Le changement oui, mais vers quoi ?

 planteVoilà une question simple et où la réponse est inversement proportionnelle. En effet, vers quoi aimerions-nous tendre pour sortir de toutes ces expériences qui commencent à nous inconforter ?

En quoi notre passé, et nos différentes expériences vécues, seraient-ils capables de nous projeter vers un avenir meilleur ? Notre pensée linéaire voudrait bien nous répondre que c’est possible et rationnel, mais notre cœur n’y croit pas du tout ou que très partiellement…

Il est clair qu’un automobiliste sans rétroviseur est partiellement aveugle mais ce n’est pas avec un rétroviseur que l’on conduit. Il n’y a que des banquiers qui croient qu’en regardant vos bilans des années passées ils sauront projeter les bénéfices futurs et donc vous faire confiance.

Le monde change et ce qui devait se trouver rentable et extrêmement juteux est aujourd’hui leur pire cauchemar. La Vie se fout des projections, surtout quand elles sont faites par un mental par trop rationnel.

Ce qui fait, en fait, la beauté de la Vie c’est son côté irrationnel et imprévisible. Vos meilleurs souvenirs ne sont pas ceux que vous aviez planifiés mais ceux qui vous sont tombés dessus à bras raccourcis !

Le hasard n’existe pas et c’est seulement notre ignorance qui nous a fait inventer ce mot-là. D’ailleurs les anglophones, quand ils parlent de “hazard”, mentionnent le côté dangereux et imprévisible comme une bombe qui peut vous éclater à la figure à n’importe quel moment.

Eh bien, la Vie c’est cela : une bombe mentale faite pour faire dérailler le train mental qui roule à la “va-peur”.

En clair, le changement n’est qu’une variation de plusieurs paramètres qui généralement ne seront pas du ressort de votre volonté à vouloir tout maîtriser.

Seul votre ego cherche à maitriser car lui , il a peur de perdre son pouvoir comme tout imposteur qui n’est pas à sa vraie place. Il est donc toujours sur ses gardes et prêt à employer les grands moyens pour mater les éventuelles rebellions.

Ce qu’il faut comprendre c’est que chaque humain, par le pouvoir qui l’habite, est un co-créateur d’enfer ! Mal compris, cela déclenchera l’enfer mais bien compris cela créera ce qu’il attend depuis toujours dans son for intérieur.

Ce n’est pas en réfutant toutes les forces de l’Univers qui nous entourent que nous arriverons à comprendre notre véritable puissance. C’est, au contraire, en les écoutant que nous allons apprendre vraiment qui nous sommes.

Commencer à écouter Mère Nature est un bon commencement, mais pour écouter les étoiles, il vous faudra déployer les antennes intérieures. Et là, cela va être un peu plus difficile si votre mental est toujours aux commandes…

En effet, si aujourd’hui nous prenons pour acquis que la Terre est ronde et que nous tournons autour d’un soleil central, cela n’a pas toujours été le cas en occident. Il en est donc de même pour nos théories d’aujourd’hui !

Demain, elles sembleront d’un ridicule à faire pâlir n’importe quel être humain dans 2 générations. Le rationnel est une voie sans issue car c’est grâce à nos ressentis, nos intuitions, nos prémonitions et nos émotions que nous sommes capables d’aller au-delà du quotidien.

Or, toutes ces capacités sont tout sauf rationnelles ! La rationalité c’est comme les barreaux d’une échelle. Cela vous permet de passer d’un niveau de compréhension à un autre niveau mais il faudra l’abandonner tôt ou tard !

Le changement, c’est cette montée progressive sur le plan de la conscience qui nous permet de ressentir la vie qui est en nous et autour de nous.

Ceux qui veulent rester accrochés aux barreaux qu’ils connaissent vont tout simplement mourir d’ennui. Et c’est long une vie quand rien ne s’y passe vraiment à part les racontars et les jugements sur la vie des autres…

Et puis comme tout est imbriqué dans tout, ne vous imaginez pas que vous ne faites rien car le fait même de ne rien faire est déjà une action en elle-même ! Votre non-action apparente est une action réelle sur votre destin.

Donc, et en connaissance de cause, chaque changement qui se passe en vous va influencer votre entourage, qui influencera son entourage, et ainsi de suite jusqu’au moment où l’on parlera de la théorie du 100ème singe.

