«

»

Imprimer ceci Article

J’ai oublié de vivre pour moi…

 julieAu détour de mes lectures, je trouve quelquefois des histoires qui me semblent pertinentes et où se cache un enseignement non seulement à méditer mais surtout à mettre en oeuvre.

Aujourd’hui, j’ai choisi l’histoire de Julie, une jeune femme dans la trentaine, mère de deux enfants et mariée avec un homme qu’elle adore. Elle se donne à 120% à son travail, à sa famille chaque jour et sans relâche. Sa situation financière est bonne et ne lui donne aucun souci et pourtant….

Voici la suite de l’histoire que je copie/colle :

En effet, selon les croyances de notre société, elle a tout pour être heureuse. Cependant, Julie se sent souvent débordée et dépassée par les évènements, elle manque de temps, elle est stressée, anxieuse et parfois triste. Un jour, Julie décida de parler de ses états d’âme à une de ses amies. Celle-ci lui répondit : « Tu n’as pas raison de te plaindre, tu as une vie de rêve !».

Julie réalisa dans les jours suivant la conversation avec son amie que, matériellement et extérieurement, elle avait en effet tout, mais qu’intérieurement, une partie d’elle souffrait en silence. Julie se rappela alors un passage dans un livre. Il était écrit que dans la vie, pour recevoir, il suffisait de formuler nos demandes avec une intention positive, sincère, et avec la certitude que la vie va nous répondre.

Elle décida alors, avant de se coucher, de demander comment être heureuse, se sentir bien à l’intérieur de soi, et aussi comment se libérer de ce qui ne lui convenait plus. Durant la nuit suivante, Julie reçut la visite d’un grand sage dans ses rêves. Il lui donna les enseignements suivants :

« La société t’a appris depuis l’enfance que, pour être accepté par les autres, les femmes et les hommes doivent être gentils, avoir une belle apparence, être dévoués… Tout cela a fait naître et grandir l’illusion collective du désir de plaire aux autres pour éviter le rejet.

L’être humain a trouvé et créé toutes sortes de moyens extérieurs à lui-même afin de renforcer cette illusion : la mode, la performance, le perfectionniste, l’esprit compétitif… Ces croyances t’amènent à vivre ta vie à travers les autres ou pour les autres, c’est une forme de mort parce que tu n’es plus toi-même.

Tout cela peut avoir pour conséquences une perte d’énergie, de la fatigue, du stress, de la tristesse…Tu es sur Terre pour vivre ta vie, et non celle de quelqu’un d’autre. L’illusion que ton entourage est plus important que toi limite ton évolution. C’est dans ton cœur que tu apprendras à découvrir ton potentiel et ta force intérieure.

En prenant la décision dès aujourd’hui de vivre ta vie pour toi, tu marches ainsi sur ton chemin, et tout va devenir de plus en plus clair. Des changements vont se produire chez toi et dans ton entourage, suite à cette décision de vivre ta vie.»

Le Grand Sage demanda à Julie de faire l’exercice suivant un minimum de 3 minutes le matin et le soir. Regarde-toi dans le miroir, droit dans les yeux, pendant quelques minutes et observe ce qui se produit avec détachement. Tu peux dire à voix haute la phrase suivante : « Je suis de plus en plus à l’écoute de mes besoins véritables, je m’accepte et je m’aime tel que je suis. Je suis la personne la plus importante dans ma vie. « 

Cet exercice va prendre seulement quelques minutes dans ta journée, mais en le faisant avec sincérité et persévérance, des changements positifs vont commencer à se produire en toi, et ils ont peut-être déjà commencé suite à cet enseignement.

Il est possible que tu ne sois pas totalement consciente qu’il se passe quelque chose de libérateur en toi quand tu te regardes dans le miroir, mais peu importe ce que tu en penses, il y a des choses qui ont commencé à changer pour le mieux.

La morale de cette histoire est simple : Si vous vous sentez fatigué, insatisfait et vide quelque part, alors posez-vous vraiment cette question : « Est-ce que je vie ma vie à travers moi ou à travers les autres ? ». Faites-le sincèrement et écoutez la réponse.

Et puis ensuite, vous pourrez vous poser la seconde question : « Quel premier petit geste est-ce que je peux poser maintenant afin de vivre ma vie un peu plus pour moi ? ».

Trop simple direz-vous ? Essayez d’abord et vous verrez qu’il n’est pas aussi facile de prendre du recul et voir que chaque jour nous obéissons à des règles, à des automatismes qui nous empêchent de grandir véritablement.

Vous êtes le Gulliver enchaîné par des milliers de cordelettes anodines mais bien réelles.

Si chaque jour ou chaque semaine, vous arrivez à rompre ne serait-ce qu’une cordelette, il arrivera un moment où vous sentirez que vous prenez véritablement votre destin en main, celui qui mène à votre épanouissement véritable.

Par cet acte répété, vous allez montrer votre unicité, votre richesse unique afin de mieux la partager avec tous au lieu d’être un mouton parmi les moutons. En ce corps d’aujourd’hui, vous n’avez qu’une vie, alors faites en sorte d’exprimer ce que vous êtes réellement car, vous savez, le temps passe si vite….

Laurent DUREAU

Article paru à l’origine sur le blog Booster Votre Influence le 16 janvier 2008 et réactualisé sur le blog 345D le 6 avril 2012.

Lien Permanent pour cet article : http://345d.fr/jai-oublie-de-vivre-pour-moi/

2 commentaires

  1. nathalie

    bonjour Laurent

    voilà mon portrait tout craché!! depuis une trentaine d’année je vie pour mon mari (57ans à ce jour) ma fille et mes petits enfants, et tjrs cette tristesse au fond du coeur, j’en culpabilisais me disant que j’étais égoïste….merci de tout coeur Laurent je vais à mon tour me mettre devant mon miroir chaque jour :smile:

  2. Sabine

    Merci Laurent
    Bien vu l’image des ficelles…
    Il n’y a pas de hasard…
    J’ai dénoué tous les noeuds d’un vieux hamac pour récupérer les ficelles…
    Je pensais à tous les noeuds de ma vie… car je pense à moi maintenant..
    J’ai fait d’autres noeuds pour fixer des protections sur mon balcons… :!:
    Ou est la facilité de prendre son envol ?…
    Lâcher toutes les ficelles sans les renouer …
    C’est un art….
    A vos ficelles de tout coeur avec vous…. :mrgreen: :?:

Les commentaires sont désactivés.

«

»