«

»

Imprimer ce Article

Les 8 phases clés de l’Illumination (1/2)

illumi_1Oui, je sais, on va me dire que je suis encore en plein délire et que ça commence à sentir le roussi du côté de chez moi. Néanmoins, beaucoup d’entre nous sur le chemin de l’Ascension aimeraient bien savoir où ils en sont dans l’installation de leur éclairage intérieur.

Je vous propose donc quelques points de repères que j’ai pu glaner dans une canalisation de Kryeon. Ils me semblent tout-à-fait appropriés par les temps qui courent, afin de pouvoir situer aussi où en sont nos proches. Ça permet ainsi de rester plus zen quand on se sent seul parmi eux.

Phase 1 : La curiosité
Hé oui, comme vous avez pu le constater, si quelqu’un ne désire pas mettre le nez en dehors des ornières du confort édictées par les bien-pensants d’une 3D moutonnière, il y a de fortes chances que vos agissements et propos concernant la Lumière soient tout bonnement rangés dans la case “foutreries du New Age”.

Ainsi, la volonté d’aller voir ailleurs ce qui s’y passe se révèlera sous le trait de la curiosité. C’est donc un signe de début d’ouverture d’esprit, où la question “Et si c’était vrai ?” commence à turlupiner le préposé à l’éclairage. Cela entrainera dans son sillage une problématique avec laquelle nous avons tous dû faire : le discernement.

En effet, séparer le blé de l’ivraie, le flan du dur, le creux du lourd, devient soudainement un exercice incontournable parce qu’ici-bas tout le monde dit tout et son contraire. En clair, il va falloir commencer à se poser les bonnes questions, afin d’éviter de s’enliser dans la jungle des concepts et croyances préhumaines.

On peut comprendre que beaucoup vont vite refermer la fenêtre et jurer qu’on ne les reprendra plus à ce jeu-là. Ils sont si persuadés de ce fait qu’ils deviendront des fervents démolisseurs d’évolution, et qu’ils n’auront pas forcément leur langue dans leur poche pour épingler tout illuminé sur la croix des préjugés en haut de la colline… Néanmoins, s’ils semblent dangereux vu de l’extérieur, ils restent des gentils par rapport à la catégorie qui suit.

En effet, pour les plus cool d’entre eux, en apparence, ils iront dans des stages spirituels à droite et à gauche, histoire de choper quelques doses énergétiques de bien-être. Ils se convainquent eux-mêmes qu’ils sont dans le droit chemin et qu’ils ont trouvé la “voie”, puisqu’ils sont en relation avec “Dieu”.

C’est à ce titre que la majorité d’entre eux deviendront des bloqués de l’évolution (et donc les plus dangereux), car leur peur d’aller plus loin fera ressortir leur instinct de survie à la moindre occasion. C’est le gros nounours plein d’amour inconditionnel qui vous balance un coup de patte toutes griffes dehors dès que vous le titillez un peu dans sa conviction ou égratignez son égo.

C’est le loup sapé en robe de nuit dans le lit de grand-mère Chaperon Rouge. Ils se veulent souriants, gentils, aimables, zen au possible, et au moindre dérapage, ils montreront sans l’ombre d’un doute tout le contraire de ce qu’ils veulent afficher. En clair, ils disent “moi, agneau”, car ils en prennent tous les matins à leur petit-déj…

Enfin il restera ceux qui veulent continuer à avancer quoi qu’il arrive. Pour cela, ils se raccrocheront corps et âme à un guide, un ange ou tout autre personnage, qui leur tiendra la main pour traverser le pont de l’inconnu. Ils lui donneront un nom, forcément, car ils sont encore au stade qu’ils croient qu’ils sont séparés de l’UN.

Ce n’est qu’ensuite, dans d’autres phases, que progressivement ils abandonneront cette nomination préhumaine de la séparation, car ils auront découvert que c’est leur Soi Supérieur. Cependant, cela leur prendra un temps certain et sera même un obstacle difficile pour eux à franchir quand ils découvriront le sentiment de la conscience unitaire. Mais bon, on verra ça plus loin.

Phase 2 : L’intention d’aller voir ce qu’il y a derrière le voile
Cette phase est la plus importante et la plus cruciale sur le chemin de l’éveil spirituel, car elle demande d’aller à l’encontre des règles établies par l’ignorance afin de vous conserver dans l’ignorance. Il y aura donc des prises de décisions fortes, car vous aurez à dépasser les résistances de vos amis, de vos proches et de vos intimes.

Vous serez alors de plus en plus seul, ce qui vous amènera à croire que vous êtes seul, infiniment seul. Pourtant, le simple fait d’avoir vu, ressenti ou vécu, ne serait-ce qu’un seul rai de lumière vous convainc intimement que vous êtes sur le bon chemin. C’est comme si une percée entre les nuages vous avait montré que le soleil existe vraiment.

