«

»

Imprimer ce Article

Les 3 voies du retour à la co-naissance (2)

 conaissance2En résumé, dans le premier article j’ai indiqué que notre première voie de retour commence par celle de la qualité de notre sang. C’est la voie par laquelle circulent plein d’informations nécessaires aux cellules.

En effet, notre sang véhicule notre personnalité divine, alors nous nous devons d’éviter de l’alourdir de bien des manières. Dans un prochain article, je vous en parlerai plus longuement.

Pour l’instant, il est primordial de comprendre que notre corps est comme un sandwich où chaque coup de dent mélange tous les ingrédients. Des fois c’est pas très heureux, et des fois c’est très jouissif.

Bien sûr, on aimerait que ce soit toujours jouissif et jamais amer, mais au vu de toute la cuisine que nous avons faite au fil des millénaires, et surtout aussi pendant cette vie, comme on dit y a des grumeaux dans la pâte à crêpe !

Bon, en revenant au sang, on a à faire avec le langage du corps physique. Les 2 autres voies sont les méridiens d’acupuncture qui est dite de la voie intermédiaire de l’expression et la Kundalini qui est la voie d’expression supérieure. Étonnant, non ?

2 – Les méridiens d’acupuncture
Tout le monde connait ça, avec aussi la notion de chakra. Alors, en quoi ce réseau énergétique est-il en lien avec la voie intermédiaire de l’expression ? L’expression de quoi, et pourquoi intermédiaire ?

Répondons d’abord au premier point : l’expression. Pour bien comprendre ce point, je vais faire appel à ce que je nomme le SDH, ou le Système du Design Humain.

En effet, le SDH nous démontre que selon l’incarnation que nous avons choisie, il existe une circuiterie énergétique qui est le support des qualités dont nous aurons besoin pour remplir notre contrat de vie.

Cette imprégnation énergétique se fera le jour de notre naissance et viendra se plaquer sur notre corps physique. C’est comme un flash qui va programmer notre propre circuit énergétique afin qu’il réponde précisément à ce que nous avons demandé.

Eh oui, dès la naissance on se fait flasher, donc la gendarmerie n’a rien inventé. Eux, ils se contentent de flasher des tas de tôles en mouvement alors que le Sans Nom, lui, il flashe le vivant !

Fort de cela, au fur et à mesure que notre corps va croître pour atteindre sa maturité, l’information flashée va progressivement faire son œuvre afin que nous puissions dignement affronter les épreuves que notre Soi a choisies.

Bien sûr, lors de l’incarnation, notre étincelle divine est passée au rayon des Conchita et s’est amourachée de l’une d’elles. Normal puisque sur Terre, c’est ainsi que ça fonctionne sinon la trinité Corps-Âme-Esprit ne pourrait être faite.

Déjà un nombre important des lecteurs et lectrices de ce blog ont découvert ce qui se cachait derrière une simple date de naissance. En effet, comme pour la gendarmerie, il faut connaître la position du radar (le lieu), la date et l’heure du flashage pour enfin adresser le PV à qui de droit.

Dans le SDH, ces 3 infos sont suffisantes pour vous permettre d’avoir accès au manuel technique du véhicule et donc vous permettre de réajuster le tir par rapport à nombre de vos comportements corrects ou incorrects.

Une fois cela fait, vous pourrez découvrir les nouveaux manuels vous indiquant non plus comment fonctionne votre véhicule mais surtout d’en connaître les limites minimales et maximales.

Cela s’appelle des niveaux de conscience, mais je reviendrai au-devant de la scène quand j’aurai fini la rédaction d’un futur document vous découvrant ce qui sera publié et mis en œuvre à la future rentrée scolaire.

Bien maintenant, j’espère que vous voyez un peu mieux la structure de votre corps. Il y a d’un côté le sang qui véhicule l’information et de l’autre vous avez comme une grille énergétique spécialement programmée pour vous et qui sert d’intermédiaire… D’intermédiaire avec la voie supérieure qui suit :

3 – La Kundalini
Bon, je comprends que cela vous laisse dubitatif, mais c’est normal puisque de toute façon pour vivre notre expérience de préhumain, il fallait bien que l’on se raconte des conneries !

La Kundalini, c’est l’énergie du feu qui est contenue tout en bas de la colonne vertébrale. Or, cet élément feu n’est que l’énergie qui maintient notre corps en vie. En d’autres termes, elle est l’énergie du Sans Nom condensée en nous…

Si elle est placée tout en bas, c’est parce qu’à l’autre bout du tuyau appelé colonne vertébrale, il existe un truc que l’on appelle le cerveau reptilien. On comprend donc plus aisément pourquoi la Kundalini est vue comme un serpent replié sur lui-même et qui roupille peinard comme tout serpent en période de glandage.

