Les mouches n’aiment pas la blédine…

moucheSur le chemin du retour à l’enfant intérieur, j’ai voulu redécouvrir le goût de la blédine. C’est vrai qu’à la maison, du temps des enfants et des biberons, il y avait un biberon pour chaque, et moi je me tapais les restes de la gamelle à coups de doigt et de langue… Bref, la vaisselle était toujours propre avant le lavage !

Et suite à la visite de mon fils ainé (30 balais déjà !), j’ai eu soudain l’envie d’y regoûter. Il faut dire aussi que je suis enceinte d’au moins 3 mois physiquement, bien que mon enfant intérieur essaie de pousser les murs depuis pas mal d’années. C’est là encore un petit symptôme de l’Ascension, donc pas de panique !

Je viens donc tout juste de m’engouffrer l’équivalent de quelques biberons (taille adulte oblige !) pour découvrir que les quelques mouches qui daignent encore pénétrer dans mon aura n’appréciaient pas la blédine. Cela m’a fait faire la relation avec les mouches “préhumaines” qui nous environnent.

En effet, qu’est-ce qu’une mouche sinon quelque chose attiré plus par les choses en décomposition et déchets en tous genres que par la Lumière et le positif. Bref, je ne vous apprends rien sur la mentalité courante de 3D qui consiste d’abord à voir tout en négatif avec, quelquefois, quelques gouttes de positif.

On dit que les mouches aiment le vinaigre. Il suffit de regarder les média pour avoir la nette confirmation que le sordide, le négatif et le puant, sont leur arômes préférés. Le nom de merdia est donc totalement approprié, puisque le but est vraiment de faire coller les mouches à l’écran ! Les courbes d’audimat sont indéniables à ce sujet…

D’ailleurs, c’est fou comme les mouches sont attirées par la lumière de l’écran. Je les observe donc régulièrement, car, sur mon écran d’ordi, il y en a toujours une qui essaie de s’instruire… Je laisse donc faire toute ma compassion pour elle et je n’essaie surtout pas de la distraire. Vu le nombre de neurones actifs, il faut surtout pas lui faire perdre le fil conducteur !

Je crois qu’il en est de même pour beaucoup de nos congénères moutonnesques qui ont besoin de se ressourcer afin de mieux faire chier les autres quand l’écran est éteint… C’est facile à les reconnaitre par les temps qui courent, puisqu’ils sont noir dans la vision des choses et vont systématiquement vous coller aux basques.

Quand elles ne savent pas quoi faire, elles tournent en rond au milieu de la pièce, au milieu de murs de croyances et jouent à celle qui ira le plus vite tout en tournant à 90° avec célérité. Dit autrement, ça tourne sa veste assez vite, surtout s’il y a du vent ou des courants d’air !

En fait, plus j’y pense et plus je découvre l’énorme analogie qu’il y a entre certains préhumains et les mouches… Vous pensez donc que vu le nombre de variétés de mouches, il y en a autant parmi nos semblables. Ça agit en solo tout en étant en groupe. Il y a bien quelques isolées, mais généralement la meute n’est pas loin !

C’est donc noir. Ça reluit plus ou moins selon l’angle de la lumière. Il y a des reflets parfois métalliques. Ça bourdonne à mort quand elles sont en groupe. Et quand elles sont en solo, elles n’ont qu’une idée fixe : venir vous emmerder. Puis quand vous n’êtes pas là, elles se font la compétition au milieu de la piaule…

La question cruciale est donc, pourquoi n’aiment-elles pas la blédine ? Bah, c’est simple, c’est parce qu’elles ne désirent pas redevenir un enfant (comme préconisé pour l’Ascension) et vivre l’instant présent. Je sais que c’est bête, mais qu’est-ce que l’on arrive à comprendre quand on regarde la Nature et tous ceux qui y crèchent !

Alors, en tout gamin qui renait en moi, je regarde avec émerveillement qu’il n’est point besoin de savoir lire et écrire pour comprendre notre quotidien. Il suffit d’observer calmement, et avec une complète ouverture, ce qui se passe dans notre quotidien pour comprendre les grandes sagesses de la Création.

On pourra dire tout ce que l’on veut, c’est quand même une super école notre bac à sable ! En tout cas, moi, je remercie celui ou celle qui a inventé la blédine ! Il y a de fortes chances que nous n’en retrouvions pas en 5D, mais il doit bien y avoir un équivalent. Ça c’est sûr, sinon le monde ne serait pas parfait !

Et qui a envie d’aller dans un monde parfait ? Hé bien, tous ceux qui sont encore dans la dualité mon ami ! En effet, si vous avez bien retenu la leçon, quand on EST, on regarde ce qui est sans jugement, et donc il n’y a pas de perfections ou d’imperfections possibles. Il n’y a que ce vous voulez voir… Et si vous désirez voir, c’est qu’il y a attente et projection, et donc jeu de l’égo…

Ha ha, c’est si facile de jouer avec la dualité qu’à la fin, on se rendra compte que même en voulant ou désirant être dans l’unité, on sera de toute façon à côté de la plaque. Alors, faut-il encore désirer ou vouloir quelque chose quant on sait que, de toute façon, cela ne peut être que fabrication de l’égo ?

