Le QI est un bonheur tout en étant un malheur à la fois. Cela prévaut au même titre pour ceux qui pensent ne pas en avoir beaucoup. En effet, se poser des questions en permanence et être un assoiffé de savoir ne fait pas forcément un individu épanoui.

Le fait de comprendre des choses plus vite ne fait pas de vous un être exceptionnel, mais plutôt un être qui, tôt ou tard, cherchera à prendre le dessus sur les autres.

L’intelligence mentale (l’intellect) fait rarement dans la générosité, dans la bonté ou dans l’indulgence, car ces qualités appartiennent plus au cœur qu’au cerveau. D’ailleurs, depuis 2 décennies, une nouvelle sorte d’intelligence fait son apparition dans les outils des consultants : le QE ou quotient émotionnel.

Bref, il a fallu du temps pour comprendre que manager des individus demande aussi du cœur, surtout si, en plus, ces derniers sont instruits. Alors maintenant, on y va aussi du QE.

L’intelligence est une énergie neutre. Elle prendra donc la couleur de l’éducation dans laquelle l’individu baigne et grandit. Celui qui a un bon QI se verra alors naturellement porté à croire qu’il est supérieur aux autres et qu’il pourra donc s’arroger des postes et des salaires “supérieurs”.

Celui qui a un bon QE se verra beaucoup mis à mal, car, avant que les consultants ne le nomment ainsi, il était connu plutôt sous le terme “intelligence du coeur”. Et qui, d’après vous, s’associait avec cette définition ?

Les femmes bien sûr car, elles, elles ont du cœur tandis que les hommes sont plutôt connus pour leur froideur mentale et assez lapidaire. Tout cela semble réducteur, et pourtant c’est ce qui se passe dans la tête de tout le monde.

Cependant, la nature de ce que nous sommes véritablement n’est pas aussi tranchée que cela, car tout individu, mâle ou femelle, possède ces deux facettes en lui. Le corps mental est en relation avec le QI, tandis que le corps émotionnel l’est vis-à-vis du QE (en savoir plus sur les différents corps: Les 7 plans d’harmonisation 5).

A ce titre, nous pourrions aussi parler des autres Q-quelque chose. Il y aurait le QP (power) correspondant au corps énergétique (la santé). En effet, à quoi sert d’avoir un gros QI si vous avez une santé au ras des pâquerettes ?

Idem, nous pourrions parler du QS (Spirit) soit de l’éthique correspondant au corps spirituel. Avoir un gros QI sans aucune éthique donne assez vite le ton sur les actions entreprises par ledit individu : moi d’abord et seulement pour mon profit personnel.

En poussant le bouchon, nous pourrions aussi parler du corps physique (le QC pour corps) mais là on tomberait obligatoirement dans le racisme lourd. Et pourtant qu’avons-nous fait pendant des millénaires sinon rendre esclave ceux qui avaient la couleur de peau différente bien qu’ils aient pu avoir un très fort QI…

Dit autrement, le fameux QI, cher à nos sociétés occidentales, n’est qu’un élément qui s’est édifié en dictateur impitoyable envers tous les autres. C’est à ce titre que l’intelligence ne sortira point l’humanité de l’ornière dans laquelle elle est enfoncée.

L’intelligence mentale n’est souvent que calcul, ruse et perversion, pour son propre compte. Elle n’est pas mauvaise en soi, mais le manque d’éducation “éthique”, le manque d’amour vers son prochain en font plutôt un poison qu’autre chose.

Un individu n’est qu’une simple équation où l’état des différents corps est à prendre en compte. Chacun de ses corps, et donc de ses Qx, est à l’image de son monde intérieur et de ses croyances.

En fonction de l’âge, chacun de ses Qx varie. Le QC (corps), le QP (santé), le QE (émotion), le QI (intellect) et le QS (spirituel) ne sont pas acquis pour toujours.

Notre corps va du bébé au vieillard, notre santé de la patate à la maladie, notre QE de la joie au désespoir profond, notre QI du brillant à l’idiotie incarnée et notre QS de celui qui n’a aucune loi à la sagesse maximale.

Aucun individu ne peut tenir chacun des Qx au top niveau à chaque instant de sa vie sauf s’il en a pris pleinement conscience assez tôt dans sa vie et qu’il ne relâche aucunement sa vigilance quotidienne.

Faire du sport, manger correctement, être aimant, être positif et être respectueux est loin d’être un chemin simple. Pourtant c’est possible si on sait dans quel monde nous sommes et pour quoi faire.

Alors en revenant à mon propos premier, celui du QI, je dis très clairement que seul l’intellect ne peut nous sortir de notre condition actuelle. Croire que des cerveaux vont nous sortir le remède miracle relève totalement de l’inconscience.

Régulièrement, on nous bassine avec l’épidémie de grippe porcine et tout le monde attend qu’un laboratoire sorte un vaccin qui règlera le problème. Il faut vraiment être bouché à l’émeri pour croire la vie aussi simple.

Tout cela n’est que ruse pour gagner du fric en vous maintenant dans la peur. La moindre bombe à Bagdad fait plus de morts en une seule fois que tous les morts à cause de cette grippe en un mois sur la planète.

A chaque demi-seconde, un enfant meurt de faim sur terre mais là, pas de vaccin, donc on n’en parle pas ! Je ne vais pas vous recracher les chiffres affolants de notre humanité, car vous n’aurez plus d’appétit pour manger ce soir.

