«

»

Imprimer ce Article

L’arithmétique sensorielle (3)

 sens-3Selon mon dernier article, vous avez pu constater que nous sommes déjà passés de 5 à 14 sens sans compter la déclinaison que je vais faire ici concernant le 6ème sens. Tout autant que cela puisse paraître, cet exercice de clarification a pour but de mieux faire comprendre les différentes parties qui nous composent.

Chaque composante de l’être humain est rattachée à un signal qui lui permet de prendre conscience de lui-même et son interaction avec l’extérieur. En résumé, chaque sens n’est qu’un fil de couleur dans le toron de câble qui parcourt notre corps.

Qui dit câble, dit courant qui passe dedans. Qui dit courant, dit information en transit. Chaque sens qui nous habite n’est qu’un signal parmi d’autres mais il nous permet de construire un monde réel qui n’existe pas vraiment.

C’est comme au cinéma, le film nous paraît réel mais ce n’est que de la lumière sur un écran. On le sait, mais cela ne nous empêche pas de sauter sur le siège, d’avoir peur ou d’avoir des grosses larmes.

Beaucoup de philosophies annoncent que nous sommes dans la Maya, ce monde illusoire où nous excellons à nous complaire. C’est à l’image de l’acier. Il nous parait solide et consistant mais ce n’est que des atomes à 99% remplis de vide !

Il en est de même pour un certain nombre de nos sens qui nous paraissent du béton alors qu’ils ne sont que du vide. Prenez celui de l’odorat. Tout le monde affirme l’avoir et ce n’est que quelques décennies en arrière que les scientifiques ont commencé à avoir du nez quant à son fonctionnement.

Alors imaginez quand ils trouveront comment fonctionnent ceux qui sont rangés dans le communément 6ème sens. On va devoir encore casquer un paquet d’impôt pour payer des chercheurs qui ne trouveront … rien puisqu’ils ne pourront trouver de matière !

Bien passons au dur de l’article, en commençant par le sens le plus connu du peuple :

15 – Le sens de la “Télépathie”

Rien que celui-là, il aura fait couler beaucoup d’encre, car c’est un véritable amalgame d’une quantité non moins incroyable d’autres qualités qui dépassent notre entendement commun.

C’est comme vouloir démontrer à l’aveugle de naissance que le vert est la réunion du rouge et du bleu. Ou bien que toutes les couleurs en synthèse additive donnent du blanc, alors qu’en synthèse soustractive on a du noir.

Vous pouvez donc comprendre que tous les autres sens que je vais énoncer ne sont en aucun cas défendables devant la logique d’un mental n’ayant jamais expérimenté directement le phénomène.

On reste déjà suffisamment bébête devant une simple communication télépathique, alors je ne vous dis pas pour le reste. Allez maintenant, allons-y franco !

16 – Le sens de la « Clair audience “

Communément, on appelle cela “entendre des voix”. Nous avons bien une petite voix mentale qui nous cause dans la tête mais là, c’est quand un autre a pris le micro. On se rend compte assez vite d’où vient le karaoké. Sur votre musique de fond mentale vient se superposer un autre bruit que certains décodent et que d’autres ignorent.

17 – Le sens de la « Clairvoyance “

Là, au lieu d’entendre des voix, on a l’écran de cinéma mais pas vraiment le son. C’est encore l’époque du cinéma muet. Vous voyez les images, et puis à vous d’en faire ce que vous voulez. A ne pas mélanger avec l’expression courante “il se fait son cinéma”, car dans ce cas précis c’est la personne qui projette son propre scénario et qui s’y croit. Non là, c’est vraiment quelque chose qui ne vient pas de vous (ou du moins consciemment).

18 – Le sens de la « Clair sentence “

Là au lieu d’entendre des voix ou de voir des images, vous ressentez directement au niveau du corps. C’est dans le style kinesthésique, alors que dans les deux autres cas on était dans l’auditif et le visuel.

Pour ces 4 derniers sens, il ne faut pas confondre avec des sous-dérivés pratiques. Par exemple, quand on dit que quelqu’un est médium, cela veut dire qu’il accède plus ou moins consciemment à l’un ou plusieurs de ces 4 sens qui peuvent se mélanger avec les 14 autres cités dans le précédent article.

Il rentre en communication, souvent involontairement, avec des radios “temporelles” et il se retrouve à causer avec les morts, les voir ou tout simplement savoir ce qui va se passer dans un avenir proche.

Comme de l’autre côté du voile, le temps n’existe pas (puisqu’il n’y a pas de matière), certains individus se retrouvent rapidement en maison de fous où des psychologues (d’autres fous encore plus fous qu’eux) essayent de maîtriser la chose à coup de drogues. Le résultat est connu d’avance : déstructuration de la personnalité amenant un individu à vivre comme un légume en attendant la mort de son corps physique.

