Le pouvoir ultime de l’être humain

intention L’être humain est, selon les regards, un quelqu’un, voire un quelque-chose. Il est à la fois considéré comme un être supérieur parce qu’il possède un gros cerveau et un vulgaire numéro à qui on fait avaler tout ce que l’on veut.

L’être humain est cette chose qui bouge, qui cause, qui hurle, qui rit, qui pleure, qui pense et qui peut avoir de grosses émotions. Il semble fort et pourtant quand on le regarde vivre, on ne fait que constater ses innombrables peurs et faiblesses.

C’est drôle, touchant parfois mais globalement désespérant de voir combien il est paumé devant certaines situations, combien il est lourdement désarçonné par ce qui lui arrive. Il semble être comme une feuille dans le vent où un jardinier attend pour le ramasser avec son râteau et en faire du compost.

D’un côté nous disons que la vie est précieuse, et de l’autre nous faisons beaucoup pour la détruire. Le grand écart est si grand que cette souplesse ne nous dérange pas du tout. On dit blanc, on fait noir et on voit rouge. L’être humain est vraiment un sujet de laboratoire exceptionnel.

Pourtant en prenant du recul, chaque être humain possède un pouvoir ultime. Il le sent, il le sait mais le renie en permanence. C’est comme un malade qui refuserait de recevoir de l’aide alors qu’il va mourir. Il préfèrera mourir que d’avouer qu’il avait tort ou qu’il était tout simplement ignorant !

Il préfère le suicide lent mais soutenu comme le tabagisme, l’alcoolisme, les drogues médica-menteuses officielles, voire la bonne bouffe totalement dégénérée. Certains iront dans des vitesses plus rapides avec les drogues dures, les métiers à hauts risques, la moto ou tout bonnement de prendre des risques ridicules sur la route…

Cet être humain semble être d’une complexité inouïe tant il est compliqué et contradictoire. Il dit rechercher l’amour, le bonheur, l’attention, le respect et il est le premier à vous envoyer balader, à vous pourrir la vie s’il le peut par ses réflexions d’un autre âge.

Il fera beaucoup pour qu’il y ait des complications amenant ainsi une sorte de réputation pas vraiment dans le genre flatteur. Et puis il s’enragera parce qu’on lui manquera de respect et qu’on le considèrera comme un vulgaire pion dans une masse appelée peuple.

Pourtant, il a en lui ce pouvoir ultime qui lui permet d’être un Dieu sur Terre. Il a le pouvoir de la Création en lui. Il a en lui cette eau qui donne vie mais souvent il soufflera dessus pour que cette eau devienne glace.

Cette eau devient soudainement une arme à cause de son mental froid comme le blizzard polaire. Et puis dans ses moments de réchauffement, d’émotions, l’eau pourra couler dans toutes les failles pour ensuite faire tout éclater en gelant.

Au début d’une rencontre, un être humain est souvent liquide, voire en état vapeur selon la personne rencontrée puis, progressivement, la chaleur redescendra pour enfin que le liquide redevienne glace et fasse son oeuvre de destruction par éclatement.

Nous allons donc l’aborder sous un angle différent, en le décomposant à minima avec la notion de corps-âme-esprit. En fait si nous prenions l’aspect vu d’en haut, nous parlerions plutôt de l’esprit-âme-corps.

En effet, un germe d’esprit enrobé d’une âme vient s’incarner dans un corps. L’idée originale est qu’à travers l’intelligence et la sagesse de l’esprit (le froid, le méthodique), l’âme puisse vivre des émotions (le chaud, l’irrationnel) dans un corps (le réceptacle, l’action dans la matière).

Il est donc normal qu’en détruisant le corps, on libèrera une âme qui en a marre d’être coincée. Et puis ensuite, une fois de l’autre côté du voile, l’esprit pourra à sa guise décortiquer tout ce qui est arrivé afin de programmer une autre future aventure !

Le processus est simple mais là où l’être humain n’a pas vraiment tout compris, c’est comment utiliser tous ses outils d’une manière consciente et surtout intelligente.

Il va donc utiliser le tranchant de son esprit d’une manière rationnelle avec toutes les émotions que cela lui rapportera pour avoir une existence matérielle se rapprochant d’un standard qu’une culture bien intentionnée lui aura mis dans le crâne.

C’est du tout lui ! Il pensera liberté quand il sera en fait le prisonnier modèle d’un système. Par exemple le meilleur exemple est celui de la voiture. On vous fait rêver de tout ce qui est possible mais derrière il y a le code de la route, la gendarmerie, les motards, les juges et l’état qui vous ponctionne à mort !

Il essayera d’être le meilleur mari du monde, et puis, une fois arrivé à la cinquantaine on lui dira qu’il ne sert plus à rien puisque maintenant il a fait des gosses qui sont devenus adultes et qui sont aptes à le remplacer.