Dit autrement, mon ami, tant que tu seras dans cette 3D, tu n’y couperas pas. Certes, tu pourras penser que de temps en temps tu taquines l’UNité, mais en vérité tant que le bac à sable existera, nous aurons du sable aussi bien dans les oreilles et les cheveux que dans les godasses, voire même dans le petit slip de notre intimité et intériorité.

Vous comprenez bien qu’aujourd’hui nous sommes en pleine tempête de sable, car tout ce qui était contenu dans les dunes doit sortir de sa cachette. La Vérité viendra à nous de toute façon, alors point besoin d’aller la chercher maintenant. Ce n’est plus l’heure d’aller fréquenter un chemin initiatique puisque c’est maintenant la planète entière qui prend le sien.

Maman Urantia a commencé à s’ébrouer et il n’y aura aucune forme de vie qui ne pourra échapper au sablage. Les mouches vont donc être en pleine prolifération devant tout ce qui est remué, mais elles n’aiment pas beaucoup le vent les demoiselles…

Le vent c’est l’Esprit en action, et ça, ça va changer du non-vent de la télévision et des journaux qui, eux, n’apprécient pas le vent non plus. En clair, point besoin de se dire spirituel ou d’être en démarche de spiritualité, car maintenant c’est tout le monde qui passe au sablage. Dit autrement, ça va décaper et ça décape déjà !

Ainsi, un petit retour à la blédine ça fait du bien. C’est fabriqué et donné avec amour. Il y a du lait galactique (voie lactée), du sucré (de la douceur), et surtout les mouches elles ne l’aiment pas ! Ça veut dire que ce n’est pas de la décomposition, et si on veut vraiment être trop pessimiste, c’est qu’elles ne sentent pas bien la chose… Donc, si on se fie à la loi de l’attraction et de la résonance, c’est que ça doit être du vivant pour vivant seulement.

Vous comprenez maintenant pourquoi les “grands” n’en mangent plus ? C’est parce qu’ils sont devenus des morts-vivants, alors que, lorsqu’ils étaient bébé, ils étaient encore des vivants-vivants. Ha, j’adore la blédine, alors, à quand le retour à la tétée ? Quand allons-nous retourner nous nourrir à la tétine de l’UNI-vers dans cette merveilleuse voie lactée ?

Allez les copains galactiques, c’est quand qu’on va pouvoir enfin vous serrer contre nous ? Parce que moi, je prendrais bien le prochain cigare volant pour aller visiter d’autres bacs à sable probablement plus propres que le nôtre. Vivement que l’on ait décollé l’étiquette de 3D, l’étiquette de l’égo de notre carcasse. Ça fera plus propre, et certainement moins commercial puisqu’il n’y aura plus de tarif aussi !

Et puis, si l’on vous dit que vous avez une araignée collée au plafond, vous pourrez rétorquer que c’est pour choper les mouches qui vous parasitent le bocal. C’est astucieux, surtout si en plus vous faites en sorte que votre cerveau ressemble à de la blédine (chose qui est en cours chez moi actuellement) c’est que vous pédalez en pleine semoule !

En clair, en ayant le cerveau à l’image de la blédine, vous augmenterez la fuite des mouches vers la toile d’araignée tissée par nos frères galactiques ! C’est un travail d’équipe et bientôt les mouches de l’astral n’auront plus prise sur vous. D’ailleurs à ce titre, il parait que l’astral a des malaises sérieux en ce moment, d’où certaines attaques assez virulentes sur des préposés à l’illumination.

Mais bon, je sais maintenant qu’avec de la blédine on peut accélérer les processus de rajeunissement comportemental. Merci donc à ces quelques mouches de m’avoir fait prendre conscience que même ce qui vous emmerde est une source d’avancement et de compréhension pour qui veut regarder les choses sous un angle différent !

Je vous souhaite donc de grandioses observations, car c’est souvent pendant la tempête que l’on découvre que l’on est passé à côté des choses basiques qui sont en fait la base même de notre existence !

Laurent DUREAU

Article paru à l’origine sur le blog 4D5D le 29 juin 2011 et réactualisé sur le blog 345D le 28 août 2012.

Cet article a été visité 7 233 fois.

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/les-mouches-naiment-pas-la-bledine/

(1 commentaire)

    • Pierr'Un on 1 octobre 2012 at 14 h 20 min

    Toujours d’accord avec Laurent, ce n’est pas avec les émissions que nous passe les télé-merde abêtissant le cheptel de moutons que cela pourrait arranger l’élévation de la Terre et, la compréhension des masses. Cela fait trente ans que je n’écoute plus les J.T pour éviter de me faire bourrer le mou, surtout aussi parce que je m’en fous. Pour l’observation : la Terre, entité vivante, s’ébroue comme un chien sortant de l’eau, pour évacuer ce qui la dérange, son trop plein, ses pollutions car la nature reprendra toujours irrémédiablement ses droits

Les commentaires sont désactivés.