Même mieux, il se peut que carrément vous ayez été directement baigné dans ce rai de lumière et votre expérience d’un contact avec La Source, même si cela n’a pas duré longtemps, vous a marqué à jamais. Vous savez alors, pour l’éternité, que vous ne rêvez pas et que la Vérité est bien derrière ce voile de l’oubli.

Cette 2ème phase est donc celle qui enclenche définitivement le processus de la recherche. Ainsi, quoiqu’il arrive, vous serez comme le capitaine du navire qui n’abandonnera pas celui-ci, malgré toutes les tempêtes et même s’il doit couler. Votre destin vient de prendre un nouveau cap définitivement !

Peu importe ce que cela vous coutera en temps, en argent, en lâcher-prise, en éloignement de toutes sortes (le connu, les liens affectifs, les enseignements classiques, etc.), car maintenant, vous savez intimement que vous n’avez plus qu’une seule ambition en cette incarnation : trouver la vérité, votre vérité.

Pour cela, des “facilitateurs” s’incarnent sur Terre afin de mettre à disposition le matériel nécessaire à votre cheminement personnel. Il y en aura de toutes sortes et pour toutes les affinités. Leur point commun sera d’être au service de l’humanité inconditionnellement. Certains en feront un business, tandis que d’autres en feront don gratuitement.

C’est ainsi fait, car certains préhumains pensent que plus c’est cher et plus cela a de la valeur, et que ce qui est donné gratuitement ou à faible prix ne vaut pas grand chose. D’autres, ayant une condition financière modeste, se reporteront sur ce qui est à leur portée. C’est ainsi que La Source distribue inconditionnellement à tous, et chaque “facilitateur” a sa raison d’être.

L’essentiel est que chacun puisse se reconnecter selon ses aspirations et non selon son éducation, son intelligence ou son portefeuille. Alors, écoutez votre cœur et allez vers qui vous semble approprié avec votre vibration. Suivez ce que votre cœur vous dit, et vous trouverez assurément ce qu’il vous convient.

Rappelez-vous toutefois que vous évoluez, et que votre ‘”prof” de CP ne sera pas forcément le même dans les classes supérieures. Restez souple et fluide pour ne pas vous bloquer sur un “facilitateur” spécifique. Rendre grâce à ceux qui vous ont aidé ne veut pas dire rester à jamais avec eux et leur vision unique.

Phase 3 : l’ombre est inséparable de la Lumière
C’est une étape importante sur le chemin de l’éveil, car le marcheur a découvert que l’ombre lui fait découvrir la Lumière, et que l’ombre est une amie au même titre que la Lumière. Sans ombre il ne peut y avoir compréhension de la Lumière. Sans ombre, il ne peut y avoir la volonté d’aller vers la Lumière.

Le marcheur est donc en paix avec le fait que ce sont dans les devoirs, les exercices donnés par l’ombre, qu’il saura s’il a bien appris la leçon. C’est vrai que, pour la majorité des gens qui n’ont pas entrepris la démarche de l’éveil, l’ombre est le truc qu’il faut tuer, qu’il faut annihiler, qu’il faut désagréger pour l’éternité. Ils sont donc en pleine dualité et en pleine réaction, ce qui occasionne forcément de la casse dans leurs différents corps (physique, énergétique, émotionnel, mental et spirituel).

Par contre, le marcheur marche avec grâce, en paix et en joie, car il a compris que chaque caillou qu’il rencontrera sur son chemin est une aubaine, un cadeau des Dieux pour apprendre à jouer au foot. En effet, c’est tellement jouissif de balancer un coup de savate pour envoyer le caillou dans les matitis qu’il en est prêt à courir plus vite sur le chemin.

C’est donc avec beaucoup d’allégresse qu’il apprécie tous ces trucs qui se mettent en travers de son chemin. Ainsi les cailloux deviendront de plus en plus gros, au point qu’il n’y aura même plus de route. Qu’importe, car même si c’est une montagne, il la déplacera, même si cela doit lui prendre toute sa vie. Il devient donc un optimiste par essence.

Ainsi pour lui, il n’y a plus de mauvais ou de méchants qui veulent lui faire du mal et le ralentir sur sa route. Il sait que c’est une bénédiction qui lui est envoyé afin qu’il se révèle à lui-même. Il ne cherchera donc plus à “sauver son âme”, car il n’a rien à perdre et surtout pas son âme puisque celle-ci est immortelle.