Pour vous remercier, on vous met dans le couloir de la préretraite (connu sous le nom de l’ANPE) en attendant le couloir du mouroir appelé retraite. Si aujourd’hui quelques papy-boomers se la jouent dans le style “j’ai réussi”, c’est loin d’être le cas pour l’humanité entière.

Alors, ne parlons pas du comment l’homme peut-il appliquer sa puissance divine sur Terre sinon cela va être de l’auto-destruction assurée dans les 10 ans qui viennent. Mais comme nous sommes déjà au bord de cette destruction finalement fatale, je m’en vais vous révéler cette vérité fondamentale. Elle tient en 3 mots.

Trois petits mots, qui bien appliqués, feront de vous une merveille d’accomplissement du pouvoir divin. C’est un peu comme si je vous donnais la télécommande de la bombe atomique. C’est à vous de voir si vous voulez enfin changer ce monde ou pas !

Le pouvoir de l’esprit se trouve dans le mot intention. En effet, votre intention est l’équivalent de l’étincelle qui enflammera la poudre de l’âme qui propulsera le projectile dans la matière.

Le pouvoir de l’âme ne peut être contrôlé que par l’attention. En effet, si la poudre qui s’enflamme n’est pas canalisée alors il n’y aura aucun projectile de propulsé. Il vous faut donc un tuyau pour diriger cette puissance qui est de nature émotionnelle.

Le pouvoir du corps sera de passer à l’action. Autant l’étincelle appartient à un autre monde très fugace car très rapide, autant le pouvoir de l’émotion est beaucoup plus lent mais extrêmement puissant, autant le pouvoir du projectile est plus lent et plus dense.

Ce sont 3 mondes en parallèle mais avec des propriétés très différentes.

Le pouvoir de la création commence par l’intention, puis continue par l’attention afin d’être concrétisé dans la matière par l’action.

Il y a un ordre d’enchainement des choses et un seul pour que cela marche. Cela doit commencer par l’intention. Alors, observez-vous bien et découvrez combien de fois vous avez mis cela en oeuvre et que cela a été un succès. Il y en a bien au moins une ou deux !

Mais globalement, ce n’est pas terrible car souvent nous avons procédé dans un ordre différent. Soit nous avons commencé dans la matière mais il n’y avait pas suffisamment de poudre pour que cela marche (projet sur lequel nous n’étions pas enthousiastes).

Soit il y avait l’étincelle mais pas la poudre. Notre mental voulait mais pas notre coeur. Soit il y avait la poudre, les émotions, la passion mais pas la canalisation, etc., etc. Il vous suffit d’imaginer pourquoi la balle n’est pas sortie du fusil ?

En regardant toutes les pannes possibles (fusil rouillé, poudre mouillée, balle mal sertie, amorce défectueuse, percuteur foireux,…), il faut aussi prendre en compte celui qui manipule le fusil. A-t-il tiré en l’air, visé une cible particulière, faisait-il jour ou était-il en état physique de viser ?

Cet exemple semble un peu guerrier car, au fin fond, c’est ce que nous sommes. L’adversité est notre ennemie car même en étant un “fils à papa” ou hyperprotégé, la vie ne semble pas si facile que cela !

En résumé, j’espère que vous avez bien compris le principe du pouvoir ultime de l’être humain : Intention – Attention – Action. Maintenant que vous savez cette règle essentielle, c’est à vous de “décider” de l’appliquer ou non et surtout sur quoi et dans pour objectif vous allez l’appliquer !

Plus votre intention sera universelle et au bénéfice de tous, et plus elle aura de chance de recueillir des émotions et sentiments qui mèneront inéluctablement à sa réalisation. Plus vous aurez de poudre et plus la réalisation sera rapide.

Cependant il vous faudra aussi avoir la main ferme car on ne manipule pas de la même manière un petit pistolet de défense qu’un magnum 757 ! La fermeté du bras sera à la hauteur de votre volonté…

Laurent DUREAU

Article paru à l’origine sur le blog Booster Votre Influence le 7 juillet 2008 et réactualisé sur le blog 345D le 17 mai 2012.

Cet article a été visité 18 866 fois.

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/le-pouvoir-ultime-de-letre-humain/

(2 commentaires)

1 ping

    • Farid on 6 août 2012 at 14 h 10 min

    Excellent article! Bravo!

    • myriam taeter on 28 novembre 2012 at 6 h 59 min

    c’est vraiment génial, et je continue à me marrer avec tous les exemples et les images pour qu’on comprenne mieux, c’est extraordinaire de pouvoir rédiger de telle manière : des sujets tellement profonds sur ce ton badin!

  1. […] lois qui était rattachée à la loi de l’Attraction. En effet, l’ayant déjà écrit dans un ancien article, il y a un ordre d’exécution dans les lois. C’est à l’image du papier toilette après le […]

Les commentaires sont désactivés.