En clair, détrônez le roi QI de votre tête et vivez ce que vous êtes véritablement. Vous n’êtes pas vos diplômes et encore moins votre carrière professionnelle.

Votre bonheur ne dépend pas de votre QI mais de votre aptitude à harmoniser vos différents corps afin de trouver l’unité à travers votre unicité.

L’intelligence est partout, sinon pourquoi certains sont vraiment des sportifs incroyables. Ils ont une intelligence de jeu, des yeux dans le dos ou autre alors qu’ils ne sont même pas capables d’enfiler une phrase intelligente devant un micro…

Picasso, Beethoven, Peugeot, Renault, Mère Térésa, Coluche, Zidane possédaient-ils un gros QI ? Étaient-ils diplômés et sortis de grandes écoles ? Je prends ceux-là au hasard, mais il y en a des millions et des millions à travers le monde et à toutes les époques.

N’ayez pas peur d’être ce que vous êtes, car vous êtes au-delà de toute tentative de mesures et donc de comparaison.

Vous êtes unique, aussi bien dans le côté constructif que destructif, dans le côté émotionnel que passionnel, dans le côté perso que collectif, dans le côté sagesse que connard fini.

Nous n’avons que les limites que nous nous imposons, alors arrêtez d’essayer de passer dans les goulots d’étranglement de la normalisation. Soyez vous-même en commençant par vous aimer inconditionnellement.

Vous verrez que lorsque l’on n’est plus mendiant de l’amour des autres, vous verrez vos branches pousser et des fruits inconnus arriver. Arrêtez d’être la poire qui veut devenir pomme.

Les pépins seront toujours là, comme dans le raisin, mais la liqueur ne sera pas la même. Entre une petite liqueur de poire, du cidre bien frappé ou un gros rouge à 9°, faites en sorte que votre cuvée soit unique, car ce qui est rare est fortement demandé.

Alors, au lieu d’essayer de vous mouler dans des normalisations qui feront de vous un vin de grande consommation, et donc payé au lance pierre, travaillez votre propre cuvée et vous verrez bien qui viendra s’y abreuver.

Mieux vaut être le nectar d’un seul individu (et être aux anges) que d’être l’abreuvoir d’un troupeau d’inconnus qui vous baveront dessus tout en vous pillant.

Commencez donc à être “intelligent” en sortant de la croyance que d’autres vous sont supérieurs. Croyez-moi, s’ils sont supérieurs sur un plan cela implique aussi, et souvent, qu’ils sont inférieurs sur d’autres plans.

Nous avons tous nos chances d’être nous-même, mais pour cela il faut commencer à éteindre les sirènes du jugement et de la comparaison.

Votre futur dépend tout simplement de votre acceptation de la différence des autres, en commençant par accepter la vôtre. Une fois cela fait, vous verrez beaucoup mieux le chemin qui s’ouvrira sous vos pas.

Ne cherchez pas à l’extérieur, car ce chemin commence d’abord en vous, et puis, tôt ou tard, il s’extériorisera. Plantez la graine de la conscience en vous d’abord, et puis plus tard elle se révèlera aux yeux de tous.

N’essayez pas de voir pousser une plante dehors quand déjà, au dedans de vous, l’acidité de votre juge intérieur a desséché la graine d’espoir que l’Eternel a planté en votre cœur.

Laissez les débats et les joutes verbales aux intelligents, car ils ne font que se bouffer le nez en public afin de démontrer leur soi-disant intelligence. Bref, ce n’est qu’une bataille d’ego comme les hommes aiment le faire…

Préférez l’anonymat et aimez-vous vraiment, car c’est dans l’ombre et au calme que les grandes choses se préparent. C’est ainsi que les femmes font avant de mettre un enfant au monde.

Votre simple volonté de rencontrer votre étincelle divine fera que votre cerveau fonctionnera mieux. En effet, votre petit Soi (votre étincelle divine située dans votre cœur) communique avec le grand SOI situé à l’extérieur de votre enveloppe corporelle (cf MOI et Moi, séparation, sabotage et coups tordus).

Le ‘”petit esprit”, la graine d’esprit, qui nous anime communique via notre cerveau avec son grand frère. La croyance que notre esprit se trouve dans notre cerveau n’est pas fausse à l’origine.

Mais par contre, notre ego inférieur, notre mental-ego, lui, se trouve bien dans notre cerveau. Voici pourquoi l’intelligence mentale n’est pas celle qui nous sortira de notre condition actuelle car elle est totalement sous le contrôle de notre ego dictateur.

En allant visiter le vrai monarque, celui qui prend soin de son peuple qui est situé au centre de notre cœur, nous ferons qu’un jour notre “Richard Cœur de lion” vienne chasser l’usurpateur de Nottingham.

Soyez le Robin des Bois en vivant en pleine nature, parmi les arbres et en bonne compagnie dans un collectif joyeux et fraternel. Laissez les réunions d’apparat aux nobles et préférez conter fleurette autour du feu de bois….

Un jour, tôt ou tard, le Seigneur vous fera sortir du bois afin que vous puissiez vous marier avec celle ou celui que vous avez toujours été. Ne vous fiez donc pas au costume, mais plutôt à l’éthique qui vous habite…

Soyez un hors-la-loi en devenant un anormal, un différent, un unique. L’Eternel a besoin de votre unicité et non de votre uniforme-ité…

Laurent DUREAU

Article paru à l’origine sur le blog Booster Votre Influence le 19 juin 2009 et réactualisé sur le blog 345D le 21 août 2012.

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/lintelligence-ne-sauvera-pas-le-genre-humain/

«

»