«

»

Imprimer ce Article

Le nombre de CV est-il important ?

 co6Le management de transition évoluant à cheval entre l’intérim management et le cabinet de recrutement, il s’avère que les fournisseurs de « managers » tiennent à faire valoir un argument qui brouille les pistes.

Doit-on faire confiance à une société où les fondateurs, managers de haut vol, proposent leurs services ou plutôt l’autre société qui annonce 5.000 managers en ligne ?

Afin de clarifier la situation, il est préférable plutôt de se poser les bonnes questions qui amèneront une réponse pertinente.

1 – Le nombre de « managers » en ligne atteste surtout de l’origine de la société de service. Voyons les cas possibles :

  • Regroupement de quelques managers voulant se trouver du travail sur ce nouveau marché.
  • Cabinet de recrutement spécialisé ayant muté en société de management de transition.
  • Société d’intérim qui élargit son offre au management de transition.
  • Société de portage voulant promouvoir la compétence de séniors.
  • Société de conseil voulant prendre une part de marché

2 – Quels sont les domaines de compétences et secteur d’activité ?
Il est clair que l’origine de la société de service va influencer énormément son orientation afin de pouvoir jouer là où elle a déjà des atouts incontestables.
Il en découle que certains prestataires sont très orientés finances pendant que d’autres privilégieront l’industrie ou l’international. Et puis d’autres seront des généralistes multidomaines et multisecteurs.

3 – L’implantation réelle du prestataire
Si le prestataire est régional, son vivier de compétences sera très probablement inférieur à ceux qui ont une couverture nationale, européenne voire internationale.

4 – L’ancienneté du prestataire
Selon l’ancienneté, l’acquis sera très différent mais cela ne veut point dire que les nouveaux ne sont pas bien nantis. En effet, ces derniers placeront la barre plus haut pour recruter. La qualité et la spécificité des managers de transition sera, si possible, en accord avec la stratégie de développement du prestataire.

5 – La nature intrinsèque du prestataire.
Certains, outre la signature d’un contrat d’affaire, chercheront à placer des séniors en vue d’un CDI (société de portage, intérim) alors que les autres s’en tiendront uniquement à la « location » pure afin de garder l’esprit du management de transition.

Compte tenu de ces paramètres, il apparait que le nombre de CV ou de candidats à intervention n’est pas vraiment un critère discriminant pour sélectionner un prestataire de service.

La véritable question serait plutôt : Quel est le prestataire le plus compétent à me fournir rapidement un manager totalement adapté à mes besoins ?

En conclusion, ce n’est qu’après un pré-diagnostic de votre problématique que vous pourrez choisir et mettre en concurrence les prestataires.

Leur proposition de candidats ainsi que les coûts associés feront que vous pourrez comparer des choses comparables sans tomber dans les effets de bord d’une pub bien faite.

Laurent DUREAU

Article paru à l’origine sur le blog Booster Votre Influence le 3 mai 2007 et réactualisé sur le blog 345D le 1er mars 2012.

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/le-nombre-de-cv-est-il-important/

«

»