C’est l’âme des religions, l’âme des croyances préhumaines, qui est mortelle. C’est tout à fait vrai puisque moi-même, je lui ai fait la peau… En effet, plus on avance sur le chemin et plus on découvre qu’une force incroyable nous anime et nous donne cette force quand le caillou a la taille du rocher.

Dans les phases ultérieures, on mettra l’étiquette du Soi Supérieur mais en attendant, on se sait accompagné et épaulé par une entité indéfectible, car, à chaque fois que l’on y fait appel, elle répond présent. Et puis, si elle se fait muette à un moment donné, ce n’est pas qu’elle est partie aux toilettes mais que, cette fois-ci, on est en train de passer un examen où aucune gratte n’est admise…

Une gratte, je le rappelle, est une aide non autorisée lorsque l’on passe un examen. Ainsi, au lieu de pleurer la coupure de connexion et de vous culpabiliser pour ça, souriez de toutes vos dents, car vous êtes dans le saint des saints. Vous êtes face à vos propres peurs et doutes, et croyez-moi, c’est du pain béni pour ceux qui ont la dalle !

En résumé, cette 3ème phase correspond à l’esprit du marcheur devenu un acteur de la Lumière. Il est entré en guerre non pas contre l’ombre (ou ceux qui la fabriquent) mais contre ses propres obscurités. Vu de là-haut, de l’autre côté du voile, vous êtes donc perçu comme quelqu’un ayant enfin rejoint le bataillon de la Lumière. Ça leur fait chaud au cœur, d’où une attention plus soutenue de leur part…

Votre intuition devient ainsi plus réelle, et vous lui accordez une confiance de plus en plus grande. Cela vous permet donc de devenir plus permissif, plus cool, plus tolérant sur tout ce qui est, car vous vous savez en confiance. La colère et les jugements à l’emporte-pièce ne vous intéressent plus, tout autant que la dramatisation.

L’état de victime le quitte de plus en plus, au point qu’il a le sentiment de commencer à prendre en main son destin. La notion de devenir maître de lui-même lui affleure l’esprit comme des caresses spirituelles hautement appréciées. Bref, la pleurnicherie s’est fait remplacer par une attitude optimiste et confiante en ce qui vient.

Phase 4 : Elimination du karma
Fort de votre prise en main spirituelle, vous allez donc être obligé de faire un sort au karma. En effet, vous avez remarqué que certains possèdent des talents de footballeur innés pour dégager les cailloux de la route, tandis que d’autres sont des vrais culs-de-jatte… bien qu’ils aient 2 jambes comme tout le monde.

Vous comprenez que cette vie n’est que la suite de centaines, voire de milliers d’autres et qu’en fait, vous êtes ici pour compléter les incompréhensions, les mauvaises notes, les examens foirés de vos vies antérieures. Et vous savez quels sont les cadeaux de tout ce bataclan ? Il y en a 2 principalement.

Le 1er avantage est que vous possédez des prédispositions dont vous êtes majoritairement inconscient. J’en ai déjà parlé dans mon article causant de la 8ème couche de l’ADN. En effet, on se pointe au guichet de la banque en rampant par terre pour avoir un minable crédit, alors que nous sommes le propriétaire de la banque elle-même, et qu’en plus on peut avoir accès à tous les coffres et se servir à volonté.

Donc, cet avantage karmique est une bénédiction à condition de faire un sort à nos limitations de client. Nous ne sommes pas un petit rien du tout venant pleurer pour une bouchée de pain, mais un Être de Lumière venant chatouiller la misère de l’ombre pour claquer notre amour par dessus les fenêtres…

Le second avantage est qu’en faisant sauter cette limitation, vous faites sauter de même la peur créée par vos ratés précédents. En effet, à chaque fois que l’on a foiré un examen dans une discipline, les émotions négatives attenantes se sont enregistrées sur notre carnet de note. Il est donc évident que lorsqu’on ira de nouveau dans la salle d’examen, ces émotions vont remonter à la surface et on les appelle les peurs.

Ainsi si vous avez peur du noir, c’est que lors d’une expérience de mise en marche d’une ampoule électrique (en cours d’électricité), vous avez fait sauter les plombs de l’installation électrique. Il y eu donc un instant de panique mais aussi de surimpression que c’était vous le coupable et qu’on allait vous le faire payer… Il est donc évident que lorsque vous vous retrouverez à passer l’examen de comment brancher une ampoule électrique vous allez avoir des sueurs froides…

La peur est donc principalement apportée par votre karma. Vous pouvez donc avoir une frousse phénoménale par rapport à votre karma et en devenir dingue au point d’aller voir des psy du karma. Cela solutionnera-t-il votre problème ? Je vous laisse la réponse, car cela revient à poser la vraie question si un psy résout le problème ou l’amplifie au contraire…

Connaissant la loi d’attraction et de résonance, la solution consiste donc non pas à rester dans la gamme de fréquence mais , au contraire, à monter sa vibration personnelle dans un octave supérieur. En clair, au lieu d’être le client de la banque, vous en devenez le directeur et ça, ça change tout !