En effet, quand un nombre suffisant d’individus œuvrent dans un même sens (atteignant ainsi une masse critique), il en résulte obligatoirement une vague de changement auprès de l’humanité.

Alors, comment peut-on faire pour créer une vague suffisamment importante pour que le changement désiré se révèle le plus vite possible dans notre vie ? Pour moi, cela se résume en 3 mots et une condition.

Le 1er mot est compassion : Non pas l’espèce de sentiment vague que l’on voudrait avoir en temps normal mais celui de la com-passion, c’est-à-dire la passion de la com…munication.

La compassion, c’est l’art de pouvoir chausser les mocassins de l’autre et de ressentir ce qu’il est et comment il voit les choses. En procédant de la sorte, vous découvrez une facette lumineuse de ce que l’on appelle l’amour-énergie.

Le second mot est originalité : En effet, à quoi cela sert-il de réchauffer ce qui est connu et reconnu. Rappelez-vous les barreaux de l’échelle, alors inventez un futur ou quelque chose qui n’existe pas encore !

Le 3ème mot est courage : Sans cela, comment voulez-vous le matérialiser ? Le 1er mot relève du coeur, le second de l’esprit et donc ce 3ème appartient au corps, au monde de la matière.

Chaque jour, votre corps vous démontre sa volonté à vivre malgré toutes les saloperies que vous ingurgitez pour le plaisir ou toutes les pliures de tôles pour avoir des émotions. En clair, le corps c’est l’expression d’une volonté agissante.

Enfin LA condition pour que cela se réalise encore plus vite est que le mouvement d’énergie que vous mettrez en place soit positif à l’ensemble de la communauté et si possible la plus élargie possible.

Je ne sais pas si vous avez remarqué mais vous êtes unique ! Personne ne vous ressemble et personne ne pourra le faire malgré toutes les bonnes intentions de ceux qui vous veulent du bien, du bon et du plaisir.

Or, que faites-vous de votre unicité quand vous recherchez en permanence à ressembler aux autres à travers la mode, les gadgets, les voitures, les coutumes et les habitudes alimentaires ?

Vous reniez tout simplement ce que vous êtes. Alors d’après-vous, est-ce normal que votre corps tombe malade avec tout ce que vous lui faites endurer ? Est-ce normal de se prendre toutes les maladies qui passent ?

Ce qu’il faut comprendre c’est qu’en nous se cache un plan secret qui ne demande qu’à se réaliser, mais pour cela il faut commencer à vous écouter intérieurement et à faire confiance à votre petite voix.

Chaque humain est comme une graine avec un ADN, avec un plan précis pour pousser dans des conditions précises. En tant que Créateur, nous ne nous incarnons pas n’importe où, chez n’importe qui et n’importe quand.

Notre grand SOI est le jardinier en chef de ses petits Soi incarnés. A une époque précise, dans un lieu précis, chaque individu qui nait sur Terre est comme une graine plantée en terre.

Enfoui dans la terre (qui n’est que la décomposition du vivant appelé humus), la graine est entourée d’une coquille assez coriace qui est appelé “peur”. En effet, grâce à nos peurs, nous pouvons dans un premier temps survivre.

Mais quand les conditions du changement viendront (le printemps), grâce aux énergies célestes et à l’horloge cosmique, toute tentative de résistance se révèlera mortelle à plus ou moins long terme.

Quand vous commencerez à regarder et à comprendre l’utilité de votre carapace de peur, vous pourrez alors vous ouvrir à quelque chose qui se trouve de l’autre côté. Ce sera comme un appel à quelque chose que vous ressentez mais que vous ne pouvez pas programmer, contrôler ou maitriser.

En refusant le changement et en vous fiant uniquement aux données accessibles sur le moment et dans votre passé, je puis vous assurer que vous allez pourrir dans cet humus nauséabond.

Par contre, si vous ouvrez votre coquille, ne serait-ce qu’un peu, alors vous sentirez que la Vie vous appelle. Vous sentirez que l’inconnu est en face de vous avec tous ses traquenards.

Alors vous dirigeant vers le haut (là où les insectes font du bruit), vous serez déjà surpris d’entendre des voix en vous. Il n’y en aura plusieurs mais l’une d’elle s’affirmera de jour en jour sur toutes les autres.