Très réjouissant comme programme, mais c’est tout ce que peuvent faire nos chers sorciers en blouse blanche.! D’ailleurs, pour un autochtone, ce serait des sorciers blancs habillés en blanc pour cacher leur magie noire ! C’est peut-être pourquoi le corps médical américain s’habille en bleu ou en vert. Ils vous disent que vous êtes plus près du ciel que jamais… et que la pelouse du cimetière est bien entretenue…

Bon, revenons sur terre et continuons sur un autre exemple, la télé-écriture. C’est quelqu’un d’autre que vous qui se sert de votre bras pour écrire quelque chose dont vous n’avez aucune idée. Quelques livres, des vrais best-sellers ont été écrits comme cela d’où généralement une certaine modestie de leur auteur…

Il existe une autre version, nettement plus modeste mais terriblement plus longue que l’on appelle le ouija. En résumé, “quelque chose” téléguide votre bras pour assembler des lettres de l’alphabet présentes sur une table pour répondre à l’une de vos questions. J’ai essayé et c’est carrément bluffant !

Autre exemple, le channelling (ou canal) correspond plutôt à ce qu’une entité se mette à parler à travers vous, même si vous n’y connaissez rien du sujet. Subitement, vous vous trouvez à faire des discours sur la montagne sans vous rendre compte que vous en faites !

Là, ça décoiffe carrément et les gens qui vous écoutent savent que ce n’est pas l’individu lambda qu’ils connaissent qui est en train de parler. Il est d’habitude trop nul pour sortir des choses aussi intelligentes !

Et puis il y a d’autres sens, beaucoup moins scientifiques mais qui nous laissent perplexes comme par exemple :

19 – Le sens du ” Timing”

Je suis toujours étonné de voir certaines personnes avoir un sens du timing hors du commun. Non pas qu’ils courent vite, mais ils sont toujours là où il faut être au moment où il faut l’être. Cette qualité plus connue sous le nom de synchronicité laisse rêveur, mais c’est une très grande qualité de ne pas être bouché à ce niveau.

20 – Le sens de ” l’A-propos “

Là c’est pareil, c’est comme une sorte d’intelligence qui fait que vous dites quelque chose alors qu’un millième de seconde plus tôt vous n’aviez aucune idée de ce qui allait sortir. C’est une sorte de plasticité cérébrale à l’image des équilibristes. Vous êtes en permanence sur le fil du rasoir et cela vous paraît normal.

21 – Le sens ” Relationnel “

Il y en a, ils ont ça dans la peau. Cela leur pisse par tous les pores de la peau. On a l’impression qu’ils jouissent véritablement de ce contact avec les autres. Ils ressentent les autres avec une telle acuité qu’ils sont capables de tout savoir de vous en un clin d’oeil.

Il existe probablement d’autres sens qui sembleraient être présents en nous. Il reste donc encore un vaste champ d’expérimentation, mais pour cela il faut nous débarrasser des ornières culturelles dans lesquelles nous baignons depuis des millénaires.

Par l’écoute de ce que nous sommes véritablement, par une sincérité sans faille, nous pouvons découvrir ce qui se cache en nous.

C’est à cette condition que nous pourrons enfin répondre à la question ” Qui sommes-nous ? “. Et puis pour les 2 autres questions futiles que sont le “D’où venons-nous ? et où allons-nous ?”, elles se règleront d’elles-mêmes puisque nous partons de nous-même pour arriver à nous-même.

Résoudre notre équation revient à résoudre l’équation de l’univers, alors cessons d’envoyer des satellites et des sondes en dehors de notre système solaire et envoyons-les à l’intérieur de nous-même, car c’est là que réside l’ultime vérité (celle du vivant, car autour tout semble mort !).

Il est dit dans les écritures qu’un jour l’homme arrivera à trouver tout ce qu’il veut à l’extérieur de lui-même et c’est pour cela que les Dieux cachèrent l’ultime vérité, celle qui mène à la puissance totale, là où l’homme n’aurait pas idée d’aller chercher.

Cette vérité est cachée en nous, et quand nous prendrons le temps d’élaguer la jungle de nos croyances intérieures et serons plus forts que tous les carcans extérieurs imposés par ceux qui savaient et qui veulent nous contrôler, alors nous serons libres, véritablement libres comme l’ont été quelques Maîtres parmi ces milliards de vagabonds.

Laurent DUREAU

PS1. Dans le prochain article à ce sujet je vais faire un tableau récapitulatif avec des définitions plus concises et moins narratives.

PS2. Si vous avez des expériences relatives à des sens non cités ici, je vous prie de bien vouloir en faire part via les commentaires à tous les curieux qui lisent encore mes articles. Merci pour eux car comme disent les journalistes américains ” Le peuple a le droit de savoir ” bien qu’ils soient parmi les plus manipulés de la planète !

Article paru à l’origine sur le blog Booster Votre Influence le 4 juillet 2008 et réactualisé sur le blog 345D le 30 juillet 2012.

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/larithmetique-sensorielle-3/

(3 commentaires)

  1. paulette

    bon article . . chacun de nous peut analyser le contenu
    G’Day a toute l’equipe
    paulette

  2. davi

    ps: le vert est la réunion du jaune et du bleu
    l’orange est la réunion du rouge et du jaune
    et le violet est la réunion du rouge et du bleu
    cordialement
    d.

    1. Brigitte

      Les explications de ce phénomène dans la web-conf 5 partie 2 50:53
      http://345d.net/web-conf-5/ 💡

Les commentaires sont désactivés.

«

»