Vous imaginez que de passer du stade de client à celui de Directeur ne va pas se faire en un claquement de doigts, sauf si vous y mettez du vôtre, et il n’y a qu’une seule et véritable méthode pour y arriver. Agissez comme un directeur et croyez-y dur comme fer. Vous verrez que la fille au comptoir ne vous percevra plus comme quelqu’un qui veut faire une opération bancaire, mais comme quelqu’un qui a rendez-vous dans les étages supérieurs.

Dans les débuts, vous ne serez pas trop convaincant, mais je puis vous assurer que, si vous vainquez le trac “d’être soi” tout en vivant votre icité, votre présence en imposera suffisamment pour que l’on vous amène les petits fours dans l’arrière-salle prévue aux VIP. En cela, je veux dire que plus vous prendrez confiance en votre droit à reprendre les rênes de votre destin et plus on vous le permettra.

C’est ainsi qu’un beau jour, vous vous retrouverez dans un bureau hyper confortable et que vous devrez faire une chose que vous n’aviez pas vraiment faite auparavant : qu’allez-vous faire de tous vos trésors afin de rendre cette humanité encore plus lumineuse ? C’est alors que vous découvrirez que votre carnet de note a été mis au placard et que le personnel de la banque attend vos consignes.

Votre ADN attend donc les consignes afin de libérer les trésors qui se cachent en vous. Quelle sera donc votre nouvelle philosophie afin que l’harmonie règne au sein de votre établissement ? Quelles seront vos nouvelles directives afin que les nouveaux arrivants (les nouvelles cellules) puissent apporter le renouvèlement désiré (correction des anomalies dues aux traditions basées sur d’anciennes directives).

Il est évident que passer d’un ancien système managérial où tout est planifié depuis des lustres à un système à l’aveuglette, car basé sur l’icité (l’ici et maintenant), va faire que vous serez pris carrément pour un fou par les gens qui gravitent autour de vous. Il y aura donc aussi une certaine résistance de l’ancien personnel de banque en vous, mais cela n’est pas grave et je dirais même que c’est bénéfique.

En effet, si l’ancien disparaissait aussi vite que vos envies de changement, vous seriez sûr d’être ramassé à la petite cuillère très rapidement. Hé oui, la jeunesse a la fougue mais pas l’expérience, tandis que ceux qui ont l’expérience n’ont plus vraiment la fougue. En clair, c’est l’harmonie des deux et par le renouvèlement successif que vous serez stable dans votre déséquilibre.

En résumé, votre karma est l’ancien qui a le coffre des trésors ainsi que de toutes vos peurs, alors allez le voir, sans peurs et sans reproches, et il fera son testament en bonne et due forme. Soyez l’héritier légitime de votre vivant, car une fois au cimetière ce sera trop tard…

Laurent DUREAU

Article suivant : Les 8 phases de l’Illumination (2/2)

Article paru à l’origine sur le blog 5D6D le 28 novembre 2011 et réactualisé sur le blog 345D le 7 novembre 2012.

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/les-8-phases-cles-de-lillumination-12/

(4 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. fanfan

    « C’est le gros nounours plein d’amour inconditionnel qui vous balance un coup de patte toutes griffes dehors dès que vous le titillez un peu dans sa conviction ou égratignez son égo ».
    😯 😯 😯 damned!!!! mais c’est moi!! ❗ ❗ ❗

  2. amélie

    j’aime ce que je lis.
    merci ❓

  3. SUZY

    Oui l’ombre nous fait découvrir la lumière. (7 fois le juste tombe et 7 fois il se relève) L’essentiel est de se relever et de reprendre le combat. Merci Laurent.

  4. étoile du Nord

    « Même mieux, il se peut que carrément vous ayez été directement baigné dans ce rai de lumière et votre expérience d’un contact avec La Source, même si cela n’a pas duré longtemps, vous a marqué à jamais. Vous savez alors, pour l’éternité, que vous ne rêvez pas et que la Vérité est bien derrière ce voile de l’oubli. »

    merci Laurent de mettre des mots sur mes ressentis et mes expériences les « guides » ont décidé de me mettre la charrue avant les boeufs donc c’est très enrichissant de comprendre les choses après les avoir vécues, et se dire que c’est agréable de faire partie d’une famille d’illuminés et de joyeux lampadaires
    que chacun baigne dans l’Amour, la Paix et la Joie

Les commentaires sont désactivés.

«

»