Puis un jour, vous ressentirez le froid de la nuit tout comme le chaud du jour. Vous découvrirez la lumière et la nuit. Vous vous sentirez pousser des ailes comme autant de feuilles sur une plante.

Votre pelage n’aura plus rien à voir avec la nudité quand vous étiez une simple graine. Des insectes viendront vous caresser, vous titiller, vous chatouiller et vous butiner tandis que d’autres essaieront de vous bouffer.

C’est alors que vous comprendrez qu’à travers tous ces changements, vous êtes en train de réaliser un autre plan auquel vous n’aviez jamais pensé. Vous comprendrez que vous n’êtes surtout pas seul mais un élément distinct d’un tout en harmonie.

Quand la plante réalise qu’elle se pensait graine sans trop savoir pourquoi on l’avait planté en terre, dans la noirceur, dans l’humidité ou un sol sec avec cette coquille de peur qui l’opprimait, elle comprend qu’il existe toujours un plan supérieur de conscience qu’elle ne pouvait comprendre au début.

Tous autant que nous sommes, nous sommes des graines venues ensemencer la Terre dans le jardin de l’humanité. Nous avons tous un parcours unique et pas une plante n’aura eu le même ressenti et le même destin que les autres.

Bien que toutes bâties sur le même plan, chaque graine est livrée à elle-même. C’est à elle seule de déclencher par son libre arbitre l’ouverture de sa coquille car personne ne pourra le faire à sa place.

Le développement personnel n’est que le mouvement intérieur d’un plan qui s’est mis en action. En refusant l’évolution, en refusant d’écouter notre programmation intérieure, nous ne faisons que nous tuer à nous-mêmes.

L’incompréhension de ce plan caché en nous amène souvent à des états d’auto-destruction plus ou moins lent. De la mal-bouffe à toutes les drogues tabagiques, alcooliques, médicamenteuses ou illégales, l’individu se suicide par manque de clarté sur sa véritable identité.

A croire que nous ne sommes qu’un grain de sable sans pouvoir comme pourrait l’être une graine parmi des milliards d’autres, c’est ne pas avoir compris qu’une seule graine peut enfanter des milliers d’autres.

Quand on regarde la vie des individus sur Terre, on peut voir que des millions et des millions de gens ne verront jamais le jour et mourront dans une coquille de peur encore plus épaisse qu’à leur naissance tandis que d’autres se seront épanouis grâce à cette confiance en leur petite voix qui les caractérise.

Alors allez-vous faire partie des graines qui se disent être seulement des grains de sable parmi d’autres ou ressentez-vous déjà la plante qui a envie de se déployer à la lumière de la connaissance tout en ayant des racines profondément ancrées dans cet océan de peurs ?

Nos peurs sont nos amies car elles ne sont que la partie matérialisée de nos ignorances et avec lesquelles nous devons œuvrer pour aller ensemble vers la lumière de la Connaissance et donc de ce que nous sommes réellement.

En respectant votre écologie intérieure et votre corps, vous découvrirez que ce qui est à l’intérieur de vous se manifestera tôt ou tard.

Alors prenez garde aux pensées qui vous traversent car ce sont elles qui lisent le plan tandis que vos émotions sont votre engrais. En étant votre jardinier intérieur, vous rencontrerez un jour le grand Jardinier et je peux vous promettre qu’à la première conversation, vous pousserez droit comme un bambou de toutes vos forces, de toute votre âme et de tout votre entendement.

Laurent DUREAU

Article paru à l’origine sur le blog Booster Votre Influence le 6 mars 2009 et réactualisé sur le blog 345D le 2 juillet 2012.

Cet article a été visité 7 052 fois.

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/le-changement-oui-mais-vers-quoi/

(3 commentaires)

    • paulette on 2 juillet 2012 at 7 h 33 min

    bonjour Laurent

    en respectant nôtre ecologie interieur, nous pourrions respecter notre ecologie
    exterieur nôtre monde en a bien besoin
    bonne journee a vous, et vôtre equipe ❓

    • Elisa on 2 juillet 2012 at 20 h 38 min

    😉 merci Laurent..
    texte très parlant .. un bel été à toi ! *** 😎

    • Nora on 16 janvier 2013 at 0 h 40 min

    bonjour a tous et a toutes. 😀

    Merci.

Les commentaires sont désactivés.