Là, on trouve une grande similitude avec notre étincelle divine qui, elle aussi, roupille quelques étages plus haut. Ben oui, la Kundalini c’est la partie du Sans Nom qui nous donnera toute notre puissance en tant que Créateur de Vie.

Sans réveil de la Kundalini, on est comme une voiture n’ayant qu’un seul plein, alors qu’elle vit à côté des réservoirs géants des pétroliers. Le seul truc, c’est de trouver la clé pour enfin s’abreuver de carburant à l’infini…

Cette clé est précisément détenue par notre Conchita qui détient toutes les clés de la maison. Or, on sait que Conchita loge, elle aussi, dans notre muscle cardiaque pour être proche du chef au cas où il aurait envie de mettre le nez dehors… et allumer la lumière !

Eh oui, l’accueil au 7ème ciel ne peut se faire qu’en passant par la Conchita, alors vous comprenez qu’il est important de la regarder droit dans les yeux avec des sentiments les plus sincères possible.

Alors, si cela se fait en plein respect mutuel (notre mental-ego et notre cœur), la partie va vraiment donner lieu à des échanges, d’abord légèrement plaintifs dans le style “c’est bon, j’en veux encore” au style “on recommence quand tu veux”, il est clair que le chakra du cœur va s’enflammer au point que notre thymus tel un papillon commencera à avoir des envies de battre des ailes lui aussi.

Comme une clochette accrochée, notre thymus enverra le signal à notre étincelle divine pour lui dire de se réveiller car les olympiades divines vont bientôt commencer.

Alors, comme tout un chacun, notre étincelle divine ouvrira lourdement une paupière, puis deux (les ailes du papillon), puis se lèvera et ira ouvrir les volets. Comme ces derniers sont électriques, il appuiera sur le bouton et le courant de la Kundalini pourra alors aller rejoindre son homologue du haut de l’immeuble.

Il est évident qu’alors la chambre crânienne ira secouer les deux oreillers (hémisphère droit et gauche) en leur flanquant une luminosité totalement monstre. Là, on parlera vraiment d’illumination nirvanesque.

En clair, la voie supérieure du contact avec le Sans Nom commence donc par une tentative d’appuyer sur le bouton mettant en œuvre la Kundalini. C’est à ce titre que la Kundalini est la voie supérieure vers l’accomplissement et l’illumination.

Dit autrement, en mettant la Lumière de Vie en marche, on découvrira que l’on était vraiment dans une tôle bien sombre où notre cervelle n’était qu’un oreiller bourré d’acariens pensants.

Elles sont gentilles ces bébêtes-là, et je comprends que l’on ait écrit des quantités de livres impressionnantes du comment essayer de faire du lumineux avec du noir. C’est pas simple, sauf si on arrive de temps en temps à provoquer une étincelle en triturant le bouton de la Kundalini…

C’est connu, avec le charbon on peut faire de bons feux et donc avoir de la lumière et un brin de chaleur. Dit autrement, quand vous aimez quelqu’un véritablement, du fond de votre cœur, et qu’en plus vous essayez tous les deux de trouver l’interrupteur, des fois vous arriverez à mettre le feu à la cave…

Dans ces moments-là, outre le côté aseptisant neutralisant des odeurs de culpabilité apportées par les religions, vous comprendrez alors pourquoi les religieux s’acharnent tant à vous interdire de jouer avec le feu du sexe…

Ils savent très bien que c’est de la dynamite, et on comprend aussi pourquoi la croyance qu’il faut oublier toute relation sexuelle pour atteindre le Divin est le pire des cauchemars, surtout pour les curés et les nonnes….

Bref, cette 3ème voie du retour à la co-naissance n’est pas à prendre à la légère, surtout si vous essayez de brûler les étapes en utilisant des techniques pour réveiller votre Kundalini.

C’est vrai que j’ai connu des individus qui, forts de leur petit mental-ego prévu pour du 220V, ont essayé de se brancher directement sur la ligne haute tension. Le résultat a été sans appel. L’éclair fut bref et le grille-pain transformé directement en un truc carbonisé, alors je vous dis pas l’état des deux tranches de pain (hémisphère droit et gauche)!

Voilà, pour une première approche je pense que cela est suffisant. Je vous souhaite donc une bonne remise en question du comment atteindre l’illumination sans finir en toast carbonisé !

Laurent DUREAU

Article paru à l’origine sur le blog 4D5D le 9 avril 2010 et réactualisé sur le blog 345D le 28 juillet 2012.

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/les-3-voies-du-retour-a-la-co-naissance-2/

«

»